AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791095670179
66 pages
Éditeur : Petit à Petit (20/01/2017)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 22 notes)
Résumé :
En pleine conquête de l’Ouest, la famille Osborne recueille un nouveau né, seul survivant d’une caravane de colons massacrés par les Cheyennes. L’enfant s’appellera Catamount. Des années plus tard, Catamount est devenu un cavalier et un tireur hors pair grâce à la formation d’un vieux trappeur « Pad l’efflanqué »… Mais son destin va basculer lorsque son chemin croisera celui de Black possum, le chef cheyenne coupable du massacre de ses parents.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
  17 mars 2017
1870 quelque part entre le Colorado et le Nebraska, une caravane de colons se fait attaquer par les indiens. Les seuls survivants sont la famille Osborne, retardée par une roue cassée, ainsi qu'un bébé qu'un Lynx avait amené à l'abri pour le dévorer. Il s'appellera désormais Catamount.
Quelques années plus tard, la famille Osborne a construit un ranch, leur fille est la plus belle de Niobrara et leur fils Catamount est un ado rebelle.
Voici un western bien sympathique, adapté de l'oeuvre d'Albert Bonneau.
L'histoire commence donc par cette terrible soirée où le convoi se fait attaquer pour ensuite faire un saut de 14 années. On retrouve Catamount adolescent, c'est un personnage auquel on s'attache vite. Il est en pleine construction avec son passé douloureux qui n'a pas fini de le torturer, puisque Black Possum, l'indien à l'origine de l'attaque, va refaire surface. C'est presque un récit initiatique où Catamount va quitter l'adolescence pour l'age adulte.
Le dessin tient bien la route même si on pourrait affiner certains traits et expressions. Les cadrages sont dynamiques et c'est dans l'ensemble agréable à regarder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
OliZ
  30 mars 2015
« 1870. Quelque part vers la frontière entre le Colorado et le Nebraska... »
Une caravane de diligences se dirige vers un comté du Wyoming et sa célèbre et très importante rivière, le Niobrara (692 Km de long), un affluent du Missouri. Tous savent que ce voyage est dangereux, car la guerre indienne fait rage et la caravane doit traverser une région contrôlée par les Cheyennes. Pris dans un traquenard, le convoi est attaqué par des indiens avares de vengeance. C'est un véritable carnage, complètement mis à feu et à sang, les autochtones d'Amériques ont été sans pitiés. Aucun survivant ne doit rester et pourtant, le destin en a décidé autrement... du cortège est sorti la famille Osborne (Kate, Samuel et leur fille Ethel) et, sur leur chemin de traverse ils recueillent un nouveau né qu'ils décident d'appeler Catamount, signifiant " chat sauvage " en Mohican. Sauvé in-extremis par la cavalerie, la dynastie Osborne viens de grandir et va pouvoir se poser sur les terres du bord du Niobrara... Mais le périple familial ne fait que commencer, et la jeunesse de Catamount n'en est qu'a ses prémisses. La région est toujours soumise aux actes criminels des peaux-rouges, dont une tête d'un vieux chef Cheyenne est mise à prix. Il ne faudrait pas que notre jeune héros orphelin devienne un hors-la-loi repenti...
Catamount sous la plume d'Albert Bonneau ce n'est pas moins que quelques 70 romans publiés chez Tallandier de la fin des années 20 aux années 50, répertorié en 3 collections (Les aventures de Catamount, Nouvelles aventures de Catamount, Aventures du far west). Et, face à son héros, Albert Bonneau a évoqué la plupart des stéréotypes des guerres indiennes, du far west, etc... pour connaître un succès très populaires auprès des jeunes de l'époque
Adapté en bulles et en cases par le jeune auteur Benjamin Blasco-Martinez, à peine atteins d'un quart de siècle et tout juste diplômé de l'école lyonnaise Emilie-Cohl, les aventures de Catamount se diviseront en plusieurs tomes, où chaque tome correspond à un roman original.
Cet ambitieux projet est publié aux éditions Physalis, et nous propose une chevauchée fantastique digne des Western cultes de Sergio Léone et tant d'autres... Ce premier tome s'achève sur la promesse d'aventures futures et invite à la lecture sérielle. le plaisir de la répétition et de la variation se fait autour des différents personnages et en cela, le récit de Benjamin Blasco-Martinez est réussi. L'auteur nous dresse un portrait attachant de ses protagonistes, plus particulièrement la famille Osborne, parti à la conquête de l'Ouest. Certaines séquences sont cependant assez violente, les combats avec les indiens sont rudes, pour public averti.
Le graphisme réaliste utilisé quant à lui renforce les émotions. L'encrage par le pinceau ou le feutre est maitrisé tout comme les couleurs vives ou sombres suivant les scènes. La police accentue les dialogues en fonction des situations pour donner plus de corps au scénario. Ce début d'histoire est déjà passionnant, les rebondissements ne manquent pas et cette jeunesse de Catamount promet une épopée riche en aventures étendues sur le territoire des Grandes Plaines...
Lien : http://alamagie-des-yeux-dol..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MarquePage
  04 juillet 2017
Un premier tome assez classique entre indiens et américains. Une histoire de vengeance. Une histoire assez simple, sans surprise. Mais aussi sans temps mort.
Ce n'est pas désagréable, bien au contraire, mais rien de transcendant. Ce tome sert surtout à planter le décor et à définir les personnages, à leur donner de la profondeur, pour la suite.
Les personnages sont intéressants. Surtout Catamount et Pad.
Les dessins ne sont pas extraordinaires mais efficaces. La colorisation pourrait être meilleure.
Commenter  J’apprécie          50
GwenndAvallon
  23 mars 2017
Catamount, voilà une bonne petite B.D. qui nous montre un bon petit Western bien classique, on s'attend à voir J Wayne ou Clint Eastwood à chaque détour de page. Ca me rappelle ma jeunesse ! Pas de surprise, l'histoire est très intéressante, se lit facilement, les personnages sont bien caractérisés. le manichéisme ambiant, les bons ayant finalement toujours le dessus, les rebondissements ont toujours une issue favorable avec l'arrivée de la cavalerie, du bon vieux trappeur et du français de service...
J'ai passé un bon moment de lecture
J'ai aussi bien aimé les dessins, le découpage des planches. Bizarrement, j'ai bien aimé les visages masculins, les visages méchants (très expressifs comme dans la double page 22-24) mais beaucoup moins les visages féminins qui manquent de douceur et de beauté. Dans les westerns classiques, les femmes sont belles !
Les chevaux et les scènes de bataille sont aussi bien dessinés. Ca donne un bon petit western.
Commenter  J’apprécie          20
Fwredo03
  16 avril 2015
1870, en pleine conquête de l'Ouest, entre le Colorado et le Nebraska, la famille Osborne est sur la route, séparée de la caravane de colons qu'elle accompagnait et qu'elle tente de rejoindre. Lorsque les membres de cette famille y parviennent, la caravane n'est plus. Tous les voyageurs sont décédés, décimés par les Cheyennes, menés par Black Possum. Les Osborne découvrent un seul survivant, un bébé qu'un catamount préservait ou s'apprêtait à dévorer ; ce serait désormais son nom.
Dix-huit années passent et le jeune Catamount a bien grandi. Il essaie de s'initier à la traque, seul, jusqu'à ce qu'un vieux trappeur décide de le former suite à une rencontre fortuite.
Catamount devient un tireur et un cavalier hors pair, une belle vie s'offre à lui. Mais un jour, Black Possum refait surface et s'en prend à sa famille d'adoption. Catamount cherchera à les protéger et à se venger du meurtre de ses parents.
"La jeunesse de Catamount" est tirée d'un roman datant de 1947 du Moulinois Albert Bonneau. C'est un autre Moulinois, de 24 ans seulement, qui signe l'adaptation, textes et dessins. Il s'agit de sa première BD éditée.
Même si le scénario est assez classique, il n'en reste pas moins efficace, pas ou peu de temps mort, avec quelques pointes d'humour venant égayer ce récit au langage actuel. le tout est porté par un graphisme fluide et dynamique.
Les faciès et leurs expressions sont bien travaillés que ce soit dans la joie ou l'horreur, les personnages sont aisément reconnaissables, chacun possédant ses caractéristiques, on y reconnaît même quelques acteurs.
Benjamin Blasco-Martinez retranscrit magnifiquement les ambiances que ce soient les batailles à cheval ou les scènes plus posées. Il y arrive grâce aux choix des couleurs (alternant tout en nuances entre scènes nocturnes et en plein jour, la palette est large) et un bon découpage. le cadrage joue pour beaucoup également, on sent une inspiration émanant des films de western de la belle époque.
Un vrai régal pour les yeux de tous et qui ravira les amateurs du genre.
Lien : http://encoeurdeslivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
BoDoi   07 mai 2015
On adhère à cet univers graphique, hérité des œuvres cinématographiques classiques.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   21 avril 2015
Une ouverture sur l’univers aventureux d’Albert Bonneau très réussie.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   17 mars 2017
-Catamount est en plein dans l'age ingrat. Il se rebelle, il a besoin de liberté. Des fois j'ai l'impression qu'il s'ennuie ici avec nous... Qu'il n'est pas fait pour cette vie au ranch... Il est attiré par l'aventure, le danger, les emmerdes! C'est une vrai tête brulée et je ne sais pas quoi faire... J'ai peur qu'un jour il tourne mal...
-Votre fils a bon fond M'sieur Osborne. Il ne tournera pas mal. Il est jeune, il a besoin de repères.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Herve39Herve39   05 novembre 2020
- Je voulais aussi vous dire que le shérif est parti à la poursuite de notre "ami" commun. Justice sera bientôt rendue...
- Si vous voulez mon avis princesse, c'est plutôt votre shérif qui a du souci à se faire... les salopards c'est comme les tumeurs. C'est quand on croit en être débarassé qu'ils reviennent plus dangereux...
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   14 novembre 2020
Le coeur de la femme s'attache parce qu'il donne ; le coeur de l'homme se détache parce qu'il reçoit.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
160 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre