AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Bret Easton Ellis (Autre)Jacqueline Remillet (Traducteur)
EAN : 9782221258033
560 pages
Robert Laffont (21/10/2021)
3.88/5   8 notes
Résumé :
C'est en s'inspirant d'un fait divers survenu dans le Maryland en 1949 que William Peter Blatty s'est lancé dans l'écriture de ce qui allait être l'un des plus grands succès de librairie de la seconde moitié du XXe siècle : depuis sa parution en 1971, L'Exorciste s'est vendu à plus de treize millions d'exemplaires dans les seuls États- Unis et a été traduit dans le monde entier. Succès encore amplifié par son adaptation au cinéma par William Friedkin deux ans plus t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Melieetleslivres
  12 décembre 2021
Le livre en édition Collector vient de sortir chez Pavillons Poche. Je suis tombée dessus par hasard, n'ayant jamais vu le film en entier, seulement quelques extraits. Ça me suffisait pour me faire horreur. Je ne savais pas que c'était l'adaptation d'un livre de William P Blatty, sorti en 1971. Et je me disais que ça allait être comme Shining de Stephen King, lu récemment, dont je n'avais pas vu le film. Et j'ai vraiment, vraiment aimé le livre. Mais ici, il s'agit d'un autre film, d'un autre auteur.
William P Blatty s'est inspiré d'un fait-divers survenu en 1949 dans le Maryland. Ce livre est le premier à être catalogué de "livre d'horreur", et l'adaptation au cinéma deux ans plus tard par William Friedkin a fait de ce titre un phénomène de cinéma, un "classique de l'horreur", salué par les plus grands auteurs et qui a inspiré de nombreux réalisateurs.
Une enfant de onze ans et sa mère, actrice de cinéma, vivent dans une grande maison, avec un couple de "domestiques" suisses et une institutrice-gardienne, qui s'occupe de la petite Regan lorsque sa mère est en tournage. Les parents sont divorcés, et le père est carrément hors du tableau. Un soir, alors que Chris, la mère, lit au lit un de ses scripts, de grands bruits venant de l'etage la surprennent. Et Regan arrive, demandant à sa mère de pouvoir dormir avec elle dans son lit. Les bruits ont cessé. C'est oublié, puis ça recommence. La nuit. La mère fonce dans sa chambre et voit sa fille, apeurée, et tous les lourds meubles déplacés dans tous les sens. À chaque fois que ça se reproduit, la chambre de la petite est d'une température glaciale. Et Regan présente des bleus partout. Et ça sent le brûlé.
La mère, Chris, emmêne sa fille voir les plus grands neurologues, qui la bourrent de calmants, et quand elles reviennent à la maison, tout recommence. En pire. le lit bouge tout seul. le meilleur ami de Chris est retrouvé mort à l'extêrieur, alors qu'il n'y avait que lui et l'enfant à la maison. Il est retrouvé en bas de chez eux, le cou brisé. Un Inspecteur du style de Columbo, fouilleur et intarissable s'ajoute aux personnages. Puis Chris fait appel au père Damien Karras, jésuite baroudeur mais également psychiatre. Puis Karras appellera un prêtre catholique exorciste, pour venir au secours de la petite. Qui désormais est liée à son lit avec des courroies de cuir, elle parle une langue inconnue, et les medecins pensent à la "télékinésie", à la schizophrénie, le flic pense que l'enfant est une meurtrière violente, et pendant ce temps-là, la mère prie à la cuisine (oui oui c'est comme ça). Sharon, l'institutrice, passe son temps à laver les draps et en remettre des propres, car la petite vomit par jets puissants, et il en va de même de la diarrhée.
À la lecture, c'est beaucoup moins impressionnant qu'au cinéma. Idem pour les voix que la petite Regan utilise : les hurlements, les coassements, les injures, la voix "démoniaque" parlant latin qui apparaît dès que les prêtres entrent en scène. On n'est pas impressionnés. le reste est assez long, entre la mère, les medecins, les jésuites, les sempiternelles questions autour du Bien et du Mal, et est ce que, à la fin des fins on parle bien de possession ou non ?
C'est ce que j'ai trouvé fort long dans ce livre de 540 pages. L'écriture est banale, les personnages sont peu attachants, même le père Karras avec ses soucis n'est pas accrocheur. Les personnages manquent de profondeur. On reste sur sa faim, comment se soucier d'une histoire dont les personnages ne sont pas intéressants ? C'est dommage.
Lien : https://melieetleslivres.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Hibana2014
  18 novembre 2021
Sans grande surprise, j'ai beaucoup aimé. Je ne savais pas avant qu'on me l'offre qu'il y avait un livre sur l'exorciste. Et cette couverture est juste magnifique.
Alors oui j'ai adoré, cependant je n'ai pas du tout eu peur. Je pense avoir ressenti la même chose en visionnant le film. Mais quelle aventure ! Ça m'a fait drôle de le refermer et de quitter ces personnages attachants, surtout le père Karras que j'ai trouvé touchant.
Si comme moi vous êtes un(e) fanatique de livres d'horreur, il est primordial de posséder ce petit bijou dans votre bibliothèque.
Ayant vu le film déjà 2 fois (la deuxième fois était l'année dernière avant halloween) j'ai été un peu déçue de ne pas avoir eu plus d'informations dans le livre. D'habitude les livres possèdent des scènes en plus, ou plus ou moins différentes. Là j'ai juste eu l'impression de revoir le film à l'identique.
Ça n'empêche pas que c'était une super lecture et que j'ai beaucoup aimé. Je ne vais pas résumer l'histoire car je pense que tout le monde la connaît plus ou moins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
SaigneurDeLivres
  07 novembre 2021
L'Exorciste est autant un classique de cinéma que de littérature. N'ayant vu que le film, et jamais lu le livre, voilà chose faite !
Dans l'ensemble, c'est un livre assez superficiel et inégal. En effet, il n'y a aucune profondeur dans ce livre. Tout ce que vous lisez est ce qu'il se produit. Il n'y a pas d'idées, il n'y a pas d'opinions, il n'y a rien à réfléchir. Il n'y a pas de style, pas d'effet, c'est presque journalistique. Lisez et consommez, c'est tout ce qu'on vous demande ! C'est après à chacun de voir si il aime ce genre de lecture. Personnellement, ça ne me gêne pas. Et les pages se sont enchaînés assez vite. Cependant, c'est son inégalité qui m'a dérangé. D'un côté vous avez des scènes qui sont prenante, bien écrite, décrite et qui vous plonge dans la chambre avec les deux prêtres et d'un autre vous avez des dialogues longs, sans réel intérêt, voire même chiant qui ont été lu en diagonale parce que j'en pouvais plus. Notamment toute la partie du livre avant que le père Karras n'intervienne. Ca avance pas beaucoup, on piétine. Il faut poser les bases de la situation mais c'est fait de manière très automatique. Ça n'aurait pas été L'Exorciste, je ne serai pas allé jusqu'à la moitié. Et dès que le père Merrin arrive, là ça envoie, ça bouge. Là, le livre est vraiment bon !
Cette lecture est donc pour moi un pur produit de consommation, aucune réflexion à avoir, et c'est un livre qui ne pouvait donner qu'une bonne adaptation. Ça reste sympa à lire, j'ai juste du m'accrocher pour arriver aux moments où ça devient intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Skoldasy
  07 janvier 2022
Je ne savais pas du tout que "L'exorciste" était à l'origine un roman. Ce fut donc une totale découverte pour moi 😊
Bien loin du film d'épouvante à l'ambiance pesante. William P.Blatty a adopté un style très psychologique tout en suggestion de l'esprit. Il met ainsi en évidence ce que la psyché humaine est capable de créer.
J'ai trouvé la construction de ce roman très bien mené, avec un style de recherche avec des arguments très convaincant.
Quand la petite Regan change de personnalité du tout au tout. Les raisons induites par la psychologie et la médecine sont très crédible, bien loin de parler de l'occultisme et la possession. Mais pourtant ? Tout comme les protagonistes on doute, on essaie de comprendre.
La détresse des proches est réel, on comprend pourquoi ils se tournent vers l'exorcisme.
Même si tout est suggestion dans ce roman, on comprend, on sait que finalement cette étrangeté vient de bien loin. Notamment avec l'arrivée du père Merrin qui se trouve être la conclusion, puisqu'il est aussi le début.
Même si le film a joué sur le côté très "horrifique" du livre, je pense que le roman est un très bon complément pour avoir une vision plus pragmatique et ne pas aller trop vite en conclusion.
J'ai passé une très bonne lecture malgré quelques longueurs qui ne servait pas forcément à enrichir le scénario
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
OnceUponATamOnceUponATam   17 janvier 2022
Il lui tendit un télégramme. Le vieil homme le remercia, serein, avec un regard bienveillant, puis retourna à sa contemplation, continua sa promenade dans cette nature qu’il aimait. De temps en temps il s’arrêtait pour entendre le chant d’un rouge-gorge, pour observer un brillant papillon posé sur une feuille. Il n’ouvrit pas le télégramme. Ne le lut pas. Il savait ce qu’il contenait. Depuis longtemps. Il l’avait lu dans la poussière des temples de Ninive. Il était prêt. Il continua de faire ses adieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OnceUponATamOnceUponATam   17 janvier 2022
On a du mal à s’imaginer que Dieu existe, ou alors il lui faut des millions d’années de sommeil chaque nuit, sans cela il devient irritable. Vous voyez ce que je veux dire ? Il ne nous parle jamais. Mais le Diable, oui, mon père. Le Diable ne cesse de se manifester.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de William P. Blatty (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William P. Blatty
À l'occasion du mois de la BD, le Salon du livre de Montréal et le Festival BD de Montréal proposaient une discussion avec Patrick Senécal et Catherine Lepage le 10 mai 2021, à 21 h, sur Instagram.
PATRICK SENÉCAL
Livres suggérés:
Aliss, Patrick Senécal et Jeik Dion, publié chez ALIRE Blast, Manu Larcenet, Éditions DARGAUD Pour réussir un poulet, Fabien Cloutier et Paul Bordeleau, Éditions LA PASTEQUE Ténèbre, Paul Kawczak, Éditions LA PEUPLADE La désidérata, Marie Hélène Poitras, éditions Alto L'exorciste, William Peter Blatty Éditions ROBERT LAFFONT Flots, Patrick Senécal, Éditions ALIRE
CATHERINE LEPAGE
Livres suggérés:
Bouées, Catherine Lepage, Éditions La Pastèque Le tragique destin de Pépito, Catherine Lepage et Pierre Lapointe, Comme des Géants 12 mois sans intérêt, Catherine Lepage, Éditions Mécanique Générale Fines tranches d'angoisses, Catherine Lepage, Éditions Somme toute Zoothérapie, Catherine Lepage, Éditions Somme toute Mélody, Sylvie Rancourt, Éditions Ego Comme X Melody: Story of a Nude Dancer, Sylvie Rancourt, Drawn and Quarterly J'ai montré toutes mes pattes blanches je n'en ai plus, Sylvie Laliberté, Éditions Somme toute Je ne tiens qu'à un fil mais c'est un très bon fil, Sylvie Laliberté, Éditions Somme toute Maquillée, Daphné B., Éditions Marchand de feuilles Royal, Jean-Philippe Baril Guérard, Éditions DE TA MERE Le plongeur, Stéphane Larue, le Quartanier Là où je me terre, Caroline Dawson, Éditions Remue Ménage
Filmographie:
Le mal du siècle, Catherine Lepage, ONF Parenthèse, ONF
+ Lire la suite
autres livres classés : ExorcismeVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
804 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre