AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Liber (Traducteur)Martin Winckler (Auteur de la postface, du colophon, etc.)
EAN : 9782742755271
281 pages
Éditeur : Actes Sud (02/05/2005)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 9 notes)
Résumé :
"Si on pouvait autrefois espérer trouver un jour un traitement pour chaque maladie, nous explique Jörg Blech, les marchands de la santé, aujourd'hui plus que jamais, semblent plutôt vouloir trouver une maladie pour chaque molécule fabriquée.

En manipulant des membres influents de la communauté médicale, les lobbys industriels ont peu à peu modifié les ""normes" de certaines valeurs biologiques - comme le taux de cholestérol et la tension artérielle -... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
MarcBibliotheca
  02 mars 2009
"Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent." C'est sur ce principe que le médecin Knock, dans la pièce Knock ou le Triomphe de la médecine de Jules Romains, fait enfin triompher la médecine sur le monde, càd. mettre tout le monde sous traitement. Et ce tiomphe a peut-être réellement eu lieu depuis. En tout cas c'est ce que pense un certain nombre de personnes.
Sur base d'un grand nombre d'articles parus dans de nombreuses revues scientifiques, le rédacteur scientifique allemand Jörg Blech mène son enquête sur les abus de l'industrie pharmaceutique qui semblent vouloir trouver une maladie pour tout le monde, y compris pour les gens sains...
Pour la suite: lien ci-dessous
Lien : http://bibliotheca.skynetblo..
Commenter  J’apprécie          60
Minirelie
  25 octobre 2014
Alors moi qui suis déjà une grande phobique de tout ce qui est médical, cette lecture ne m'a pas arrangée (comment ça je le cherche ?). Même s'il y a des choses qu'on sait déjà (que les médecins sont "achetés" par les industries pharmaceutiques par exemple), ce documents nous en apprends quand même de belles.
Déjà avec le docteur Knock (le même que la pièce de théâtre), en l'absence de patients on a organisé des conférences sur les grands dangers des micro-organismes pour voir le nombre de consultations augmenter considérablement. Aujourd'hui, ces manoeuvres continuent et de nouvelles pathologies apparaissent sans cesse : des processus normaux de l'existence sont envisagés comme des maladies (comme la chute de cheveux), idem pour des problèmes sociaux (la timidité devient vue comme "une phobie sociale" ou le dueil comme "un trouble d'adaptation pathologique"), de simples risques également, ou des symptômes anodins comme des signes avant-coureur de graves maladies. Il devient normal d'être malade avec tout ça. Chaque maladie a son comprimé et de plus en plus souvent chaque comprimé a sa maladie. Or, plus le système injecte de l'argent dans la santé, plus il est probable que les individus se sentent malades. Et le marché pharmaceutirque l'a bien compris, se préoccupant souvent moins des besoins médicaux que des conditions de croissance de l'industrie.
Bref, ça a été une lecture très intéressante que je recommande.
Lien : http://lylou-bouquine.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
belette42
  23 juillet 2018
Dans cet essai , Jörg Blech vous aide à comprendre les connivences entre certains membres du corps médical, les États et les laboratoires pharmaceutiques. Il montre aussi comment des maladies se sont accentuées à cause des changements des normes biologiques. Certes, il s'appuie sur des données allemandes mais ceci peut très bien se transposer à la France.
Bref à lire pour mieux comprendre le monde pharmaceutique.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
FemiFemi   22 décembre 2013
La "femme ménopausée" apparaît à présent comme un être dynamique et soigné -mais dont la position enviable est menacée! Afin de ne pas entamer leur capital santé, les femmes d'âge mûr feraient bien, dixit les slogans publicitaires, de prendre des hormones jusqu'à la fin de leurs jours.
Commenter  J’apprécie          30
FemiFemi   22 décembre 2013
La sociologue Eva Schindele considère la première visite de la jeune fille chez le gynécologue comme "l'entrée dans une culture au sein de laquelle sa féminité sera définie et contrôlée par les hommes". Et en effet, ce sont communément des médecins hommes qui déterminent quels sont chez la femme les processus et états physiologiques devant être désignés comme pathologiques. En Allemagne, on procède chaque année à quelques 160 000 ablations de l'utérus - au moins 60 000 de ces interventions étaient jugées superflues par les experts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Dans la catégorie : Ethique médicaleVoir plus
>Ethique>Ethique professionnelle. Déontologie>Ethique médicale (12)
autres livres classés : médicamentsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
207 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre