AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756037424
56 pages
Éditeur : Delcourt (23/04/2014)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 27 notes)
Résumé :
7 réalisations prodigieuses emblématiques du monde antique. 7 chefs-d'oeuvre. 7 mystères... Vous croyez tous savoir sur Les 7 Merveilles ? Pourtant, elles n'ont pas révélé tous leurs secrets. 88e édition des Jeux Olympiques (432 av J-C), trois lutteurs se destinent à combattre dans l'arène du Pancrace. Aurelyos de Mikonos, à la recherche de son fils ; Pantarké d'Olympie, jeune lutteur ambitieux manipulé par ses supérieurs, et Chyonis d'Athènes, sur le point de révél... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  28 février 2015
Je me suis lancé dans cette BD juste pour mon amour de l'Antiquité sans rien attendre de plus que de satisfaire ma curiosité concernant le projet de raconter une histoire autour de chacune des Sept Merveilles antiques… Et j'ai été carrément embarqué par le récit de Luca Blengino et les dessins de Stephano Andreucci.
On nous raconte les événements qui se déroulent durant les 88e Jeux Olympiques, en 432 avant Jésus-Christ, et suit le parcours de 3 lutteurs qui s'affrontent dans la palestre et en dehors :
- Kionis, le champion athénien doit mettre la main sur le trésor dérobé et caché par le poète de la pierre Phidias
- Pantarké, le champion olympien doit assassiner son maître et amant Phidias pour discréditer la cité d'Athènes
- Aurelios, le champion de Mykonos qui vient pour la 3e fois à Olympie pour des raisons connues de lui seul…
On ne nous dit pas tout d'eux, et c'est tant mieux… Ils sont à plusieurs facettes et conservent une part de mystère.
Derrière les luttes de pouvoir et la recherche d'un trésor, quel est le véritable fil directeur du récit ?
- d'un côté nous avons un père qui revient à Olympie à la recherche de l'enfant perdu de son amour disparu
- d'un autre côté nous avons un enfant paria qui reste à Olympie dans l'unique espoir de retrouver son père inconnu
Alors que le père et le fils se retrouvent enfin et décident de prendre un nouveau chemin, le tragédie les rattrape… Une historie sur la famille, très bon racontée, touchante et émouvante car simple et universelle. Ceux qui la juge fouillie et peu lisible n'ont pas du faire beaucoup d'efforts pour la comprendre… Ou alors, habitués aux longues séries à rallonge, ils n'ont aucune indulgence pour les one-shot soumis aux rudes contraintes du format qui tient beaucoup de l'exercice de style.

Décidément l'école italienne regorge de talents ! Les dessins de Stephano Andreucci sont très maîtrisés, chaque personnage est bien campé, et dispose d'une belle palette d'expressivité. le cadrage et la mise en scène bien que misant davantage sur l'ambiance que sur l'action sont aussi bien fichus qu'un storyboard hollywoodien. Et les couleurs de Lou se marient bien aux dessins et leur apportent une belle plus-value : on passe de la lumière à l'obscurité, de l'aube au crépuscule, des extérieurs délavés par la pluie à l'obscurité des temples éclairée au rouge de la flamme… Tout cela est vraiment très beau !

L'épilogue est une histoire en soi car que nous dit Aurelios Junior ?
« Je ne suis jamais retourné à Olympie. J'ai longtemps vagabondé, vu la mer et les montagnes aux frontières du monde… Et moi aussi, j'ai combattu… En Attique, sur les côtes du Péloponnèse, dans colonies de Sicile. »
Il faut comprendre qu'il a cherché vengeance des responsables de la mort de son père en combattant les Athéniens sur tous les champs de bataille de la Mer Méditerranée…
« A mon tour j'ai trouvé la paix, dans les bras de la femme qui m'a offert un fils… à qui j'ai donné mon nom. »
Il faut comprendre que la violence appelle stérilement la violence, et que pour trouver la paix il faut s'extirper de cycle éternel de la haine pour profiter des bonheurs simples de la vie, en aimant les siens et en respectant son prochain. Appartenir à cette grande humanité quoi, et pas aux homines crevarices… Un David Gemmell, un Javier Negrete ou un Paul Kearney nous en aurait fait un chouette cycle !

4 étoiles, mais 1 de plus juste pour lui donner le coup de pouce qu'elle mérite bien…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
tchouk-tchouk-nougat
  11 mai 2014
Vous connaissez les sept merveilles du monde ancien ? Ces mythiques et fabuleuses création humaine, elles renferment un secret. Un secret bien caché.
Nous commençons par la statue de Zeus, à Olympie. A ses pieds s'affrontent des athlètes venus de toute la Grêce. Mais pour certain, le but de leur venue dans cette vile ce n'est pas de gagner la couronne de laurier des jeux olympiques. Retrouver un père, un fils, combattre des ennemis, trouver un trésor gardée par Zeus...
Une belle fresque à l'intrigue bien menée. Vengance, amour et combat. recherche de richesse ou de proches.
Un dessin bien maitrisé.
Ce tome marche en one shot. Il y en aura 6 autres. Un tome pour chaque merveille.
Commenter  J’apprécie          116
kllouche
  31 mai 2014
Je suis tombée sur cette BD par pur hasard en me promenant dans les allées d'une librairie. Au départ, je cherchais la suite de la BD L'Oracle, L'esclave. J'ai d'ailleurs eu la "mauvaise" surprise de découvrir que le dessinateur et le scénariste avaient changés entre les deux tomes. J'avais adoré le premier et ça m'a un peu perturbée. J'ai donc feuilleté le deuxième tome avant de me décider à l'acheter. Les dessins sont différents, c'est certain, moins nets et moins ostentatoires. Pour ça c'est positif. Mais le problème, c'est surtout qu'ils m'ont paru un peu fade à côté du tome précédent. de plus, les premières pages ne m'ont pas donné envie de connaître la suite de l'histoire. C'est un peu dépitée que j'ai reposé la BD en me disant que je l'emprunterai à la bibliothèque à l'occasion.
Je n'ai pas eu à bouger d'un pas avant qu'une autre BD n'attire mon regard. Les 7 merveilles m'a tout de suite tentée pour son sujet. Et quelle bonne surprise! Les scénaristes de BD d'aujourd'hui sont décidemment capables de nous inventer d'excellentes histoires ! En sept tomes, Luca Blengino va nous embarquer dans une histoire liée à l'une des sept merveilles du monde antique. Dans le premier tome, nous suivons la trace du petit Aurelyos, à la recherche de son père, qu'il sait avoir participé aux Jeux Olympiques. Avec une nouvelle édition sur le point de commencer, il espère découvrir son identité. Mais il sera surtout le témoin gênant d'un complot...
L'histoire est totalement originale. On ne voit pas grand chose des jeux olympiques, c'est surtout de l'envers du décor dont il est question. On pourrait en effet reprocher de ne pas avoir proposé plus de planches mettant en scène des épreuves. Je ne serais pas contre des "bonus" de ce genre dans une future réédition (ce que je souhaite aux créateurs de cette BD!). Les dessins sont "normaux" mais c'est ce qui me plaît. Si vous aimez les artistes qui se lancent dans des styles très différents, ce n'est peut-être pas pour vous.
Le personnage d'Aurelyos de Mikonos est celui qui m'a semblé avoir le plus de relief. Ses motivations restent un mystère, les raisons de ses choix aussi. C'est un homme de toute évidence torturé qu'il est impossible de percer à jour. Néanmoins, son amour pour son fils lui enlève son côté grosse brute. On a d'ailleurs du mal à comprendre d'où lui vient cet attachement. Cette part d'inconnu qui le caractérise rend la fin encore plus déroutante dans la mesure où on ne saura peut-être jamais ce qu'il en était vraiment.
J'ai vraiment aimé ce début très prometteur. En tout cas, j'ai hâte de lire la suite (Les jardins de Babylone - le 4 juin 2014). Néanmoins, le rapport temps de lecture/prix ne me paraît pas très correct. Je l'ai lu dans la librairie et je ne ressens pas le besoin de me le procurer...
Lien : http://mariae-bibliothecula...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MarquePage
  23 mai 2014
Je n'ai pas accroché. Il faut dire que le scénario est un peu fouilli. Il semblerait que le fil rouge de cette histoire soit la vie du petit orphelin qui espère retrouver son père par hasard lors des jeux. le problème c'est qu'il n'est pas vraiment suivi ce fil rouge. Il y a aussi le père qui espère trouver par hasard son fils lors de ces jeux. Et puis un vieux sculpteur qui abrite le champion. Sculpteur qui aurait caché un trésor et des documents que la statue de Zeus pourrait mettre sur la piste. Et bien sur il y en a un très intéressé par ce trésor. Au final on ne sait pas grand chose sur chaque partie de l'histoire qui se rencontrent, ça perd totu son intérêt. Quant à la fin elle semble baclée, trop facile et sans qu'on en apprenne plus.
Et pour les dessins ils son jolis, on ne peut pas dire le contraire, mais je trouve qu'il manque de charme.
Pour une fois je suis en desaccord avec ma soeur qui m'avait donné envie de lire cette BD.
Commenter  J’apprécie          70
Maks
  23 janvier 2016
De belles planches, une intrigue assez prenante et une redécouverte des 7 merveilles du monde antique, en l'occurrence dans ce premier tome la statue de Zeus.
J'ai beaucoup aimé le côté historique et pédagogique de ce volume, un peu moins le côté très sombre.
J'ai hâte de lire les autres, surtout sur le Phare d'Alexandrie et sur la Pyramide de Khéops.
Commenter  J’apprécie          91


critiques presse (3)
BDGest   27 juin 2014
Ce premier album laisse le lecteur sur sa faim. Espérons que les jardins suspendus de Babylone, objets du deuxième tome, auront mieux inspiré les auteurs…
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   21 mai 2014
L’intrigue principale est finalement peu palpitante, malgré quelques personnages assez forts (les amants vieillissants, le sculpteur et son protégé…), et la chute bien décevante – la statue de Zeus n’est vraiment qu’un prétexte. Reste un dessin réaliste pas original mais chaleureux et efficace, qui ne suffit toutefois pas à rehausser l’ensemble, bien ennuyeux.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BulledEncre   02 mai 2014
Une nouvelle série concept à suivre.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   11 mai 2014
-Les compétitions ne vous intéressent pas ?
-Rien que des jeux stupides pour des gamins sans cervelle ! Tous ses corps qui s'épuisent dans l'effort, pour oublier l'espace d'un instant qu'un jour, il seront usés et décrépits... comme le mien.
Commenter  J’apprécie          60
MarquePageMarquePage   23 mai 2014
Les rêves et les illusions peuvent mener à de grandes douleurs, il ne faut jamais l'oublier.
Commenter  J’apprécie          50
MarquePageMarquePage   23 mai 2014
La vie est ainsi faite, mon bon Pantarké... C'est un cycle. Une roue qui tourne. Et peu importent nos efforts pour oublier le passé, lui ne nous oublie jamais...
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Luca Blengino (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luca Blengino
Bande annonce de l'album BD "R.U.S.T." Tome 1 "Black List" publié (Éditions Delcourt).
autres livres classés : jeux olympiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
484 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre