AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070135349
Gallimard (03/02/2022)
3.83/5   53 notes
Résumé :
En janvier 1961, dans la station polaire soviétique de Daleko, cinq hommes sont chargés par le Parti d'affirmer la présence russe dans la région. Vadim, l'un d'eux, convaincu que Nikolaï a triché durant leur partie d'échecs, le tue d'un coup de hache. A son réveil, leur chef Anton découvre le cadavre et enferme Vadim dans le cellier où la température culmine à -15°C.
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 53 notes
5
4 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

Wyoming
  01 novembre 2022
Une nouvelle fois je ne vais pas rejoindre les critiques élogieuses pour ce livre que je n'ai vraiment pas aimé, ce huis clos malsain ne répondant pas du tout à mes attentes en la matière.
Déjà, le buste de Lénine en première de couverture aurait pu m'alerter. Mais, non. Il est vrai que l'histoire se situe en 1961, époque à laquelle, malgré la déstanilisation en cours, le joug soviétique pesait toujours très lourd sur les pauvres russes, tyrannisés pourrait-on croire à jamais. Viendra-t-il le jour où ils auront la volonté et la capacité de se débarrasser de leurs dictateurs?
Et les quatre russes prisonniers de cette station antarctique n'ont aucune des qualités pouvant relever l'âme russe, ils sont peureux, faibles, alcooliques, violents, menteurs, indécis, bien loin des ces alpinistes russes qui portèrent le drapeau rouge sur les sommets des 8 000 himalayens. Bien loin aussi d'autres héros de ce pays qui ont eu le courage payé au prix fort de dénoncer un régime inhumain. Je pense à Soljenitsyne qui disposait dans sa mission d'un talent littéraire exceptionnel.
Non, ces quatre là sont des pleutres et leur histoire, laborieusement contée par Olivier Bleys, ne génère aucune émotion. Je lui reconnais néanmoins le fait d'avoir su transporter le contexte soviétique en Antarctique, mais sans utiliser vraiment le décor exceptionnel de ce drame que l'on aurait pu tout aussi bien situer dans le désert ou en Sibérie.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          780
Zephirine
  11 mai 2022
Humour noir teinté d'absurde et de grotesque, telle est l'ambiance de ce roman noir singulier. On y fait la connaissance de cinq russes qui tiennent la base soviétique de Daleko, dans ce qu'on nomme le pôle d'inaccessibilité de l'Antarctique, donc au bout du bout du monde, voire encore plus loin. de cinq on passe à quatre dans ce huis-clos pesant à l'ambiance glaciale lorsqu'il arrive un drame, le meurtre d'un ingénieur par le tractoriste Vadim. C'est la triste conséquence d'une dispute aux échecs à laquelle se rajoutent des litres de vodka. Car ces hommes s'abrutissent d'alcool pour oublier le froid hostile et l'inaction. Il faut dire que rien ne fonctionne dans cette base loin de toute civilisation et qu'ils sont sans nouvelles de leurs supérieurs.
Après ce meurtre, quelle sera la décision du chef Anton ? Tout d'abord écrire un rapport, ce qui permet de gagner du temps. Mais comment isoler un criminel dans une base aussi restreinte ?
Les évènements vont se succéder, tous plus saugrenus et grotesques les uns que les autres. le rythme est soutenu, on passe de l'effroi au rire et on s'amuse bien au dépend de ces personnages aussi glaçants que le climat et qui brillent par leur animosité et leur indifférence. Leur inclination pour la bouffe et l'alcool les rend pitoyables. On nage dans l'absurde avec des situations burlesques comme la corvée obligatoire qui consiste à faire « la toilette du buste en plastique de Vladimir Ilitch Lénine qui coiffait la station » et d'en prendre une photo chaque mois.
C'est délicieusement immoral et on se laisse cueillir par une fin déconcertante.
Un très bon roman noir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          743
ceciloule
  10 mars 2022
Cette farce macabre se caractérise par son humour noir grinçant. Olivier Bleys propose une réflexion sur la condition humaine en forme de huis-clos et sans morale, si ce n'est que la loi du talion régit décidément les rapports entre hommes. Ses personnages sont peu sympathiques, ce qui lui permet de leur faire endurer les pires misères sans s'attirer les foudres du lecteur qui, au contraire, se repait de ces aléas antarctiques (plus de détails : https://pamolico.wordpress.com/2022/03/10/antarctique-olivier-bleys/)
Lien : https://pamolico.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          420
blandine5674
  03 octobre 2022
Pas mal du tout ! Cadre original, huis clos, humour noir, fin inattendue et immorale. Cinq hommes vivent en autarcie dans une station polaire du gouvernement russe. Vadim tue un de ses collègues à la hache parce qu'il a triché aux échecs. Impossible de dormir auprès d'un meurtrier ! Il est enfermé là où on entrepose la bouffe où il y fait - 15 degrés. le temps de prévenir les autorités. Seulement plus rien ne marche : téléphone, radio, etc. Jubilatoire !
Commenter  J’apprécie          370
chambrenoire
  09 octobre 2022
Nikolai a-t-il vraiment triché aux échecs ? En tout cas, cela va lui couter la vie. Ils étaient cinq russes très loin au milieu des glaces de l'Antarctique, dans une base soviétique. Il n'en reste que quatre dont Vadim le meurtrier. Comment gérer un assassin au milieu de nulle part, lorsqu'on se sent oublié par la civilisation ? le but premier, c'est de se maintenir en vie en mangeant et surtout, en avalant des litres de vodka pour oublier l'absurdité de la mission. Car de l'absurde, il y en a tout plein dans ce roman cynique et drôle.
Tout tombe en panne à cause du grand froid et du manque d'entretien et de pièces de rechange. Il faut être inventif pour se sortir de ce guêpier de glace. Ils étaient cinq, combien en restera-t-il ?
« Les dix petits nègres » revisité façon absurde et cocasse. On s'amuse beaucoup et, par les temps qui courent, l'humour au dépend des russes fait du bien !
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (3)
LeJournaldeQuebec   25 juillet 2022
Grand voyageur et explorateur émérite, l’écrivain français Olivier Bleys propose un huis clos extrêmement original, addictif à souhait, avec son nouveau roman, Antarctique.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
SudOuestPresse   08 mai 2022
Le romancier imagine un huis clos meurtrier sur une base antarctique éloignée de tout. On se laisse emporter par un mélange d’humour et de fatalisme.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
LeFigaro   17 mars 2022
Ce roman est un réjouissant huis clos polaire d’où se dégage une vision guère optimiste de la nature humaine.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
ZephirineZephirine   11 mai 2022
Quel prodige que la vodka! Même si le thermomètre descend à moins cinquante, à moins soixante, elle ne gèle pas... Par grand froid, on la voit seulement ralentir. Ce qui semblait de l'eau devient comme un sirop épais. Vodka magique! C'est notre trésor à nous les Russes...
Commenter  J’apprécie          330
WyomingWyoming   31 octobre 2022
Vadim se rangeait volontiers du côté de l'ours, du morse ou du sapin de Sibérie, des êtres simples et forts qui ne maniaient pas le langage mais s'imposaient à tous par leur stature.
Commenter  J’apprécie          290
blandine5674blandine5674   29 septembre 2022
Comme dit le proverbe, « il faut boire de la vodka en deux occasions seulement : quand on mange et quand on ne mange pas ! »
Commenter  J’apprécie          200
blandine5674blandine5674   29 septembre 2022
J’aurais crevé si je n’avais pas trouvé ces bouteilles. Avec la vodka, j’ai tenu le coup. On peut survivre des jours et des jours, sous cette perfusion-là...
Commenter  J’apprécie          70
Aquilon62Aquilon62   13 février 2022
Partout où l’on posait les yeux, c’était le même tableau de solitude et de désolation. La base Daleko occupait un point que les géographes nommaient pôle d’inaccessibilité. 82° 06' de latitude sud ; 54° 58' de longitude est. Il n’en était pas de plus éloigné de la côte, ni de plus distant d’une région habitée.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Olivier Bleys (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bleys
Dans le cadre de la rentrée littéraire de printemps, Occitanie Livre & Lecture reçoit des auteurs et autrices pour présenter leur récente parution. C'est au tour de Olivier Bleys de présenter son roman "Antarctique", aux éditions Gallimard. Modération Jean-Antoine Loiseau. Merci à la librairie Sauramps pour son accueil.
autres livres classés : antarctiqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2449 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre