AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070775552
352 pages
Éditeur : Gallimard (16/05/2007)
3.74/5   85 notes
Résumé :


Haarlem, années 1630. Cornelis Van Deruick, un marchand de tissus veuf et sans le sou, décide de quitter la Hollande pour chercher fortune en Amérique. Il laisse ses quatre enfants à la garde de l'aîné, Wilhem, et leur assure la protection de Paulus van Bereysten, haut personnage de la ville, négociant en fleurs puissant et redouté.

La Hollande est alors la proie d'une étrange folie : la passion des tulipes. Les variétés rares atteign... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 85 notes
5
2 avis
4
6 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

ATOS
  03 mars 2014
Semper Augustus. Un bulbe. Une fleur : la tulipe - Provinces Unies- 1630.
Sept ans plus tard, la Hollande connaîtra le premier krach financier d'Europe.
Comment une tulipe peut elle mettre en danger l'économie d'une des plus grandes puissances économiques de son époque ?
Les surenchères se succèdent. La tulipe devient le veau d'or de la Hollande. On s'endette, on se vend, on se corrompt, tout est bon pour entrer dans le jeu de la spéculation.
Le marché à terme vient d'être inventé. le « système du vent » également. Après coup rien ne justifiera cette folie. A part l'effet « démence collective ». Tous deviennent fleuristes, tous spéculent, tous achètent : des grands du royaume au fermier, de la boulangère, au valet.
Ainsi en 1637 a t on vu un bulbe de tulipe s'échanger à un prix quatre fois supérieur à celui de la Ronde de Nuit de Rembrandt.
Seule une décision de la Cour de Hollande permettra au pays de ne point sombrer corps et âme.
La tulipe, cette fleur himalayenne , symbole d'éternité, de fertilité, de vie, de perfection chez les Perses, chantée par les poètes Saadi, Hâfiz envahit les jardins d'Ispahan, de Bagdad, d'Istanbul, mais après le vol de certains de ses bulbes, viendra fleurir de la Bavière jusqu'en Angleterre , et débarquera par bateau dans les ports des Provinces Unies. La « tulipomania » s'annonçait.

La tulipe est aujourd'hui encore un des symboles de la Hollande, mais elle est surtout le symbole de ce que peut produire le libéralisme économique et financier.
La Hollande est toujours le plus grand marché aux fleurs du monde, sans pourtant, , n'avoir jamais su devenir son plus grand jardin.
Astrid Shriqui Garain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
litolff
  13 novembre 2016
Où l'on apprend avec stupéfaction que la crise des subprimes a eu un précédent au XVIIe siècle aux Pays-Bas... avec les oignons de tulipes !
Olivier Bleys décrit ici ce qui a été aussi appelé "la crise de la tulipe", pendant laquelle certaines fortunes se sont défaites en un instant pour un oignon de tulipe. Dans une société rigoriste et puritaine, il évoque avec cruauté la cupidité des grands et la naïveté des petits, dans un contexte très actuel !!!
Commenter  J’apprécie          110
Kepherton
  18 septembre 2012
Haarlem dans les années 1630. Cornelis van Deruick décide de quitter la Hollande pour chercher fortune en Amérique. Il laisse ses quatre enfants seuls pour gérer et en confie la garde à l'aîné, Wilhelm. Il recommande d'ailleurs Wilhelm au puissant Paulus van Bereysten.
Paulus initie Wilhelm au monde fermé des négociants en tulipe. Un monde étrange à une époque fortement spéculative. Les fortunes se font et se défont au gré de d'enchères codifiées. Seul, sans doute trop seul, Wilhelm découvre autant le cynisme et le caractère implacable de ce milieu fermé que les terrifiants penchants de Paulus. Pour sauver sa famille, il sera prêt à tout tenter. A beaucoup de sacrifice. Trop peut-être.
Ce roman nous immerge en plein dans la tulipomanie qui affecta la Hollande de ces années-là. Un roman oppressant, haletant, difficile qui nous narre l'histoire d'un effondrement inexorable. A moins que ce ne soit celle, magnifique, d'une famille soudée. Une belle histoire !
Commenter  J’apprécie          40
Doubleplusgood
  02 décembre 2019
Un livre très agréable à lire et solidement documenté sans tomber dans l'excès. Même si l'ampleur de la tulipomanie décrite dans le roman a été remise en cause, l'engouement pour les tulipes aux Pays-Bas au 17e siècle a réellement eu lieu, et Olivier Bleys dresse un portrait très interessant de Haarlem (ville du nord des Pays-Bas) à cette époque.
De même, les passages concernant le Pernambouc au Brésil sont très instructifs, età mon goût trop peu présents dans le récit. Pourquoi pas une suite, sur la famille van Deruick au Brésil?
Commenter  J’apprécie          60
mjaubrycoin
  10 février 2016
Au début du 17ème siècle le commerce de la tulipe atteint des sommets dans les Provinces Unies. Alors que leur père part au Brésil pour chercher fortune, les quatre enfants van Dewick délaissent le négoce de drap familial pour tenter leur chance sur ce marché floral en pleine expansion.
L'ainé des fils, qui a succombé à l'emprise physique et intellectuelle de l'homme chargé de veiller sur la famille en l'absence du père, joue son va-tout en investissant tout le patrimoine familial sur un seul bulbe de tulipe acquis lors d'une folle vente aux enchères...
Ce roman plonge le lecteur dans la Hollande du début du 17ème siècle . Passionnant et parfaitement documenté, il illustre parfaitement la fièvre spéculative entretenue autour des bulbes de tulipes rares. Les personnages sont particulièrement bien campés et chacun d'entre eux parait sortir tout droit d'un tableau d'un maître flamand pour interpeller le lecteur.
Un véritable tour de force!
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
litolfflitolff   15 novembre 2016
Nous habitons un pays aux mœurs souples et à l'esprit tolérant. Mais cette tolérance ne va pas jusqu'à mêler les filles à l'arbitrage de leur union...
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Olivier Bleys (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bleys
Dorothée Cunéo, directrice des éditions Denoël, ainsi que les trois auteurs de notre rentrée littéraire ont le plaisir de vous présenter les titres qui paraîtront le 19 août prochain : À trop aimer d'Alissa Wenz, Mon nom était écrit sur l'eau d'Olivier Bleys et Fin de combat de Karl Ove Knausgaard.
Les extraits de Karl Ove Knausgaard proviennent des interviews suivantes sur la BBC : https://www.youtube.com/watch?v=w0xXuGbaXRc et sur Louisiana Channel : https://www.youtube.com/watch?v=4qsfSeuT-4w
autres livres classés : hollandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2370 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..