AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782800148069
60 pages
Éditeur : Dupuis (08/09/2011)
3.92/5   20 notes
Résumé :

" - Putain, Chanal ! Pourquoi t'as tué ce Boche ? - Fais pas chier, Gadoix ! Ils m'ont déjà tué deux frères, je sais ce que j'ai à faire. Tu f'rais pas pareil, négro ? - Ne m'appelle plus jamais "négro". Je suis le caporal Ousmane Dioum du deuxième corps colonial !". Au fond d'une tranchée boueuse à portée de la mitraille allemande, les destins de Jean, le paysan français, et d'Ousmane, le c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
bdelhausse
  23 avril 2018
Jean Gadoix, paysan, et Ousmane Dioum, tirailleur sénégalais, se recontrent. Gadoix retrouve aussi un "pays", Coudère. Gadoix et Coudère ont la mauvaise surprise de voir que leur supérieur est de leur village, Auxère, mais instruit, lettré, et jaloux du succès de Gadoix auprès d'une femme qu'il aime également.
Le piège se referme sur Gadoix qui sera traduit en justice, condamné pour trahison, et exécuté.
Ce tome 2 raconte le combat de la veuve de Jean Gadoix, mère d'un petit Clovis qui vit bien mal les insultes faites à son père défunt, pour réhabiliter son mari. Alors que le tome 1 manquait d'un fil rouge, cette lutte sert de ciment au tome 2. Histoire d'amour posthume, belle et puissante. Ne pouvant prouver son amour à son mari vivant, la veuve va remuer ciel et terre pour la mémoire de son mari. Un dévouement à la mesure de son amour. Une abnégation qui ira jusqu'à mettre en péril sa vie ou le développement de son enfant. 15 ans d'acharnement. Et même si cela reste une fiction, on sait qu'elle se nourrit de faits réels.
Histoire des tirailleurs sénégalais venus mourir dans la neige et la boue de Verdun sous les ordres de généraux bouchers, décidant loin des combats. Histroie des conseils de guerre, fusillant pour l'exemple. Histoire de la guerre, atroce et immonde. Histoire d'une amitié naissante en fin de tome, entre une gueule cassée et Clovis Gadoix.
C'est de la bonne BD, peut-être pas révolutionnaire, ni dans le dessin, ni dans la forme, ni dans son contenu, mais cela tient plus que largement la route. Néanmoins, je pousse un grand coup de gueule... pourquoi s'arrêter là? Pourquoi se borner au diptyque... ? Les auteurs créent un double univers, plutôt bien élaboré. Ils développent de bons personnages, convaincants, crédibles. Qu'ils soient "gentils" ou "méchants", ils fonctionnent bien. Et s'arrêter là me laisse quand même un peu sur ma faim. Je me dis dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
badpx
  22 septembre 2018
Le premier tome, lu il y a quelques jours, était en effet l'introduction, la présentation des différents personnages. Et ici on entre dans le vif du sujet : les condamnés à mort par les tribunaux militaires "un peu" expéditif pendant la seconde guerre mondiale.
J'avais déjà lu ce type d'histoire sous forme de roman, le combat des familles pour faire réhabiliter souvent de simple soldat, en faisant face à des officiers toujours vivant refusant de remettre en cause leurs attitudes.
Ici, évidemment sous format BD, cette histoire est condensée, et c'est bien dommage, je trouve qu'elle mériterait plus de développement.
Par contre je n'ai pas compris, le volet du tirailleur sénégalais. Son histoire est à peine évoquée. Comment rentre-t'il enfin chez lui ? on ne le sait même pas. Et donc pour cette partie du récit je reste un peu sur ma fin, j'ai comme l'impression qu'il aurait du y avoir un troisième tome pour raconter son histoire, mais que le projet a été abandonné.
Commenter  J’apprécie          60
PetiteNoisette
  24 avril 2014
Encore une bande-dessinée sur la Première Guerre Mondiale, en deux volumes. Amère patrie suit en parallèle un garçon de la campagne française et un garçon sénégalais. le lecteur va suivre leur évolution, de leur enfance jusqu'à leur mobilisation en 1914. Ousmane est un jeune garçon qui préfère allait pêcher avec son pélican plutôt que d'aller à l'école que les colons blancs ont ouvert. Ceux-ci dirigent le pays et les sénégalais n'ont plus vraiment leur mot à dire. Mais les lois tribales sont encore tenaces et Ousmane sera prêt à lutter contre tous pour protéger sa soeur et ses enfants le moment venu. Jean est un jeune garçon, fils de paysan. Il aimerait aller un peu plus à l'école (même s'il préfère avant tout braconner) mais il doit aider aux travaux de la ferme. Il faut aider à nourrir sa mère et ses soeurs. Mais lorsqu'il rencontre Hubertine, la fille du responsable de la mine, et qu'il tombe amoureux, cette situation lui pèse de plus en plus.
album_cover_large_13191La mobilisation, c'est en quelque sorte une façon d'échapper au quotidien. Ousmane a appris à sa soeur à se défendre, elle peut se débrouiller seule. Jean est nécessaire à sa famille mais sa soeur s'est fait embaucher à la mine et elle gagne assez d'argent pour que sa famille survive et ils sont assez pour s'occuper du père, devenu infirme. Quand à Hubertine, elle est d'une famille bourgeoise et doit continuer ses études de médecine pendant la guerre. Alors Ousmane et Jean vont tête baissée au front et vont d'ailleurs bientôt se rejoindre. Mais la guerre ne va pas être tendre avec eux : Jean sera accusé à tord de désertion, tandis qu'Ousmane devra subir les remarques racistes.
Cette histoire est très intéressante. On suit les deux personnages et quelques membres de leur famille pendant de longues années et on s'attache à eux, on est révolté avec eux. Par contre j'ai trouvé que les personnages secondaires (du côté de Jean) étaient parfois un peu vagues, je n'ai pas toujours compris qui était qui. Il est plus rare que l'on parle des Sénégalais, et encore moins que l'on parle de leur vie avant et après la guerre, j'ai donc beaucoup aimé cette partie-là du récit. On voit qu'après la guerre rien n'est facile pour Ousmane qui est toujours traité à la limite de l'esclavage. Et effectivement, comme le dit la quatrième de couverture, il y a également toute une réflexion sur la condition féminine au début du XXème siècle. Mais pas non plus de dénonciation radicale, plutôt une constatation, des faits : les paysannes ne sont pas considérées comme utiles à la ferme, lorsqu'elles s'engagent à la mine, elles sont beaucoup moins payées que les hommes pour le même travail. En Afrique, la femme est encore considérée comme un meuble appartenant à l'homme, lors de son décès la femme est donnée à son héritier. Si Hubertine fait des études de médecine, c'est très rare et parce qu'elle est la fille d'un bourgeois. Et lorsqu'elle s'engage pour aider au front, personne n'est d'accord car c'est trop dangereux pour une femme puis on la laisse finalement travailler comme infirmière alors que ses compétences sont sans aucun doute supérieures.
Bref, une bande-dessinée vraiment bien faite qui aborde différents thème de l'époque !

Lien : http://blogonoisettes.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yvan_T
  06 novembre 2020
Alors que le premier tome invitait à suivre les destins parallèles de deux ados qui n'avaient à première vue rien en commun, l'un étant victime des lois tribales au Sénégal et l'autre vivant dans une campagne française où la survie se fait à la sueur du front, ce deuxième volet lie les deux histoires dans un contexte de première guerre mondiale.
Si ce contexte historique permet au lecteur de redécouvrir toute l'horreur des tranchées et des champs de batailles, l'intérêt de ce diptyque se situe néanmoins ailleurs. L'auteur de "L'aigle sans orteils" et de "Azray'en" profite en effet de ce diptyque pour pointer du doigt les injustices commises envers ces hommes dont l'honneur fut bafouillé et dont les enfants étaient condamnés à subir les moqueries des camarades. Il met également en avant le combat mené par certaines femmes lors de cette époque difficile, que ce soient ces françaises qui tentent de réhabiliter la mémoire de leurs défunts maris ou Ismaïla, qui refuse les traditions tribales imposées aux femmes africaines. Si les destins de ce paysan français et de ce pêcheur sénégalais se rejoignent, il est cependant un peu dommage qu'Ousmane se retrouve au second plan de l'histoire.

Visuellement, Frédéric Blier se débrouille très bien pour un premier récit et, après avoir accompagné avec brio le chassé-croisé entre l'Afrique et l'Europe, il restitue avec brio l'univers boueux de cette guerre des tranchées. Il est juste un peu dommage que la collection Aire Libre ait changé de maquette entre la parution de ces deux tomes.
Un bon diptyque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
psambou
  13 septembre 2014
1917-1933, second volet d'Amère Patrie. Jean et Ousmane se croisent dans les tranchées, mais si l'un survivra à la guerre, l'autre sera accusé de désertion et exécuté. Sa femme se battra seule à Paris pour le réhabiliter, alors que leur fils Clovis grandit chez sa tante et sa grand-mère à la campagne. Après des années de service comme domestique, Ousmane finira par rejoindre les siens à Saint Louis du Sénégal.
Le lecteur continue dans ce 2e tome à s'attacher aux personnages de cette saga sur fond historique et sociétal grâce au dessin de Fred Blier et au scénario de Lax qui sont une réussite.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (2)
ActuaBD   21 décembre 2011
Deuxième et dernier volet de cette chronique de guerre pas comme les autres : on y évoque le rôle des "tirailleurs" : des enrôlés de force dans la défense de la puissance coloniale. Plaisant mais un peu trop manichéen.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   13 septembre 2011
Amère patrie n’est sans doute pas la meilleure histoire du grand auteur de bande dessinée qu’est Lax, mais elle mérite toutefois d’être pleinement défendue.
Lire la critique sur le site : Sceneario

autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2336 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre