AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Huriot (Traducteur)
EAN : 9782020197038
192 pages
Éditeur : Seuil (08/06/1995)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Le silence de l'ange.
Frère d'armes de ce jeune soldat partant pour le front de l'Est dans Le train était à l'heure, Hans Schnitzler, le héros du Silence de l'ange, retrouve sa ville natale le 8 mai 1945. Au milieu des décombres encore fumants de " cette ville qui avait possédé de nombreuses églises " (Cologne, jamais nommée), il se lance à la recherche d'Elisabeth Gompertz, la femme d'un sous-officier qui lui a sauvé la vie en se laissant fusiller à sa place... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Baldrico
  07 septembre 2018
Adolescent, j'avais lu L'honneur perdu de Katharina Blum. Je n'en ai plus qu'un souvenir fort vague.
J'ai eu l'attention attirée sur le silence de l'ange par un texte de Sebald. C'est en effet un roman qui relève de ce qu'on a appelé "la littérature des ruines. " Nous sommes le 8 mai 1945, jour de la fin de la guerre. Hans Schnitzler rentre dans sa ville natale, sur le Rhin. Sa maison natale est détruite. Il ne sait où aller, il a faim. Il tente de se débrouiller dans un environnement où tout est incertain. Tout est devenu sale, laid, branlant, éventré, troué, disloqué. Deux consolations possibles. L'une, la religion, parait tellement peu en phase avec la situation vécue, que l'on voit comment elle pourrait être d'un quelconque secours. L'autre, par contre, l'amour, va éclore, timidement, délicatement, tristement.
Heinrich Böll excelle à faire sentir cette période d'entre-deux, ce non-temps de la fin de la guerre où tout semble anesthésié. Ses descriptions sont crues, mais magistrales, qu'il s'agisse de lieux, de sensations (la faim!), les sentiments tout en subtilité. C'est aussi un roman dans lequel Böll exprime sa prise de distance avec le catholicisme, mais non pas frontalement, plutôt par petites touches.
Ce roman fut refusé à la publication en 1951. La République fédérale allemande était en train de passer à autre chose, à laisser ses ruines derrière elle.
Sa publication fut posthume, à l'occasion des 75 ans de la naissance de l'auteur en 1992. La traduction française a suivi 3 ans plus tard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TandaricaTandarica   23 avril 2015
Le grand ange de marbre se taisait et, pourtant, le curé le regardait et semblait lui parler.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Heinrich Böll (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Heinrich Böll
L'Honneur perdu de Katharina Blum (Die verlorene Ehre der Katharina Blum oder: Wie Gewalt entstehen und wohin sie führen kann), film de Volker Schlöndorff et Margarethe von Trotta d'après le roman éponyme de Heinrich Böll, sorti en 1975. Bande-annonce
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : cologneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
285 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre