AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Monique Lebailly (Autre)
EAN : 9782277215301
Éditeur : J'ai Lu (26/02/2001)
3.64/5   18 notes
Résumé :


La quatrième dimension ? Un royaume sans frontière, un univers crépusculaire, le domaine mystérieux de l'imaginaire où tout peut arriver. Bill n'a pas à se plaindre de la vie et cependant il déteste tout, absolument tout ! Avec tant de hargne et de rage qu'il se retrouve projeté dans un passé atroce, aux sources mêmes de sa haine... Tandis que son avion traverse une tempête, Valentin aperçoit un monstre accroché à l'un des réacteurs. Il est seul à le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Pecosa
  10 octobre 2021
« Apprêtez-vous à entrer dans une nouvelle dimension, qui ne se conçoit pas seulement en terme d'espace, mais où les portes entrebâillées du temps peuvent se refermer sur vous à tout jamais… La Quatrième dimension! »
Entrée dans la Twilight Zone dans les années 90 grâce à des rediffusions, j'ai encore le souvenir d'avoir éprouvé malaise, fascination, voire peur devant certains épisodes, le Musée des morts, L'Oeil de l'admirateur, Cauchemar à 20000 pieds avec le capitaine Kirk qui est le seul à voir un bonhomme sur l'aile de l'avion (j'y pense chaque fois que je voyage) et surtout l'horrible Comment servir l'homme, avec la secrétaire qui crie « C'est un livre de cuisine! »
Que vaut donc La Quatrième dimension signé Robert Bloch, dont j'apprécie beaucoup les romans noirs (Le Crépuscule des stars, L'Incendiaire…)? Il s'agit de la novélisation de quatre nouvelles d'après des histoires de Richard Matheson (entre autres), que l'on retrouve dans Twilight Zone: The Movie, film à sketches de 1983, réalisé par John Landis, Steven Spielberg, Joe Dante et George Miller, avec prologue et épilogue, dont chaque histoire s'inspire d'ailleurs d'épisodes de la série.
Le récit s'ouvre sur la mésaventure de Bill (Time Out de John Landis dans le film, inspiré de l'épisode La Grandeur du pardon de la série), un homme raciste et antisémite qui se retrouve dans la peau d'un noir face au KKK, puis d'un juif dans la France occupée.
Il est suivi de Valentin (Nightmare at 20,000 Feet de George Miller, remake de l'épisode éponyme de la série) dans lequel le passager d'un avion aperçoit une créature sur le réacteur extérieur qui démonte le fuselage.
Dans Helen (It's a Good Life de Joe Dante, remake de l'épisode C'est une belle vie de la série), un enfant aux pouvoirs extraordinaires retient des adultes prisonniers dans un univers de dessin animé.
Enfin, Bloom (Kick the Can de Steven Spielberg d'après l'épisode Jeux d'enfants de la série) un peu plus léger, ambiance Cocoon de Ron Howard, qui s'ancre dans des hospices où étrangement les pensionnaires redeviennent des enfants.
Comme dans la création de Rod Serling, nul besoin de grands flots d'hémoglobine, de tueurs sanguinaires, où d'épisodes interminables pour distiller l'angoisse et faire frémir le lecteur. Robert Bloch remplit le cahier des charges, fidèle au format original, des récits courts, très bien structurés, qui bouleversent les certitudes et jouent sur nos peurs les plus intimes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5011
gloubik
  23 août 2020
Pourquoi le mot roman est-il écrit sur la page de titre ? Mystère. En fait, il s'agit de quatre nouvelles
totalement indépendantes. Sa rédaction fait suite à la sortie en salles en 1983 du film éponyme. Nous avons donc à faire à quatre textes rédigés par Robert Bloch, avec le style de celui-ci quant à l'écriture, tirés des quatre scénarios écrits par d'autres, dont Richard Matheson. Et là, je retrouve le type de trame de ces écrivains-là.
Je n'ai jamais vu le film, n'ai vu certains épisodes de la série pour la dernière fois il y a bien 25 ou 30 ans. C'est donc totalement de mémoire que j'affirme que ces 4 nouvelles sont bien dans le ton de la série.
Ma préférée par sa morale est la première : un homme qui n'aime ni les juif, ni les noirs, ni les viets, se retrouve dans la peau de chacun d'entre eux l'un après l'autre. Va-t-il comprendre qu'il vit ce que chacun d'eux a subi quand les nazis, les membres du KKK ou les soldats américains pendant la guerre du Vietnam ont fait subir aux autres, à ceux que lui n'aime pas... sans autre raison que sa bêtise.
D'un autre côté, la dernière est charmante : un groupe de « petits vieux » découvre, grâce à un homme aux pouvoirs étranges, que l'important est garder l'esprit jeune à défaut de la jeunesse. Qu'il faut parfois choisir entre rester un enfant(physiquement et mentalement) et garder ses souvenirs d'adulte.
Pour les deux autres, si elles sont bien dans l'esprit de la série, elles m'ont moins plu.
Un homme victime d'une peur irraisonnée de l'avion, qui manque de provoquer un accident dramatique... à moins qu'il ne sauve l'avion d'une catastrophe provoquée par un monstre invisible. Allez savoir ! Tout est dans la psychologie du personnage central et la mise en place est trop lente à mon goût. Je l'aurait sans doute appréciée si elle avait été moitié moins longue.
Une enseignante cherche un sens à sa vie. Elle découvre un petit garçon aux pouvoirs fantastiques qu'elle entreprend d'éduquer pour qu'il maîtrise ses capacités étranges. Sympa, sans plus, et longue.
En bref : Si je n'ai pas vu les pages tourner pendant la lecture de la première et de la dernière nouvelles, j'ai bien failli passer des pages pour les eux autres. Ce qui me fait donner un avis positif sur ce livre, est bien que tous les textes sont parfaitement en accord avec l'esprit de la série. À lire donc.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
greg320i
  28 septembre 2012
Oui je l'ai vu! J'y croit à présent , j'y suis entrer, elle est là tout près , accessible grâce à un livre: désormais la Quatrième dimension existe pour moi : elle se nomme BLOCH, Robert Bloch ...
Un passeport pour le bonheur: voilà ce que nous propose l'auteur de génie
avec ce livre qui comporte 4 nouvelles aussi variés et diverses dans un sens et l'inverse . Comprenez que l'on voyage ici avec dans l'esprit de l'humeur, de l'horreur, l'humour et la sagacité de lire ces histoires aussi vite que possible tellement nous prend au coeur l'envie de Fantastique .
Jamais un livre de R. Bloch ne m'a déçu à ce jour , c'est incroyable ! Même avec un petit rien il nous fascine, et j'imagine facilement qu'il restera le grand Maître de certains de nos écrivains contemporain.
Commenter  J’apprécie          152
Radwan74
  21 juillet 2019
J'ai vu le film avant de lire ces 4 nouvelles qui font hommages à la série « la quatrième dimension ». J'ai pris plaisir à lire et retrouver ces histoires très intéressantes et toutes très différentes, mêlant peur, horreur et fantastique.
La première histoire voit un homme raciste et envieux vivre un enfer (ou plutôt plusieurs) qu'il a lui même provoqué. Je trouve cette histoire la moins réussi et la moins bien retranscrite en roman de par sa fin et sa rythmique.
La seconde histoire tourne autour d'un homme dont le voyage est une véritable angoisse car sa peur de l'avion devient véritablement maladif, surtout lorsqu'il commence à avoir des visions. Une angoisse bien retranscrite où l'on a peur avec le personnage et une fin rocambolesque réussie.
La troisième histoire raconte la rencontre entre un enfant et une femme qui découvre que le monde qui tourne autour de cet enfant, ne tourne pas rond. Un côté horrifique bien distillé, qui m'a rappelé de bien sombre souvenir de cet épisode très glauque et dérangeant lorsque je l'ai vu à la TV.
Enfin, la quatrième histoire est sur une note plus légère avec la nostalgie de l'enfance ; jeunesse qu'essaye de retrouver ce groupe de personnes âgées dans une maison de retraite. Avec une jolie morale pour la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
claudie85
  14 septembre 2009

Ce livre m'a rappelé la série qui passait il y a une vingtaine d'années. La fiction peut vite devenir la réalité. Notre esprit peut voir ou croit voir des choses que personne ne voit. J'ai adoré l'histoire dans l'avion.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SteamkeuponSteamkeupon   22 février 2015
- Recommence! Fais-le mieux que ça!
Avant qu'Helen eût pu tourner le dos, la main de l'oncle Walt avait replongé dans le chapeau, puis il recula en hoquetant de surprise. Les yeux fous de peur, il regarda l'énorme silhouette qui s'en élevait en dépassant le téléviseur.
C'était un lapin... mais pas comme ceux que les prestidigitateurs professionnels font apparaître . Seul un sorcier pouvait évoquer une telle chose.
C'était un monstre multicolore, une énorme créature difforme avec des pattes et des griffes comme un tigre. Des grands yeux jaunes saillaient dans une gueule en forme de groin qui béait maintenant, révélant une langue fourchue qui pendait entre les crocs recourbés d'un félin à dents de sabre.
Accroupi sur l'appareil de télévision, la chose étendit ses serres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Radwan74Radwan74   21 juillet 2019
Tous les pensionnaires étaient des hôtes payants, grâce à la Sécurité sociale, à l’assistance médicale aux personnes âgées, aux pensions et à l’épargne. Et, aussi longtemps qu’ils paieraient, ils pourraient rester; rester dans leur dortoir gris jusqu’à ce que des ténèbres plus profondes descendent sur eux... les ténèbres de la mort. Valradieux n’était pas différente des autres maisons de retraite qu’il avait vues; rien qu’un garde-meuble, un de plus, où ranger les vieux en attendant leur entrée dans l’oubli.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gloubikgloubik   18 août 2020
En haut de la page titre, on peut lire :

Un roman en quatre parties de Robert Bloch/Première partie écrite par John Landis/Deuxième partie : histoire de George Clayton Johnson ; scénario de George Clayton Johnson, Richard Matheson, Josh Rogan/troisième partie : scénario de Richard Matheson d’après une histoire de Jerome Bixby/quatrième partie : scénario de Richard Matheson d’après une histoire de Richard Matheson
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74Radwan74   21 juillet 2019
Shakespeare n’avait jamais voyagé en avion. Il n’avait jamais été pris dans un orage aussi bizarre. Il ne s’était jamais trouvé enfermé dans les boyaux d’un monstre mécanique. Ainsi suspendu, impuissant, à dix mille mètres au-dessus du sol, à se demander si, oui ou non, il allait atterrir sain et sauf à la fin du voyage, où s’écraser dans une explosion de flammes.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Robert Bloch (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Bloch
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 25ème chronique, le 07 novembre 2018, Patrick présente Robert Bloch. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com/ Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : quatrième dimensionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3735 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre