AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Robert Fossier (Préfacier, etc.)
EAN : 9782226068736
710 pages
Éditeur : Albin Michel (05/04/1994)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Cet ouvrage, publié par Marc Bloch au tout début de la seconde guerre mondiale, est une synthèse du médiéviste arrivé à l'âge de la maturité. Il a alors 53 ans et a accumulé pour les "Annales", revue qu'il a fondée en 1929 avec Lucien Febvre, un savoir unique sur la société médiévale.
Il y étudie les liens qui unissent les hommes entre eux pendant cette longue période, mais inaugure aussi de nouveaux champs de recherche comme les "façons de sentir et de pense... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Jean-Daniel
  11 janvier 2018
Publié en 1939 et régulièrement réédité, cet ouvrage de 700 pages de Marc Bloch, "La société féodale", fut considéré dès sa première parution comme une oeuvre maîtresse qui a fourni les structures sociales et économiques de la pensée historienne sur le Moyen Âge.
Marc Bloch plaça au coeur de son oeuvre la formation du système féodal, le système social qui caractérise les sociétés médiévales chrétiennes de l'Europe occidentale. Le projet était ambitieux car il consistait, comme le souligne l'auteur lui-même, à fournir « (…) l'analyse et l'explication d'une structure sociale avec ses liaisons… ». Ainsi formulée, la position du problème semble émaner d'une préoccupation différente de celle qui a orienté les travaux des médiévistes du XIXe siècle et même quelques contemporains de Marc Bloch. Autrement dit, il ne se propose pas de narrer les événements de l'Europe de l'Ouest et du Centre entre le IXe et le XIIIe siècle, mais il tente de faire une large place aux soubassements de l'évolution sociale et est ainsi à l'origine d'une révolution dans l'approche de l'Histoire ancienne. C'est ce qui explique le titre de l'ouvrage et le plan adopté. Celui-ci est focalisé sur deux grands axes : l'évolution des liens entre les hommes d'une part et la formation des classes sociales et des pouvoirs publics d'autre part.
L'auteur se détache résolument des événements et des héros et fait émerger les courants qui agitent la société à travers les générations. C'est ainsi qu'il met en évidence le lien d'homme à homme par lequel se caractérise la société médiévale et nous plonge dans la psychologie et la sensibilité de l'Homme du Moyen-Âge.
Cet ouvrage n'est pas seulement un livre d'histoire comme tant d'autres, mais il nous apprend à regarder le passé d'une autre manière et sert toujours de base aux recherches actuelles, restant une référence pour les médiévistes.
Livre de référence indispensable pour toute personne s'intéressant au Moyen -Âge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ChristianAttard
  25 février 2018
Marc Bloch (1846-1944) fut un homme remarquable, résistant, il paiera de sa vie ses combats pour notre liberté.
Fondateur de la fameuse Ecoles des Annales, il contribuera à redonner un nouvel élan aux études historiques en les ouvrant à de multiples autres sources complémentaires aux seuls archives.
J'ai lu "La société féodale" dans le cadres de mes études en Histoire du Droit et je l'ai relu pour mon seul plaisir.
L'ouvrage est magistral. Une somme de 620 pages qui dissèque le fonctionnement de la société féodale en décrivant tout d'abord le contexte général pour s'approcher ensuite au plus intime des relations et des liens très complexes entre personnes.
Liens de seigneur à vassal, servitudes et fiefs puis classes et gouvernance.
Un ouvrage qui reste inégalé et totalement indispensable à qui veut comprendre profondément l'essence même de cette société féodale.
Commenter  J’apprécie          110
HOSKIN
  21 mars 2015
ce livre est un chef d'oeuvre. plein d'informations sur le Moyen Age occidental.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Jean-DanielJean-Daniel   11 janvier 2018
Voici, face à face, deux hommes : l’un qui veut servir l’autre qui accepte ou souhaite d’être chef. Le premier joint les mains et les place, ainsi unies, dans les mains du second : clair symbole de soumission, dont le sens, parfois, était encore accentué par un agenouillement. En même temps, le personnage aux mains offertes prononce quelques paroles, très brèves, par où il se reconnaît « l’homme » de son vis‑à‑vis. Puis chef et subordonné se baisent sur la bouche : symbole d’accord et d’amitié. Tels étaient — très simples et, par là même, éminemment propres à frapper des esprits si sensibles aux choses vues — les gestes qui servaient à nouer un des liens sociaux les plus forts qu’ait connus l’ère féodale. Cent fois décrite ou mentionnée dans les textes, reproduite sur des sceaux, des miniatures, des bas‑reliefs, la cérémonie s’appelait « hommage » (en allemand, Mannschaft). Pour désigner le supérieur, qu’elle créait, point d’autres termes que le nom, très général, de « seigneur ». Souvent le subordonné est dit de même, sans plus, « l’homme » de ce seigneur. Quelquefois, avec plus de précision, son « homme de bouche et de mains ». Mais on emploie aussi des mots mieux spécialisés : « vassal » ou, jusqu’au début du XIIe siècle au moins, « commendé ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
PilingPiling   23 août 2008
incipit :
"Vous voyez éclater devant vous la colère du Seigneur... Ce ne sont que villes dépeuplées, monastères jetés à bas ou incendiés, champs réduits en solitude... Partout le puissant opprime le faible et les hommes sont pareils aux poissons de la mer qui pêle-mêle se dévorent entre eux." Ainsi parlaient, en 909, les évêques de la province de Reims, assemblés à Trsoly.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Marc Bloch (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc Bloch
Marc Bloch, rénovateur de l'Histoire et résistant par Jacques Le Goff (1999 / France Culture). Production : Jacques Le Goff. “Cinq personnages du passé pour aujourd’hui : Marc Bloch, rénovateur de l’Histoire et résistant”. Diffusion sur France Culture le 24 décembre 1999. Marc Bloch a été l'un des grands historiens de son siècle, un grand universitaire. Il a été aussi un grand résistant, il fut torturé, supplicié et fusillé par les nazis. Il est tombé à 58 ans en criant : « Vive la France ! » En 1999, Jacques Le Goff proposait un portrait du co-fondateur des Annales d'histoire économique et sociale.
« Je ne revendique jamais mon origine que dans un cas : en face d’un antisémite. Mais peut-être les personnes qui s’opposeront à mon témoignage chercheront-elles à le ruiner en me traitant de “métèque”. Je leur répondrai, sans plus, que mon arrière-grand-père fut soldat en 93 ; que mon père, en 1870, servit dans Strasbourg assiégé ; que mes deux oncles et lui quittèrent volontairement leur Alsace natale, après son annexion au IIe Reich ; que j’ai été élevé dans le culte de ces traditions patriotiques, dont les Israélites de l’exode alsacien furent toujours les plus fervents mainteneurs ; que la France, enfin, dont certains conspireraient volontiers à m’expulser aujourd’hui et peut-être (qui sait ?) y réussiront, demeurera, quoi qu’il arrive, la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur. J’y suis né, j’ai bu aux sources de sa culture, j’ai fait mien son passé, je ne respire bien que sous son ciel, et je me suis efforcé, à mon tour, de la défendre de mon mieux. » Marc Bloch (in “L’Étrange défaite”)
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Moyen-AgeVoir plus
>Histoire de l'Europe>Histoire générale de l'Europe>Moyen-Age (63)
autres livres classés : FéodalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2050 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre