AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2743622849
Éditeur : Payot et Rivages (02/11/2011)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 22 notes)
Résumé :

Au temps du cinéma muet, un jeune scénariste ambitieux tente de se faire une place dans un studio hollywoodien. Mais l'irruption du parlant, l'industrialisation du cinéma et la toute-puissance de l'argent vont venir bouleverser le quotidien du studio. Entre ceux qui plient et ceux qui résistent, la guerre est déclarée. Jusqu'à la folie. Un roman noir et flamboyant, une atmosphère angoissante, à mi-chemin entre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
greg320i
  12 août 2013
Hollywood comme si vous y étiez messieurs ,dames, allez allez approcher je vais vous en raconter une bonne histoire !
Entrer dans la peau de TOM ( non pas Cruise..) mais POST : petit scénariste qui deviendra grand ,comme c'est touchant .
Il été une fois le bonhomme bien dans sa peau qui croit aussitôt en son destin. Il vivra la montée en flèche de son capital confiance. Sûr de lui , confiné dans son monde scénarisé , il oublie le monde extérieur . ( Comme nous tous une fois plongé dans un livre n'est ce pas ? )
Son écho serein, son argent placé , il décide assez bien le gamin (qui déjà n'en est plus un) et construit son nid
Mais l'horreur est là ( au sens soft je vous prie) : trahison, industrialisation, piège à foison , le monde est peuplé de poison dans le milieu des requins du cinéma .
Toutefois ,comme un poisson dans l'eau, notre héros va vivre, survivre et ( ho surprise !) se voir révéler le secret de la (vraie ) vie !
Carrément..
C'est affreux de réalité, c'est subtilement mené : le piège est inévitable .

Un moment d'attention sur ce livre pour son double message . Nous sommes rondement mené par les technologie moderne, il faut persévérer en ses choix primaire ou tenter de percer la couche secondaire .
Faites vos jeux mesdames-messieurs !
Voilà, en moins longtemps qu'il ne faut pour le dire, lire ce joyau c'est avoir là vous aussi vu,vécu, survécu au bons mots de Bloch, son humour routinier , son style méritoire , sa classe pour écrire sans faute de gout . Facile , tranquille, son livre est un hommage , j'en rend l'honneur à son auteur .
Clap , Clap ! ( de fin )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
motspourmots
  31 janvier 2015
Magnifique plongée dans le Hollywood des années 30 et l'évolution de l'industrie cinématographique du muet vers le parlant, des petits cinémas de quartier aux complexes qui annoncent déjà la société de l'entertainment. Les héros de ce "Crépuscule des stars" gravitent tous dans le milieu du cinéma avec plus ou moins de bonheur, certains sauront saisir les opportunités offertes par ces mutations, d'autres seront engloutis... le lecteur, lui, en sort ravi et un peu mieux informé sur ce monde à présent disparu.
Commenter  J’apprécie          85
morganex
  10 juin 2018
Au temps du cinéma muet on criait simplement "MOTEUR".
Tout changea quand "SILENCE, ON TOURNE" devint la règle.
Résumé succinct:
Hollywood. 1922. Tom post est coursier sur les premiers plateaux de tournage. Par amour du 7ème art il va gravir tous les échelons de l'industrie du cinéma muet. de coursier à rédacteur des intertitres (textes insérés entre les plans ou les séquences filmés); jusqu'à scénariste en chef. de l'Hollywood des pionniers jusqu'au crack boursier de 1929, en passant par l'avènement du parlant.
L'auteur:
En 1957, Robert Bloch, jusqu'alors nouvelliste fantastique et romancier policier en devenir, écrivit le premier tome d'une trilogie qui ne vit jamais le jour dans son intégralité. Seul le premier opus parut et non sans difficultés. Aucun éditeur américain n'y crut avant 1968. le projet ne correspondait pas au profil de Bloch auprès de son lectorat.
"Si je ne devais pas gagner ma vie en faisant peur aux gens, c'est ce genre d'histoires que j'écrirais" Bloch,1979
En trois tomes ("Colossal", "Gigantesque" et "Stupéfiant"), l'ambitieux projet prévoyait de décrire Hollywood des premiers pas du muet jusqu'à l'émergence de la télévision. le propos n'était pas tant l'Histoire du cinéma US que l'évocation romancée de "La Machine à Rêves" via les destins de personnages imaginaires mais crédibles. Son but n'était pas de révéler certains scandales retentissants accolés à certains grands noms de l'époque.
L'objectif était de vider Bloch de tout l'immense amour qu'il ressentait pour le 7ème Art made in US.
"Si j'avais du choisir entre Hollywood et le Paradis, je n'aurais pas hésité une seconde."
Seul "Colossal" vit le jour, et encore pas sous ce titre...
Première édition aux USA, en 1968, soit 11 ans plus tard et, par défaut en format poche, sous le titre trompeur de "Star-stalker" (le chasseur d'étoiles). Une pin-up aguicheuse trônait en une de couverture. Contenant et contenu désormais sans rapport aucun.
Bloch ne dit rien, il s'était résigné à l'enterrement sans fleurs ni couronnes de son roman préféré. Et pourtant...
... "Colossal" sort en 1979 en version française sous le titre "Le crépuscule des stars" dans la collection Red Label (PAC ed.), puis en 1985 aux Nouvelles Editions Oswald dans la collection "Le Miroir Obscur".
Certains chefs d'oeuvre peinent à émerger. Ce roman en fait partie. Commence ainsi pour lui une nouvelle carrière...
"A Hollywood, on ne sait pas trop pourquoi, le soleil semble toujours être au zénith - même la nuit, lorsque le néon donne l'illusion que l'on est en plein midi"
Le "Crépuscule des stars" traite de l'Age d'Or du cinéma muet, il raconte la décennie hollywoodienne fabuleuse des années 20. Bloch y décrit l'amateurisme inspiré et visionnaire des débuts, le bricolage à l'arraché et le Système d'sans cesse à l'oeuvre. Bloch nous promène, dix ans durant, des premiers hangars-studios jusqu'aux coûteux complexes cinématographiques d'avant-guerre.
"...transformer le celluloïd en or massif..."
La suite sur mon blog...
Lien : https://laconvergenceparalle..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fromtheavenue
  16 janvier 2013
le Crépuscule des stars est une véritable déclaration d'amour au 7ème art. Un roman fascinant et passionnant.
L'auteur de Psychose nous embarque à Hollywood au temps du cinéma muet des années 20 à travers le personnage du jeune Tom Post qui rêve d'y faire carrière en tant que scénariste.
Même si le cinéma de cette époque ne me parle pas et ne me séduit guère au premier abord, je me suis laissé prendre au jeu. La magie Hollywood fonctionne à merveille, la fabrique à rêves, ses stars et leurs scandales, ces réalisateurs omnibulés par la course au succès.
L'histoire commence en 1922. Tom Post réussi par miracle à se faire embaucher comme responsable des intertitres des films d'un grand réalisateur Theodore Harker pour qui il a une grande admiration.
Il monte peu à peu les échelons dans ce milieu où les places sont chères. Un univers qui bientôt sera contrôlé par le monde de l'argent, des banques et des producteurs. L'âge d'or du cinéma muet qui sera définitivement enterré après la crise de 1929 pour laisser place au cinéma parlant.
Robert Bloch inscrivait The Star-Stalker comme le premier tome d'une trilogie consacré au cinéma qui ne verra finalement jamais le jour. En revanche, parmi la quarante de livres qu'il écrivit, celui-ci reste son préféré comme il le rappelle dans la préface du roman.
Lien : http://fromtheavenue.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          45
yowie
  30 octobre 2012
D'après l'auteur c'est son meilleur livre. Pas vraiment d'accord avec lui. Mais je doit dire qu'il ne cadre pas du tout avec ce qu'il écrit d'ordinaire. Il s'agit d'un roman décrivant le milieu du cinéma couvrant les 1920 à 1930. Bref on y vit et on y décrit les studios, les producteurs, les réalisateurs, les acteurs, les scénaristes... Faut pas oublier que l'aube du cinéma muet fut tout un âge d'or. On donnait du rêve aux gens. La télévision et la radio n'existaient pas. En allant au cinéma, non seulement on faisait voyager les gens mais on les faisait rêver. On y décrit également l'effroyable impact de l'arrivée du film parlant... Et la crise économique de '29.
Dans son genre, j'ai préféré le Fantôme d'Hollywood de Ray Bradbury.
Commenter  J’apprécie          21
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
FromtheavenueFromtheavenue   16 janvier 2013

Le rêve, monsieur Harker. Je sais ce que vous pensez, je ne suis qu'un écrivaillon qui pond des gags pour des comédies de quatre sous, un monsieur Personne qui vient de nulle part. Mais je sais ce que rêver veut dire. Et c'est aussi votre secret, n'est-ce pas ? (…) C'est pour ça que vous avez fait de grands films, autrefois, c'est pour ça que vous êtes un grand metteur en scène . Parce que vous devez sorti de nulle par, vous aussi, vous devez ssavoir ce que c'est que d'être un monsieur Personne. Vous vous rappelez vos rêves de cette époque – les rêves que font les gens simples sur l'amour, l'honneur, et le triomphe du bien sur l'injustice. Bien sûr, les critiques font la fine bouche devant ces films, ils l'ont toujours fait. Mais le commun des mortels ne fait pas la fine bouche. Parce qu'il a besoin de rêves, et uqand il n'est plus capable de rêver tout seul, il se tourne vers les gens comme vous – ceux qui créent des rêves à leur mesure. C'est ce que je veux faire. Il faut que je le fasse. C'est comme si... comme si j'étais né pour ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
yowieyowie   30 octobre 2012
Le jour où l'on se penchera sur les vieux films pour recréer une culture, où l'on s'en servira pour reconstituer l'histoire de toute une époque. Il y a bien les journaux, les livres, les documents écrits, mais ils sont froids, ils sont morts. Les films, eux, seront toujours vivants. Et tout y est, si on se donne la peine de les regarder: tout ce qu'on peut espérer apprendre: c'est le reflet du mode de vie, des moeurs et des coutumes de tout un peuple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Robert Bloch (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Bloch
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 25ème chronique, le 07 novembre 2018, Patrick présente Robert Bloch. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com/ Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : cinéma muetVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5183 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre