AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070130863
136 pages
Éditeur : Gallimard (07/10/2010)
3.4/5   5 notes
Résumé :
Enquête sur les adresses parisiennes des héros de romans français s'attachant à déterminer leur caractère fictif ou réel et ce qu'il y avait au moment où l'oeuvre fut écrite. Elle porte également sur les numéros de téléphone ainsi que sur les voisins et commerçants mentionnés aux alentours. L'ensemble invite à une promenade littéraire et à la découverte d'un Paris pittoresque.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Franz
  28 septembre 2017
Adresses fantômes
Arpenteur des rues parisiennes et lecteur rêveur, Didier Blonde se lance dans une cartographie d'adresses souvent vacillantes, voire évanescentes, piochées dans une littérature chérie, portée en soi, dans le prolongement du pas et de la vie. Son enquête débute en pistant les traces de l'insaisissable et charmeur Arsène Lupin. En habitant lui-même rue Charles-Laffitte, à Neuilly, Didier Blonde découvre, alors qu'il est âgé d'une douzaine d'années, à deux pas de chez lui, l'emplacement de l'entrepôt du célèbre gentleman cambrioleur : « Etait-ce ma vie brusquement qui basculait dans la fiction ou l'imaginaire qui s'installait dans ma réalité ? » de cette entrevue magnétique, il est conquis pour la vie. Les adresses vont intituler les chapitres du livre (45, rue Poliveau et Jambier, associés par la gouaille de Gabin, 45, rue de Courcelles quand Modiano salue Proust, 9, rue d'Antin où s'épanche Alphonsine Plessis, amante d'Alexandre Dumas, devenue héroïne de la Dame aux camélias, etc.). La déambulation proposée dans la marge des romans et « l'entre-deux des phrases », assemble et entremêle les fils d'une fiction prégnante et d'une réalité fuyante. Dans sa traque de l'adresse, l'auteur va jusqu'à reprendre le circuit de Luc, personnage du Vent noir de Paul Gadenne, et questionner les habitants mais si les descriptions du quartier sont justes dans la fiction, le lieu se dérobe dans la réalité. L'imaginaire littéraire dessine une géographie parallèle calquée sur un quotidien poreux qui infuse et d'où il est délicat de savoir qui colore le plus l'autre. Quand le narrateur sillonne enfin les coulisses de son écriture, évoquant la rue Dobropol où se rejoignent son grand-père et Louis Manékine personnage de Faire le mort, puis revenant au 67, rue Charles-Laffitte, dans l'appartement vide de ses parents défunts, l'émotion embrase le fétu des mots et allume brièvement le timbre des « voix chères qui se sont tues ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   16 octobre 2018
Les adresses sont les jalons d'une vie, une échelle capricieuse des âges, qui décrit dans la ville un itinéraire en zigzags (...) Chacun possède sa topographie, ses pôles d' aimantation et ses zones vierges. Je pourrais reconstituer une curieuse généalogie à partir des adresses retrouvées sur de vieilles enveloppes ou des en-têtes de lettres qui racontent à leur manière la vie de ma famille et m'émeuvent, moi seul, comme un album d'anciennes photographies. (p. 33)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
YANCOUYANCOU   30 mai 2020
"Peu à peu toute une population de héros imaginaires s'est installée dans les rues que je fréquente depuis toujours, que j'emprunte parfois ou que je découvrirais bientôt. (...) Les façades des immeubles se couvrent des échafaudages de la fiction."
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Didier Blonde (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Blonde
Didier Blonde - Carnet d'adresses de quelques personnages fictifs de la littérature Lecture par Anne Steffens - Rencontre animée par Grégoire Leménager
À l'heure où nous sommes sommés de rester le plus possible chez nous, Didier Blonde nous donne la possibilité d'aller visiter d'autres demeures que les nôtres, celles de personnages de la littérature qu'il a consignées dans son bottin ! de Serge Alexandre (personnage de Modiano) à la Zazie de Queneau, en passant par Charlus, La Dame aux camélias, Arsène Lupin, le Père Goriot et bien d'autres, cet ouvrage répertorie les adresses romanesques. Il s'y construit une cartographie particulière qui interroge le rapport de la fiction au réel.
Le Carnet de Didier Blonde vient de recevoir le Prix Hennessy qui récompense une oeuvre dont la littérature est le personnage principal.
À lire - Didier Blonde, Carnet d'adresses de quelques personnages fictifs de la littérature, Gallimard, coll. « L'Arbalète », 2020.
Enregistrée à huis clos sur la scène de la Maison de la Poésie le 23 novembre 2020.
+ Lire la suite
autres livres classés : Paris (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2686 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre