AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2710307375
Éditeur : La Table ronde (09/08/1997)

Note moyenne : 3.23/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Nul ne disconviendra que le dopage puisse être une pratique catastrophique, l'arme illusoire des plus faibles, une épingle de nourrice. À travers lui, une planète où tout devrait s'affirmer dans une allégresse contagieuse – l'audace, le courage, la santé – une planète révèle qu'elle possède aussi sa face d'ombre où tout se tait. C'est la face cachée de la Lune, avec ses vallées de la ruse, ses cratères du soupçon, ses mers de la répression. C'est la face cachée de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
lanard
  14 mars 2012
Voici un texte tout entier inspiré par la passion. Apôtre enivré par un souffle Divin lui dictant son évangile, Blondin écrivit Sur le Tour de France comme une véritable Passion du Cyclisme selon Saint Blondin. Récit d'un témoin sinon de la première heure, en tous cas d'un témoin qui en connaît un rayon sur la grande boucle. Avec cet Evangile orné de calembours à la façon des canoniques avec leurs paraboles, Saint Blondin convertirait les esprits les plus rétifs à la célébration annuelle de l'effort physique outrancier. Car le Tour de France est bien cette Passion dont les Golgotha s'appellent Tourmalet, Aubisque ou Galibier. Après une telle lecture, les esprits les plus guindés s'éprendraient de toute cette glèbe tonitruante, hurlant ses viva ! au passage de la caravane publicitaire avec Yvette Horner en feu, dominatrice sous les salves des klaxons « américains » ; les intellos les plus austères s'émouvraient avec sympathie de tous ces pèlerins assis sur des pliants, trop pleins de joie populacière enflammée au Ricard mais bien serrée par des templiers à moto pour laisser passer cette procession de pénitents aux culottes chamarrées. Toute cette ferveur est catéchisée par un clergé de journalistes qui sème à tous vent la bonne parole cycliste ; Blondin le plus mémorable d'entre eux est reconnu au moins comme écrivain – même par les mécréants. le Verbe blondinien donnerait la foi aux plus braqués contre la religion du braquet. Aux plus endurcis, il ferait croire que le Tour est vraiment éternel. Tout est cycle, n'est-ce pas. le cycle des années, éternel recommencement. Retour du Tour chaque année que fait Dieu. Joie enfantine de l'enfant sur le manège ; tout ce qui se répète plait. En lisant Blondin écrivant en 1977, on voit combien le Tour, c'est un peu la joie des recommencements ; on s'y émeut chaque année du dopage ; quel plus effrayante négation du cycle éternel qu'un arrêt cardiaque... Blondin nous ressuscite quelques grandes gloires oubliées du tour (Charly Gaur etc.) en permettant à l'incrédule de toucher les stigmates des martyrs. Et l'on saisit combien les pires excès physiques des crucifiés du vélo outrepassent l'idée ‘pataphysique de la « Passion considérée comme course de côte » (in le Canard sauvage, avril 1903) si chère au « surmâle des lettres », Alfred Jarry qui fut sans doute le premier écrivain fanatique de la religion cycliste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lecassin
  19 décembre 2011
« Sur le Tour de France », c'est en quelque sorte une « grosse » et élogieuse chronique, voire un hommage à la célèbre Grande Boucle et aux coureurs. En quelque sorte le Tour de « Monsieur Jadis » tant Antoine blondin en « connaît un rayon » en matière de cyclisme.
S'il met ici sa plume au service des « Forçats de la route », c'est la passion qui le guide ; passion qu'il partageait avec René Fallet
De la passion, certes, mais « Sur le Tour de France » c'est aussi des anecdotes, des bons mots, de l'admiration pour les coureurs… Bref, tout ce qui fait que « le Tour » est le Tour.
A réserver tout de même aux amateurs de la bicyclette …
Commenter  J’apprécie          80
fruxav
  30 septembre 2012
je me souviens de cette phrase Poulidor sait négocier les mirages.
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
lanardlanard   13 mars 2012
Depuis 1966, des opérations de contrôle se sont donné pour but de la démasquer [la face cachée de la lutte, le dopage]. Elles sont particulièrement draconniennes sur le Tour de France et furent si maladroitement menées, à l'origine, qu'elles provoquèrent une grève des coureurs sur la route de Bayonne. Qu'on imagine, au sortir cossu de Bordeaux, dans un ourlet d'ombre, une bonne centaine de champions descendus de vélo et se mettant à marcher, traînant leurs montures par les oreilles. Jockeys vers le pesage, étudiant confus de leur propre chahut, pélerins encombrés sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, rien ne peut rendre compte de cette marche pénible sous le soleil, sinon la pérégrination frémissante qui conduisait, à la même époque, les Noirs américains vers Memphis ou Jackson... "La Marche de la Peur"? Sans doute n'en étions nous pas encore là, mais il était certain que pour l'instant les coulises primaient l'exploit. La revendication était simple, elle tenait dans l'aspiration de l'individu à disposer de soi-même. Quand quatre individus vêtus d'imperméables, frappent à votre chambre pour vous réclaméer vos urines et vos papiers, voire pour fouiller votre valise, nous ne sommes plus sur le Tour de France, nous somes dans une rafle à Pigalle. Soulignons que ces procédés se sont beaucoup améliorés dans le sens du tact et de la rigueur scientifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lecassinlecassin   19 décembre 2011
Soumis au fameux questionnaire de Marcel Proust, lorsqu'on me demanda ; "Quelle est votre occupation préférée ?", je répondis : "Suivre le Tour de France", au discret étonnement du Landerneau littéraire. En leur temps respectifs, Proust avait dit : "Aimer" et , un peu plus tard, François Mauriac : "Rêver".
Commenter  J’apprécie          60
lecassinlecassin   19 décembre 2011
Vous apprenez à mettre des noms sur des visages, et ce sont des suiveurs... des visages sur des numéros de dossards, et ce sont des coureurs...
Commenter  J’apprécie          50
lecassinlecassin   19 décembre 2011
Le Tour de France est une épreuve de surface qui plonge ses racines dans les grandes profondeurs.
Commenter  J’apprécie          70
lecassinlecassin   19 décembre 2011
Les coureurs de l'heure présente n'ont plus d'arrière-pays. Vous chercheriez en vain dans leur moustache un relent de gros rouge.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Antoine Blondin (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Blondin
Antoine Blondin, rive gauche. Entretiens avec Pierre Assouline
Dans la catégorie : CyclismeVoir plus
>Loisirs et arts du spectacle>Sports, jeux athlétiques extérieurs>Cyclisme (52)
autres livres classés : cyclismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
430 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre