AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

David Blough (Autre)
EAN : 9782374252292
84 pages
Éditeur : Rue de l'échiquier (03/09/2020)
3.7/5   5 notes
Résumé :
Pratiquer une activité sportive, c’est se faire du bien, à l’esprit comme au corps. C’est bon pour le coeur, pour les jambes, mais c’est aussi un moyen de faire groupe, de faire équipe, d’oeuvrer ensemble. C’est peut-être même le plus court chemin pour faire nation et se respecter entre nations. Le sport est un langage mondial. Chacun s’y retrouve. Le sport, c’est indubitablement le partage, c’est évidemment l’ouverture. Le sport, c’est l’antiracisme, l’égalitarisme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
BaBooks
  02 mars 2021
« le sport, c'est l'école de la vie », entend-on souvent. Mais la vie n'est pas toujours rose (n'en déplaise à cette couverture flashy) et le sport encore moins.
David Blough propose dans cet essai concis et très pertinent de prendre un peu de recul sur l'image si policée que certains voudraient bien donner au sport et à ses pratiques.
.
« le sport, c'est la santé ». VRAI.
Sauf en cas de pratique si intensive que le corps meurtri ne s'en remet pas vraiment.
Sauf en cas de dopage. de violences sexuelle. de burn out.
.
« le sport réduit les inégalités et l'exclusion sociale ». VRAI.
Sauf qu'intrinsèquement, il prône la compétition et la rivalité.
Sauf lorsque des joueurs professionnels touchent 1000 fois le SMIC...
Sauf quand les femmes ne sont pas traités à égalité en termes de diffusion médiatique ou d'équipements...
Sauf lorsqu'aucun moyen n'est mis à disposition des petites associations de quartier tandis que des milliards sont dépensés pour climatiser des stades ouverts en plein désert de Dubaï...
.
Oh, je ne suis pas pessimiste. Je suis même la première à recommander à mes proches la pratique d'un sport. Je pratique des activités sportives depuis mon plus jeune âge et je sais que j'aime ça et que j'en ai besoin.
Le sport peut être vertueux, à condition de s'en donner les moyens. le sport peut être vertueux, à condition de ne pas tomber dans l'excès ni la démesure.
.
Je vous recommande vraiment la lecture de cet essai pour réfléchir sur les valeurs de ce qui anime tant de personnes dans le monde, du pétanqueur marseillais aux joueuses de beach-volley brésiliennes en passant par les plus grandes stars du football professionnel, et qui génère plus de 850 milliards de dollars de chiffre d'affaires par an.
Véritablement passionnant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
SPORTY
  02 mars 2021
Je remercie la maison d'édition "Rue de l'échiquier" et Babelio pour avoir soumis ce livre- essai à ma critique.
Le sujet traité, à savoir le rôle sociétal du sport, est à la fois intéressant et très complexe et est pris en compte depuis la fin du 19ème siècle à des niveaux divers et évolutifs tout comme l'est la société dans son ensemble.
David Blough semble avoir comme objectif de défendre la légitimité des ONG comme celles qu'il dirige. Pour cela il considère les 2 cas extrêmes d'un sport qui ne sert pas les intérêts de la société et d'un sport qui au contraire influencerait l'avenir de l'homme.
Et évidemment il met en avant une alternative qui correspond à l'image du sport que son ONG déploie.
Trop facile et un lecteur habitué aux mécanismes du sport n'est pas dupe.
Même si je suis d'accord avec lui que le sport business pourrait largement financer le sport éducatif au delà des effets médiatiques de certains footballeurs ultra payés qui refusent même de baisser leurs salaires pour aider leurs clubs en période de Covid.
Il aurait pu énoncer cela clairement.
Comme il aurait pu clairement différencier les différentes typologies de sport : business-haut niveau - professionnel- amateur - éducatif -activité physique, au lieu de traiter le sport dans sa globalité; ce qui apporte beaucoup de confusion dans son argumentation.
Il est parfois énoncé que le passé sert à comprendre le présent pour mieux prévoir l'avenir. Hors, l'auteur ne l'évoque jamais ce passé qui depuis des dizaines d'années voit des organismes comme l'UFOLEP ou la FSGT mettre en place des programmes pour utiliser le sport comme vecteur social.
Mais bon, l'auteur ne parait pas très à l'aise avec le passé quand il écrit en page 40 que Tom Simpson a été vainqueur de la grande boucle !!!!
Ce livre court et concis, même si il ne convainc pas, est facile et rapide à lire malgré quelques mots à rechercher dans le dictionnaire.
Ce qui reste vrai est que le sport est un outil sociétal que l'homme doit façonner pour mieux le rendre utile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Beasaaa
  24 mars 2021
Sportwashing, état des lieux des valeurs défendues par le sport.
Le sport c'est la santé! David Blough propose un état des lieux des valeurs véhiculées par le sport.
Sportwashing met en avant le cliché que le sport est "purificateur " comme pour tout l'excès d'une pratique sportive peut causer des problèmes de santé.
Un chapitre est dédié à l'élévation des classes sociales grâce au sport. le sport peut réduire les inégalités sociales, le parallèle avec la vie de Maradona. le talent développé lors des entraînements sportifs à permis de sortir ce sportif du ballon rond et l'élever au rang de star mondiale.

Pourtant, le sport, c'est également un fossé d'inégalité homme-femme creusé au fil des année. le sport au féminin à beaucoup de mal à percer dans plusieurs disciplines: football, cyclisme, etc.
Et que dire de ces centaines de travailleurs qui ont construit le stade (coupe du monde) de Dubaï et y ont perdu la vie ou vivent dans des conditions de vie déplorables.
Sportwashing est une étude condensée sur le sport et sa pratique. Je vois recommande vivement ce livre afin de découvrir l'analyse aiguisée de cet ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
seb9308seb9308   01 mars 2021
Après une période de fiançailles pendant les années 70, le sport et l'économie de marché se sont mariés au milieu des années 80. Pour les économistes Jean-François Bourg et Jean-Jacques Gouguet, «cela signifie une recomposition du sport autour des valeurs marchandes. En langage économique, la lecture du phénomène sportif bascule totalement : le supporter devient un consommateur, l'athlète un travailleur, le club une marque et le sport une marchandise.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Rokan008Rokan008   25 octobre 2020
En pensant que le sport a automatiquement un impact positif sur nos sociétés, en le considérant comme une fin en soi et non comme un cadre permettant d’imaginer des actions concrètes, nous sous-exploitons les solutions qu’il pourrait apporter à des problèmes que pose le XXIème siècle.
Commenter  J’apprécie          10
Rokan008Rokan008   25 octobre 2020
À force de parler de sport, on néglige sa pratique. À force de dire qu’il est formidable, on oublie qu’il faut y consacrer de la méthode et des moyens. À force d’en faire un business, on n’en fait qu’un spectacle. À force d’en faire un symbole de réussite, on prépare son échec. À force de… Vous avez compris l’idée. Si l’on prend le prisme de l’utilité sociale, en matière de sport, on est plutôt à côté de la plaque. L’important n’est pas de participer, mais de performer. Il ne s’agit pas de répondre aux enjeux de société, mais de consommer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BeasaaaBeasaaa   08 mars 2021
Le sport n'est pas pur et vertueux par nature.
Il est comme le reste de la société, imparfait et parfois injuste.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : sportVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
848 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre