AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 281894287X
Éditeur : Bamboo Edition (04/10/2017)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 49 notes)
Résumé :
La vie pourrait être parfaite pour Emma. Mais voilà, il y a Clarisse. Et Clarisse lui fait vivre un enfer à l’école. Elle a même réussi à monter les autres élèves contre elle. Ses parents ne remarquent presque rien, si ce n’est son changement de comportement, et les maîtresses ne prêtent pas attention à ce que l’on pourrait prendre pour « des jeux », mais qui relève de quelque chose de beaucoup plus grave. Parfois drôle, tendre tout le temps et se basant sur leur pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
thedoc
  16 mars 2018
"Seule à la récré" est une BD qui aborde le délicat problème du harcèlement scolaire sur un ton humoristique.
A l'école primaire, Emma est harcelée par la perfide Clarisse : moqueries, insultes, brimades, coups, mise à l'écart. Clarisse s'en prend à Emma car, pour se sentir mieux dans sa peau, il lui faut une personne qui sera moins bien qu'elle en tout. Emma subit son isolement et encaisse les coups sans rien dire à ses parents, puis un jour, leur avoue son secret. Les parents d'Emma tentent alors de régler le problème.
Préfacée par Mélissa Theuriau qui elle-même a connu le harcèlement scolaire, cette bande-dessinée a pour objectif de sensibiliser et de faire réfléchir à ce problème les enfants, victimes et harceleurs, mais aussi les parents et enseignants. J'ai trouvé la première partie de la BD assez convaincante, à la fois légère mais réaliste (rappelons qu'elle est destinée à un jeune public) dans la description et graduation des différents sévices que subit Emma. Par contre, la seconde partie m'a vraiment déçue lorsque les parents découvrent ce qui arrive à leur fille, avec des situations totalement farfelues et caricaturales : une directrice d'école et une institutrice qui ont elles-mêmes peur de l'harceleuse, des parents très lents à réagir lorsqu'ils découvrent le problème, des parents d'élèves qui se désolidarisent quand le père d'Emma vient les trouver, un corps enseignant qui ferme les yeux face à ce problème...
Les auteurs le disent eux-mêmes, ils sont tout à fait conscients que le harcèlement scolaire est nettement plus violent et moins propice aux sourires que celui décrit dans cette bande-dessinée. Mais à vouloir trop faire léger, leur vision manque de discernement et de réalisme. C'est caricatural et très maladroit lorsque l'on sait que cette BD est destinée à de jeunes lecteurs. Quelle conclusion ces derniers vont-ils finalement en tirer, je me le demande. Pour ma part, ce serait : à quoi bon tout raconter, tout le monde s'en fout et même si mes parents le savent, ce qu'ils feront ne changera rien.
Le seul intérêt que je trouve finalement dans cet album est le dossier placé en fin d'ouvrage qui présente toutes les caractéristiques, causes et conséquences du harcèlement scolaire, de manière claire et abordable. Mais c'est vraiment tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          205
lemillefeuilles
  28 juin 2019
Il y a quelques temps, un libraire m'avait conseillé cette bande-dessinée lorsque je lui ai demandé des livres sur le harcèlement scolaire, et j'ai profité de le trouver à la médiathèque pour - enfin - pouvoir le lire.
Sur une quarantaine de pages, nous suivons Emma, une enfant qui est mise à l'écart par les autres filles de sa classe, menées par Clarisse, qui a décidé de rendre la vie d'Emma infernale. Au début, elle n'ose rien dire mais fini par se confier à ses parents lorsque les choses s'enveniment trop...
C'est une histoire - ou plutôt une multitudes, puisqu'à chaque page, nous passons à une péripétie différente - qui se développe au fur et à mesure de la lecture, et qui permet de sensibiliser au harcèlement à l'école. Les scénaristes, Ana et Bloz, ont abordé les différents points lorsqu'un·e enfant est harcelé·e, et le cyberharcèlement est même brièvement évoqué.
J'ai trouvé l'ensemble plutôt réussi et pédagogique, bien que je déplore le côté caricatural des personnages, qui rend la chose moins crédible et laisse penser qu'une personne qui harcèle le fait forcément à cause de ses parents.
Et surtout, certaines scènes qui sont abordées sous le prisme de l'humour m'ont vraiment dérangée, comme celle où Emma cache ses bleus, que j'ai trouvée violente et qui ne prête pas à sourire. L'attitude du père m'a parue complètement à côté de la plaque et très immature, encore une fois laissant penser que cette situation est amusante.
Malgré tout, il y a des points positifs, comme le manque de réaction du personnel de l'école, qui est - malheureusement - plutôt réaliste pour pas mal de cas. le dossier, dirigé par Noémya Grohan, à la fin du livre permet d'approfondir les thématiques de la bande-dessinée.
Il faut prendre cet ouvrage avec du recul, puisque le harcèlement est abordé sous le prisme de l'humour - on aime ou on aime pas. Ce n'est pas une réussite complète, mais le sujet n'est pas trop mal traité dans l'ensemble.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
loup0
  09 octobre 2017
Emma est à l'école primaire et y vit un enfer. La raison : Clarisse, sa camarade de classe qui la violente physiquement et moralement et incite toute la classe a en faire de même. Entre des parents qui mettent du temps à prendre conscience du problème et une équipe enseignante qui lui tourne carrément le dos, Emma est bien seule...
Il y a beaucoup de choses que j'ai eu du mal à lire dans cette BD :
- la violence physique abordée sur le ton de l'humour même s'il est léger, pour moi ça ne passe pas du tout. La scène ou Emma se dessine fièrement sur le corps pour cacher les traces de coups m'a fait halluciner...
- les parents qui une fois mis au courant du problème mettent 3 plombes à réagir
- l'attitude irresponsable et totalement immature du père qui tombe à pieds joints dans l'engrenage du harcèlement en créant plus de problèmes qu'il n'en règle
- la prof qui félicite Emma de rendre la monnaie de sa pièce à Clarisse parce qu'elle même n'ose pas prendre ses responsabilités
Je trouve la démarche de faire une BD sur le harcèlement scolaire intéressante et bienvenue mais je suis un plus sceptique sur la forme.
Les éditions Bamboo sont connues pour leurs BD humour et traiter un tel sujet sur ce ton assez léger et caricatural m'a laissé quelque peu perplexe.
Ce n'est pas une BD que je ferais lire à des enfants et encore moins à des enfants souffrant de harcèlement scolaire. le cahier documentaire à la fin de l'ouvrage me paraît bien plus intéressant que la BD en elle-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
HermioneGrangerWeasley
  20 janvier 2019
Emma est une jeune fille pas vraiment laide ni bête. Mais c'est elle que Clarisse a choisi comme souffre-douleur. Et c'est elle qui subit chaque jour ses railleries, ses perfidies et son exclusion totale du groupe. Manipulée par la peste, les autres ne réagissent pas ou pire, participent à la moquerie collective. Emma se sent rejetée, seule dans sa galère elle doit faire en sorte que les adultes ne soient plus si aveugles sur ses problèmes…
Le cas de la petite Emma est semblable à celui de beaucoup d'enfants, principalement au collège mais aussi, et on l'oublie trop, à l'école. Et c'est pour sensibiliser à ce problème qui n'est que trop répandu que l'auteur a réalisé cette BD.
Je n'ai pas beaucoup aimé que cette BD soit dans l'humour. Peut-être étais-ce le thème abordé qui ne correspondait pas ou bien l'imagination de l'auteur qui n'était pas au mieux de sa forme, en tout cas, les tentatives d'humour n'étaient pas drôles.
Au niveau de l'illustration, j'ai trouvé le tracé fin mais peut-être que Clarisse ne correspondait pas assez à son rôle.
Le carnet à propos du harcèlement en fin d'ouvrage atteste de la volonté de l'auteur de sensibiliser.
En bref, une BD mignonne pour en savoir plus sur le harcèlement un thème vu et revu pas plus original, émouvant ni drôle ici mais sympathique.
HermioneGrangerWeasley.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
zazimuth
  18 mars 2018
Je voulais savoir comment le harcèlement scolaire était abordé dans une bande dessinée pour jeune ados (les éditions Bamboo publiant surtout des séries humoristiques).
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, on retrouve cette recherche du gag qui peut faire rire ou sourire à la fin de chaque sketch court.
L'héroïne, Emma, est élève dans une école primaire et découvre à la rentrée qu'elle est à nouveau dans la même classe que Clarisse qui lui menait déjà la vie dure l'année précédente.
Au fil des pages s'expose le quotidien de cette petite fille gentille et dynamique que sa camarade menace, rackette, bat et insulte constamment, entraînant derrière elle une bande d'autres filles qui ont peur d'elle et sont fascinées par son "charisme" maléfique.
Même si la présentation de ces histoires peut sembler caricaturale, je pense que le message passe et cela peut permettre au jeune lecteur de comprendre aussi les raisons pour lesquelles certains harceleurs agissent (le caractère des parents de Clarisse et le discours qu'ils tiennent à leur fille est parlant, la façon dont Clarisse se perçoit...) et pourquoi certains témoins ne bougent pas (j'ai trouvé intéressant, honnête et courageux de montrer la lâcheté de certains personnels de direction et la peur de certains enseignants que la petite peste harcèle et manipule également sans parler de l'hypocrisie des autres parents d'élèves trop heureux que ce ne soit pas leur enfant qui soit pris pour cible).
Bref, un livre qui peut peut-être aussi permettre d'entamer un dialogue avec certains enfants et désamorcer quelques situations. le fait que les parents d'Emma, à qui elle ose enfin se confier, comprennent au bout du compte l'enfer que vit leur fille et la soutiennent est important. Les dernières pages (documentaires et explicatives) du livre sont essentielles et précieuses.
Un excellent outil pour parler du harcèlement avec des enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (5)
Bedeo   17 janvier 2018
Seule à la Récré de Ana et Bloz traite d’un problème grave, le harcèlement scolaire, sous forme humoristique de courts gags d’une page, racontant au fur et à mesure l’histoire de la petite Emma.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDZoom   08 décembre 2017
Un tour de force qui prouve que humour ne rime pas toujours avec légèreté ; il permet d’aborder les sujets les plus graves auprès de tous les publics, y compris les plus jeunes.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   08 novembre 2017
Si l’intention des auteurs est tout à fait louable de partager leur expérience et la démarche à saluer, l’essai n’est pas transformé. Le choix de l’humour en tant qu'angle d’approche n'est en effet sans doute pas le plus pertinent. À noter, un dossier instructif en fin d’album.
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   18 octobre 2017
Cette lecture donne vraiment à réfléchir et pourra permettre aux parents d’aborder ce sujet avec leurs enfants, qu’ils soient victimes, témoins ou même harceleurs.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   12 octobre 2017
Alors oui, le sujet de cet album est sérieux et complètement d'actualité. Nous sommes tous concernés par ces actes qu'il ne faut absolument pas banaliser et par ces douleurs qu'il faut écouter et prendre au sérieux !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PantasiyaPantasiya   30 octobre 2017
(Description des images illustrant les cases de la bande dessinée)

Case 1 : Avant le départ pour l’école, Clarisse, une jeune blondinette frisée, entre dans la salle de bain d’un bon pas, d’humeur morose.

Case 2 : Debout devant un miroir sur pied, elle pince la peau de son ventre (d’une taille régulière) à travers son chandail, en colère.

Case 3 : La tête de côté, elle tâte ses cheveux en jetant un regard noir au reflet du miroir.

Case 4 : Maintenant placée pour évaluer sa grandeur, elle ferme les poings, mécontente.

Case 5 : Elle tire sur le bas de son chandail, l’air d’en juger l’appréciation et un nuage noir illustre son insatisfaction.

Case 6 : Une voix provenait de l’extérieur de la pièce intervient: « Clariiiiisse! Tu es prête?! Il est l’heure! Il faut partir à l’école, maintenant! » La fillette en question croise les bras d’un air boudeur et colérique.

Case 7 : Clarisse, vêtue d’un manteau, ferme la porte d’entrée de sa maison et pense : « Bon… résumons… pour me sentir bien aujourd’hui… »

Case 8 : Circulant vers le chemin de l’école, elle continue sa pensée : « il faudra que je trouve dans ma classe quelqu’un de plus gros que moi, quelqu’un avec de plus vilains cheveux que moi, quelqu’un de plus petit que moi, et quelqu’un qui ne s’habille pas avec des marques, comme moi… ça ne va pas être simple… je sens que ça va m’énerver… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
zazimuthzazimuth   18 mars 2018
Je voulais te dire... euh... c'est pas ma faute, hein !
Tu sais... par rapport à tout ce qui s'est passé cette année.
Je sais... j'ai fait des trucs pas bien... Je t'ai insultée... frappée même... parfois...
Mais c'est Clarisse qui m'obligeait à faire ça ! Et pour les copines, c'est pareil !
On a peur d'elle, tu comprends ? Elle nous menace aussi ! Et en même temps, je ne sais pas pourquoi, mais on a envie de lui obéir et d'être dans son groupe... c'est bizarre. (p.40)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
zazimuthzazimuth   18 mars 2018
Tu te crois appréciée, parce que les autres filles te suivent, mais c'est juste que tu leur fais peur !
En réalité, personne ne t'aime dans cette classe ! Personne ne t'estime ! Pourquoi ? Parce que ça se mérite !  (p.36)
Commenter  J’apprécie          10
mandrake17mandrake17   25 mai 2019
Il n'y a pas de sots métiers, mais c'est quand même mieux de pouvoir faire ce qui te plaît plutôt que de prendre le premier emploi venu.
Commenter  J’apprécie          10
EowyneEowyne   03 février 2018
Clarisse : ... il faudra que je trouve dans ma classe quelqu'un de plus gros que moi, quelqu'un avec de plus vilains cheveux que moi, quelqu'un de plus petit que moi, et quelqu'un qui ne s'habille pas avec des marques, comme moi...
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Anaïs Bloz (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anaïs Bloz
Conception de Seule à la récré
autres livres classés : harcèlement scolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3514 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..