AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365690065
432 pages
Éditeur : Editions Les Escales (24/05/2012)
3.24/5   17 notes
Résumé :
Deux jumeaux dans l'oeil du cyclone, déchirés par la maladie et un terrible secret... Un drame psychologique poignant, qui mêle avec brio tragédie familiale et suspense, course-poursuite infernale et quête de rédemption.
Adolescente, Karena a toujours pris soin de Charles, son frère jumeau, fasciné par les tornades qui semblent refléter ses propres pulsions. Mais Charles devient peu à peu incontrôlable, jusqu'à cet accident qui va les séparer pendant des anné... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
paillassomnanbule
  07 mai 2014
Karena, journaliste d'une quarantaine d'année employée par un quotidien local du Minnesota, reçoit un jour un appel téléphonique du Kansas. On lui demande de venir chercher Charles, son jumeau bipolaire qu'elle n'a pas revu depuis 20 ans. Lorsque Karena arrive à l'hôpital, son frère s'est enfui. Pour le retrouver, elle décide de partir à la poursuite des tornades du Midwest : depuis l'adolescence, Charles est fasciné par les tornades, la violence de celles-ci étant le reflet de ses propres pulsions. Jeune adulte, il a commencé à les étudier et à les chasser.
Karena prend donc le prétexte d'un reportage sur les chasseurs de tornades pour accompagner un groupe de ces mordus de tempêtes, et retrouver son jumeau.
Ce roman a un côté mélodrame familial assez agaçant, heureusement rattrapé par la description des chasseurs de tornades. Pour écrire ce roman, l'auteur a suivi pendant plusieurs années un groupe de chasseurs de tornades, et cela se sent dans les descriptions qui en sont faites. Elle les décrit comme des personnes qui « jouent aux échecs avec l'atmosphère ». La violence de ces tempêtes a quelque chose de magnétique, de fascinant. L'analogie qui est faite entre les troubles de Charles et les tornades est bien pensée et subtilement décrite, comme-ci ces tempêtes le fascinaient et l'électrisaient car elle sont le reflet de ses propres pulsions.
Un bon roman, d'une écriture fluide, et qui se lit bien si l'on dépasse ce côté mélodrame.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Dinoscope
  16 avril 2021
Nous voilà donc en compagnie de Karena qui, après avoir reçu un appel d'un hôpital où son frère était soigné pour une simple crise de panique, décide de se lancer à sa recherche en suivant un groupe de chasseurs de tornades. Au cours des deux-cents premières pages, l'histoire s'avère prenante à défaut d'être surprenante. Jenna Blum nous dresse le portrait des différents protagonistes, venus chasser les tornades comme d'autres vont chasser le crabe à Cancale, le bob Ricard en moins. Une chasse, organisée par un tour operator, propice aux rapprochements, y compris entre Karena et Kevin, un prof de sciences qui joue les guides pour la petite troupe et finit par comprendre que la tornade après laquelle court Karena n'est autre que Charles – ou Chuck pour les intimes -, son frère jumeau.
Car en effet, tel une tornade, l'imprévisible Charles est toujours là où Karena, trahie par son jumar – son radar à jumeau -, ne le voit pas, ou trop tard.
En tout cas, je m'arrêterai là pour ne pas déflorer la suite du roman qui, à défaut de nous faire tomber de notre cocotier, a le mérite d'être efficace et surtout de nous faire basculer dans une espèce de huit-clos au cours duquel les relations entre les trois protagonistes – Karena, Charles et Kevin, que l'on avait presque oublié – seront vraiment fouillées.
Je n'ai donc fait qu'une bouchée de la fin de ce roman, lisant les cent cinquante dernières pages en une après-midi, ce qui est beaucoup pour moi. Cependant, malgré des qualités incontestables, notamment dans la construction du récit, le livre souffre de quelques scories qui ne m'inciteront pas à me jeter sur le premier Jenna Blum venu. En dehors du final un peu mièvre, je n'ai pu, en effet, m'empêcher d'avoir le sentiment de voir de mauvais acteurs jouer les rôles de Karena, Kévin et Charles, en grande partie à cause de dialogues qui, bien que soigneusement écrits, sonnaient hélas parfois un peu faux.
Mais, ma plus grande déception reste, est de très, très loin, la faiblesse des scènes impliquant des tornades. Alors que l'on apprend, dans les remerciements, que l'auteure a elle-même participé à plusieurs chasses, elle n'a jamais réussi à me faire ressentir le caractère oppressant d'une tornade. Sans doute ma fascination pour ces évènements climatiques et les multiples visionnages du film Twister m'ont-ils blasé, à moins que ce ne soit délibéré venant de Jenna Blum, pour mieux souligner le caractère oppressant de la bipolarité de Charles. Quoiqu'il en soit, j'ai trouvé ces scènes bâclées et plates alors même que l'on est censé croiser, à au moins deux reprises, de véritables monstres destructeurs.
Lien : https://www.dinoscope.photo/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Biblio87
  13 septembre 2014
Fascinée par les tornades et autres manifestations de la nature du genre, j'étais curieuse de me plonger dans ce roman traitant du sujet que je retrouve assez peu dans la littérature.
Le livre se partage en 3 parties : une première passionnante que l'on suit au rythme des tornades, une deuxième qui ne m'a pas plu car elle nous plonge dans le passé et casse complètement le rythme et, enfin, une troisième où nous refaisons irruption dans le présent mais qui n'est pas parvenue à récupérer toute mon attention.
J'ai bien aimé les personnages mais sans plus. Je ne me suis pas trop attachée à eux. Karena est chouette mais il m'a manqué un petit quelque chose pour que je l'apprécie vraiment. Et puis j'avoue que le sujet de la bipolarité ne m'a pas particulièrement intéressée et il en est beaucoup question. Ça n'a forcément pas aidé.
En fait, je pensais que la bipolarité et les tornades seraient traités de manière "entremêlée", mais j'ai plus eu l'impression de lire un exposé, comme si l'auteure avait respecté un schéma très précis et logique en oubliant le côté romancé, du point de vue de la forme (point 1, situation présente ; point 2, causes de cette situation ; point 3, conclusion... Vous voyez ce que je veux dire?). Cela m'a vraiment dérangée.
Pour ce qui est de la plume, je ne l'ai pas trouvée exceptionnelle mais elle est tout de même agréable.
Et si les lignes ci-dessus laissent penser que je n'ai pas aimé ma lecture, disons que je suis simplement mitigée. En effet, la première partie m'a vraiment beaucoup plu et j'aurais aimé que l'ensemble du roman suive ce modèle : j'ai appris des choses, c'était vraiment super de suivre des chasseurs de tornades et je n'ai eu aucun mal à avoir l'impression d'être confrontée à une méga tempête, comme si j'y étais. du coup, je me dis que c'est encore plus dommage que la suite ne m'ait pas emportée de la même manière.
En quelques mots :
Un roman qui m'a un peu déçue car il a pris une tournure à laquelle je ne m'attendais pas (principalement dans les choix narratifs de l'auteure) et qui ne m'a pas plu. Malgré cela, la première partie du livre est vraiment géniale puisqu'elle nous plonge dans l'univers des chasseurs de tornades. C'est fascinant ! Donc même s'il y a déception, je choisis de conserver le souvenir de cette partie qui m'a tant plu et vous conseille tout de même cette lecture si le(s) sujet(s) des tornades et / ou de la bipolarité vous intéressent.
Lien : http://books-all-around-etc...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Fuelyod
  23 avril 2014
L'auteure excelle dans la description de la maladie bipolaire.
Les récits concernant les chasseurs de tornades sont bien documentés. Très intéressant : une découverte pour moi.
Un bon roman si l'on exclut les passages sirupeux et niais (exemple : le chapitre 24).
On a l'impression que l'écrivain a deux personnalités ou qu'une autre personne a participé.
La narration des relations amoureuses semble avoir été écrite par quelqu'un d'autre.
Les surnoms bébêtes « Monsieur le Magicien », « Chose numéro deux » etc. ont peut-être mal supporté la traduction française.
Commenter  J’apprécie          00
VivianeB
  10 juin 2013
Tous les ingrédients sont réunis pour ce roman-fleuve où les tornades représentent des métaphores pour décrire les difficultés de la vie, les non-dits, les secrets, les peurs, les manques. Une très bonne lecture que je recommande.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Lexpress   10 juillet 2012
Psychologue patentée, Jenna Blum signe un roman au climat électrique, qui poursuit ses jumeaux jusque dans l'oeil du cyclone.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Laury-AnneLaury-Anne   08 juillet 2012
Lorsqu'ils remontent dans la Jeep, Karena prend le volant, parce que Charles n'est plus bon à rien. Il hurle et sanglote, se balançant 'avant en arrière, les mains sur le visage. Karena n'avait jamais entendu un homme hurler avant cela. Elle ne savait pas que, tandis que les femmes hurlent de leur gorge et de leur poitrine, les hommes hurlent de leur ventre.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : Frères et soeursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1199 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre