AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Bo Shi (Traducteur)
EAN : 9782702862049
126 pages
Éditeur : Le Grand Livre du Mois (30/11/-1)
4.19/5   8 notes
Résumé :
" Si vous réunissiez ces deux "bijoux" culturels chinois - poèmes anciens et calligraphie - en un livre, ce serait un très beau geste que vous accompliriez envers les Français amoureux de la civilisation chinoise ", m'a dit un jour un ami français. Enthousiasmé par cette idée, j'ai commencé au printemps 1997 à étudier des milliers de poèmes anciens chinois appartenant aux plus brillants poètes de différentes époques.
Au terme de cette étude, j'ai sélectionné ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Kaeru26
  18 septembre 2011
Livre vraiment magnifique ! Les poèmes sont sublimes (présentés dans l'ordre des saisons) et mis en valeur par les calligraphies de Shi Bo. le grand format du livre est donc un plus indéniable.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PASCALINE80PASCALINE80   11 septembre 2021
POEME D'AUTOMNE

Depuis toujours à l'approche de l'automne
On s'attriste de la solitude
Pour moi, l'automne est plus radieux que le printemps
Une cigogne sillonne le ciel limpide
Au-dessus des nuages
Son lyrisme file jusqu'aux cieux émeraude.

Liu Yuxi (772-842)
Commenter  J’apprécie          60
Kaeru26Kaeru26   18 septembre 2011
Solitude au clair de lune



Entouré des fleurs, devant ma coupe

Je bois dans la solitude

Je lève mon verre vers la lune

Trinquons à nous trois, la lune, mon ombre et moi

La lune ne descend pas boire

Mon ombre ne sait que me suivre

La lune et mon ombre m'accompagnent pour l'instant

Profitons du printemps pour nous laisser aller à l'allégresse

Lorsque je chante la lune flâne

Quand je danse mon ombre zigzague

Amusons-nous ensemble au moment de mon éveil

Avant que l'ivresse nous sépare

Promettons-nous un amour éternel

Même si les nuages finissent par nous disperser



Li Bai (701-762)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Kaeru26Kaeru26   24 septembre 2011
L'amoureuse d'un inconnu



J' habite en amont du Grand Fleuve

Et toi, en aval

Sans un jour où je ne pense à toi

Mais je ne te vois jamais

Bien que nous buvions dans le même cours d'eau



Quand le fleuve pourra-t-il s'arrêter de couler ?

Comment ma tristesse arrivera-t-elle à s'apaiser ?

pourvu que ton coeur batte à l'unisson du mien

Je resterai fidèle à mon amour pour toi



Li Zhiyi (11e s)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Kaeru26Kaeru26   01 octobre 2011
Une nuit de pluie en automne



A la fin de l'automne la nuit est froide

Oisif, le vieillard veille tard

La lampe éteinte

Il se met au lit

En écoutant le pluie agréable de la pluie



Le fagot dans le poêle est déjà réduit en cendres

Le parfum du bois donne encore de la chaleur

Le lendemain matin il fait beau et froid

Le vieux tarde encore dans la chaleur du lit

Les feuilles rouges givrées jonchent le perron



Bai Juyi (772-846)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Kaeru26Kaeru26   09 octobre 2011
Poème aux chrysanthèmes



Sous le vent d'ouest, les chrysanthèmes plein la cour

Leur parfum glacial, aucun papillon n'y prête attention

Si un jour je deviens dieu du printemps

Je les ferais éclore avec les fleurs de pêcher en même temps



Huang Cao (mort en 884)
Commenter  J’apprécie          40

Dans la catégorie : Littérature chinoiseVoir plus
>Littérature des autres langues>Littérature asiatique>Littérature chinoise (201)
autres livres classés : Poésie chinoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
956 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre