AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Stéphanie Boale-Manfroy (Directeur de publication)
ISBN : 2930393319
Éditeur : Editions Panubula (01/01/2017)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Cet ouvrage regroupe trente-quatre textes inédits des élèves des écoles de Mbandaka, le chef-lieu de la province de l'Équateur, en République démocratique du Congo.

Ils ont entre 13 et 18 ans et surprennent par leur maturité intellectuelle à peindre avec des mots l'environnement dans lequel ils évoluent.

Ces écrivains en herbe révèlent au lecteur des thématiques qui les préoccupent et qu'ils ont osé aborder avec ingénuité et franchise.<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
babounette
  19 mars 2019
L'ENVOL - Anthologie des élèves écrivains de Mbandaka - R.D. du Congo - Sous la direction de Stéphanie Boalé-Manfroy. Aux éditions Panubula.
Je vous ai parlé il y a deux jours de Stéphanie Boalé et de son action Buku au Congo dans ma critique sur Marcher sur vos traces, son recueil de poèmes.
Sous sa direction, des élèves du secondaire de plusieurs écoles à Mbandaka ont écrit des textes sur la vie, l'amour, leur pays, le vivre-ensemble. Ces textes d'une grande lucidité ont été rassemblés dans cette anthologie qui porte le nom" L'envol", mot bien choisi pour décrire l'élan de cette jeunesse.
C-dessous, j'ai choisi deux textes qui m'ont particulièrement touchée, bien qu'ils soient tous très beaux:
LA FEMME DU 8 MARS
Je suis la femme du 8 mars,
Femme tirée de l'ignorance,
Femme sacrée leader.
Je suis née du chiffre zéro :
Quand je serre ma ceinture à fond,
Je deviens huit.
quand je me couche par terre,
Je deviens infinie.
Voilà pourquoi je porte mon joli pagne du 8 mars.
Je défile, je danse, je m'exprime
Car ma vie est une page d'histoire.
Ephraïm Bonkoba Bikamba, élève en 1er cycle d'Orientation - Institut Frère Iloo.
SI C'ÉTAIT A RECOMMENCER
Je suis enfant unique. A l'époque où ils vivaient ensemble, mes parents ne s'entendaient pas. Ils passaient leur temps à se chamailler et à se disputer. Mon père battait ma mère. Un jour, ma mère a pris ses affaires et est partie, me laissant avec mon père. Celui-ci ne s'occupait pas de moi. Il s'en allait tôt au travail et rentrait tard à la maison. Puis, il décida de me confier à sa soeur. Je suis allée donc habiter chez ma tante qui ne voulait vraiment pas de moi, mais accepta tout de même de me garder parce qu'elle avait besoin de quelqu'un pour les tâches domestiques. Mon séjour dans cette maison n'a été qu'un long calvaire. Mes corvées étaient ponctuées d'insultes. Elle me privait carrément de nourriture quand elle n'appréciait pas mon travail. Elle m'avait interdit la compagnie de ses enfants. Pendant que ces derniers s'amusaient, ,moi, je passais mes journées dans la cuisine à faire à manger, ou dans la cour à nettoyer et à balayer, ou encore au marché à vendre des articles pour elle. Je rêve de partir, de quitter la maison de ma tante. Mais je ne sais où aller.
Si c'était à recommencer, mon père et ma mère devraient vivre dans l'entente pour m'élever.
Christelle Yawassia Wakolo-élève en 5ème Pédagogie-Lycée Elikya.
Ces petits textes ont été écrits en langue française.
Ci-dessous, le lien du site Buku :
www.buku-litterature.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          714
saigneurdeguerre
  17 mars 2019
L'ENVOL est un magnifique recueil de textes relevés par Stéphanie BOALE-MANFROY. Ces textes sont rédigés par des adolescents congolais de la Province de l'Equateur, qui avec une grande sincérité expriment leurs espoirs mais aussi leur tristesse. Ces témoignages prouvent que malgré la faiblesse des moyens dont ils disposent, ces jeunes ne baissent pas les bras. Pourtant, les conditions de vie dont certain.e.s témoignent semblent désespérantes, comme ces textes rédigés par des orphelins ou par des jeunes abandonnés.

Ces textes courts sont classés en 10 chapitres :
1. La R.D. Congo
2. L'Instruction
3. le Travail
4. le « Vivre-ensemble »
5. Les Conseils
6. La Découverte
7. La Nature
8. L'Abandon
9. L'Amour
10. Croyance, Liberté, Violence
Pour en savoir plus :
http://www.buku-litterature.com
Commenter  J’apprécie          163
belcantoeu
  17 mars 2019
Ce livre est une magnifique réussite. L'association Buku finance une bibliothèqe à Mbandaka (RD du Congo) et l'édition de petits textes d'élèves d'une grande qualité littéraire et d'une grande maturité. On y parle du pays, de la vie quotidienne, de l'instruction, du travail, de la nature, de l'amour,... Pour ses amis Babélio du "Navire bruxellois", Stéphanie Boale, elle-même auteure, et fondatrice de Buku, a fait un remarquable exposé sur la littérature congolaise à la librairie Cook & Book.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
babounettebabounette   19 mars 2019
UNE FILLE MALHEUREUSE

Encore adolescente, ma mère est tombée enceinte.
Mon géniteur s'est enfui et n'a plus donné signe de vie.
Je suis donc née sans père.
Ma mère m'a élevée toute seule ; tout allait bien.
A présent, rien n'est plus comme avant.
Je suis malheureuse.
Ma mère me donne son amour et toute son affection.
Mais, il me manque une présence.
Je rêve de mon père.
Je vois mes copines avec leurs pères
qui s'occupent d'elles et les protègent.
Je suis une fille abandonnée.
Aux jeune, ne soyez pas comme mon père.
Il faut assumer votre responsabilité.
Pour ne pas rendre vos enfants malheureux.
Magalie Lingolo Lilembe-2lève en 5ème Secrétariat Informatique - Lycée Esengo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          324
babounettebabounette   19 mars 2019
Les dernières paroles.

Dans la vie, il y a des choses que l'on n'oublie pas malgré le temps qui passe.
Après la mort de mon père, ma mère Marie, m'a envoyé au noviciat pour continuer ma scolarité. Là-bas, je m'appliquais et méditais sur les écritures saintes. J'interrompais ces instants seulement lorsque mon ami, Bulubulu, venait me chercher pour aller jouer au football.
Un jour, ma mère a voulu me voir. Je me suis rendu dans la case où elle habitait. Après m'avoir demandé de m'installer à ses côtés, elle a commencé à me parler d'abord de mon père, puis des études. Elle insistait sur ces dernières, me recommandant de ne pas les négliger car elles représentent la clé de la réussite, répétait-elle.
Puis, elle s'est penchée, se plaignant d'avoir mal partout. Elle me le disait en pleurs. Elle transpirait. J'ai décidé d'aider ma mère. J'ai couru au couvent chercher le prêtre Efreno qui avait une voiture pour conduire ma mère à l'hôpital. Lorsque nous sommes arrivés à la case, nous l'avons trouvée déjà morte.
Des années sont passées et je n'ai pas oublié les conseils de ma mère. Je continue à les mettre en pratique.
Rufus Ekofo Ndjoli-élève en 4ème littéraire-Collège Nsong'a Liandja
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
belcantoeubelcantoeu   26 avril 2019
La puberté touche les jeunes gens du secondaire. c'est la période durant laquelle les hormones masculines et féminines entrent en action. Il y a des adolescents qui profitent de cette transformation pour se comporter différemment. Venons-en aux filles: Elles n'obéissent plus à leurs parents et courent après les garçons. À l'école ou ailleurs, elles ne font que ce que bon leur semble. Cette mauvaise gérance de la puberté entraine des conséquences telles que le taux élevé d'échecs ou d'abandon scolaire, ou encore le phénomène des filles-mères.
Alors, j'exhorte les filles: faites attention. Ne vous laissez pas duper par la puberté. Profitez de votre jeunesse pour apprendre encore. L'avenir se prépare aujourd'hui...
(Récut d'une élève en 5ème Sacrétariat informatique, lycée Esengo).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   17 mars 2019
Ma belle fleur rose

Ma belle fleur,
Comme tu es jolie et attirante !
Tu illumines mon jardin
Et éclaires mon chemin.
Belle rose,
Tu répands un parfum irrésistible
Que j'aime respirer.
Jolie rose,
Tu me redonnes le sourire
Quand la morosité envahit ma journée.

Nahomie NTENDELE BOSAMBO
Elève de 6e Pédagogie
Lycée Nsang'ea Ndotsi
Commenter  J’apprécie          60
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   17 mars 2019
La RDC, mon pays

Si l'image de l'Afrique fait penser à un revolver,
Toi, le Congo, tu représentes la gâchette.
Cela prouve combien tu es capable de déclencher
Le feu du développement de ce beau continent.
Si seulement, tu en prenais conscience.
La nature t'a doté d'une richesse scandaleuse
Laquelle est source de convoitise de tes oppresseurs
Qui t'exploitent sans se soucier de la population.
Prends-en garde !
Pense à ton peuple que nous sommes.

Caleb LOKWEKWE
Elève de 6e Commercial Administratif
Institut Frère Iloo
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
autres livres classés : congoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Stéphanie Boale-Manfroy (1) Voir plus