AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070440443
Éditeur : Gallimard (10/03/2011)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 64 notes)
Résumé :
C'est autour d'un événement – la destruction de Port-Royal par Louis XIV – et d'une idée : retrouver dans les ruines de la société actuelle 'les signes d'une vie heureuse, toujours possible', que l'auteur fait s'entrecroiser des portraits du XVIIe (saint François de Sales, Saint-Cyran, Pascal, Racine, etc.) et du XXe siècle (Dhôtel, un clochard, Genet, le grand-père de l'auteur, etc.). Leurs rencontres, leurs paroles, leurs visions tissent une tapisserie lumineuse, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
blandine5674
  24 avril 2015
L'histoire ? Je dirai qu'il n'y en a pas vraiment. C'est ma période Bobin et il peut m'emmener où il veut. Je me laisse mener au gré de ses envies. Musique, livres, nature. Bobin est à l'image d'un chocolatier : on y entre on prend et on déguste à gauche, à droite. On passe de l'âpreté à la douceur, du fondant au croquant. Un délice ! Je finirai sur la dernière question posée chez Gallimard. Je cite :
Ne pourrait-on, pour vous qui refusez tous les genres, inventer un genre qui serait le «bréviaire émerveillé» ?
Christian Bobin — Disons que, de livre en livre, j'essaie d'aménager ce qu'on appelle un jardin de curé. Vous savez : une explosion silencieuse de roses, de pivoines et de lis, sans oublier les nécessaires herbes folles qui attrapent si joliment l'éphémère lumière du jour.
Commenter  J’apprécie          140
Rebka
  29 septembre 2016
C'est le troisième livre que je lis en peu de temps sur Port-Royal et sa disparition par la volonté d'un roi-tyran (jaloux de ce bien-être peut être ?) et une fois de plus je me dis que c'est un endroit où il devait faire bon vivre… Un endroit qui aurait pu me plaire, moins le côté religion of course. Mais j'aime cette simplicité, ce dépouillement, ce côté “hors du siècle” et cette notion de résistance non violente.
C'est aussi le deuxième livre de Christian Bobin que je lis en peu de temps et une fois de plus je me dis que j'aime cette écriture poétique et impressionniste, moins le côté religion of course. Quoique… Je ne pense pas qu'il faille le prendre au premier degré et comme je l'ai lu dans une de ses interviews on se dit qu'il a inventé un genre bien à lui qui serait un “bréviaire émerveillé”. Je suis d'accord avec cette définition et je trouve ça beau. En complément et pour le citer : “Disons que, de livre en livre, j'essaie d'aménager ce qu'on appelle un jardin de curé. Vous savez : une explosion silencieuse de roses, de pivoines et de lis, sans oublier les nécessaires herbes folles qui attrapent si joliment l'éphémère lumière du jour”. Eh bien monsieur Bobin, c'est réussit car c'est exactement l'impression que ça donne…
C'est assez difficile de parler de ce type d'ouvrage, les impressions vont au-delà des mots donc si vous êtes curieux, essayez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Alexmotamots
  17 octobre 2011
Que dire d'un livre de Christian Bobin, si ce n'est qu'il se déguste comme la confiture, avec les doigts, petit à petit. On rebouche le pot avec encore dans la bouche le goût sucré qui fait du bien à l'âme, et on y revient, encore, même quand on n'a plus faim.
Peu importe le sujet, pourvu que l'on ait l'ivresse du verbe.
Un des rares livres achetés, car j'aime y faire des cornes -comme celle d'abondance- marques-pages éternels.
L'image que je retiendrai :
Celle des religieuses de Port-Royal en habits blanc avec une croix rouge sur le devant.
Lien : http://motamots.canalblog.co..
Commenter  J’apprécie          160
Rodin_Marcel
  12 avril 2018
Bobin Christian – "Les ruines du ciel" – Gallimard/Folio, 2009 (ISBN 978-2-97-044044-3)

Dans ce petit volume, l'auteur déploie son habituelle poésie du quotidien, en la mélangeant cette fois avec quelques scènes puisées dans l'histoire de l'abbaye de Port-Royal et de sa supérieure, la Mère Arnaud, le tout saupoudré de réflexions concises d'une étonnante justesse sur la musique de JS Bach ou quelques tableaux de Rembrandt.

L'auteur aurait pu y ajouter – dans son langage fleuri et ondoyant – une visite au musée du Louvre. le visiteur arrivant dans la grande salle des peintures françaises du XVIIe siècle se trouve tout d'abord face à l'immense tableau (environ 3x3,5m) peint par Charles le Brun représentant le chancelier Séguier rayonnant de morgue et d'arrogance dans tous ses ors et fastes : c'est le Macron de l'époque, étalant son profond mépris de "ceux qui ne sont rien", sinistre personnage dont plus personne ne se souvient en dehors de quelques historiens.
En se retournant, le visiteur tombe nez à nez avec les portraits peints par Philippe de Champaigne à l'abbaye de Port-Royal, dont celui de la mère Arnaud : le contraste est saisissant, tout est dit.

NB : le site même de l'abbaye de port-Royal aux champs (dans la vallée de Chevreuse, à Magny-les-hameaux) fait partie des "musées nationaux" ; des conférences y sont organisées, ainsi que divers autres manifestations.
Sur Port-Royal, voir le "Dictionnaire de Port-Royal" publié chez Honoré Champion en 2005 sous la direction de Jean Lesaulnier et Antony McKenna.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Helene1960
  22 mai 2016
Prose poétique ou poésie en prose ? Cet ouvrage est écrit de facon atypique. Les phrases sont jetées sur le papier sans ordre défini... Quoique, si on suit bien le fil rouge des chapitres on peut commencer une promenade virtuelle dans un couvent imaginaire... Quoique, pas si imaginaire que ça puisque que Port-Royal a bel et bien existé. J'ai aimé la musique des mots même si je les ai trouvés parfois décousus... Au détour de certaines pages j'ai entrepris un travail de couturière pour former un patchwork avec les diverses phrases des chapitres, j''y ai cherché des mots-codes pour reconstruire la vie des religieuses au dix-septième siècle et aussi celle de tous les personnages qui gravitaient autour du roi Louis XIV. Cette lecture fut presque une expérience, une sorte de chasse au trésor pour trouver le sens caché des mots, pour débusquer la phrase qui "va faire TILT..."
Commenter  J’apprécie          42
Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
nadejdanadejda   11 septembre 2012
A plus de 80 ans, mon père malade s'était levé dans le milieu de la nuit, paniqué, persuadé d'avoir oublié de rejoindre son poste à l'usine. Une détresse sans appel creusait ses yeux. Cette nuit-là j'ai haï la société et ses horaires qui crucifient les âmes nomades.
Commenter  J’apprécie          1530
nadejdanadejda   23 novembre 2010
Lire et écrire sont deux points de résistance à l'absolutisme du monde
Commenter  J’apprécie          420
LUKE59LUKE59   30 décembre 2011
Le sens de cette vie c'est de voir s'effondrer les uns après les autres tous les sens qu'on avait cru trouver.(p72)
Commenter  J’apprécie          220
sabine59sabine59   16 avril 2018

La vie a besoin de livres comme les nuages ont besoin de flaques d'eau pour s'y mirer et s'y connaître.
Commenter  J’apprécie          233
LUKE59LUKE59   26 décembre 2011
L'art de vivre consiste à garder intact le sentiment de la vie et à ne jamais déserter le point d'émerveillement et de sidération qui seul permet à l'âme de voir.(p28)
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Christian Bobin (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Bobin
pierre, Christian Bobin Éditions Gallimard collection Blanche
Le romancier exprime son admiration pour P. Soulages. Il guide le lecteur pour une visite de la maison et de l'atelier du peintre, lui fait entendre ses mots, lui montre ses tableaux avant de raconter son voyage en train vers Sète, à Noël 2018, pour commémorer l'anniversaire du peintre. Un ouvrage entre réflexion philosophique et portrait intime. ©Electre 2019
https://www.laprocure.com/pierre-christian-bobin/9782072866586.html
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Complétez les titres des oeuvres de Christian Bobin

Ce que disait l'homme qui n'aimait pas...

Les femmes
Les oiseaux
Les souvenirs
Ses semblables

20 questions
65 lecteurs ont répondu
Thème : Christian BobinCréer un quiz sur ce livre
.. ..