AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782700251012
250 pages
Rageot Editeur (18/05/2016)
3.24/5   49 notes
Résumé :
Ils sont cinq. Trois adolescents et deux enfants.
Depuis que tous les adultes ont brutalement disparu, ils sont livrés à eux-mêmes dans un monde en proie au chaos.
Ils ont décidé de partir.
Sur leur route : des barrages, des bandes armées, des loups.
Leur seul objectif : survivre

Et vous, que feriez-vous si votre vie basculait en quelques secondes ?
Que lire après SurvivreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,24

sur 49 notes
5
1 avis
4
8 avis
3
8 avis
2
4 avis
1
0 avis
Une lecture agréable, rapide et légère.
Un matin, tous les parents et adultes ont disparus. Les ados et enfants doivent maintenant s'organiser et composer avec des gangs, une absence d'autorité, des dangers... Et ils doivent apprendre à survivre.
C'est un plaisir de retrouver dans une dystopie des endroits que l'on connait, surtout des lieux autant chargés de légendes (la Bretagne, vive les chapeaux ronds). Je pense que le public visé n'est pas très vieux, et que cette histoire est un bon moyen d'aborder avec les plus jeunes différents thèmes comme la violence, les légendes ou la nature.
Petit roman, bon moment.
Commenter  J’apprécie          90
Des parents qui disparaissent, des ados et des enfants livrés à eux-mêmes, c'est avec ce plot en tête que je me suis lancée dans la lecture de Survivre de Jeanne Bocquenet-Carle. Plutôt férue de post-apo et dystopie, j'étais curieuse de découvrir ce titre, à l'apparence peu épaisse et la couverture pleine de relief. Si le résumé semble vous dire quelque chose - et je ne vous détromperais pas -, laissez-moi vous convaincre de donner une chance à ce roman !

Ce matin de 1er avril, Clémence se réveille comme tous les jours, pour une nouvelle journée au lycée. Sortie du lit, elle retrouve sa soeur, Nina, pour le petit-déjeuner. Étonnamment, aucun de leurs parents n'est encore debout : pas de réveil qui sonne, pas de cafetière en route, pas de bruit de douche. En regagnant l'étage, elles découvrent leur lit vide, leurs affaires toujours en place. Leurs parents ont disparu. Tous les adultes mêmes. Livrées à elles-mêmes, Nina et Clémence n'ont plus qu'une seule idée en tête : survivre.

En commençant la lecture de Survivre, je me disais que le nom de l'auteur ne m'était pas étranger. En effet, Jeanne Bocquenet-Carle est l'auteur du dyptique Finisterrae, dont je n'ai eu que de bons échos. Donc certains d'entre vous la connaissent peut-être déjà. Pour ma part, je suis allée de découverte en découverte ! L'univers, la plume, les personnages, si rien ne semble nouveau dans ce récit, on ne peut lui retirer son efficacité, le caractère de ses personnages et l'écriture fluide de son auteur. Sans parler du cadre dans lequel Jeanne Bocquenet-Carle fait évoluer ses jeunes héros, entre histoire et mythologie bretonnes.
En effet, l'histoire débute à Rennes, où vivent Clémence et Nina. À la disparition de leurs parents, elles trouvent refuge au conservatoire pour éviter les bandes et les violences. Un repaire de courte durée : les vivres commencent à manquer, les ennuis à se rapprocher. Clémence a bien une idée, un lieu où elle pourrait mettre sa petite soeur en sécurité. Mais ce n'est pas tout proche, et bien des dangers seront encore à affronter. Sur leur route : d'autres bandes, d'autres problèmes. Et la forêt de Brocéliande !
Je crois que c'est cette particularité qui a fait pour moi toute l'originalité de Survivre ! Outre la force des personnages, leur charisme et l'efficacité du roman, son univers est particulièrement agréable. En plus de plonger le lecteur dans un monde sans adultes, il l'emmène aussi dans l'histoire de la Bretagne, de façon brève mais captivante. Un soupçon de légendes arthuriennes par ici, un peu d'histoire médiévale par là, c'est intéressant, presque dépaysant. Pendant un instant, ça nous fait même oublier le chaos qui règne autour de Clémence et Nina.
Heureusement, Clémence et Nina ne seront pas seules dans leur périple. Avant de quitter Rennes, elles font connaissance avec Mickey, à peine cinq ans, Adam et Vic, de l'âge de Clémence. Comme elles, ils ne font partie d'aucune bande, et refusent d'être des tueurs, de s'établir par la force. Une rencontre et des caractères, des forces, qui se complètent tout à fait. La confiance d'Adam va donner à Clémence l'occasion de s'affirmer, les connaissances de Vic serviront dans la forêt de Brocéliande. Quant aux deux petits, il naît très vite entre eux une complicité qui réchauffe le coeur.
Nul doute qu'il plaira aux plus jeunes - dès 13/14 ans -, Survivre, comme d'autres, revient sur le choix et le dépassement de soi. À l'aube d'un bouleversement, chacun peut choisir la route et les règles à suivre, découvrir qu'il n'y a pas qu'une seule solution. Tué ou être tué ? Clémence, Adam, Vic, Nina et Mickey démontrent que l'on peut aussi choisir une autre voix, loin de la violence et des combats, des gangs et des pillages pour le pillage. Survivre, et rester humain.
Lien : http://liredelivres.blogspot..
Commenter  J’apprécie          10
Une dystopie pour adolescents. Un texte intéressant, proposant une réflexion sur la société, le besoin de pouvoir et de puissance, la richesse matérielle bien inutile et dérisoire une fois qu'il s'agit de lutter pour survivre.
J'ai apprécié l'accent mis sur la débrouillardise d'Adam qui préparait un bac pro avant que les adultes disparaissent, qui est par conséquent bien plus pragmatique que les autres qui ne savent pas faire grand chose de leurs dix doigts. Jouer du violon, c'est bien beau, mais ce n'est pas ça qui permet de lutter.
Les adultes ont disparus, les enfants et les adolescents sont livrés à eux-mêmes. On constate, à l'instar des petits protagonistes du livre "lord of the flies" que très vite, les personnalités se révèlent, des meneurs prennent le contrôle, les tensions s'exacerbent, des clans se créent. Ils étaient amis sur Facebook, camarades de classe, mais maintenant qu'il faut choisir son camp, il n'y a plus ni foi ni loi.

Certaines plus opportunistes acceptent de se transformer en esclave VIP, en amante du chef de la bande, d'autres plus orgueilleuses et à l'éthique nettement plus développée préfèreraient mourir plutôt que de céder.

Un roman d'aventures assez court, une construction avec de nombreux chapitres proposant régulièrement un "avant", permettant d'observer les interactions familiales et amicales avant la disparition.

Des pistes de réflexions intéressantes à explorer dans le cadre d'un cours de français au collège: collectivité vs individualisme, solidarité vs égoïsme, opportunisme vs désintéressement ...
Une écriture dynamique et un rythme soutenu, un texte qui néanmoins aurait selon moi mérité quelques pages en plus et quelques explications complémentaires.

A compléter par la lecture de "dans la forêt" de Jean Hegland ou encore "le mur invisible" par exemple ...
Commenter  J’apprécie          20
L'instinct peut tout changer!

Survivre est un roman de fiction proposé par Jeanne Bocquenet Carl, également connue pour ses deux tomes de Finisterrae que j'ai personnellement adorés.
Dans Survivre, personne n'aurait pensé que le monde puisse basculer aussi vite. Alors que le soleil n'est pas encore levé, les maisons sont silencieuses. Effectivement tous les adultes ont disparu mystérieusement laissant les jeunes dans un profond chaos. Nous découvrons Clémence, 15 ans et sa petite soeur Nina, âgée d'environ 8 ans. Les deux filles, attachées à leur vie habituellement paisible, vont devoir s'en détacher pour réussir à survire d'où le titre du livre.

Le roman repose sur cinq personnages centraux dont trois autres ; Mickey, un petit garçon restant muet et étant dans la même tranche d'âge que Nina. Il y a également Victoria qui est une adolescente d'environ 17 ans qui est plutôt débrouillarde, guerrière et agressive. Et enfin il y a Adam, un jeune de 16 ans, imposant mais attachant.

La plus grande partie du livre se déroule à Rennes. Tout aurait pu bien se passer mais évidement, des gangs se sont formés et nos héros vont devoir y faire face.

Ce livre tend à nous prouver que les enfants peuvent se débrouiller sans leurs parents. Effectivement, l'auteur cherche à montrer ce que peuvent devenir les jeunes dans une telle situation. Néanmoins, j'ai trouvé l'épaisseur du livre insuffisante. Il est vrai que c'est un livre pour adolescents mais en faire un plus gros roman aurait été une meilleure idée.
L'histoire est bien trop rapide mais cela reste positif puisqu'elle n'est pas lassante et nous avons immédiatement envie de savoir la suite. La fin est à la fois surprenante et décevante annonçant sûrement un deuxième tome.

Je le recommande aux personnes étant attirées par l'action, le chaos, les clans et l'adolescence tout en recherchant un livre facile à lire.

J'attribue la note de 4 sur 5 car j'ai adoré le concept. J'ai ressenti beaucoup d'émotions!

C'est un livre à ne pas rater.
Commenter  J’apprécie          00
Lorsque tous les adultes ont disparu, Clémence et sa petite soeur Nina ont fini par se réfugier dans le conservatoire de musique de Rennes. Les enfants et adolescents étant livrés à eux même, leur maison et leur quartier n'étaient plus très sûrs. Surtout avec la bande des Kill dans les parages, qui fait régner la terreur. Alors qu'elles font du repérage, pour se ravitailler, Clémence et Nina tombent sur un petit garçon, qu'elles appelleront Mickey, puis sur Victoria et Adam, cachés dans le métro. Tous les cinq vont tenter de fuir les Kill à leurs trousses...

Je me suis très facilement attachée à nos cinq personnages qui font bande à part, et en particulier aux deux plus petits, Nina et Mickey, qui ne parlent plus du tout. Ils m'ont tous les deux beaucoup touchée et c'est la force de caractère des plus grands qui complètent à merveille cette équipe. Ils aspirent tous à une vie meilleure en prenant la route, malgré le danger et se protègent les uns les autres.

Les conséquences de la disparition des adultes sont dramatiques. En dehors des éléments que vous pouvez déjà imaginez tels que le manque de nourriture, d'électricité, la désorganisation, on découvre avec horreur des enfants à qui on donne des armes, des jeunes filles esclaves. C'est clairement chacun pour soi et les bandes qui se forment ne donnent pas le bon exemple. Les uns pillent, tuent et agrandissent toujours plus leur territoire et les autres, sont sans cesse traqués. On ressent très bien la peur et l'angoisse de nos cinq personnages qui ne veulent pas êtres piégés par la dangereuse et violente bande des Kill. Il vivent désormais dans un monde où règne la loi du plus fort, et aussi peu nombreux soient-ils, ils sont prêts à se battre.

D'ailleurs, le sort de la meilleure amie de Clémence m'a fait mal au coeur. Elle qui n'a plus voulu se battre pour sa liberté. C'est à ce moment là qu'on peut se demander dans quel camp nous serions restés, si nous étions dans cette situation.

L'aventure est entrecoupée par des chapitres qui parlent de l'AVANT et que j'ai beaucoup aimé. Il s'agit de quelques souvenirs des personnages. On y découvre comment du jour au lendemain les adultes n'ont plus fait partie du décor, sans qu'on sache vraiment ce qui leur est arrivé. On découvre ce qu'ils n'auront plus, et cela montre que nos héros ont conscience que plus rien ne sera jamais comme avant. le petit plus de ce roman, c'est le coté magique, l'ambiance particulière, qui fait toute son originalité. Certains passages nous sont décrits avec poésie. Des passages emplis de magie et de mystère. Je pense par exemple à l'inattendue traversée de la forêt de Brocéliande, ou encore lorsqu'il est question de légendes bretonnes ou de Belle-Ile.

Verdict : Une petite lecture sympathique et très efficace, sans aucun temps mort. Clémence, Adam et les autres, nous entraînent dans une aventure qui n'est pas sans danger. Malgré des similitudes avec les romans du genre, j'ai vraiment apprécié que l'auteure ne se contente pas de recréer une énième fin du monde et j'espère même qu'une suite est en projet. Pourquoi pas.
Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
- Maman, maman! Maman, maman!
Clémence caressa doucement le front moite de Nina. Encore un cauchemar.
- Ce n'est qu'un rêve, rendors-toi, murmura-t-elle à sa petite soeur.
- Maman, maman, maman... appela de nouveau Nina avant de s'apaiser.

Clémence serra son corps blotti contre elle. Chaque nuit Nina devenait la proie de ses songes. Ses cris et ses pleurs éclaboussaient l'obscurité comme une rengaine.
Cependant, Clémence redoutait l'instant où Nina dompterait ses chimères. Ce jour-là, elle n'aurait plus la consolation d'entendre le son de sa voix.

Lorsqu'elles s'étaient trouvés livrées à elles-mêmes, Nina avait cessé de parler. Depuis, plus un seul mot ne sortait de sa bouche.
Commenter  J’apprécie          30
C'était l'unique moyen pour ne pas céder à la peur : prétendre que ceux qu'elle avait aimés tels que sa mère, son père ou les adultes qui avaient partagé son existence n'avaient pas existé. Balayer de sa mémoire son enfance et sa vie jusqu'à il y a six mois...
Commenter  J’apprécie          10
Ils demeurèrent quelque temps à contempler le Val sans Retour. Ici, pas de marche arrière possible, une seule option : avancer. Vic consulta sa montre et estima qu'il fallait reprendre la route.
- On lève le camp !
Clémence s'arracha à sa contemplation avec regret. Parfois, on voudrait que certains instants durent toute la vie.
Commenter  J’apprécie          00
Ce livre est très intéressant à lire parce que bah c'est comme ça
Alors que tous les autres dissimilaient leur angoisse sous la violence ou la lâcheté, Adam se tenait droit sans trembler.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Jeanne Bocquenet-Carle (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeanne Bocquenet-Carle
Avec Samantha Bailly, Jeanne Bocquenet-Carle,Charlotte Bouquet, Olivier Gay et la participation de visiteurs-lecteurs des Imaginales !
Vidéo réalisée par Jade Sequeval (https://500px.com/jadesequeval).
autres livres classés : dystopieVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (122) Voir plus



Quiz Voir plus

SURVIVRE - Jeanne Bocquenet-Carle.

Où l'histoire commence t-elle ?

En Provence.
En Normandie.
En Alsace.
En Bretagne.

15 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Survivre de Jeanne Bocquenet-CarleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..