AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Anlor (Autre)
EAN : 9782205087338
64 pages
Dargaud (14/01/2022)
4.07/5   117 notes
Résumé :
L’Ouest sauvage n’est pas tendre avec les femmes…

Une esclave en fuite, une indienne isolée de sa tribu massacrée, une veuve bourgeoise, une fille de joie et une irlandaise d’une soixantaine d’années réunies par la force des choses. Des hommes qui veulent les maintenir en cage. Des femmes qui décident d’en découdre, et ça va faire mal.

Ladies with guns est l’histoire de la rencontre improbable entre des femmes hors du commun refusant d’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 117 notes
5
13 avis
4
23 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Erik_
  25 mai 2022
L'idée des auteurs étaient de nous proposer un western mais avec des femmes qui se battent contre les hommes pour survivre. C'est hautement féministe et cela fait du bien pour changer un peu.
On va faire la connaissance d'un trio qui va être complétée sur le tard par deux autres femmes. Cela va composer une petite bande qui va se servir des armes.
A une certaine époque, un chanteur comme Renaud aurait fustigé ces Madames Tchatcher qui font la guerre comme les hommes. La femme était préservée de ces choses abominables qui composent un monde d'hommes affreux. Place désormais à la brutalité féminine !
La mode actuelle est de montrer la femme forte qui fait face à l'adversité et qui règlent ses comptes à ces hommes cruels, cupides et stupides. C'est une forme de révolte tout à fait légitime d'ailleurs. Un bémol car c'est poussé à l'extrême et dans la caricature et les stéréotypes du genre. Pour autant, je sais que c'est du bon divertissement alors tout est pardonné.
Au niveau de la construction de ce récit, il y a de nombreux flash-back qui ont ralenti un peu la progression mais qui sont nécessaires pour bien comprendre chacun des personnalités en présence.
J'ai bien aimé ce graphisme coloré qui fait dans la précision du détail et qui nous offre des planches de toute beauté. Cela apporte un petit vent de fraîcheur qui fait du bien.
J'ai trouvé ce premier tome assez jubilatoire et plutôt prometteur pour la suite avec ces héroïnes assez bad-ass comme on dit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          502
Yaena
  26 avril 2022
Dès les premières images le ton est donné, c'est brutal, instinctif, animal. Pas De paroles, juste des images, celles d'une gamine enfermée dans une cage et qui lutte pour sa survie. Comment est-elle arrivée là ? Rapidement elle n'est plus seule elle croise la route de Kathleen, une anglaise fraichement débarquée qui n'a pourtant plus l'air très fraîche et une indienne, Chamani, à l'allure fière et sauvage. le lecteur alterne alors entre le passé d'Aby la jeune esclave, celui de Kathleen et le présent guère plus réjouissant.
Trois femmes seules sans eau ni nourriture dans l'ouest sauvage ce n'est déjà pas gagné mais quand en plus l'une d'entre elle est coincée dans une cage, les chances de survies s'éloignent au grand galop ! Pourtant elles s'en sortent, du moins dans un premier temps car la malchance s'en mêle évidemment. C'est à cette occasion qu'apparaissent 2 autres personnages féminins hauts en couleurs : Daisy Mccormick, ancienne enseignante à la poigne de fer et peu impressionnable et Cassie Coltane, « pourvoyeuse de plaisir » qui n'a pas froid aux yeux.
Cinq femmes, cinq guerrières par nécessité, aux abois et prêtes à en découdre. Lassées de se voir dicter leur conduite et de se soumettre à la volonté des hommes elles ont décidé de ne plus courber l'échine. Et ça se ressent dans chaque trait, chaque dessin ; des visages durs, ensanglantés, des yeux écarquillés, des lèvres retroussées, des dents prêtes à mordre et des coiffures échevelées. ANLOR choisi clairement d'accentuer le côté combattantes et de ne pas miser sur des personnages à la plastique impeccable.
On alterne entre des pages entières de dessins très expressifs et sans paroles, et des pages de BD plus classiques. Les dernières pages sur fond noir sont pleines de rage et de colère. Les couleurs sont chaudes, des dégradés de rouges qui passent par l'orangé et le jaune pour illustrer des scènes de combat qui ne font pas dans la dentelle. Les dialogues sont francs, directs et offensifs.
Un premier tome prometteur qui plante le décor, donne le ton et ébauche l'intrigue. Il m'a donné envie de retrouver rapidement ces Ladies with guns et d'en apprendre plus sur les personnages surtout Chamani, à la fois calme et redoutable, elle est entourée de mystères et pique la curiosité.
Mais on n'est pas là pour papoter ! Alors sautez dans un jean, attrapez un colt et restez sur vos gardes, ici les pieds tendres ne font pas de vieux os.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4310
Zazaboum
  16 janvier 2022
Coup de coeur pour ce western au féminin !
Des traits qui semblent agressifs et limite repoussoirs dès qu'on l'aborde mais qui petit à petit apprivoisent le regard et lui dévoilent des détails qui font partie intégrante de l'histoire.
Tout débute par une jeune noire qui s'enfuit dans une cage en fer que des animaux sauvages attaquent et mis en déroute par ce qui aurait pu être ou était une lady, n'était-ce la poussière et son air dépenaillé ! Elle-même ciblée par une flèche décochée par une Indienne, les blancs et les Indiens ce n'était pas vraiment une histoire d'amour ! Il ne reste plus qu'à continuer de lire pour rejoindre l'ancienne institutrice irlandaise et la fille de joie qui se carapate !
Des rencontres improbables, mais tout est possible dans un western, des femmes qui s'unissent et des hommes qui, pour des tas de raisons, sont totalement hostiles à cet état de choses et sont bien décidés à reprendre les rênes de ces femmes rétives !
Et ça chahute, ça brûle, ça tire, ça meurt, ça ridiculise les hommes et c'est plein d'humour tout en abordant des thèmes sérieux sur la condition des femmes pour notre plus grand plaisir ! Les dessins font souvent office de dialogues et les détails y prennent toute leur importance. J'ai souvent ri malgré les situations dramatiques et grandguignolesques !
Mais.... c'est trop trop court !! Vraiment !
#Ladieswithguns #NetGalleyFrance
Challenge Multi-Défis 2022
Challenge Riquiqui 2022
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
coquinnette1974
  01 janvier 2022
En ce premier jour de l'année 2022, je vous souhaite qu'elle soit la meilleure possible pour vous et vous apporte ce que vous souhaitez, à commencer par la santé :)
Je remercie les éditions Dargaud pour l'envoi, via net galley, de la bande dessinée : Ladies with guns, tome un, d'Olivier Bocquet.
L'Ouest sauvage n'est pas tendre avec les femmes.. et c'est peu dire !
Nous découvrons une esclave en fuite, une indienne isolée de sa tribu massacrée, une veuve bourgeoise, une fille de joie et une irlandaise d'une soixantaine d'années.
Ces cinq femmes sont réunies par la force des choses.
Des hommes veulent les maintenir en cage..
Elles décident d'en découdre, et ça va faire mal..
Ladies with guns est un western dans lequel on ne s'ennuie pas une seconde. Il y a toujours de l'action, cela pète parfois de partout. C'est très rythmé et j'ai apprécié. J'ai parfois eu l'impression d'y être, c'est une BD très vivante.
Bien sur, c'est violent, comme l'époque dans laquelle ses femmes vivent. C'est un western, pas une romance ;)
L'histoire est bien ficelée. Ces cinq femmes sont différentes, elles vont se compléter car elles ne vont pas avoir le choix de s'aider pour survivre. Même si ce n'est pas toujours de gaité de coeur vu les circonstances (mais je ne peux pas en dire plus, ne souhaitant pas trop en dévoiler).
C'est le premier tome, qui pose les bases et m'a vraiment donné envie de lire la suite quand elle sera publiée.
J'ai apprécié la colorisation, bien dosée suivant les différents passages.
Je n'ai pas toujours accroché aux dessins même si dans l'ensemble cela m'a plu.
Appréciant la série Frnck de cet auteur, j'étais curieuse de lire un autre de ses ouvrages et je n'ai pas été déçu par la découverte du premier tome de sa nouvelle série.
Ma note : quatre étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
belette2911
  16 janvier 2022
Le western a toujours été mon dada, surtout en bédé, alors, j'ai sauté sur l'occasion de découvrir cette bédé en avant-première via #NetGalley.
Dès les premières cases, on est happé par les mystères qui entourent cette jeune fille dans une cage et ensuite, difficile de lâcher l'album avant la fin.
La chronologie de l'histoire ne suit pas une ligne du temps rigide, les auteurs ayant pris soin de nous raconter le passé de certaines femmes à rebours.
Cette bédé est bourrée d'action, c'est le moins que l'on puisse dire. Difficile de s'embêter avec toutes les péripéties qui arrivent à ces femmes.
Entre nous, ne la laissez pas sous les yeux des petits enfants, la violence est bien présente et les auteurs abordent certains sujets délicats comme l'esclavage et la pédophilie, même si jamais le scénario ne sombre dans l'exagéré (ou le voyeurisme) et que tout cela est montré assez rapidement.
Mais bon, un enfant pourrait se demander pourquoi un adulte, qui ne porte pas de pantalon, veut abuser d'une jeune esclave plus que mineure d'âge.
Il est souvent reproché au western d'être un monde super machiste, peuplé de mecs qui jouent avec des révolvers (jouer avec sa bite est mal vu en société), boivent comme des trous, exercent des violences sur les femmes, ont tous les droits, flinguent à tout vent, pincent les fesses et prennent ce que les femmes ne veulent pas leur donner…
Bref, la phallocratie dans toute sa splendeur ! Dans cette bédé, lorsque les mecs voudront en remonter aux femmes, ils trouveront à qui parler, car nos gonzesses ne sont pas de celles qui se laissent faire.
Tout le sel du récit se trouve concentré dans ces 5 femmes que tout sépare. Seules, elles auraient un peu de mal à y arriver (hormis l'amérindienne), mais réunies, auront une force de frappe bien plus grande. L'union fait la force, c'est bien connu.
Voilà donc une bédé western qui, tout en respectant les codes du genre, s'en affranchi pour donner la part belle aux femmes.
L'action est omniprésente, la violence aussi puisque nous ne sommes pas dans un Lucky Luke, mais dans une bédé plus réaliste et qu'en ces temps-là, c'était la jungle, l'Ouest !
Malgré tout, l'humour n'est pas oublié dans les dialogues et les expressions des visages sont très bien rendues. Un vrai plus, dans une bédé, lorsque les visages ne sont pas figés, mais expressifs. Les couleurs sont très belles aussi…
Les bases de l'histoire sont posées, l'album est de la dynamite qui pète dans tous les sens. de mon côté, je serai au rendez-vous pour le suivant. J'espère juste que le scénario du second saura prendre un autre chemin que le côté bang-bang du premier, afin de donner un peu plus de profondeur à l'histoire, de la faire évoluer après le final hautement violent.
Parce que l'action, c'est bien durant un moment, mais ça ne saurait pas "rester, continuer, durer" pendant plusieurs albums. Et puis, le croque-mort risquerait encore de se retrouver sans planches pour faire les cercueils…
Une belle découverte ! J'ai eu raison de me fier à mon instinct, ainsi qu'à la couverture et au titre qui disait tout. Yes !
Merci #NetGalley.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210


critiques presse (5)
BDGest   26 janvier 2022
À la fois classique dans ses thèmes et originale dans sa forme, ce premier tome est une bonne surprise. Il apporte un vent de fraîcheur dans un genre où les sorties sont pléthoriques et accrochent suffisamment pour donner envie de voir où les auteurs vont conduire cette équipe attachante.
Lire la critique sur le site : BDGest
LeParisienPresse   20 janvier 2022
Dans son tout nouvel ouvrage Ladies with guns, l’auteur chartrain Olivier Bocquet offre une nouvelle vision, résolument féministe, de la conquête de l’Ouest en bande dessinée. Plusieurs scènes et dessins sont inspirés de son quotidien en Eure-et-Loir.
Lire la critique sur le site : LeParisienPresse
BoDoi   19 janvier 2022
Rien de tout cela n’est crédible, mais face à une fiction bien troussée, qui assume son objectif de divertissement en brisant quelques principes d’un genre trop codifié, on aurait tort de faire la fine bouche.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDZoom   17 janvier 2022
Page après page, violence et humour se mêlent habilement, comme dans un film de Tarantino : on pense beaucoup à « Django Unchained », mais également à « Kill Bill » ! Inutile donc de préciser que ça dépote, que ça pète de partout, et que ça fait mal : le scénario d’Olivier Bocquet étant par ailleurs totalement maîtrisé…
Lire la critique sur le site : BDZoom
LigneClaire   15 janvier 2022
Un western féministe en quelque sorte mais pas que, une aventure très bien montée avec des personnages improbables qui vont mettre en commun leur talents, leur solidarité pour tenter de s’en sortir sans états d’âmes. […] Du brut de décoffrage qui déménage à souhait.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
sld09sld09   26 juillet 2022
– Qu’est-ce qu’il se passe là-bas ?
– Le croque-mort n’a pas assez de bois pour les cercueils alors on en récupère où on peut.
– Elles ont tué combien de personnes ?
– J’ai perdu le compte. Pourtant les comptes, ça me connaît. Ce que je sais, c’est qu’elles ont fait un massacre. Et elles n’étaient même pas armées.
Commenter  J’apprécie          70
Erik_Erik_   25 mai 2022
Dans ma branche, la pitié est une faute professionnelle.
Commenter  J’apprécie          250
gyselinck_dominiquegyselinck_dominique   25 janvier 2022
Excusez-moi de vous dire que la puissance de votre argumentaire n'est en rien comparable à celle de votre haleine.
Commenter  J’apprécie          50
MaplumedepaonMaplumedepaon   16 janvier 2022
Le seul problème aujourd'hui, c'est que tu peux plus trop taper sur les femmes c'est mal vu. Soi-disant qu'elles sont fragiles ! Et elles en profitent !
Commenter  J’apprécie          20
TakalirsaTakalirsa   15 juin 2022
- Elles ont fait un massacre. Et elles n'étaient même pas armées.
- Eh ben ! J'ose pas imaginer ce qu'elles feraient si elles avaient des armes...
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Olivier Bocquet (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bocquet
Une grande aventure pleine de rebondissements et d'émotions au coeur de la préhistoire ! Les auteurs, Olivier Bocquet et Brice Cossu, nous annoncent une fin de cycle en feu d'artifice !
FRNCK, tome 8 – Disponible en librairie Découvrir l'album : bit.ly/Frnck8
autres livres classés : westernVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
172 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre