AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782363080080
98 pages
Éditeur : Editions Arléa (03/01/2013)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Elle est gouvernante d’étage dans un hôtel de luxe de la Riviera. Elle veille à ce que les chambres soient impeccables, passant de l’une à l’autre sans jamais croiser personne, ou rarement, se tenant constamment sur la ligne ténue qui sépare le public du privé. Elle est dans la solitude la plus complète, tout en faisant partie du grand corps vivant de l’hôtel auquel elle semble appartenir.

Tout ce qu’elle voit, ce qu’elle sent, touche, entend s’imprim... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
popobg
  19 décembre 2013
Sylvie Bocqui, dans son premier roman Une Saison, publié en Janvier 2013 aux édition Arléa, nous raconte le quotidien d'une femme gouvernante dans un palace de la Riviera. Cette dernière s'introduit de chambre en chambre dans les intimités des clients. Elle s'imprègne de tout ce qu'elle sent, particulièrement des parfums qu'elle emporte sur sa peau.
L'auteur énumère successivement les différentes actions de cette gouvernante. La quantité de détails nous submerge et nous fait perdre le fil de l'histoire.
De plus, j'ai eu du mal à m'identifier à cette femme. En effet, on ne sait jamais ce qu'elle pense, ni ressent.
Enfin, je trouve que la fin de ce roman est décevante. En effet, la manière dont il se termine ne correspond pas à cette femme maniaque, et laisse le lecteur sur sa faim.
Je ne pense pas que ce livre soit très attractif malgré la sensibilité qui ressort à chaque ligne.
Commenter  J’apprécie          00
inca2l
  22 août 2013
Un policier à (presque) un seul personnage. le lecteur s'intéresse mais aussi s'interroge : le style se démarque c'est certain, mais l'histoire? Où allons-nous en venir ? le style emmène facilement à la fin du livre et 'histoire laisse interrogatif jusqu'au dernier chapitre, à la manière d'un policier.
Ce livre vaut vraiment la peine d'être lu et j'en espère d'autres. Cerise sur le gâteau: un livre d'une centaine de pages : chacun peut trouver le temps !

Commenter  J’apprécie          10
nrisovics
  19 mai 2016
C'est l'histoire d'une femme, gouvernante d'étage dans un grand hôtel sur la côte. Elle fait son travail avec une grande méticulosité, se laisse parfois aller au rêve par le biais des parfums. Parfois également elle trouve des objets, de l'argent, se demande s'ils ont été là pour elle ou non.Assez riche, plein de pudeur mais assez fort dans les non-dits également. Etonnant aussi par son épilogue, son écriture qui est de bonne qualité.
Commenter  J’apprécie          10
michelekastner
  22 mai 2013
Le quotidien d'une jeune femme de chambre d'un hôtel luxueux sur la côte. Solitaire, elle ne se lie pas, ou si peu. Elle s'imprègne de tout ce que les gens laissent derrière eux, elle imagine leurs vies, leurs désirs, elle écoute, elle s'imprègne de leurs odeurs, leurs parfums. Elle n'est plus rien, plus personne, s'efforce de se faire oublier. Elle est transparente. se sent humiliée, parfois. Elle vit intensément chaque ressenti. Il arrive que les émotions soient trop fortes, qu'elles la submergent jusqu'à la nausée.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
michelekastnermichelekastner   21 mai 2013
Elle a vu un mini-slip, en voile, abandonné par terre au milieu de la pièce, le fin tissu de l'entrejambe plissé, lustré comme une fine cordelette en soie ; elle a vu des dizaines de dollars jetés sur une table, pièces en vrac et billets en boule ; elle a vu un homme allongé nu sur son lit, qui n'a pas levé les yeux de son livre tandis qu'elle passait devant lui qui se caressait pour aller poser une corbeille de fruits sur la table ; elle a vu une cuvette de WC pas vidée ; elle a su que son regard ne valait rien, ni ses mots pour dire les choses, ni elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
michelekastnermichelekastner   21 mai 2013
Elle passe devant le boudoir rose des toilettes du rez-de-chaussée, lieu réservé, feutré, capitonné comme des coussinets de chat. Julienne n'est pas assise à sa table. Julienne est la "dame des toilettes" - elle vient en bus de l'arrière-pays depuis dix-huit années -, la dame des toilettes qu'elle affectionne, qui sent la violette et qu'elle appelle Juju. Quand elle prononce "Bonjour Juju", sa bouche fait trois fois la fleur charnue du bisou et ça fait rire Julienne qui plisse les yeux et fait non avec la tête comme si ça la chatouillait, et de sa bouche sort un rire brillant de gelée de framboises encore chaude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sylvie Bocqui (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvie Bocqui
Vidéo de Sylvie Bocqui
autres livres classés : bonnesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1900 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre