AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253020097
Éditeur : Le Livre de Poche (01/11/1992)
3.66/5   63 notes
Résumé :
La Vallée des roses est l'histoire d'une ambition folle qui réussira, d'une ascension qui n'avait pas une chance sur un million de se réaliser, celle d'une fleur, d'une beauté à la grâce incarnée : une jeune fille qui a nom Yi. Yi, qui caresse un rêve inouï : devenir la femme de l'Empereur régnant et, en le subjuguant, régner sur la Chine aux 500 millions de sujets. On voudrait tout citer, tout raconter. D'abord Hieng-Fong, le Soleil Impérial, le souverain auquel Yi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
soleil23
  06 août 2013
Ce roman aurait pu être un petit bijou…
En quelques phrases bien mises, je traverse les siècles pour retrouver Yi, la jeune fille à l'apparence frêle mais à l'ambition démesurée. Elle me fait découvrir la Cité Impériale et avec ses yeux d'amandes, je contemple les splendeurs cachées des pavillons, la vie « rêvée » des concubines, le pouvoir insoupçonné des uns et la perfidie des autres, le protocole dans tous les gestes mêmes anodins et surtout les cimes de l'espoir précédant le précipice de la solitude.
Mais, ce qui me fascine, le plus, dans ce récit se sont les coutumes ancestrales et tous les secrets bien gardés de la Cité Violette et révélés par un Ennuque. Cette première partie du roman est un ravissement de charme et de douceurs orientales mais le style débridé a tout gâché et de la poésie on passe à la vulgarité et à l'obscénité même et de là ma grande déception.
Finalement « La vallée des Roses » n'est qu'un récit érotique à ne pas mettre entre toutes les mains.
Commenter  J’apprécie          140
JeanLibremont
  27 janvier 2020
Si vous souhaitez entrevoir le temps d'une lecture le monde incroyablement sophistiqué, cruel et secret de la Cité Interdite d'avant les destructions des "barbares a long nez" que nous sommes désormais pour les Chinois, il vous faut lire ce roman magistral de Lucien Bodard (dont tous les romans sont d'ailleurs magnifiques), librement inspiré de la vie de l'impératrice Tseu-Hi (1835-1908) dont le regne fut le dernier et tragique acte de la Chine impériale.
Commenter  J’apprécie          30
aaksmk
  27 juin 2016
Vers 1850, Yi jeune beauté mandchoue possédée par la fièvre "d'écraser, d'agir, de jouir" caresse le rêve inouï de devenir la femme de l'Empereur Hieng-fong et de régner à la place de cet empereur ivrogne, dégénéré, débauché.
"La vallée des Roses" est l'histoire vraie d'une ambition folle, au delà du bien et du mal dans une Chine surréelle.
Par le concours du concubinat, machinations, violences .... jusqu'à l'empoissonnement de l'Empereur, elle y parviendra par le pire et sera Tseu-hi règnant sur plus de 500 millions de sujets.
Lucien Bodard nous décrit les débauches de raffinements, de bonheurs et de crimes de cette femme éprise de pouvoir alors que Pékin est confronté aux " barbares occidentaux"...
Commenter  J’apprécie          10
cogd
  30 janvier 2013
Histoire vraie et passionnante mais que de cruauté pas très courante dans les romans "grand public" de 1977!
Commenter  J’apprécie          41
MediathequeFayl
  28 juillet 2016
Habituellement, j'apprécie les romans historiques... même si celui-ci nous présente l'histoire de la Chine, j'ai trouvé les passages sur les batailles assez longs et horribles.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LaurentVlgLaurentVlg   19 octobre 2021
j'appliquerai envers ces Bêtes l'art du Sage Gouvernement, les mille arguties, les dix mille tromperies et les cent mille incompréhensions, cette ressource si précieuse de ne pas savoir comprendre.
Commenter  J’apprécie          10
soleil23soleil23   06 août 2013

P143

- Non, Yi, vous attendrez. Je connais et possède plus de cent poisons. Ceux qui foudroient, ceux qui cheminent, ceux qui font du corps une fournaise, ceux qui le glacent, ceux qui le gonflent comme une baudruche, ceux qui le dessèchent, ceux qui le paralysent, ceux qui fardent les joues de taches de beauté brûlantes comme le feu, ceux qui bariolent la peau de tous les abcès, de tous les pus, de toutes les couleurs. Il y a ceux qui donnent une mort suppliciante et ceux qui assurent la mort comme une illusion. Ceux qui amènent le trépas instantané et ceux qui permettent de le sentir s’approcher. Eh bien, pour vous Yi, je choisirai le plus lent. Un jour inconnu de vous, votre souffle s’éteindra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
LaurentVlgLaurentVlg   29 septembre 2021
Car elle a la certitude que c'est sa fissure, niche de Dieu, qui donnera au Ciel son prochain Fils du Ciel.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Lucien Bodard (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucien Bodard
Jacqueline Duhême Une vie (extraits) conversation avec Jacqueline Duhême à la Maison des artistes de Nogent-sur-Marne le 8 février 2020 et où il est notamment question d'une mère libraire à Neuilly, de Jacques Prévert et de Henri Matisse, de Paul Eluard et de Grain d'aile, de Maurice Girodias et d'Henri Miller, de Maurice Druon et de Miguel-Angel Asturias, de dessins, de reportages dessinés et de crobards, d'Hélène Lazareff et du journal Elle, de Jacqueline Laurent et de Jacqueline Kennedy, de Marie Cardinale et de Lucien Bodard, de Charles de Gaulle et du voyage du pape en Terre Sainte, de "Tistou les pouces verts" et de "Ma vie en crobards", de Pierre Marchand et des éditions Gallimard, d'amour et de rencontres -
"Ce que j'avais à faire, je l'ai fait de mon mieux. le reste est peu de chose." (Henri Matisse ). "Je ne sais en quel temps c'était, je confonds toujours l'enfance et l'Eden – comme je mêle la mort à la vie – un pont de douceur les relie." (Miguel Angel Asturias)
+ Lire la suite
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
81 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre