AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : SIE11307_1588
Éditeur : L'Air du temps (30/11/-1)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Je n'ai jamais vu un acteur réussir une "entrée" comme de Lattre de Tassigny en Indochine. D'emblée, il campe un personnage du répertoire de Corneille - un Horace en moins vieux et en général à quatre étoiles, mais aussi farouche. Son rôle n'est pas celui de la Haine. C'est celui du Dédain..
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ouap1ouap1   29 janvier 2018
Février 1951. Le Roi Jean est en pleine forme. Il ne s'en laisse pas compter. Pas de pile ou face, pas de " pari ", mais la raison. Pourtant - et c'est là une question capitale - n'a-t-il pas été trop raisonnable, n'aurait-il pas pu tenter alors ce qu'il fit ensuite, quelques mois après, dans des conditions tellement plus dramatiques et dangereuses ? Car, entre-temps, les Viets s'étaient complètement " regonflés ".
En fait, malgré toutes ses vantardises, malgré tout ce qu'il avait raconté dans les conférences de presses sans y croire complètement, de Lattre avait été à Vinh Yen bien plus vainqueur qu'il ne le pensait. La vérité, c'était que cette victoire lui avait fait peur. Et pourtant, sans qu'il le sache, les Viets, même si Giap avait arrêté les frais dès qu'il avait pu, étaient presque au bord de l'effondrement, en tout cas très mal en point. Un " coup " alors, un raid massif, aurait peut-être pu les achever.

page 520
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ouap1ouap1   29 janvier 2018
De Lattre sait bien que tous ces messieurs s'abominent entre eux ; mais il croit que cela n'empêche pas les arrangements, même plâtrés, comme en France. Et puis il est là, avec sa poigne. Comment lui désobéir ? Il ne s'aperçoit pas qu'en Asie les haines sont encore bien plus inexpiables qu'ailleurs, que les " oui " et les promesses ne signifient rien, que ce ne sont que des ruses de guerre, comme au Moyen Age. Les Jaunes ne cèdent jamais, ne pardonnent jamais vraiment. Leur seul but, tout ce qu'ils comprennent, c'est la tromperie et l'écrasement. Tout ce qu'ils aiment, c'est le jeu, le risque, miser sans relâche pour tout empocher. Tout n'est que poker aussi, l'ancien confucianisme, la dialectique nouvelle, la spéculation éternelle de l'argent , du plaisir et de la mort. En tout cela, Bao-Daï est quand même le maître, bien plus que le général ne le croit. Evidemment, sans parler d'Ho Chi Minh, un " as " lui aussi.

page 456
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Lucien Bodard (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucien Bodard
Bref portrait du journaliste et écrivain Lucien Bodard
autres livres classés : indochineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2021 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre