AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lecassin


lecassin
  20 décembre 2011
« Monsieur le consul ».
Jusqu'en 1973, on affublait Lucien Bodard du surnom de « Prince des grands reporters ». On disait également que sa monumentale histoire de la guerre d'Indochine avait certainement plus de qualités romanesques que le plus romanesque des romans. C'était sans compter le génie de l'auteur qui en 1973, avec la sortie de « Monsieur le Consul » se fait romancier. Et quel romancier !
Le petit Lulu voit tout d'une Chine encore médiévale, mise à sac par les seigneurs de la guerre… Il raconte tout, de l'élégance parfois arrogante d'Anne Marie, sa mère bien-aimée, à la misère, aux têtes coupées, aux fastes de Shanghai.
Les souvenirs de Lucien Bodard constituent un témoignage unique sur la Chine au début du XXe siècle. Fils du consul de France à Shanghai, né à Chongqinq, l'auteur brosse ici le tableau d'un pays au bord du gouffre. Une lecture unique !
Commenter  J’apprécie          120



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (11)voir plus