AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782355931550
684 pages
Éditeur : Pascal Galodé Editions (16/05/2011)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Roman à suspense ésotérique contemporain, les Temps qui viennent se déploient à partir des énigmes qui entourent la mort de Lady Di, il explore le phénomène du double, de l’illusion et de la manipulation à travers une intrigue pimentée de secrets, d’amour fou et de révélations.
Paris 2007 – création d’un service spécial gouvernemental, O.R.V., destiné à élucider, contrôler et contenir les affaires étranges, voire paranormales, qui ne cessent de se multiplie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
gruz
  11 novembre 2011
Livre reçu dans le cadre de "masse critique", mes remerciements à l'éditeur et à Babelio.
Gros pavé de quelques 700 pages, estampillé "thriller ésotérique", le résumé de quatrième de couverture ne donne cependant qu'une lointaine idée de ce qui attend le lecteur.
C'est un vaste fourre-tout de thèmes, un empilage rarement vu à mon niveau. Jugez plutôt (liste non exhaustive et dans le désordre) : personnalités multiples, ange gardien, dragon intérieur, sorcellerie, magie, satanisme, contrôle mental, conspiration planétaire, nature qui se rebelle, pédophilie, histoires secrètes (avec un grand et un petit "H"), alchimie, extraterrestres, religion, sociétés secrètes, âme des ordinateurs, libre arbitre et destin, vision dans le temps, télépathie, médium, astrologie, 2012, ombres inter-dimensionnelles, manipulations génétiques, géobiologie, super soldats, sacrifices humains...
N'en jetez plus !
Ce vaste capharnaüm (j'utilise le mot au sens propre et non péjoratif) est résumé par l'auteure elle même sur le forum de son site internet (je site) :
"Ainsi depuis mon enfance, j'ai rempli une grande malle imaginaire des pièces d'un grand puzzle, des correspondances entre un univers caché et le monde où nous vivons, synchronicités, moments singuliers, rencontres, impressions, intuitions insolites, empreintes, réminiscences… Ce livre a pioché dans la malle pour s'écrire, en n'utilisant qu'une partie de cette collection d'instants et de pensées, celle qui prend tout naturellement sa place dans l'intrigue."
Ce collage est donc volontaire, mais n'a malheureusement pas trouvé écho à mon niveau.
L'intrigue paraissait alléchante, un thriller lourd de secrets, certains ancestraux et brodée sur le décès de Lady Di.
Le terme "thriller", vendu par l'éditeur est cependant trompeur, la faute à des digressions continuelles de l'auteure qui m'ont rendu la lecture difficile. L'histoire, qu'on pouvait penser centrale, est le plus souvent à peine effleurée et peu d'événements se passent réellement à ce niveau.
Bérengère de Bodinat a souhaité mettre l'accent sur les personnages et leur histoire (au sens de l'histoire de leur lignée).
Je n'ai personnellement pas accroché du tout à ces personnages... Pour moi, un personnage réussi de roman est celui qui se "matérialise" devant mes yeux et prend presque forme de chair et de sang. Les personnages de ce roman ne sont faits que de théories et de concepts...
Le style "ésotérique" et ampoulé de l'auteure m'a été, de plus, franchement pénible.
En résumé, le lecteur qui recherche un livre (certes différent), rempli de thèmes ésotériques variés, compilation de croyances et de faits historiques réels ou cachés, pourra y trouver son compte.
Ceux qui s'attachent à la cohérence de l'intrigue, à son articulation et à sa construction, ainsi qu'à la fluidité de l'écriture, risquent comme moi d'en être déçu.
Ceci n'est que l'avis d'un humble lecteur à qui ce livre n'aura pas parlé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
florencem
  19 novembre 2011
J'ai reçu ce livre dans le cadre du masse critique de la rentrée. Je n'avais pas lu de critiques concernant le roman et c'est le résumé et la couverture qui m'avaient intriguée. Je ne suis pas une grande lectrice de thriller, mais de temps en temps, je me laisse volontiers tenter pour un peu de suspens, surtout que "Les temps qui viennent" me promettait une bonne dose d'ésotérisme ce qui, je le pensais, allait donner encore plus de piment à l'histoire.
J'ai un peu déchanté en découvrant le gros pavé de près de 700 pages. Ce n'est absolument pas le nombre de pages, mais plutôt la lecture des premières pages qui m'a rebutée. J'ai tout de suite eu du mal avec le style de l'auteur. Très ampoulé, il est très difficile de rentrer dans l'histoire dès les premières lignes. Trop de métaphores, d'images, de représentations éphémères, rien de concret en soit. Il est très difficile de savoir ce qui est de la notion du réel et de l'imaginaire ou encore du second plan, si je puis l'appeler comme cela (âme, au-delà...).
Il devient très ardu, dès lors, de s'attacher à un quelconque personnage. Trop peu ancré dans la réalité, ils restent des spectres qui naviguent dans l'histoire sans jamais vraiment être là (ce n'est qu'une impression bien sûr). Il en va de même pour la trame en elle-même. Il y a tellement de sujet traité que je serais incapable de vous dire dans quelle catégorie classer ce roman. Par exemple, Bérengère de Bodinat nous parle : possession, magie, satanisme, société secrète, manipulations génétique, extraterrestres... et j'en passe (l'autre critique sur ce livre - de gruz - , vous en donnera encore plus !). Comment arriver à suivre ? Comment ne pas trouver que cela est vraiment trop alambiqué ? On se demande à un certain point où veut en venir l'auteur. Je n'ai d'ailleurs pas trop compris que ce livre soit notifié en temps que thriller... Mais je dois dire que le style de l'auteur (très poétique, je ne le cache pas, mais un peu indigeste - surtout en 700 pages) doit sûrement y être pour quelque chose.
Participant au masse critique, je me suis forcée de le finir assez rapidement (car deux autres romans pour un autre masse critique vont arriver dans ma boite aux lettres). Forcé, étant bien le mot. Cinq jours laborieux pour cette lecture où beaucoup de choses m'ont échappé. Je suis une lectrice qui aime trouver une cohérence à l'intrigue et arriver à lire de façon fluide pour apprécier pleinement ma lecture. Cela n'a pas été le cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mutinelle
  25 juin 2012
Quand l'auteure m'a bien gentiment contacter pour me faire parvenir son livre, je suis allée consulter son site, j'ai lu la 4ème de couverture et la possibilité de lire un thriller ésotérique m'a séduite.
Il m'est difficile de faire un résumé personnel de ce livre, tant il est dense est complet. Quand je l'ai reçu, je ne m'attendais pas à un tel « pavé », 685 pages à lire c'est assez conséquent ! Mais je ne me suis pas découragée et je me suis plongée de bon coeur dans sa lecture. Ayant pris dernièrement l'habitude de lire un genre destiné à un public plus jeune, il m'a fallu quelques pages d'adaptation avant de pouvoir vraiment m'immerger dans le roman.
L'auteur choisi de nous présenter les personnages principaux du livre un à un avant de nous introduire dans l'intrigue. Nous découvrons alors le duo d'enquêteur Arielle de Thal, jeune femme passionnée de religion et de sciences occultes et Dante Ibozu scientifique très pragmatique. L'auteure a fait un excellent travail de fond avec ses personnages, nous connaissons tout d'eux, leur passé, leur présent, ce qui les tourmente, ce qui les fait avancer… sans jamais céder à la lourdeur. Chaque pan de leur vie qui nous est dévoilé est primordial pour comprendre le fonctionnement, le caractère de chaque protagoniste, son rôle dans l'histoire, rien n'est laissé au hasard.
Nous sont ensuite présentés les personnages secondaires : Hieronimus Plantard ou Noirange, chacun a droit aussi à un portrait détaillé, comme chaque intervenant dans ce livre, qu'ils n'apparaissent que dans un seul chapitre ou qu'ils soient récurrents, chaque portrait est détaillé, nous comprenons chaque individus en profondeur. C'est un des points fort de ce livre, moi qui suis une grande curieuse de la vie des personnages, qui aime les connaître en profondeur, mes les approprier j'ai été servie ! J'aime avoir l'impression de connaître les acteurs des romans que je lis, comme s'ils faisaient partie de mon entourage, comme s'ils faisaient partie de ma vie, comme si je participais à l'enquête, et là j'avais vraiment le sentiment d'être sur la piste du tueur aux côtés d'Arielle et de Dante.
L'autre point fort du roman c'est l'opposition entre Dante et Arielle, entre le scientifique et la férue d'ésotérisme. Ils exposent leur point de vue, les confrontent dans la plus grande intelligence. Aucun des deux n'est réellement fermés aux arguments de l'autre, s'accordant même à aller dans le sens de l'autre si les arguments sont sensés. Cette confrontation permanente fait souvent d'ailleurs avancer l'enquête.
Je suis aussi très curieuse de tout ce qui est science occulte, et j'ai appris pas mal de choses en lisant ce livre, bon, je n'ai pas adhérer à tout, mais j'aime apprendre de nouvelles choses, ouvrir mon esprit à des courant de penser que je ne connais pas. Ce que j'ai préféré ? Tout ce qui tourne autour des pierres, le pouvoir qu'on leur accorde, et tout ce qui est en rapport avec la force de l'esprit, les pensées positives et la méditation. Bon, je dois aussi avouer que j'ai parfois été perdue lors des explications scientifiques, mais je pense que ça vient de moi, qui ne possède peut-être pas les connaissances nécessaires pour tout saisir, ce qui ne m'a pas empêcher de comprendre tout le livre et même de combler quelques lacunes.
J'ai beaucoup aimé ce livre, en premier lieux parce que pendant les 3 semaines de lecture, je me suis attaché aux personnages, que j'ai d'ailleurs quitté avec nostalgie en refermant le livre, et pour son côté à la limite du réel, nous flirtons constamment entre la réalité et une sorte de monde parallèle fait d'énergie pure. Bref un véritable moment de plaisir !
Lien : http://mutietseslivres.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sio
  01 décembre 2011
J'ai reçu ce livre dans le cadre du masse critique de la rentrée, alléchée par la mention thriller ésotérique.
Pour résumer, l'adage « l'habit ne fait pas le moine » devrait convenir ici: le thriller n'en est pas véritablement un, ou alors l'énigme est bien trop délayée. L'ésotérisme, en revanche, est bien présent, voire peut-être même un peu trop : en bref, on y retrouve un grand-maître franc-maçon manipulateur (classique), des sociétés secrètes, des satanistes, le complot autour de Lady Di, des manipulations génétiques et même… des esprits et des extraterrestres.
Avec un foisonnement de thèmes aussi variés que disparates, il devient difficile de suivre sereinement le cours de l'histoire tant les péripéties sont nombreuses –rarement vraisemblables –et peu cohérentes. L'intrigue ressemble plus à une juxtaposition de faits potentiellement énigmatiques et/ou angoissants qu'à un véritable cheminement dans la fiction.
Le style n'y aide pas : très métaphorique, il mêle constamment le vrai et le faux. Les phrases sont excessivement longues et peuvent passer du coq à l'âne en un instant; quant au récit de pensées de la narratrice, les incessantes digressions qu'elle propose –sûrement très intéressantes d'un point de vue purement spirituel –servent plus à perdre le lecteur qu'à le faire avancer. Très honnêtement, la narratrice m'a agacée très rapidement : la tête dans les nuages, obnubilée par les signes, les symboles et les machinations, elle n'est ni crédible ni attachante. Les digressions incessantes et les actions étranges des personnages (dues manifestement à la quantité astronomique de secrets familiaux que tout un chacun traîne derrière lui) cassent complètement la dynamique du récit, introduisent des longueurs, qui rendent la lecture longue et difficile.
En définitive, un livre qui n'a pas trouvé d'écho chez moi, en raison du collage de thèmes trop hétéroclites, du style métaphorique et de l'absence d'intrigue réellement centrale.

Lien : http://encres-et-calames.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SioSio   11 août 2012
J'aime réfléchir en marchant seule dans les rues, mais c'est surtout la nuit que je résous les problèmes, pendant mes insomnies, les moments les plus propices à une vision claire des choses. Mon esprit s'ouvre alors à l'intuition et, tel Sun Tsu, prépare ses plans de bataille. Le matin venu, je n'ai qu'à suivre les instructions sans plus me poser de questions.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : illusionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Bérengère de Bodinat (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1901 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre