AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919285254
Éditeur : Antidata (20/11/2019)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Arlette saute de train en train sur les lignes ferroviaires qui desservent encore le centre de la France, région dont elle connaît toutes les petites villes, leurs gares, leurs hôtels et les patrons des PME qui l’ont employée.

À la recherche de Juju, son amoureux fugueur, elle voyage à l'aventure, entre réalité et souvenirs ; une quête ardente et fantaisiste, concrète et vaporeuse, qui la conduira jusqu’au Monico.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
le_Bison
  21 décembre 2019
J'arrive sur le quai de la gare, essoufflé, tout en sueur de désir et du grand amour qui m'attend probablement de l'autre côté de la voie, à l'autre bout de la ligne du train bleu. le soleil commence à se lever. Personne sur le quai. A croire que les cheminots sont en grève. Juste une femme, sublime avec son prénom à l'odeur de poussière et d'atmosphère, Arlette. Brune et grande, le genre à porter du Simone Pérèle taille 100 bonnet D, l'espoir dans son sourire. Elle me raconte autour d'un café brûlant sorti d'un thermos sa vie sa passion pour les trains, et surtout ces petites gares qui égrainent le passage dans une certaine France, loin des grandes agglomérations où les gens s'agglutinent sur les quais. Là, je respire le silence en même temps que cet air frais qui brûle un peu les poumons et ce parfum de jasmin qui s'évapore de son corps.
Arlette navigue de trains en trains, de gares en gares, de bars PMU en bars PMU. Elle les connait tous, les fréquentent tous à une haute fréquence, carte grand voyageur à la recherche de son Juju. Elle me raconte ses souvenirs, ses anecdotes, ses rencontres. Elle me parle de ce numéro de téléphone graffité sur la porte des toilettes avec son message alléchant « Gros Zob au 06 11 36 xx xx ». Bien sûr, elle a appelé. Elle me parle longuement de René-Georges, ce type secrètement amoureux d'elle, grande gueule et chemise ouverte, odeur de sueur et de naphtaline, représentant de la France profonde et de l'anisette.
Entre deux gares, parce que c'est forcément un livre à lire dans un train, je découvre une autre facette du conteur Eric Bohème, facétieux qui m'a entraîné loin de sa « Zone 4 », sans le confort de la première classe, loin de sa Cote d'Ivoire, entre Lamure-sur-Azergues et Vierzon. Une pointe d'humour, une pointe de cynisme, un cocktail mélancolie-nostalgie qui n'a rien à envier au Dry Martini, même si je préfère un verre d'anisette, comme Annie aime les sucettes à l'anis. Chacun son truc, chacun sa gare. D'ailleurs le train entre en gare. Personne sur le quai. le soleil a disparu, la lune bleue n'est pas réapparue. Je reprends le train, sens inverse, train de nuit, putain de vie, me dirigeant dans le noir vers d'autres chroniques ferroviaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
BillOxo
  22 décembre 2019
Une écriture enjouée et libre. Un livre bien écrit qui est une véritable invitation au voyage, à la redécouverte des territoires, loin de la course au béton, aux buildings et à la frénésie urbaine. C'est aussi une ode de la rencontre au gré des hasards; car la poésie d'Eric Bohème suinte à travers les pages de "Le Monico". Arlette nous entraîne sur un chemin de liberté loin des calculs et des anticipations que nécessite un monde qui n'a plus de centre. Se retrouver, être soi et si l'amour est peut être bout du chemin tant mieux - Bravo !
Lien : https://www.babelio.com/monp..
Commenter  J’apprécie          20
Charybde2
  08 décembre 2019
« C'est une micheline, autorail, qui tire, qui fume, qui travaille » : avec l'incroyable Arlette, en finesse et en crudité, un voyage ferroviaire et mémoriel sur les chemins de traverse du Berry et du Morvan, en quête peut-être de l'amour fou.
Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2019/12/08/note-de-lecture-le-monico-eric-boheme/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
le_Bisonle_Bison   29 novembre 2019
C'est grâce à Phil que j'avais retrouvé Juju, après son échappée. À l'époque, j'étais venue partager avec lui l'émotion qu'elle m'avait causée, et il m'avait emmenée au café Molette, au milieu de vieux ivrognes assommés à l'anisette, qui se racontaient des histoires encore plus vieilles qu'eux. On s'était assis autour d'une table en formica rouge sur des sièges qui crissent quand on les bouge, et on avait bu un alcool qu'on ne trouve plus que dans ce café : un Mandarin Curaçao. J'imagine que même René-Georges ne doit pas connaître le goût de cette "liqueur digestive" qu'on sirote ici précautionneusement, le gargotier gérant au plus juste la fin de son stock de cet alcool disparu des rayons depuis belle lurette.
Après avoir épuisé la bouteille, on s'était mis à parler de tout et de rien avec le patron, appelé le Rouff allez savoir pourquoi. Nous étions ses derniers clients, à l'exception d'un schnock assis face à une "mousse" qu'il renouvelait chaque demi-heure avec la régularité d'un métronome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          95
le_Bisonle_Bison   04 décembre 2019
René-Georges avait calmé son style "neuf semaines et demie" et opté pour une approche plus classique : il me faisait livrer des fleurs, m'offrait des chocolats de Bernard Duproux, m'adressait des cartes postales illustrées des différentes villes qu'il traversait, mentionnant sur chacune le nombre de cartons de Noilly Prat qu'il avait réussi à vendre.
Sur la dernière, il avait écrit : "Tu es avec moi, ma nuit s'étoile, tu es sans moi, ma nuit s'étiole." Ce n'était pas encore du Lamartine, comme aurait dit M. Rouvestre, mon professeur de français en première qui animait aussi la troupe de théâtre amateur du lycée. Mais pour un représentant en anisette, c'était pas mal quand même ; ça autorisait que René-Georges s'essaie à me voler un baiser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          127
le_Bisonle_Bison   23 décembre 2019
Moi au contraire, je suis émerveillée par les nouveaux trains régionaux, qui circulent sur les lignes des provinces reculées : ils sont vraiment superbes, de nuit surtout. Une fois, rien que pour me faire plaisir, je m’étais offert un Saint-Pierre-le-Moûtier/Saint-Germain-des-Fossés nocturne, aller-retour non-stop. Les lumières étant tamisées, le paysage filait en s’estompant dans la pénombre alors que les fougères devenaient fluorescentes. J’avais mis un tailleur pour l’occasion et le contrôleur m’avait demandé mon billet bien poliment. Me trouvant seule dans le wagon, je sentais bien qu’il aurait aimé entamer un dialogue. Mais c’était un jeune, un tendron ; il n’avait pas osé.
J’aurais bien bu un Dry Martini ou un Negroni, mais bon la SNCF n’a pas encore prévu de bar lounge dans ses trains régionaux. Le Dry Martini est meilleur servi avec du Noilly Prat qu’avec du Martini, c’est René-Georges qui me l’a appris. René-Georges met tellement de conviction dans tout ce qu’il affirme que cela paraissait crédible, même s’il était à l’époque chef de zone chez Noilly Prat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Charybde2Charybde2   08 décembre 2019
René-Georges m’avait invitée à dîner dans cette bourgade, à l’Oliveraie. Il avait voulu bien faire : bon hôtel, un Logis de France « deux cheminées », dont la table est renommée, m’avait-il annoncé tout de go.
« Tu prends ce que tu veux, bien sûr. »
René-Georges indiquait toujours « ce que l’on pouvait prendre », en fonction de ce que la Sécurité sociale acceptait en guise de défraiement ou du montant qu’il pouvait passer en note de frais. Ce soir-là, pas de limite ? Cette munificence soudaine cachait quelque chose.
René-Georges s’avérant incapable de garder un secret plus de dix secondes, dès l’apéritif « deux coupettes, s’il vous plaît ! » j’avais appris la grande nouvelle : il venait de quitter Noilly-Prat pour prendre une direction régionale des ventes chez Pantène. Il allait diriger huit vendeurs-représentants-placiers et disposerait d’une voiture de fonction qu’il pourrait choisir parmi trois modèles : la Volkswagen Passat, la Laguna Renault ou la C5 Citroën. Il penchait pour la C5.
Je lui avais dit que je trouvais son choix opportun, car mon oncle Gilbert, quand il était représentant pour Masurel, sillonnait déjà la France en DS. Ma remarque ne fit pas plaisir à René-Georges ; il devait se demander si elle ne contenait pas une dosette de mon ironie sous-jacente, dont il se méfie si fort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fredsimefredsime   22 novembre 2019
Moi au contraire, je suis émerveillée par les nouveaux trains régionaux, qui circulent sur les lignes des provinces reculées : ils sont vraiment superbes, de nuit surtout. Une fois, rien que pour me faire plaisir, je m’étais offert un Saint-Pierre-le-Moûtier/Saint-Germain-des-Fossés nocturne, aller-retour non-stop. Les lumières étant tamisées, le paysage filait en s’estompant dans la pénombre alors que les fougères devenaient fluorescentes. J’avais mis un tailleur pour l’occasion et le contrôleur m’avait demandé mon billet bien poliment. Me trouvant seule dans le wagon, je sen-tais bien qu’il aurait aimé entamer un dialogue. Mais c’était un jeune, un tendron ; il n’avait pas osé.
J’aurais bien bu un Dry Martini ou un Negroni, mais bon la SNCF n’a pas encore prévu de bar lounge dans ses trains régionaux. Le Dry Martini est meilleur servi avec du Noilly Prat qu’avec du Martini, c’est René-Georges qui me l’a appris. René-Georges met tellement de conviction dans tout ce qu’il affirme que cela paraissait crédible, même s’il était à l’époque chef de zone chez Noilly Prat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : trainsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
420 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre