AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2100512099
Éditeur : Dunod (13/03/2008)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 23 notes)
Résumé :

150 petites expériences de psychologie des médias pour mieux comprendre comment on vous manipule. Pourquoi zappons-nous en permanence devant notre télévision ? Pourquoi lisons-nous la presse people ? Pourquoi aime-t-on manger des chips en regardant un film d'angoisse ? Pourquoi a-t-on peur de voir déferler la grippe aviaire lorsqu'on a regardé les informations ? Pourquoi retient-on plus facilement les publicités pour les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Shenandoah
  19 juin 2014
On a beau se croire plus évolués que les singes, notre cerveau, lui, possède toujours des réflexes ancestraux liés à la peur, la reproduction… Nous n'en sommes souvent pas conscients, mais ceux qui l'ont bien compris, ce sont les publicitaires, et de manière générale tous ceux qui ont un intérêt quelconque à nous faire réagir à l'impulsion en court-circuitant notre esprit critique.
Ce livre nous permet d'identifier ces réactions naturelles et d'en prendre conscience, permettant ainsi de retrouver un peu de discernement devant la télé, ou n'importe quelle source d'information.
En plus d'être instructif, cet ouvrage est très agréable à lire grâce à sa présentation en fiches concises de 2 ou 3 pages. Chacune de ces fiches pose une question, et l'auteur y répond de façon claire en utilisant des compte-rendus d'expériences scientifiques permettant de crédibiliser son propos.
Tout est si bien expliqué que j'ai retenu énormément de termes de psychologie, alors que ce n'est pas mon domaine à priori. Pouvoir parler de "biais d'endogroupe" et savoir ce que c'est, ça fait plaisir !
J'ai particulièrement apprécié le chapitre concernant la politique. On apprend ainsi que les politiques utilisent une gestuelle spécifique en fonction de leur électorat, ou encore pourquoi on ressent une répulsion quasi viscérale pour le candidat du camp opposé au nôtre.
Le chapitre sur la publicité est aussi très intéressant, bien qu'un peu écoeurant lorsque l'on réalise les tactiques mises en oeuvre dans le seul but de nous faire acheter une marque au détriment d'une autre. Et c'est encore pire lorsque ces publicités s'adressent aux enfants, dont le cerveau est absolument convaincu par ce que ces pubs leur racontent...
Le seul défaut de ce livre, c'est qu'il a été publié en 2008, et que déjà certains exemples semblent datés. L'auteur cite par exemple l'émission "Le Maillon Faible" dans l'une de ces fiches. Certes, cela ne retire rien à l'intérêt du livre et à la validité des expériences présentées, mais je pense que c'est malheureusement un livre qui vieillira très mal. Il est d'ailleurs déjà assez difficile à trouver...
Quoi qu'il en soit, c'est vraiment un livre à lire si vous arrivez à mettre la main dessus et que vous êtes un peu curieux. Vous apprendrez beaucoup de choses sur le fonctionnement du cerveau qui peuvent être très utiles dans ce monde envahi par les médias, ou même dans la vie de tous les jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
Tom_Otium
  18 janvier 2015
Si vous aussi il vous arrive d'halluciner devant la télé, lisez ce livre ! D'abord parce que l'auteur est une grosse tête (Polytechnicien, DEA de pharmaco, thèse de neurobio) qui a une bonne tête. On l'a vu dans « Arrêt sur image » (France 5) et « 28 minutes » (Arte) et on a entendu ses chroniques dans « La tête au carré » (France inter). Ce monsieur est passionné et passionnant.
A l'image de ces interventions dans les médias, le nombreux chapitres courts qui constituent le livre s'avalent comme des bonbons pour ceux qui aiment être stimulés intellectuellement. Ces chapitres sont regroupés en différentes parties : celle sur la politique m'a moins intéressé que la première et la dernière, plus généralistes. Les textes que j'ai préféré sont ceux sur la pub et le divertissement. de nombreuses notions intéressantes sont abordées, comme le syndrome du grand méchant monde, le phénomène du mort kilométrique, les coûts d'opportunité ou encore l'influence sociale, chacun ayant son chapitre.
Leurs titres font souvent références à un effet psychologique : biais de crédulité, de disponibilité, d'optimisme, de simple exposition, d'endogroupe, d'affirmation, de négativité, d'assimilation, de contraste, de choix, de première impression... Tout cela est expliqué en détail avec des expériences scientifiques relatés avec clarté. de nombreux exemples sont choisis dans notre paysage médiatique français.
Bien que le livre ait été écrit en 2008, ces exemples ne sont pas dépassés. « Le maillon faible » et « A prendre ou à laisser » repassent à la télé. Cauet a été remplacé par Hanouna mais le phénomène « baby-face » reste à l'oeuvre. Après les attentats contre Charlie Hebdo et le supermarché casher c'est également le bon moment pour relire le chapitre « Menace terroriste et besoin d'ordre ».
Ce qui m'a le plus interpellé c'est la dénonciation de l'utilisation abusive de l'émotion dans les médias. Qu'elles soient positives ou négatives, elles nous font voter, acheter et peuvent nous rendre accroc. Comme le résume très bien Christine Ockrent : « La télévision est un média finalement assez grossier, qui a toujours privilégié l'émotion. »
A cette overdose d'émotion, l'auteur oppose et propose la raison cartésienne. Quand est-il donc de l'objectivité et de la rigueur scientifique de cet ouvrage ? Difficile à dire, il est vrai qu'on est parfois sceptique face à des études auxquelles on peut faire dire tout et son contraire et dont on ne sait pas comment elles ont été choisies. La psychologie évolutionniste est pas mal utilisée dans ce que Sébastien Bohler appelle une « industrialisation des réflexes vitaux ». Il est parfois fait référence à des choses scientifiques comme l'IRM ou les neurones miroirs mais qui ne sont pas nommés, sûrement pour rester grand public...
Cet ouvrage est donc vraiment très abordable. Sa lecture me paraît indispensable à un moment où les médias ont une influence énorme et se retrouvent régulièrement au centre de polémiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Walktapus
  15 juin 2011
Des chapitres courts, un style simple et direct. Idéal pour les transports en commun et une lecture discontinue. le cahier des charges de la série est respecté.
Chaque "expérience" présente un phénomène psychologique lié aux médias, puis décrit une étude faite par des psychologues mettant en évidence les mécanismes conduisant à ce phénomène, avant de terminer par des explications et une conclusion de l'auteur. L'idée est de montrer selon quels automatismes le cerveau humain réagit aux médias, sachant que ces automatismes sont largement ignorés par notre conscient. Pour les plus curieux, la référence des travaux est fournie.
Ici pas de condamnation ni de jugement moral, mais on apprend simplement à mieux comprendre la manière dont les médias formatent leur message et la manière dont on y réagit. A chacun de se forger ses propres conclusions.
Tout simplement salutaire.
Voici quelques titres d'expériences abordées dans le livre :
- Pourquoi êtes-vous frustré de zapper ?
- Pourquoi votre enfant est-il agressif après avoir vu l'Arme fatale ?
- Pourquoi trouvez-vous le journaliste mieux informé que l'homme politique à qui il pose des questions ?
- Pourquoi les sondages se trompent-ils ?
- Pourquoi ne savez-vous plus pour qui vous allez voter quand vous avez vu des hommes politiques dans des émissions de divertissement ?
- Pourquoi le candidat communiste lève-t-il la main en l'air quand il veut faire monter le pouvoir d'achat ?
- Pourquoi votre enfant veut-il aller chez McDonald's après avoir vu la télé ?
- Pourquoi avez-vous envie d'une bonne barre chocolatée en voyant des photos de femmes ultra-minces dans les publicités ?
- Pourquoi une publicité pour des vêtements montre-t-elle des oiseaux mazoutés ?
- Pourquoi méprisez-vous la presse people et... pourquoi la lisez-vous ?
- Pourquoi les célébrités passent-elles leur temps à dénoncer les injustices commises de par le monde ?
- Pourquoi l'animateur le plus populaire de France a-t-il un visage de poupon ?
- Pourquoi avez-vous envie de chips en regardant le film Seven ?
- Pourquoi n'arrêtez-vous pas de fumer après avoir vu une publicité anti-tabac ?
Noter que le livre s'intéresse en fait quasi exclusivement à la télévision.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
ataxye
  04 octobre 2011
Ma note 3,5/5
Lecture instructive, qui nous renseigne sur le fonctionnement humain face aux médias, et à la manière dont ceux-ci ont étudié "l'affaire" afin de mieux/plus nous faire consommer ...
Par exemple, saviez-vous que les émissions diffusées ne sont que les préliminaires du but final "la pub" et non l'inverse ?
Et bien cela fait partie des multiples astuces expliquées dans ce livre ... Chaque fois avec l'appui d'une expérience pratique et d'exemples clairs, les mécanismes sont démontés uns à uns.
Un petit bémol cependant sur le coté politique que je n'ai pas plus apprécié que ca ... je l'ai même carrément zappé ... mais cela n'engage que moi !
Je recommande cette lecture à toute personne désireuse d'etre plus conscient de la manière d'aborder la publicité, voire les informations en général ...
Commenter  J’apprécie          50
Femi
  09 avril 2011
Très intéressante lecture, pour comprendre un peu comment les médias (et nous-mêmes en tant que téléspectateurs, lecteurs, auditeurs) fonctionnons..
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
wellibus2wellibus2   22 janvier 2015
certains mécanismes cérébraux nous prédisposent à ressentir des émotions positives face à des stimulations de ce genre, et tout média qui...
...........Cette situation est symptomatique d'une évolution de l'information ; il s'agit de vendre de l'émotion, indépendamment de la qualité de l'analyse.
Commenter  J’apprécie          140
ShenandoahShenandoah   21 juin 2014
Des expériences ont montré que lorsque l’information devient trop rapide, le cerveau humain tend à la considérer de plus en plus comme vraie, sans se poser la question de sa validité.
Commenter  J’apprécie          211
Tom_OtiumTom_Otium   18 janvier 2015
Des expériences de plus en plus nombreuses en psychologie permettent aux publicitaires de préciser quelles sont les conditions idéales pour la mémorisation d’un programme publicitaire. Un tel savoir devrait conduire progressivement à des interactions plus fines entre les directions des programmes et les bureaux de marketing des grandes marques.
Commenter  J’apprécie          40
Tom_OtiumTom_Otium   18 janvier 2015
Toute forme d’angoisse ou de stress enclenche donc un réflexe alimentaire qui nous fait ingurgiter davantage de nourritures à base de féculents. On comprend pourquoi les pop-corn sont les rois du cinéma ! Les hydrates de carbone, mais aussi le sucre et le gras, modèrent les effets du stress sur l’organisme.
Commenter  J’apprécie          40
nuitdencrenuitdencre   02 juillet 2014
Le télécran moderne est l'inverse de celui de Georges Orwell : il ne donne pas aux citoyens l'inquiétude d'être surveillés, mais détermine à notre insu nos envies, préservant notre illusion de liberté.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Sébastien Bohler (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sébastien Bohler
Peut-on lutter contre soi-même ? Et si notre cerveau était devenu notre pire ennemi ? Plus qu?un moment critique nous vivons une véritable tragédie. Surpopulation, surpoids, surproduction, surconsommation, surchauffe, surendettement, nous avons basculé dans l?ère de tous les superlatifs qui mène l?humanité tout droit à sa perte. Si la capacité des ressources de la planète sont comptées, alors nos jours aussi le seront? Inéluctablement. Mais alors que la situation empire heure après heure, aucune réponse collective tangible ne vient. Nous voyons le mur se rapprocher et nous ne faisons rien. La conscience de ce qui nous attend ne semble avoir aucun effet sur le cours des événements. Pourquoi ? Sébastien Bohler docteur en neuroscience et rédacteur en chef du magazine Cerveau et psycho apporte sur la grande question du devenir contemporain un éclairage nouveau, dérangeant et original. Pour lui, le premier coupable à incriminer n?est pas l?avidité des hommes ou leur supposée méchanceté mais bien, de manière plus banalement physiologique, la constitution même de notre cerveau lui-même.
Au c?ur de notre cerveau, un petit organe appelé striatum régit depuis l?apparition de l?espèce nos comportements. Il a habitué le cerveau humain à poursuivre 5 objectifs qui ont pour but la survie de l?espèce : manger, se reproduire, acquérir du pouvoir, étendre son territoire, s?imposer face à autrui. le problème est que le striatum est aux commandes d'un cerveau touours plus performant (l?homme s?est bien imposé comme le mammifère dominant de la planète) et réclame toujours plus de récompenses pour son action. Tel un drogué, il ne peut discipliner sa tendance à l?excès. À aucun moment, il ne cherche à se limiter. Hier notre cerveau était notre allié, il nous a fait triompher de la nature. Aujourd?hui il est en passe de devenir notre pire ennemi.
+ Lire la suite
autres livres classés : médiasVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
301 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre
.. ..