AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221240103
Éditeur : Robert Laffont (07/02/2019)

Note moyenne : 4.54/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Peut-on lutter contre soi-même ? Et si notre cerveau était devenu notre pire ennemi ?
Plus qu'un moment critique nous vivons une véritable tragédie. Surpopulation, surpoids, surproduction, surconsommation, surchauffe, surendettement, nous avons basculé dans l'ère de tous les superlatifs qui mène l'humanité tout droit à sa perte. Si la capacité des ressources de la planète sont comptées, alors nos jours aussi le seront... Inéluctablement.
Mais alors q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
noid
  02 juin 2019
Un essai brillant, facile d'accès, documenté et monstre intéressant sur notre cerveau et la fuite en avant de notre civilisation.
Et si notre cerveau qui avait porté l'humanité à la tête de la planète portait en son coeur l'arme de sa propre destruction.
Ou, comment nos désirs et l'envie de les satisfaire est en train de détruire notre environnement ? C'est absolument brillant de limpidité et cela pourrait sembler désespérant d'inéluctabilité. Et pourtant, Sébastien Bohler évoque des pistes ! Mais là, il y a du travail.
Alors commençons par le début, lire ce livre ! Vraiment ! Car comme lui, je suis convaincu de l'importance de la connaissance !
Lien : https://www.noid.ch/le-bug-h..
Commenter  J’apprécie          130
Maudino
  08 août 2019
Si vous avez envie de vous plonger dans le cerveau humain et de répondre à cette question fondamentale : " Pourquoi l'humanité ne réagit-elle pas alors qu'elle sait pertinemment qu'elle court à sa perte ?"
Un livre vertigineux, pragmatique, concret et pédagogique qui vous répondra en vous expliquant ce qui se passe à l'intérieur de nous lorsque l'on se resserre d'une part de dessert, que l'on regarde un porno ou que l'on s'achète une dixième paire de chaussures.
A lire pour mieux se connaître et connaître les autres.
Commenter  J’apprécie          00
marabudha
  02 mai 2019
Comment le striatum nous dirige... Tout droit vers l'effondrement de notre société de consommation... Un livre à lire et à recommander à tous nos proches...
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   12 mai 2019
Nous sommes peut-être la dernière génération qui vivra dans l’opulence, la santé et la consommation sans frein. Dans trente ans, le monde n’aura plus rien à voir avec ce que nous voyons aujourd’hui. Année après année, les températures montent, les océans aussi, des milliers d’hectares de terres se transforment en désert et des millions de personnes se préparent à quitter leurs foyers pour migrer. De tout cela, nous sommes responsables. Pour la première fois de son histoire, l’enjeu pour l’humanité va être de se survivre à elle-même. Non plus à des prédateurs, à la faim ou aux maladies, mais à elle-même. Elle n’y est pas préparée. Devant ce défi suprême, elle ne répond que par des incohérences. La preuve : pourquoi, alors que nous sommes dotés d’outils extrêmement précis qui nous informent clairement de la tournure que vont prendre les événements dans quelques décennies, restons-nous impassibles ? Pourquoi, face à la catastrophe, continuons-nous à agir comme par le passé ? Qu’est-ce qui, en nous, est si dysfonctionnel ? Pour répondre à cette question, je me suis penché sur la part la plus intime et la moins visible de ce qui fait notre humanité. Ce qui nous échappe, blotti au fond de notre boîte crânienne, si obscur et si caché, mais qui nous gouverne. Notre cerveau. Ce que j’ai découvert m’a glacé. Ce cerveau, qu’on présente comme l’organe le plus complexe de l’univers et dont on chante les louanges à coups d’émissions de télévision et au fil de rayons entiers de librairie, est en réalité un organe au comportement largement défectueux, porté à la destruction et à la domination, ne poursuivant que son intérêt propre et incapable de voir au-delà de quelques décennies. Nous sommes emportés dans une fuite en avant de surconsommation, de surproduction, de surexploitation, de suralimentation, de surendettement et de surchauffe, parce qu’une partie de notre cerveau nous y pousse de manière automatique, sans que nous ayons actuellement les moyens de le freiner. Tout n’est pas perdu, parce que certaines parties de ce même cerveau ont la capacité de raisonner autrement. Mais elles sont en minorité, et elles ont du mal à se faire entendre. Pour faire gagner cette minorité silencieuse, il faut d’abord connaître la puissance de ces forces qui œuvrent de manière souterraine. J’ai voulu ici détailler le fonctionnement des circuits neuronaux profonds qui nous conduisent à notre perte, pour que toutes celles et ceux qui souhaitent comme moi un autre destin sachent à qui ils s’attaquent. Car il faut connaître son ennemi pour triompher, dit l’adage. Seul problème, il s’agit ici de se connaître soi-même. (p. 9-10)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   14 mai 2019
Pourquoi la pensée d'une catastrophe future ne nous conduit-elle pas à modifier nos comportements ?

Deuxième partie. Le bug humain, p. 162
Commenter  J’apprécie          41
Videos de Sébastien Bohler (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sébastien Bohler
Peut-on lutter contre soi-même ? Et si notre cerveau était devenu notre pire ennemi ? Plus qu?un moment critique nous vivons une véritable tragédie. Surpopulation, surpoids, surproduction, surconsommation, surchauffe, surendettement, nous avons basculé dans l?ère de tous les superlatifs qui mène l?humanité tout droit à sa perte. Si la capacité des ressources de la planète sont comptées, alors nos jours aussi le seront? Inéluctablement. Mais alors que la situation empire heure après heure, aucune réponse collective tangible ne vient. Nous voyons le mur se rapprocher et nous ne faisons rien. La conscience de ce qui nous attend ne semble avoir aucun effet sur le cours des événements. Pourquoi ? Sébastien Bohler docteur en neuroscience et rédacteur en chef du magazine Cerveau et psycho apporte sur la grande question du devenir contemporain un éclairage nouveau, dérangeant et original. Pour lui, le premier coupable à incriminer n?est pas l?avidité des hommes ou leur supposée méchanceté mais bien, de manière plus banalement physiologique, la constitution même de notre cerveau lui-même.
Au c?ur de notre cerveau, un petit organe appelé striatum régit depuis l?apparition de l?espèce nos comportements. Il a habitué le cerveau humain à poursuivre 5 objectifs qui ont pour but la survie de l?espèce : manger, se reproduire, acquérir du pouvoir, étendre son territoire, s?imposer face à autrui. le problème est que le striatum est aux commandes d'un cerveau touours plus performant (l?homme s?est bien imposé comme le mammifère dominant de la planète) et réclame toujours plus de récompenses pour son action. Tel un drogué, il ne peut discipliner sa tendance à l?excès. À aucun moment, il ne cherche à se limiter. Hier notre cerveau était notre allié, il nous a fait triompher de la nature. Aujourd?hui il est en passe de devenir notre pire ennemi.
+ Lire la suite
autres livres classés : cerveauVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous les parfums ?

Quelle senteur se développe pendant plusieurs heures et constitue l'odeur caractéristique du parfum ?

La note de tête
La note de coeur
La note de fond
La note bleue

12 questions
47 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre