AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081284588
Éditeur : Flammarion (11/05/2016)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 16 notes)
Résumé :
"J’ai passé ma vie sur la route. Tout seul. Avec la blonde. Avec mes fils, avec la musique, avec mes filles. Des milliers et des milliers de kilomètres. Coureur de savanes, enjambeur d’océans. T’as trop couru, t’as le souffle court. Les hanches, ça va toujours. Même si elles servent plus à grand-chose, elles ont le tempo pour écrire. Voilà ce que je ramène. Quinze rounds. Celui qui clôt. Qui ferme le rideau." De l’enfance aux frasques de la jeunesse, des premiers rô... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  05 septembre 2016
Richard Bohringer se met à nu au cours de ces quinze rounds et se raconte toujours avec cette fièvre et cette passion qui l'animent. De la cité HLM aux cotés de sa mamie, la seule personne à s'être occupée de lui, aux mauvaises rencontres. De ses premiers rôles au cinéma à l'Oscar reçu pour "Le grand chemin". De ses aventures amoureuses au grand amour de sa vie. De la drogue et de l'alcool dans lesquelles il s'est réfugié aux séjours à l'hôpital. De ses enfants dont il est si fier et qui font aujourd'hui son bonheur. De ses nombreux voyages qui lui ont fait découvrir l'Afrique, un continent qu'il chérit tant et porte en lui. De la musique, de l'écriture, de la vie, de l'espoir en la vie, de son propre succès dont il s'étonne toujours. De ce foutu cancer. Et de toutes ses rencontres qui l'ont marqué, notamment au cours de ses tournages.

Homme de coeur et de passion, de fièvre et de frisson, ces quinze rounds nous mettent KO tant l'on ne peut qu'admirer l'homme qu'il est devenu.
Combatif, révolté, écorché vif, ravagé, sensible, à la fois fort et fragile, attentif, Richard Bohringer a vécu plusieurs vies. Toutes à fond. Fougueusement. Passionnément.
Des regrets et des blessures mais aussi des instants de bonheur. Et la vie, plus que jamais présente.
Un carnet de bord profondément humain et intime porté par une écriture à la fois rythmée, brute et poétique.
À fleur de maux. À fleur de peau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6910
carre
  14 mai 2017
Quand on lit Bohringer , on sait que le voyage sera intense, décousu, éclairé de fulgurances poétiques, de cette envie de croquer la vie à pleines dents, de crier à pleins poumons cette soif de vivre malgré les excès qui en ont fait un homme difficile à suivre pour ses proches. Ces quinze rounds sont aussi un merveilleux hommage aux potes qui ont rejoint les étoiles, Richard Bohringer fait son mea culpa, désolé d'avoir pu blesser ceux qu'il a aimé dans cette vie souvent borderline, mais aussi nourrit de rencontres inoubliables. Ce récit est le récit d'un homme qui sait que la facture de ces années d'errance, se paye un jour ou l'autre. Une belle déclaration d'amour aussi à la vie. Très émouvant.
Commenter  J’apprécie          541
Bazart
  24 mai 2016
De l'enfance aux frasques de la jeunesse, des premiers rôles aux succès qui ont jalonné sa carrière, de la découverte de l'Afrique à la passion de l'écriture, Richard Bohringer se raconte dans 15 rounds, récemment paru chez Flammarion, un récit au style enfiévré, au rythme syncopé. Tour à tour fulgurant et émouvant, entre coups de blues et coups de coeur, Quinze rounds est un combat qui se livre sous nos yeux en même temps qu'une déclaration d'amour à la vie.
Ce récit de la vie de cet acteur multicarte et inclassable est comme le titre du livre l'indique découpé en quinze chapitres consacrés soit au cinéma, soit en l'amour soit en son rapport avec la religion.... Un livre dans lequel notre acteur si singulier rend hommage à tous les belles rencontres faites connus (Roland Blanche, Bernard Giraudeau…) ou inconnus désirant parler uniquement des personnes qu'il a aimées, oubliant les autres. Et dans lequel il fait son mea culpa, reconnaissant avoir été trop difficile à vivre et à suivre pour ses proches et pour le milieu du cinéma français qui n'était pas du tout le sien au départ.
Le tout enrobé dans son style reconnaissable pour qui a déjà lu du Bohringer ( mais moins décousu que dans son décevant traine pas trop sous la pluie), percutant, bouillonnant, contrasté qui mêle de belles leçons de vie à de belles images poétiques
» « le quinzième round, c'est toujours le plus difficile pour les boxeurs, c'est le round des héros » Et ce 15eme round qui clôture ce livre c'est celui de la maladie, ce cancer des ganglions dont souffre l'acteur depuis plusieurs mois, et qui donne énormément d'émotion à ce livre bien fidèle à l'image qu'on a de l'acteur..
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Heindryckx
  31 mai 2016
QUINZE ROUNDS DE L'AUTEUR RICHARD BOHRINGER 292 PAGES EDITIONS FLAMMARION MAI 2016

Résumé :
« J'ai passé ma vie sur la route. Tout seul. Avec la blonde. Avec mes fils, avec la musique, avec mes filles. Des milliers et des milliers de kilomètres. Coureur de savanes, enjambeur d'océans. T'as trop couru, t'as le souffle court. Les hanches, ça va toujours. Même si elles servent plus à grand-chose, elles ont le tempo pour écrire. Voilà ce que je ramène. Quinze rounds. Celui qui clôt. Qui ferme le rideau. »
De l'enfance aux frasques de la jeunesse, des premiers rôles aux succès qui ont jalonné sa carrière, de la découverte de l'Afrique à la passion de l'écriture, Richard Bohringer se raconte dans ce récit au style enfiévré, au rythme syncopé. Tour à tour fulgurant et émouvant, entre coups de blues et coups de coeur, Quinze rounds est un combat qui se livre sous nos yeux en même temps qu'une déclaration d'amour à la vie.
Mon avis :
Cet auteur que j'ai toujours aimé pour son côté rebelle et son franc parlé, raconte sans détour sa maladie et ses conneries. Cette souffrance que j'ai toujours vu sur son visage, que j'entendais dans ses paroles m'a toujours interloqué. En lisant ce livre, je me demande si sa naissance n'est pas le point de départ de tout son mal de vivre.
Né pendant la guerre d'un père Allemand et d'une mère Française, il est le fils du boche. Elevé par sa mamie, il ne verra pratiquement jamais ses parents. Il est mis sur la touche comme un paria. Je pense que Richard a été blessé dans son coeur dès l'enfance par ses origines.
Nous allons vagabonder avec lui au gré des pages. Il nous parle de son addiction pour l'alcool et la drogue qui lui ont fait du tort tout au long de son parcours.
Je crois qu'il a des regrets concernant son comportement, les choix qu'il a fait dans le passé. En revanche, il a fait de belles rencontres, des mauvais et des beaux tournages.
Lisez son roman pour entendre sa voix que j'ai toujours trouvé roque. Elle résonne dans notre esprit au fil de la lecture.
Il connaît bien ma région de Compiègne et ses alentours, sa fille, Romane, est née pas très loin de chez moi. Une sacrée vie, un sacré mec qui je l'espère tiendra tête encore longtemps à son cancer.
J'aimerais vraiment lui parler et lui confirmer que la vie est présente et qu'elle peut encore illuminer « le grand chemin », comme ce film que j'ai adoré avec Anémone.
Ecrivez encore pour notre plus grand plaisir Mr Bohringer…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
RAMBAUD
  30 novembre 2016
Ce que j'aime chez Bohringer c'est qu'il écrit comme il parle, avec son coeur et ses tripes, sans triche. C'est un homme que l'on aime, ou que l'on déteste, mais dont on ne peut pas être indifférent. Il vous balance sa vérité en pleine gueule, des piquouses d'héro dans des endroits sordide, l'alcool qui coule à flot, mais il vous éclabousse d'amour parce que l'amour il en a revendre. Son histoire est un long voyage qui vous embarque dès les premières pages. J'ai suivi ce périple, bercé par sa voix, et je reste fan du personnage.
Commenter  J’apprécie          141
Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   16 septembre 2016
Je ne céderais pas, je veux vivre encore. (...) Bien sûr que les choses sont âpres avec des moments maudits. Bien sûr que tu chiales la nuit. Tellement tu souffres que la souffrance des autres devient ta lumière. J’ai tellement été con du temps où j’allais bien. Pas tout le temps, mais trop souvent.
Commenter  J’apprécie          360
marina53marina53   14 septembre 2016
Nous vivons tous des tragédies, nous avons tous des secrets, les errements de l'âme unissent l'humain. Nous avons ça en commun, nous voudrions être le seul à être la mémoire de la femme aimée, nous voudrions être des amants, avec des étreintes et du jus, entendre "encore, encore". Nous finissons sans talent !
Commenter  J’apprécie          320
marina53marina53   17 septembre 2016
Ma vie fut multicolore, multicoque. J'ai coulé corps et âme mille fois. J'ai raclé le fond. Je l'ai peint de mon sang, mais grâce au cinéma, à certains rôles, je suis remonté souvent. Cette fois-ci, c'est le dernier round. Le plus dur. J'ai trop voyagé ailleurs, j'ai trop vécu. Je n'ai pas pu rester sage. Il fallait que je vive pour dégueuler l'acteur. Ce métier ne pouvait calmer ma fureur de mourir. Il exacerbait mes cauchemars. Partir en vrille pour disparaître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
marina53marina53   10 septembre 2016
Je vivais à deux cents à l'heure ma vie que je voulais romanesque. Impossible pourtant aujourd'hui de mettre de l'ordre dans ma mémoire mille éclairs mille nuits toutes pareilles pourtant mille petits matins avec le même chagrin, les bouts de bonheur. Les mêmes odeurs. C'est important les odeurs pour la mémoire. C'est l'habit du visible.
Commenter  J’apprécie          273
marina53marina53   07 septembre 2016
Il fallait oublier qu'il faudrait souffrir encore, à courir après sa vie. Mourir foudroyé. Oui, foudroyé! T'étais là et puis t'es plus là! Pas de souffrance! Pas de vieillesse! Pas d'agonie. Les mains pas forcément propres tu t'envoles avec les anges. C'est fini la mémoire! C'est fini les souvenirs, les chagrins qui t'ont brisé le cœur!
Commenter  J’apprécie          270
Videos de Richard Bohringer (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Bohringer
SMEP 2016 - Richard Bohringer
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..