AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811649077
Éditeur : Pika Edition (05/06/2019)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Afin de respecter sa mission de protection de  Mai  Hirose,  Origin  revêt une combinaison de combat et part affronter les dix  Gon  qui se dressent sur son chemin. Mais ses adversaires sont lourdement équipés et possèdent assez de lance-missiles et autres  lance-grenades pour faire exploser la moitié du Centre de recherche  dans lequel ils se trouvent.  Origin  va donc  devoir user de stratégie, mais surtout, trouver un élément en lui qui pourra faire la différence... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Bouvy
  11 juin 2019
Origin est toujours au contact avec les copies de Gon. Il ignore encore que le pire des robots va arriver, le vrai Gon, un robot tueur hyper puissant. Il arrive à contenir les premiers, m gré leur nombre et les armes très puissantes qu'ils possèdent. le but ultime du vrai Gon est de piquer l'intelligence de Y, l'intelligence artificielle la plus développée du monde. Mais Origin a fait le serment de protéger mademoiselle Hirose. En faisant ce serment, il vient de gangrener sa première émotion : la volonté. Il devient donc aussi illogique que les humains avec qui il rêve de partager sa vie. Il en oublie presque sa propre survie qui jusque là, a toujours été sa priorité. du début à la fin du tome, nous allons au clash. Origine arrive même à remuer la conscience des humains qu'il protège. Il est en grand danger, se retrouve pour la première fois depuis sa création devant un dilemme : Survivre ou se sacrifier pour respecter son serment. L'humanité ne serait-elle que faite de dilemmes de ce genre ?...
Waouuuh ! Boichi se lâche et met tout son talent dans ce manga. Tant par le dessin que par le scénario. le scénario est trempé dans de la philosophie, dans de la politique, engagé contre les inégalités sociales. C'est aussi une ode au courage, à la volonté, à l'engagement et à la valeur des serments. Les dessins, même si ce tome est presque toujours empli de scènes de combats sont à tomber à la renverse. Les scènes d'actions sont dynamiques, renforcées par des flous de bougé complètement maîtrisés. Comme déjà dit plus haut, le scénario est solide, en béton, passionnant et plain de suspens. Là, on sent le danger et l'issue incertaine. Sa vous prend les tripes, le suspens est à couper le souffle. Boichi semble être au sommet de son art. Il évite ses dérapages habituels, même si les femmes sont toujours merveilleusement croquées. Elle ne sont pas de simples objets. Elles deviennent même une raison de vivre pour notre héros. La machine va-t-elle rencontrer et découvrir l'amour ? Il y a aussi l'enjeu de l'intelligence artificielle. Origin s'est montré assez intelligent pour le moment, plus que les brutes comme les « Gon », les robots clonés. On a presqu'envie de les appeler les gros Gon. Mais si le nouveau et suprême Gon arrive à s'emparer de l'intelligence de Y, qui pourra encore le dominer ? Et puis, il y a ces humains. Les lâches, les collabos, les inconscients, les courageux, les héros, les altruistes et les misanthrope, les exploiteurs et les exploités. Boichi, avec peu de personnages, nous offrent presqu'une palette complète de se que peut produire de mieux et de pire sur cette planète. Bref, ce manga est carrément bluffant, on frise le génie, vas-y Boichi, continue sur cette lancée, tu est en train de nous produire un chef-d'oeuvre. Lu en numérique avec un iPad Pro au format KINDLE avec une très belle numérisation.

Personnage :
Origin : le premier robot humanoïde créé par le professeur Karakuri. Il doit s'intégrer parmi les humains dans un Tokyo de 2048 soumis au terrorisme et au crime.
Nihonbashi, siège du groupe AEE
Tetsu Sakamoto : directeur de recherche en robotique de l'AEE
Maï Hirose : jeune femme collègue d'Origin a l'AEE, embauchée le même jour qu'Origine, une geek des robots qui a développé un module de langue spontanée pour intelligence artificielle alors qu'elle n'était que lycéenne.
Kuroda : collègue de l'AEE, embauché le même jour qu'Origin, diplômé d'un master de l'université de Tokyo.
Tommy Katsura : également collègue de l'AEE recruté le même jour qu'Origin, il possède un diplôme d'une université californienne.
Laura Fermi : chef adjointe de la Team Cerveau, superbe femme d'origine italienne. Elle va dirigée les nouveaux du groupe AEE, dont Origin. Cette femme cache ses émotions à un point tel qu'elle pourrait être un robot. Diplômée d'Oxford.
Professeur Che Chanchong : Docteur diplômé d'Harvard et chef de la Team Cerveau.
Yamada de la société Oku Électronique qui vend des composants au groupe AEE. Il semble jouer un double jeu avec l'équipe des robots de maître Ken et est presque toujours accompagné d'une fillette de douze ans.
Ai : c'est la fillette de douze ans qui accompagne Yamada. Elle serait la fille du patron d'Oku Electronics.
Père : le créateur d'Origin et de ses « frères et soeurs ». Décédé. Origin tente de vivre selon sa dernière phrase : « Mène une vie convenable. » Origin n'a peut-être pas compris le sens de cette phrase qui peut avoir plusieurs définitions.
Gonta : deuxième identité d'Origin.
Les ennemis frères et soeurs d'Origin : (ce sont aussi des robots créés par son père).
Masamune alias Maître Ken : il est le chef des robots humanoïdes créés par le « père » d'Origin, pourtant, il ne reste de lui que la tête. Il ignorait l'existence d'Origin jusqu'à ce que ce dernier tue une femme robot. Il aimerait le capturer ou l'éliminer.
Son : robot femelle qui a déjà combattu Origin et soumise à Ken.
Gon : un des frères d'Origin, plutôt genre grosse brute. Il a déjà combattu Origin et est soumis à Ken.
Da : robot femelle détruite par Origin dans le premier épisode.
Nouveaux personnages du tome 4 :
Y : super intelligence artificielle, la plus évoluée jamais créée par l'homme. Son intelligence serait supérieure à celle des humains, c'est pourquoi, en principe, elle est coupée du monde par les communications, pour ne pas que dans son évolution, elle nuise à l'humanité. Mais, c'et sans compter sur son intelligence. Elle rencontre en pensée Origin qu'elle appelle son frère.
Miyuki Hirosue : fondatrice et présidente de l'AEE, le centre de développement d'intelligence artificielle.
Ryû Kastura : directeur de l'Al-stadt, le Centre de recherche en intelligence artificielle de l'AEE, situé à Kyoto.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Alfaric
  05 juin 2019
Dans ce tome 5 on passe directement de la saga "Terminator" à la saga "Gunnm" ! Ken affronte les différents clones de Gon avec son ninjutsu avant de comprendre qu'il combat des copies et non l'original, venu en personne absorber « Y » la plus puissante Intelligence Artificielle du monde. Les robots ne comprennent pas qu'en agissant en humain Jin a effectué un bond en avant dans son évolution : l'androïde qui n'avait jamais pensé qu'à sa propre survie se met à placer la survie d'autrui avant la sienne propre, et donc en agissant avec « volonté » il agit sans « logique » comme les humains avec lesquels ils veut cohabiter... le tout est réalisé sans transition mais avec beaucoup de talent : graphiquement il n'a jamais été aussi bon, scénaristiquement je doute qu'un jour il ait été plus fort qu'ici ! Tout cela force le respect (et on mesure la différence entre l'auteur d'origine prolétaire qui veut parler lois de la robotique et l'éditeur CSP+ qui veut parler gags caca : ça me fait gerber ces intellos qui se comportent comme des poivrots et qui osent porter des jugements de valeur sur tous ceux situés en dessous d'eux dans la hiérarchie sociale )… Boichi s'est lancé dans le manga par amour de la Science-Fiction et ici il renoue avec l'amour de toute sa vie : c'est de loin sa meilleure série, et le meilleur reste sans doute à venir ! Pour ne rien gâcher, il s'éclate tellement qu'il en oublie sa croisade contre les âges obscurs du manga coréen qui l'ont obligé à s'expatrier au Japon : l'ensemble n'en fait que gagner en qualité… Pour ne rien gâcher le twist/cliffhanger de fin peut tout relancer ! To Be Continued !!!
Il va de soi qu'en cette époque où les élites autoproclamées de la ploutocratie mondialisée ne jurent que par l'exploitation de l'homme par l'homme, voir un être artificiel choisir de sacrifier son existence potentiellement immortelle pour des êtres naturels condamnés à la mortalité est hautement appréciable...
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Sphilaptere
  14 janvier 2020
Originellement il y avait Boichi. Celui d'avant Origin. Dès l'origine il avait des scénarios originaux. Où il exploitait ses origines coréennes, mais avec Origin je trouve qu'il est beaucoup plus intéressant que le Boichi originel. La preuve indiscutable en cinq points.
1 – Le mythe du robot revisité. Est-ce un vécu de mangaka coréen au Japon qui inspire cette histoire de robot incognito ? (spéculation gratuite)
2 – Techno futuriste, robots et androides, hybridations, altérations, un régal graphique qui s'exprime jusque dans la mode vestimentaier de l'an 2047.
3 – Son dessin somptueux bien sûr qui s'exprime aussi bien dans le techno-machinisme que dans ses personnages, masculins comme féminins.
4 – De l'action, de la baston supersonique avec un personnage qui s'upgrade régulièrement, comme ses ennemis.
5 – Des filles sexy à la pelle, comme lui seul les dessine, il y en a de tous les styles, de la geekette à la warrieuse. Et là, tout à coup, un tome 5 sans fan service (ou presque), ça aurait dû être le drame... mais non… … … cqfd
Enfin tout de même, pour égayer les longues soirées d'hiver, j'espère qu'il y en aura un peu plus dans le tome 6.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Rickola
  08 juin 2019
Vous vous en doutez, ce cinquième tome est bourré d'action ! C'est d'ailleurs certainement l'élément que j'en retiens : alors que jusqu'à présent chaque volume était parfaitement équilibré entre la castagne et le développement de l'intrigue, de l'univers et d'Origin, ici, Boichi se lâche et nous fait un tome sans moment de répit, dans lequel notre héros va pouvoir mettre à l'épreuve ses nouvelles capacités et son équipement de ninja !
De ce fait, si ce tome reste toujours d'un très haut niveau, en grande partie du fait du talent exceptionnel de Boichi pour ce qui est des illustrations et de la mise en scène de l'action, je ressors de cette lecture avec non pas une déception, le mot serait un peu fort, mais avec un goût de trop peu, du fait d'un développement trop faible de la narration. Cependant, ce n'est pas un reproche à proprement parler car l'auteur a tout à fait le droit de faire un volume entièrement orienté vers l'action, d'autant plus qu'elle est tout à fait réussie. Mais comme à choisir, c'est plutôt le développement de son personnage et de son histoire qui m'intéresse ici, je ne peux m'empêcher de trouver ce tome moins palpitant que les autres.
Mais il demeure tout à fait réussi, et nous ménage quand même de beaux moments concernant la caractérisation d'Origin. En effet, le tome précédent nous expliquait que le héros avait déjà commencé à évoluer avec l'apparition en lui de la volonté, qui soulignait la naissance d'émotions. Et ici, on nous rappelle cet état de fait en soulignant l'importance de sa volonté dans son combat face à un adversaire qui semble invincible. de plus, sa nouvelle raison de vivre (protéger Mai Hirose) laisse encore une fois à penser que la relation entre les deux personnages va aller en s'intensifiant, ce qui n'est pas pour me déplaire. D'autant plus que je dois avouer que voir Origin se lancer à l'assaut de son ennemi dans le but de la protéger a un côté chevaleresque plus que plaisant à mes yeux, même si cela apparaît comme assez cliché.
Au-delà de ce développement toujours aussi réussi de son personnage principal, Boichi n'oublie pas non plus les personnages secondaires, même s'ils sont moins mis en avant. Ainsi, le plan de Gon se précise, tout comme celui de Yamada. Mais c'est surtout mademoiselle Michelle, seule survivante de l'équipe d'intervention rapidement aperçue dans le tome précédent qui se révèle dans toute sa badassitude. J'espère de ce fait qu'elle aura droit à son moment de gloire dans le volume suivant ! Enfin, Boichi convoque les lois de la robotique créées par Asimov pour nous rappeler le sérieux avec lequel il met son oeuvre en perspective par rapport à la longue histoire de la robotique dans la fiction en général. C'est d'ailleurs sur ce point que l'auteur brille encore, nous rappelant à quel point la science-fiction le passionne et à quel point il maîtrise le sujet, ce que la préface vient avantageusement rappeler. Ainsi, même dans ce tome en apparence totalement dédié à l'action, il arrive à rappeler que son oeuvre est avant tout un magnifique travail d'écriture, quand bien même ce volume n'ouvre pas autant de pistes que les précédents.
En résumé, si ce cinquième tome d'Origin m'a moins conquis que les autres, ce n'est pas du fait d'une baisse qualitative, mais simplement parce que le choix de mettre totalement l'emphase sur l'action me laisse un peu sur ma faim. Mais il reste cependant une lecture puissante et un passage indispensable à cette série toujours aussi brillante. Et on peut supposer qu'une fois ce passage totalement orienté action terminé, Boichi reprendra ses puissantes réflexions science-fictionnelles comme il se doit, pour mon plus grand bonheur. En l'état, ce tome reste brillant, même s'il met de côté les éléments que j'aime le plus ans cette série.
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Sceneario   20 juin 2019
Origin demeure malgré tout une série intimiste qui nous offre beaucoup d'action et de très belles planches. On garde le sentiment que ça n'avance pas vraiment, mais on en redemande !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   11 juin 2019
L’auteur de science-fiction Isaac Asimov a créé les lois de la robotique. Et ces lois, il a fait naître une dilemme qui a poussé les robots à adopter des comportements étranges. Au début du 21e siècle ce dilemme du robot est devenu celui des véhicules autonomes. Doit-il tuer les cinq piétons… ou bien… tuer un seul conducteur ? Ce dilemme est complètement stupide, mais bon.
Commenter  J’apprécie          120
AlfaricAlfaric   02 juin 2019
Sur la route qui nous menait à Kyôto, j’ai acquis un deuxième « principe fondamental ». « Protéger Mai Hirose ». Contrairement au « mène une vie convenable » plutôt abstrait, ce principe de comportement simple à comprendre et à mettre en œuvre a stimulé mon cerveau artificiel. Et à cet instant est né ma première émotion : LA VOLONTÉ.
Commenter  J’apprécie          80
BouvyBouvy   05 juin 2019
Ceux qui traversent la vie sont des soldats qui combattent sans cesse... sur le champ de bataille qu’est l'existence.
Commenter  J’apprécie          32
Lire un extrait
Videos de Boichi (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Boichi
[MANGA] LA CHRONIQUE DE THOMAS - SUN-KEN ROCK
autres livres classés : intelligence artificielleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2984 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre