AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811654283
Éditeur : Pika Edition (04/03/2020)

Note moyenne : 4.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
L’enquête de l’AEE a mis en évidence la présence de robots humanoïdes parmi les humains. Commence alors une traque dont Origin pourrait faire l’objet. De leur côté, les robots s’en prennent, eux aussi, à leur prototype et rôdent autour de l’AEE. C’est à ce moment que l’un des leurs, Kan, retrouve la trace d’Origin et l’attaque. Celui-ci est l’adversaire le plus redoutable qu’il ait affronté jusqu’à présent et ressemble étrangement à quelqu’un qui lui est cher…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Alfaric
  10 mars 2020
Boichi avait bichonné son Pinocchio cyberpunk. Ce dernier s’invente au fur à mesure de son existence ses propres lois de la robotique, pendant que l’auteur prenait bien le soin et bien le temps de développer la psyché torturé de tous ses personnages (mêmes ceux qui ne pensaient pas en avoir), et là il appui à fond sur l’accélérateur :
– ou l’éditeur déçu par les chiffres de ventes lui a demandé de terminer au plus vite sa série, et dans ce cas c’est nul !
– ou l’auteur n’arrive plus à mener de front deux séries en même temps et il a du faire un choix en privilégiant le plus bankable, et dans ce cas c’est dommage !
– ou certains commencent à avoir peur que Boichi ne deviennent dangereux et comme pour le légendaire Ashita no Joe on a utilisé le 49.3 pour obtenir sa mort prématurée (non parce qu’ après avoir craché à la gueule de l’hypercapitalisme, de l’ultralibéralisme et du management génocidaire à la Jack Neutron, dans un flashback il nous montre un survivant de Fukushima qui après avoir déclaré la guerre au gouvernement japonais a décidé de suivre une autre voie pour changer le monde)
Dans ce tome 8, Mai Hirose toujours amoureuse de Jin le suit pour savoir s’il y a vraiment quelqu’un dans sa vie. Et elle découvre que quelqu’un le suit, et que ce quelqu’un n’est pas humain. Jin lui sait qu’on le suit, mais la personne à laquelle il tend un piège n’est pas celle qu’a démasquée Mai Hirose. Et là, c’est le drame !!!

Au milieu de nulle part Mai cherche des réponses aux question existentielles de Jin, et Jin lui réfléchit aux moyen de s’upgrader au plus vite pour assurer leur survie à tous les deux. Les dieux sont joueurs et les dieux sont cruels, d’ailleurs c’est la raison pour laquelle je suis bien content d’être athée. Origin / Jin devient humain de la plus tragédique des manières, et la première émotion qu’il ressent est la RAGE ! Place à la Colère de Dieu sur Terre !! To Be Continued !!!
En bonus "Metropolis", "Mondwest", "Starwars", "Terminator", "Robocop" et le méconnu "Black Magic M-66" !
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
Bouvy
  04 mars 2020
Origin vit un des moments les plus dangereux de sa vie. Mademoiselle Hirose le suit car elle voit une femme immobile à une terrasse qui ne se déplace que pour suivre Tanaka, allias Origin. Elle le croit toujours humain et est toujours amoureuse de lui. Malgré tous leurs efforts, Tanaka et Mai sont pisté autant par l'AE que par les robots ennemis…
Poum, poum, poum ! Wouaaah ! Quel riche épisode que ce tome huit. Boichi nous met les petits plats dans les grands et dépasse toute mes espérances quand à la suite de cette série remarquable. Sans doute la plus aboutie de son oeuvre. Comme le dit mon ami (sur Babelio et que j'aimerais rencontrer en vrai) Alfaric qui sait comment disséquer un manga mieux que personne, Boichi nous écrit une nouvelle ère de Pinocchio. le graphisme est somptueux, ce qu'on attend du talent de Boichi mais cette fois, le scénario est à la hauteur du dessin. Moi qui vis pour le moment une période assez difficile et qui suis déjà hyper sensible, me retrouve avec une sensibilité exacerbée et et opus m'a complétement boulversé. Quelle puissance d‘écriture et de graphisme. Que ceux qui pense que le manga est un art mineur qui ce limite à Goldorak mettent un genoux à terre et lisent Origin. Oh la vache, je suis complétement retourné. Tanaka découvre les émotions. Il devient humain mais ne peut comprendre ce que ça veut dire. Nous sommes en plus dans une phase particulièrement dramatique. Origin est démasqué, nous apprenons officiellement qui est l'assassin de son père mais lui ne le sait pas encore, nous découvrons une Mademoiselle Hirose généreuse , extrêmement mature, forte. Les robots sont un thème qui nourrit l'imagination d'une foule d'auteurs. En manga, j'ai lu le très classique et culte et hyper technologique (peut-être de trop) « The Gost In the Shell », le très social et revendicateur « Gunnm », avec les gens d'en haut qui ont un pouvoir absolu et ceux d'en bas, de la décharge, qui sont un genre de tiers état, le très érotique « Ex-Arm » et aussi le touchant « Chobits » qui, tous, ont droit à une seconde vie grâce aux publications numériques Mais, dans ce manga là, Origin, >Boichi y a ajouté un nïf-gradient fabuleux, qui est presqu'un oxymore à la cybernétique : l'humanisme. En plus, il étaye son scénario en s'appuyant sur la chimie, la physique, la physique quantique. Je pense qu'il nous offre ce que je pourrais qualifié un chef-d'oeuvre. Lu en version KINDLE, avec en plus une numérisation sans défaut.

Personnage :
Origin : le premier robot humanoïde créé par le professeur Karakuri. Il doit s'intégrer parmi les humains dans un Tokyo de 2048 soumis au terrorisme et au crime.
Nihonbashi, siège du groupe AEE
Tetsu Sakamoto : directeur de recherche en robotique de l'AEE
Maï Hirose : jeune femme collègue d'Origin a l'AEE, embauchée le même jour qu'Origine, une geek des robots qui a développé un module de langue spontanée pour intelligence artificielle alors qu'elle n'était que lycéenne.
Kuroda : collègue de l'AEE, embauché le même jour qu'Origin, diplômé d'un master de l'université de Tokyo.
Tommy Katsura : également collègue de l'AEE recruté le même jour qu'Origin, il possède un diplôme d'une université californienne.
Laura Fermi : chef adjointe de la Team Cerveau, superbe femme d'origine italienne. Elle va dirigée les nouveaux du groupe AEE, dont Origin. Cette femme cache ses émotions à un point tel qu'elle pourrait être un robot. Diplômée d'Oxford.
Professeur Che Chanchong : Docteur diplômé d'Harvard et chef de la Team Cerveau.
Yamada de la société Oku Électronique qui vend des composants au groupe AEE. Il semble jouer un double jeu avec l'équipe des robots de maître Ken et est presque toujours accompagné d'une fillette de douze ans.
Ai : c'est la fillette de douze ans qui accompagne Yamada. Elle serait la fille du patron d'Oku Electronics.
Père : le créateur d'Origin et de ses « frères et soeurs ». Décédé. Origin tente de vivre selon sa dernière phrase : « Mène une vie convenable. » Origin n'a peut-être pas compris le sens de cette phrase qui peut avoir plusieurs définitions. Il s'appelait Hishasige Tanaka.
Gonta : deuxième identité d'Origin.
Les ennemis frères et soeurs d'Origin : (ce sont aussi des robots créés par son père).
Masamune alias Maître Ken : il est le chef des robots humanoïdes créés par le « père » d'Origin, pourtant, il ne reste de lui que la tête. Il ignorait l'existence d'Origin jusqu'à ce que ce dernier tue une femme robot. Il aimerait le capturer ou l'éliminer.
Son : robot femelle qui a déjà combattu Origin et soumise à Ken.
Gon : un des frères d'Origin, plutôt genre grosse brute. Il a déjà combattu Origin et est soumis à Ken.
Da : robot femelle détruite par Origin dans le premier épisode.
Nouveaux personnages du tome 4 :
Y : super intelligence artificielle, la plus évoluée jamais créée par l'homme. Son intelligence serait supérieure à celle des humains, c'est pourquoi, en principe, elle est coupée du monde par les communications, pour ne pas que dans son évolution, elle nuise à l'humanité. Mais, c'et sans compter sur son intelligence. Elle rencontre en pensée Origin qu'elle appelle son frère.
Miyuki Hirosue : fondatrice et présidente de l'AEE, le centre de développement d'intelligence artificielle.
Ryû Kastura : directeur de l'Al-stadt, le Centre de recherche en intelligence artificielle de l'AEE, situé à Kyoto.
Nouveaux personnages tome 7 :
Directeur Mori : c'est le directeur juridique de l'AEE. On suppose que c'est lui qui a fait disparaître toutes les traces médiatiques et juridiques des agissements illégaux de l'AEE
Tetsu Sakamoto : c'est le directeur su centre de recherche en robotique de l'Aee. Il voit en le professeur Che Changhong un grand rival au sein e la société.
Misami Morita : elle décroche un doctorat à dix-neuf ans. Elle est la collaboratrice du professeur Tetsu Sakamoto et elle est sélectionnée pour intégrer l'équipe d'investigation de l'attaqué terroriste perpétrée par des robots au centre de recherche sur l'intelligence artificielle de Kyôto.
Le robot psychopathe : il est étonnement puissant et dangereux. Il serait le père de Ai, dont on sait maintenant qu'elle n'est ni vraiment humaine, ni vraiment robot. Son passe-temps favori, dépecé des humains pour comprendre comment ils fonctionnent de l'intérieur.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Rickola
  05 mars 2020
Ce volume est encore une fois parfaitement équilibré entre l'action, le développement de l'intrigue et des personnages, et l'aspect émotionnel, tous ces éléments semblant d'ailleurs totalement entremêlés. Comme l'indique le résumé, ainsi que le titre du premier chapitre de ce tome « le robot psychopathe », un nouveau frère d'Origin est introduit, et dire qu'il est incroyablement dangereux et effrayant serait encore loin de la réalité. Son aspect m'a d'ailleurs légèrement fait penser à un des robots de Pluto.
Cette rencontre est l'occasion d'un nouvel affrontement dantesque dont Boichi à le secret, à base de visuels ultra impactants (le travail sur les postures, encore et toujours au top) et d'explications pointues sur les éléments techniques liés au combat, que ce soit concernant les mouvements des personnages ou leur arsenal. J'en profites d'ailleurs pour attirer l'attention sur la postface du volume, où Boichi parle avec un grand sérieux de comment il a étudié la représentation des robots au fil des années dans le cinéma et les séries télé, afin de voir comment leur façon de bouger a évolué, et s'en est inspiré pour sa série afin de la rendre la plus crédible possible. Encore une fois, je suis admiratif du sérieux avec lequel Boichi traite ses oeuvres, car cela se ressent énormément à la lecture !
Ce combat ultra brutal est donc l'occasion d'une évolution très importante dans la relation entre Origin et Mai Hirose, puisque comme d'habitude, elle se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment, et notre héros va devoir la protéger pendant l'affrontement. Ainsi, après un début en fanfare, le rythme se veut plus posé et permet de développer encore davantage la relation entre les deux personnages principaux, qui est finalement le véritable coeur de la série, aussi bien émotionnel qu'en terme d'écriture. Origin aura encore l'occasion de se questionner sur le sens de « mener une vie convenable », tandis qu'on en apprendra un peu plus sur ses origines (sans mauvais jeu de mots).
Tout cela pour arriver à un final que je ne vous révélerai en aucun cas. Je vais simplement vous dire (en espérant que cela vous mette l'eau à la bouche) qu'on atteint sans doute un point de non retour dans la série et pour le personnage d'Origin, au détour d'une séquence majeure et extrèmement forte émotionnellement. Une grande partie du volume a fait monter les émotions, de par le travail visuel, d'écriture et d'ambiance de l'auteur, pour finalement arriver à la séquence finale du volume absolument bouleversante, permettant à Origin de découvrir un peu plus les émotions en même temps que Boichi nous procure la plus forte qu'il ait donné jusqu'à présent dans la série.
Ainsi, dans cette série impeccable depuis son premier tome, ce huitième tome s'inscrit comme un jalon majeur, et le plus puissant selon moi. On comprend qu'on assiste à un moment de bascule dans l'histoire, et que le final arrive à grands pas. Compte tenu des développements toujours excellents que Boichi a amené à sa série et son héros jusqu'à présent, je ne vois pas comment il pourrait se rater. En l'état, ce volume 8 est magnifique et rend la série une fois de plus indispensable à mes yeux.
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BouvyBouvy   04 mars 2020
Que se soit les humains… ou les robots ils se trahissent… et se font trahir… mutuellement… et se trahissent entre eux. Le monde va mal.
Commenter  J’apprécie          32
Lire un extrait
Videos de Boichi (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Boichi
[MANGA] LA CHRONIQUE DE THOMAS - SUN-KEN ROCK
autres livres classés : intelligence artificielleVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3009 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre