AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Sun Ken Rock tome 5 sur 25
EAN : 9782350786698
192 pages
Bamboo Edition (17/06/2009)
3.88/5   21 notes
Résumé :
Ken a pris la tête d'une bande de joyeux malfrats délirants mais solides comme le roc. Les bandes rivales peuvent commencer à numéroter leurs abattis ! Après avoir laminé le groupe Gal-ki, le gang qui tyrannisait et exploitait le petit peuple de Yeong Deung Po, Ken et sa bande deviennent les protecteurs "officiels" du quartier. Cette fois, ils se retrouvent mêlés à un différend opposant le groupe Fine et un casino. Les aventures de notre jeune japonais paumé devenu ... >Voir plus
Que lire après Sun Ken Rock, tome 5Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Dans ce tome 5 : Boichi se fait plaisir en mettant en scène l'hypocrisie de son pays dont les lois liberticides l'ont obligé à s'expatrier au Japon pour travailler librement : en Corée du Sud les casinos sont autorisés pour les touristes mais pas pour Coréens… C'est source de toutes les magouilles possibles et imaginables, et cette industrie du jeu fait régulièrement la une de l'actualité en enchaînant les scandales. le mangaka s'inspire de l'un d'eux pour la nouvelle phase de son récit. En gros un héritier pété de thunes a mis le souk dans un casino tenu par la mafia, il s'est fait battre et humilier et en représailles il demande à son papa tycoon pété de thunes de la venger. C'est une bataille rangée entre gangs mafieux et services de sécurité d'une mégacorpo renforcées de criminels de la capitale. Comme la Sun-Ken Rock Team a été snobée par le PDG, ils sont contactés par la mafia pour utiliser leurs ressources informatiques et lancer une vaste campagne de cyberdiffamation… et qu'ils sont ensuite engagés par le PDG pour rendre la monnaie de sa pièce au parrain propriétaire du casino (et au passage Tae-Soo Park livre une partie de son passé et de ses ambitions).
Donc nous assistons à une guerre de gang faisant rage pour s'emparer d'un fort lucratif casino et ses 547 millions d'euros de chiffres d'affaires. Grosso modo Boichi se rappelle aux bons vieux shonens d'antan, et reprend le schéma de "Saint Seiya" : les compagnons de Ken affrontent les centaines de sous-fifres du boss de fin tandis que Ken grimpe les étages du casino pour affronter ledit boss de fin (formule qu'il avait déjà utilisé dans le tome 3) protégé par ses 5 lieutenants pro de la stonba qu'il va falloir affronter les uns après les autres. « Sanctuaire », « Grand Pope », « Chevaliers d'Or », « Chevaliers de Bronze » et des « Maisons » à traverser en temps limité : que de bons souvenir… Tous les passages mettant en parallèle criminels d'en bas et criminels d'en haut sont très pertinents : entre gangs mafieux, entreprises véreuses et États voyous il n'y a que des différences de dégré et d'échelle. Les dessins sont très bons, mais dans cette série Boichi qui a une revanche à prendre sur l'âge sombre du manga coréen en fait encore un peu trop sans doute par ressentiment voire par provocation.
Commenter  J’apprécie          350
Cette fois les choses sérieuses commence pour la Sun Ken team.

Le héros s'attaque à du lourd : le business de l'Imperial Casino l'un des plus grand de Séoul. A sa tête, un directeur ayant fait partie de la pègre local est en litige avec un PDG d'une grande société. Ce dernier fait appel à Ken et sa bande pour en découdre avec le patron du casino...

Dans ce 5eme tome, Boichi nous explique certains points concernant les casinos ainsi que son organisation. ce thème faisant partie de la trame principale de ce scénario, on retrouve entre autre la force de la série combat et action. Quant à l'humour il est moins présent mais s'impose lors d'une péripétie.

Côté dessin on retrouve le jolie style de l'auteur, le héros Ken s'impose de plus en plus comme le boss du gang et chacun de ses acolytes on leur personnalité et reste égal à eux même. seul bémol, très peux de personnages féminins apparaissent donc dans ce 5ème chapitre mais Kae Lyn héroine féminine du gang est la pour rattraper le coup, l'auteur nous le fait donc remarquer dans son introduction mais se rattrapera au prochain tome.

Avec ce 5ème tome Sun Ken Rock impose de plus en plus sa griffe et à le mérite que l'on s'y attarde.
Commenter  J’apprécie          40
Rien ne va plus, les jeux sont faits. La bande de Ken se retrouve pris dans l'affrontement sans pitié opposant deux grands manias de l'industrie : le groupe industriel Fine et l'Imperial Casino. L'auteur nous fait découvrir le monde très subversif des jeux d'argent en Corée du Sud depuis qu'il est tombé entre les mains des putschistes dans les années 1960. L'histoire est principalement basée entre cette lutte du pouvoir et d'argent, ce qui donne à Ken des airs très appréciables de bad boy à la Tony Montana. Pas de véritables scènes de combat au rendez-vous bien que la fin du volume nous laisse prévoir un duel musclé au sixième tome. Je retrouve toujours le principal défaut que je reproche à Sun Ken Rock : un récit souvent confus alternant à la fois des passages bien travaillés aux graphismes détaillés et d'autres plus simplistes qui rendent la lecture moins agréable.
Commenter  J’apprécie          30
Yumin révèle à Ken qu'elle est la fille d'un grand yakuza japonais et qu'elle avait été envoyée à Séoul pour préparer l'implantation coréenne de l'organisation. Mais Yumin a préféré trahir les attentes de son père et devenir policière afin de lutter contre les gangs qu'elles exècrent.
Ken, de son côté, a pris la tête d'une bande de joyeux malfrats délirants mais solides comme le roc. Après avoir laminé le groupe Gal-ki, le gang qui tyrannisait et exploitait le petit peuple de Yeong Deung Po, Ken et sa bande deviennent les protecteurs "officiels" du quartier.
Cette fois, ils se retrouvent mêlés à un différend opposant le groupe Fine et un casino…
Commenter  J’apprécie          00
On peut désormais dire que l'aventure de Sun-Ken Rock est lancé au sens ou l'équipe est formée, structurée et qu'il lui reste plus qu'à conquérir la Corée, son objectif fondamental.

Boichi trouve son équilibre entre l'évolution de l'histoire générale, l'action, les régressions sexuelles explicites et l'humour. un bon dosage qui me fait apprécier cette série d'autant que j'aime beaucoup les dessins de cet auteur.

Dans cet opus, on voit comment la bande doit gérer son manque d'ampleur dans le milieu très select et très connexe des grandes entreprises et des grands gangs mafieux (pléonasme ?). Boichi écorche sacrément les instances de son pays et critique les méthodes sans limite utilisées.

Si vous voulez savoir comment la Corée du Sud règlemente les casinos, ce tome 5 de Sun-Ken Rock est fait pour vous. du ménage en perspective.


Lien : http://livrepoche.fr/sun-ken..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Ouais lorsque on était mômes rien de nous faisait peur ! Mais la vie est ainsi faite que...

C'est bon stop ! on s'en tamponne des histoires débiles !

C'est que j'aurai bien aimé connaitre la suite moi...

Ken ne te laisse pas attirer par le côté obscur de la connerie !

Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Boichi (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Boichi
DR STONE | MENU MANGA #91
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (83) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1449 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}