AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Nadou38


Nadou38
  29 mars 2021
J'avais adoré la lecture de « Nadejda » de Olivier Boile l'année dernière. Je fus donc très enthousiaste à l'idée de lire son dernier roman « Mort et Vie du sergent Trazom » lorsque l'auteur me l'a gentiment proposé.

Cette fois-ci, il nous propose une uchronie avec pour personnage principal un célèbre compositeur du XVIIIème siècle. Vous avez deviné qui ? Trazom, Trazom…. et oui ! Il s'agit bien de Mozart.

Et c'est très réussi !

En effet, toute la galerie de personnages sont des hommes et des femmes de notre Histoire, qui ont côtoyé de loin ou de près le grand artiste. Mais le cadre proposé du point de vue technologique, culturel et géopolitique est bien différent en revanche. Cela crée un mélange étonnant où les évènements sont principalement fictifs, mais les relations bien réelles. Je vous avoue que nombreux ont été mes aller-retour entre le livre et internet pour comparer l'Histoire à l'uchronie et ainsi en savoir un peu plus sur la vie de Mozart.

En cette fin du XVIIIeme, on a plus l'impression d'être à la fin du XIXeme. On est en pleine révolution industrielle, grâce à la maîtrise d'une nouvelle énergie, appelée « phlogistique », qui favorise la mécanisation et le développement des usines.

Le métal est donc à l'honneur, la musique beaucoup moins… Elle est au contraire perçue comme quelque chose d'inutile, une perte de temps, même à Vienne. Difficile alors d'être bien vu et reconnu lorsque l'on est musicien, encore plus difficile d'en vivre, malgré l'immense talent de notre compositeur…

L'Europe est largement dominée par l'empire d'Autriche, de Bohême et de Hongrie, dirigé par la grande impératrice Marie-Thérèse. Mais Vienne est en guerre contre l'Empire Ottoman. C'est ainsi que l'on trouve l'armée autrichienne face à la cité de Constantinople, le soldat Trazom mort lors d'une fusillade devant le pont de Galata…

« J'aurais souhaité évoquer avec vous ce que tout le monde à Vienne ignore au sujet de Mozart. Parlez-moi donc de sa carrière militaire. »

Ce sont donc les deux dernières années de la vie de Mozart qui nous sont racontées dans ce monde différent, ce qui l'a amené à s'enrôler dans l'armée et sa vie de militaire.

Et l'auteur le fait bien, par la construction même des chapitres et par une plume toujours aussi riche et soignée. J'ai aussi beaucoup apprécié les fréquentes références musicales, l'occasion pour moi de replonger dans les morceaux célèbres du compositeur. On trouve d'ailleurs à la suite du roman une annexe bienvenue des références musicales.

Est adjoint également au roman la nouvelle « Il menait le choeur des cieux », qui n'a pas de lien direct avec le roman, mais on y retrouve Mozart et le plaisir de prolonger encore un peu l'aventure.

Vous l'aurez compris, j'ai été conquise par cette lecture et par ailleurs ravie de la partager avec mon amie Srafina avec qui les échanges sont toujours aussi sympathiques.
Mais surtout un énorme merci à Olivier Boile pour son livre, un vrai cadeau.

Challenge Livre Historique 2021
Commenter  J’apprécie          2511



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (25)voir plus