AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782702414965
158 pages
Éditeur : Le Masque (01/09/1988)

Note moyenne : 3/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Sylvain est fatigué. Fatigué de ses échecs. Écoeuré de se sentir si lâche et faible. Il n'est qu'un peintre raté, un de plus. Et le voilà coincé dans ce petit port breton, loin de tout, prisonnier du Mesnil.
Le Mesnil... Une demeure pleine d'ombres, figée dans l'attente du retour de « Monsieur ». « Monsieur » qui ne reviendra pas. Mais dont le souvenir empoisonne l'atmosphère.
Oui, la maison est malsaine. Elle sent la mort. Il faudrait fuir. Mais Sylva... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Neneve
  23 novembre 2016
Lors d'un passage en boutique d'occasions, j'ai eu la chance de tomber sur Boileau-Narejac, Quarante ans de suspence tome 1. le prix de ce bouquin était vraiment dérisoire et comme je n'ai jamais lu rien de ces auteurs, je me suis dit que c'était le moment idéal de m'initier. Je l'ai donc acheté. Très contente de mon achat, surtout sachant que le premier titre proposé dans ce bouquin est le premier de ces auteurs.
Dans ce premier roman, donc, Boileau et Narcejac amène le lecteur en Bretagne dans un petit village côtier, Bonadet. Les deux protagonistes principaux sont Sylvain, peintre un peu paumé, un génie de la peinture, qui vient rejoindre sa soeur, Simone, après une exposition ratée à Paris. Un jour, Sylvain sauve in extrémis Claudette de la noyade, ne jeune adulte perturbée. Pour les remercier, celle-ci les invites au Mesnil, grande villa, habitée par la mère dépressive et pris d'un mal étrange de Claudette et son beau-père, un directeur d'entreprise qui passe tout son temps libre dans un laboratoire au deuxième étage de la ville. Une atmosphère pesante, étrange pèse sur la maison et une dynamique familiale quelque peu mystérieuse se joue entre les trois habitants de la maison. Les deux personnages principaux vont vite se rendre compte que la villa est habitée par le fantôme du père naturel de Claudette disparu étrangement deux ans plus tôt.
Les mois avancent, et tout devient encore plus lourd, mystérieux, questionnant. Sylvain peint, mais ne dort pas, parce que tourmenté. Il devint comme possédé, comme tourmenté. Il veut savoir. Il veut connaître. Il veut comprendre. Mais quel secret cache donc cette maison ? Ce court roman (100 et quelques pages) a été pour moi une véritable page turner. L'atmosphère de la maison nous happe, nous angoisse. Ce roman nous empêche de dormir, parce que nous aussi sommes curieux : mais comment donc s'en sortir ? En lisant jusqu'au bout, voyons ! C'est une histoire avec des corps, c'est une histoire avec de la manipulation, c'est une histoire un peu tordue. J'aime ! J'avais entendu beaucoup de commentaires élogieux sur ces auteurs. Je suis satisfaite. Ma première lecture a été un succès. Et je me félicite d'avoir eu l'audace d'acheter un tome regroupant 15 romans, parce que je me tarde déjà de lire la prochaine histoire. Et selon l'autre critique de ce livre, celle de Thoxana, ce n'est pas le meilleur bouquin… alors vivement les prochains ! 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Thoxana
  21 juin 2010
Voici donc le tout premier roman écrit à quatre main par le tandem Boileau-Narcejac. Il est donc évident que tout fan se doit de le lire !
On y trouve les ingrédients classiques chers au célèbre duo : des personnages parfois un peu paumés et surtout un doute qui s'installe tout au long de l'ouvrage - qui manipule qui ? Un premier roman intéressant et qui laisse donc percevoir en filigrane ce que sera l'oeuvre des deux auteurs. Sans doute pas le meilleur mais tout de même très intéressant.
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraire
  02 novembre 2017
bon premier roman du duo Boileau Narcelac. Sylvain sauve Claudette de la mort. En remerciement cette dernière l'invite à séjourner lui et sa sœur dans sa grande maison: le Mesnil. Cette maison est de cette catégorie d'endroit qui vous attire et vous terrorise. Son atmosphère est pesante étouffante. Le bien ne peut arriver dans un tel endroit et de fait seule la mort peut en libérer. Les auteur nous font ressentir avec talent l'atmosphère oppressante tandis que l'on s'interroge sur comment cela peut se terminer. la réponse est très certainement: mal....
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
NeneveNeneve   22 novembre 2016
Flessois était un quinquagénaire grassouillet, au parler lent, aux manières affables, et qui semblait toujours sur le ppint de s'excuser, qu'il s'adressât à ses subordonnées, aux témoins, aux inculpés même. Un timide, estimaient la plupart de ses collègues. Mais quelques autres, plus subtiles, ou simplement plus imaginatifs, ne voyaient là qu'un attitude, un masque adopté une fois pour tout.
Commenter  J’apprécie          30
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   02 novembre 2017
Jamais c'est fini. Je ne toucherai plus un pinceau. Je vais chercher du travail, n'importe quoi! Manœuvre! garçon d bureau. Ou bien je peindrai des champs, des plages, des bateaux... des trucs léchés, des cartes postales. C'est bien ce que tu veux n'est ce pas?
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Boileau-Narcejac (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Boileau-Narcejac
1960. Meurtre en 45 tours, film français réalisé par Étienne Périer, d'après le roman À cœur perdu, avec Danielle Darrieux, Jean Servais et Michel Auclair.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

et mon tout est un homme

Le livre est écrit sous forme de lettre ou rapport , à qui est-elle adressée ?

Au préfet
Au Dr Marek
Au président de la république

10 questions
258 lecteurs ont répondu
Thème : Et mon tout est un homme de Boileau-NarcejacCréer un quiz sur ce livre