AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070408337
Éditeur : Gallimard (03/02/2000)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Terminus, pour le chef de brigade du wagon-restaurant du Mistral, c'est alternativement Nice et Paris... Mais Terminus, ce peut être aussi la prison ou la mort après un long voyage à travers le mystère et l'angoisse. Et impossible de descendre en marche !

roman de 1965
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
VincentL412
  04 décembre 2012
Terminus est un roman policier typique mais avec une touche sentimentale. Boileau-Narcejac, un des meilleurs auteurs policiers, nous offre un roman dans lequel on parle beaucoup (un peu trop) du côté psychologique du personnage principal. L'auteur a inventé un personnage assez troublant que nous avons de la difficulté à saisir tout au long du récit. C'est que cet homme, Chavane, chef de service dans un train reliant Paris et Nice, vient tout juste de perdre sa femme dans un accident de voiture. Au moment du drame, Chavane avait décidé de la laisser, mais l'accident s'est produit quelques heures avant qu'elle le découvre. C'est alors que cet homme triste et impulsif va découvrir que la femme qu'il croyait connaître est en fait une femme très convoitée par les autres hommes et qui possède une double vie. On suivra donc tout au long de l'histoire l'enquête que va mener Chavane pour comprendre ce qui s'est réellement passé.
J'ai trouvé le roman très chargé. C'est le genre de livre dans lequel on a de la difficulté à s'attacher aux personnages et à l'intrigue. L'auteur a tout de même su nous faire vivre au maximum les évènements en décrivant de manière très précise ce qui se passait dans la tête de Chavane. le personnage principal devenait, malgré tout, un peu désagréable à la longue puisqu'on le sentait un peu perdu dans la tourmente. Il ne semblait pas être en contrôle. Étant un amateur de romans policiers, j'ai été déçu de ne pas pouvoir suivre une enquête de manière plus traditionnelle. Je suis du genre à aimer quand il y a de l'action à l'intérieur de l'intrigue. Je dirais que c'est plutôt un livre qu'on devrait lire l'été, lorsqu'on a l'esprit reposé, car il faut être prêt à rentrer dans la tête d'un homme très complexe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
isa26
  15 juin 2018
La forme du roman est psychologique et concerne Paul Chavanne. Celui ci travaille comme chef serveur sur le wagon restaurant du Paris -Nice et s'absente de ce fait de Paris 4 jours par semaine, laissant seule sa femme Lucienne, épousée 10 ans plus tôt pour faire plaisir à l'homme qui les a recueilli tous les deux , Ludovic.
Au début du roman, Paul en partant travailler laisse une lettre à sa femme encore endormie, dans laquelle il lui annonce son désir de divorcer.
Alors qu'il est à Nice, on lui annonce que sa femme a eu un accident à 3 heures du matin très loin de chez eux et qu'elle est dans un coma qui va se révéler irréversible.
Or Lucienne déteste sortir le soir et conduire leur voiture, de plus elle est frileuse et l'hiver à Paris est glacial cette année.
Croyant être à l'origine de cet accident ( l'impact de sa lettre), Paul remonte sur Paris mais réalise que son épître est toujours intacte . Il cherche alors à reconstituer l'emploi du temps de son épouse et découvre, incrédule, que celle ci menait une double vie sous le nom de Layla...et que son accident pourrait bien avoir été provoqué. Il va alors mener l'enquête pour découvrir le fin mot de l'histoire, jusqu'à en devenir obsédé par la femme qu'il voulait quitter
.
J'ai lu ce petit roman très vite cependant ce n'est pas mon préféré du duo, pourtant l'histoire se tient, les pièces du puzzle qui permettent à Paul D avancer s'enchaînent avec finesse mais, en ce qui me concerne, il manque le crac boum hu qui emporte l'adhésion
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
loarn
  26 mars 2009
Paul Chavane a décidé de quitter sa femme. Il s'ennuie avec cette femme qui ne s'intéresse à rien et qu'il a épousé par obligation. Il lui écrit une lettre et retourne à son emploi dans le wagon restaurant de la ligne Paris-Nice . Peu de temps après...
Lien : http://loarn.canalblog.com/a..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   07 novembre 2016
D’ailleurs, il lui mettait les points sur les i. Il lui disait notamment : Le moment viendra où l’indifférence se changera en haine… Oui. Il n’avait pas reculé devant le mot. Parce que la haine, il commençait à la connaître. Quand Lucienne passait une heure à se faire les ongles… Quand elle occupait interminablement le cabinet de toilette… Ou bien quand elle prétextait des migraines pour paresser au lit… Ou quand elle réclamait de l’argent car elle était toujours à court… Et toujours avec l’air d’être loin, de l’autre côté d’un mur de verre et de silence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 novembre 2016
Ma chère Lucienne… Première erreur. On ne dit pas : ma chère Lucienne, à une femme que l’on veut quitter. C’est une façon de s’avouer coupable… Je t’écris sans animosité, comme si tu étais mon amie… Mais justement, elle n’était même pas une amie. Elle était quoi ? Une sorte de voisine partageant le même appartement… gentille, d’ailleurs. Et même serviable. Exactement comme les petites hôtesses qui ne traversaient jamais le wagon sans un sourire et un mot aimable. Tandis qu’une femme, une vraie…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 novembre 2016
C’est ce temps qui me fiche le bourdon. Lucienne a vingt-huit ans et moi, trente-huit. Rien n’est donc joué. Chacun de notre côté, nous aurons le temps de tout recommencer. On peut, maintenant, divorcer à l’amiable. On s’est trompés, voilà tout. Alors, pourquoi s’accrocherait-elle ? Je lui verserai une pension confortable. Et rien ne m’empêchera de me remarier. J’ai bien le droit d’avoir une femme, une vraie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 novembre 2016
Aucun sens. Et pourtant il sentait nettement qu’il était en train de perdre sa liberté, qu’il ne serait plus jamais question de divorcer, que Lucienne, au bord de la mort, le tenait plus fortement qu’une maîtresse et c’était révoltant, odieux… un peu répugnant aussi.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   07 novembre 2016
À vingt ans, Lucienne était devenue étrangement attirante, avec un rien de farouche et de fuyant, comme ces bêtes méfiantes qui flairent longuement la main qui veut les nourrir.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Boileau-Narcejac (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Boileau-Narcejac
1960. Meurtre en 45 tours, film français réalisé par Étienne Périer, d'après le roman À cœur perdu, avec Danielle Darrieux, Jean Servais et Michel Auclair.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

et mon tout est un homme

Le livre est écrit sous forme de lettre ou rapport , à qui est-elle adressée ?

Au préfet
Au Dr Marek
Au président de la république

10 questions
250 lecteurs ont répondu
Thème : Et mon tout est un homme de Boileau-NarcejacCréer un quiz sur ce livre