AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203396032
Éditeur : Casterman (15/09/2003)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 32 notes)
Résumé :

C'est la saison des pluies, les hortensias sont en fleur. Le mangaka français, 42 ans, et Mariko, jeune japonaise de 24 ans, son modèle, partent trois jours en repérages sur l'île d'Enoshima. Depuis leur rencontre quatre ans plus tôt, Mariko est devenue indispensable au dessinateur, dans son travail comme dans sa vie. Après deux journées, elle révèle qu'elle a décidé de quitter le Japon pour quelques ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
  23 mars 2015
Mangaka français allié d'une amourette japonaise, les deux personnages sont ici dans l'entourage de ce livre ce que sont généralement les protagonistes d'une télé-réalité : une parfaite description de leur union mais aussi de leur déchirement .
Autant dire qu'il faut avoir la fibre sentimental pour poursuivre le libre déroulement des tourtereaux dans ce plateau à carreaux noirs et blancs de ce Mariko parade .
Sens de lecture 'normal' soit-dit en passant , ce n'est donc pas à proprement parlé du manga effronté, mais plutôt de la belle bande dessinée; ce qui n'est pas négligeable et d'autant plus encourageant que l'éditeur belge Casterman nous soit si proche et sans reproche dans sa qualité.
Au bon souvenir de ses publications phares : Tintin et Milou, mais aussi l'impayable Martine et ses célèbres péripéties .. Il en faut pour tous, oui...
Bref retour à l'île asiatique où se déroule le diaporama de nos deux amateurs de photographie , le topo étant que la jeune fille sert de portrait au génie créatif de son amant .
Amour , Gloire et Beauté , des mots qui font rêver ... Mais comme le rappelle déjà trop tôt le résumé , cela ne va pas forcément durer :
Non que cela est une importance primaire ou secondaire ( au final on s'en fiche même et remarquablement même pas mal ) mais alors pourquoi ne pas plutôt nous indiquer que l'histoire tourne essentiellement autour de nos deux oiseaux stéréotypés Paul et Virginie ?
Paysages tropicaux ,sentiments amoureux de l'un pour l'autre qui vit dans son paradis perdu exotique sans oublier leurs petites frasques un brin érotique .
A cette dernière évocation d'ailleurs, une curiosité et pas des moindre : je n'en fût bien sûr qu'à moitié choqué ( de nos jours on s'offusque d'un rien ) mais surtout fort étonné qu'il faille mettre gros plan, zoom, et pleines pages couleur sur détails obscènes alors que l'ensemble restait relativement zen !
Mauvais goût ? Volonté d'approfondir viscéralement en 10 pages le courage d'apercevoir l'origine du monde de Gustave Courbet ?

Final d'appréciation : ce fût distrayant, pas si méchant et passe-temps d'un moment pouvant être considéré d'oubli dans l'après-midi .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Bouvy
  06 mars 2016
Un mangaka français et son modèle, Mariko, passe le week-end sur l'île d'Enoshima. Autant pour faire des photographies de repérage que pour passer un week-end en amoureux. le mangaka est plus âgé d'une vingtaine d'années que Mariko. Ils profitent du moment pour partager leurs désirs, leurs inquiétudes et leur sentiments.
Une oeuvre intimiste composée à quatre mains. Une histoire d'amour ou du moins, un moment de celle-ci. Elle est teintée de mélancolie, sentiment renforcé par l'ambiance de la saison des pluies qui commence et le caractère bucolique de l'île. Les illustrations sont magnifiques. Tantôt, comme une photo, jouant avec la profondeur de champs, ensuite, une image qui tient plus de l'esquisse que du dessin et enfin, un portrait, le détail d'un corps et des expressions qui tracent le caractère de nos deux personnages. le temps s'écoule lentement. Nous sommes dans une sorte de huis-clos, et nous lecteur, volons un peu d'intimité de ce moment.
Le scénario est langoureux, trop, peut-être. Mais quels dessins. A eux seuls ils méritent d'être découverts. Nous sommes loin du manga habituel. Même le sens de lecture est dans le sens des BD européennes. J'ai passé un bon moment en lisant cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Floccus
  08 novembre 2013
Je me disais “Frédéric Boilet a bien changé de style !”. Mais en fait ce n'est pas lui qui a dessiné cet album. Par une initiative originale, il a invité un autre auteur, un étranger à son histoire d'amour, à la représenter. On croise des planches de sa main déjà vues dans “Elles”. D'autres, dont une très drôle sur la censure japonaise, ont connu d'autres publications. le reste, le liant est l'oeuvre de Kan Takahama. Au premier abord, le dessin donne une impression d'inachevé, de traits aqueux, flous. Au second abord, on découvre un travail appuyé au niveau des visages. Ils se détachent clairement sur un fondu de paysage, avec des effets de profondeur, presque de 3D. Beaucoup d'expressions, de mobilité. Mariko et Frédéric sont charmants et l'album plein de vie.
Commenter  J’apprécie          60
Liliz
  05 août 2013
"Mariko Parade" met en lumière un moment de l'histoire d'amour du mangaka Boilet et de son modèle Mariko, partis en repérage pour des photographies sur l'île d'Enoshima au Japon.
J'avais feuilleté ce manga et avais adoré les illustrations pleines de poésie, effet renforcé par le trait de Takahama. Alors, je l'ai emprunté à la bibliothèque pour me plonger dans sa lecture. Mais les images ne font pas tout... le scénario est un peu plat, sans rebondissement, ce n'est certainement pas la volonté des auteurs d'ailleurs. du coup, je me suis quelque peu ennuyée pendant la lecture. de plus, quelque fois, des digressions interviennent dans le récit, et on s'y perd un peu.
Toutefois, les illustrations restent très belles et rendent la lecture agréable.
Commenter  J’apprécie          40
Noctenbule
  26 juin 2013
Le mangaka français et son modèle, Mariko, vont sur une île, Enoshima pour préparer un nouveau manga, celui que nous sommes entrain de lire. L'histoire n'est pas le plus important, c'est à prétexte à la découverte de l'autre, d'un lieu et aussi des sentiments. Tout tourne autour de Mariko. Sa beauté est sublimée par plusieurs médias qu'utilise Boilet. Il nous dévoile la jeune fille, même au coeur de son intimité par le biais de photos, de croquis, de dessins, de peintures... avec différents cadrages.
On oublie parfois que c'est un manga qu'on lit et pas un reportage sur deux personnes. Beaucoup d'éléments dans les positions, les mimiques, ces sourires au regard triste. La variation des couleurs utilisés a confirmé cette impression, allant du noir et blanc à l'impression peinture acrylique. Mais un sentiment perdure au fils des pages, la mélancolie.
Bref, une bonne lecture agréable avec de sublimes dessins.
Lien : http://22h05ruedesdames.word..
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
LilizLiliz   05 août 2013
Qu'est-ce que j'aurais bien pu dessiner, si je ne t'avais pas rencontrée ?
Quand tu es dans le paysage, c'est comme si mon dessin, mes histoires, se mettaient en marche tout seuls...
Commenter  J’apprécie          110
BouvyBouvy   06 mars 2016
-..., Pour les Japonais, il y a un sentiment encore plus fort que l’amour ...
-..., Plus fort que l’amour, C’est le déclin de l’amour
Une fleur n'est jamais plus belle qu'à instant précis où elle commence faner ...
Commenter  J’apprécie          60
GregorGregor   21 août 2011
- Mais tu sais, pour les japonais, il y a un sentiment encore plus fort que l'amour...
- Tu crois que je ne suis pas parfaitement au courant ? Cela fait quelques années que je vous fréquente ! Plus fort que l'amour c'est... le déclin de l'amour.
Commenter  J’apprécie          40
NoctenbuleNoctenbule   26 juin 2013
Une fleur n'est jamais plus belle qu'à l'instant précis ou elle commence à faner...
Commenter  J’apprécie          60
okkaokka   12 octobre 2018
p.129.
- J'ai débarqué au Japon, il y a cinq ans... Rien que ça, c'est déjà un beau hasard... là-dessus, je te rencontre... en terme de probabilité, c'est quasiment miraculeux, non ?
- Je sais...
- C'est un miracle, mais toi, voilà, tu es prête à le jeter au panier...
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Frédéric Boilet (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Boilet
286 Days - Frédéric Boilet and Laia Canada .Presentation of Frédéric Boilet about his photographic novel "286 Days" published in Impressions Nouvelles in collaboration with Laia Canada in January 2014 http://www.lesimpressionsnouvelles.com/catalogue/286-jours-2/
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3413 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre