AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782251741314
256 pages
Éditeur : Les Belles Lettres (01/06/2005)
3.5/5   15 notes
Résumé :
Une femme décède mystérieusement dans un omnibus, sans qu'aucun passager ne le remarque.
Paul Freneuse, artiste-peintre en vogue et témoin de la scène, entame une enquête informelle, avec un de ses amis.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Zazaboum
  22 janvier 2021
Auteur prolifique du 19ème siècle, Fortuné de Boisgobey était avant tout feuilletoniste et a commencé à écrire des romans policiers à la demande du journal Le Figaro qui escomptait une augmentation de tirage.
Celui-ci est un roman d'enquêtes, la police n'intervenant pas dans l'histoire. Un jeune peintre parisien à la renommée montante, une très belle jeune fille morte dans un omnibus ; un bourgeois et sa fille à caser ; un héritage et des entourloupeurs que rien n'arrête ! Sans oublier le pseudo peintre cocasse et passablement énervant !
Un mélange de Gaboriau pour l'intrigue et de Zola pour les descriptions des personnages et des moeurs. Cette enquête est l'occasion d'une visite du Paris de cette époque et j'ai beaucoup apprécié.
Dans ce roman ce sont les peintres qui mènent l'enquête, au petit bonheur la chance, mais l'intrigue est bien ficelée. le style est très agréable pour une lecture détente qui ne peut pas réserver de mauvaises surprises.
Challenge MAUVAIS GENRE 2021
Challenge XIXè SIECLE 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
marysedepe81
  27 août 2011
Fortuné du Boisgobey fut, au milieu du 19ème siècle, un prolifique auteur de feuilletons et mélodrames. Disciple d'Emile Gaboriau, il a perpétué les personnages de Lecocq et son collaborateur M. Piédouche. Dans ce roman délicieusement suranné l'auteur nous entraîne à la suite de deux jeunes peintres à la mode dans le Paris de la Belle époque, à la poursuite d'un assassin particulièrement audacieux. Témoin d'une époque révolue où les hommes étaient galants et les femmes délicates (du moins en apparence) Fortuné du Boisgobey fait partie de ces auteurs oubliés comme Ponson du Terrail et Eugène Sue que les éditeurs ont la bonne idée de rééditer.
En 1886, l'Anglo-saxon Fergus Hume publiait Mystery of a hansom cab (disponible à la médiathèque et en français), dans lequel on renvoyait de manière évidente, dès la fin du premier chapitre, au roman de F. du Boisgobey. Puis vinrent Leblanc, Leroux, Malet et les autres qui virent en notre auteur non pas un imitateur de Gaboriau, mais un rival, un précurseur, un maître du roman policier
Si vous aimez les romans de Claude Izner et le Paris de cette époque-là, lisez Fortuné du Boisgobey non pas comme un polar historique mais comme une enquête de ce temps-là !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Mondaye
  14 janvier 2017
Lu dans l'avion entre Edmonton et Amsterdam, s'il m'a fait passé agréablement le temps il ne m'a pas marquée de manière inébranlable.
Une histoire qui tient la route, mais des personnages un peu fades à mon goût. le tout est un brin trop prévisible, surtout pour une habituée des romans populaires type Rocambole.
Bref du bon et du moins bon, de quoi passer le temps si on l'a sous la main ( liseuse) mais pas la peine de fouiller bibliothèque s ou bouquineries pour le dénicher.
Commenter  J’apprécie          60
olplotard
  11 août 2013
Une enquête où se mêlent le sérieux du crime et le cocasse du pseudo-enquêteur. le style de Fortuné du Boisgobey est vraiment entrainant, on s'imagine sans peine au milieu des artistes et des modèles de la place Pigale, montant et descendant de ce fameux omnibus.
L'intrigue est toutefois trop vite dévoilée, et peu d'évènements viennent réelement nous surprendre. Pour un premier livre de cet auteur je conseille plutôt, et ce très, très, très fortement "Une affaire mystérieuse".
Commenter  J’apprécie          40
Christophe_bj
  26 avril 2019
C'est une très belle surprise que ce roman policier à l'intrigue bien ficelée et au style agréable. On y retrouve des échos de Gaboriau, qui y est cité, bien sûr, mais aussi d'Eugène Sue et même De Balzac pour la construction de certains des personnages.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Actualitte   18 janvier 2021
Avec ce texte, c’est tout un monde qui ressuscite, une ambiance qui annonce les enquêtes de Gaston Leroux ou de Maurice Leblanc.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
HORUSFONCKHORUSFONCK   11 août 2019
Vous est-il arrivé, le soir, vers minuit, de manquer le dernier omnibus de la ligne qui conduit à votre domicile ? Si vous n’êtes pas obligé de régler strictement vos dépenses sur votre budget de recettes, vous en ayez été quitte pour prendre un fiacre. Mais si, au contraire, votre modeste fortune vous interdit ce léger extra, il vous a fallu revenir à pied, traverser Paris en pataugeant dans la boue, quelquefois sous une pluie battante, et vous avez cent fois en route maugréé contre la Compagnie qui n’en peut mais, car il faut bien qu’après seize heures de travail, elle accorde un peu de repos à ses chevaux et à ses employés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
828 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre