AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253027140
286 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/06/1981)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 202 notes)
Résumé :
Voici, à nouveau, la famille Moreau: tendresse des parents, gaieté de Cécile, rude franchise de Bernadette, hésitations de Pauline devant la vie et Claire: la « princesse ».

A la Marette, d'abord, puis en Bourgogne, dans la grande demeure familiale où tout le monde va se retrouver pour Noël, Claire l'insaisissable va se révéler à elle-même... et à nous.

Mais à Montbard, ce ne sont pas seulement les odeurs d'enfance et la fête qui att... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
latina
  19 juin 2014
« L'essentiel , c'est cette source qui coule au fond de nous et qui est le véritable lieu de rencontre des êtres. Ne savez-vous pas que dans la vie, tout se passe à partir de rencontres ? »... L'écrivain Paul Démogée le proclame à Pauline, notre narratrice, qui acquiesce.
Et elle a raison d'être d'accord avec lui, car tout dans ce tome 3 est rencontre, et ces rencontres ne sont pas du tout anodines. Que ce soit celle de Pauline avec Paul Démogée, l'écrivain désenchanté, que ce soit celle, tragique, de Cécile la petite soeur avec Gabriel, un jeune malade et seul, ou encore la rencontre familiale, traditionnelle, lors des vacances de Noël à Montbard, patrie de Buffon, ou enfin celle d'Antoine, le jeune médecin, confronté à une Claire (la soeur ainée) très… inhabituelle !
Comme d'habitude, Jeanine Boissard approfondit les relations, creuse les sentiments, sonde les coeurs. Comme d'habitude, elle parvient à mêler le rire et les larmes, tout au long de chapitres très courts où elle virevolte dans la ronde des rencontres, rencontres des autres et de soi, rencontre des traditions et de la modernité, de la richesse et de la pauvreté.
Notre narratrice, notre Pauline, ne s'y trompe pas d'ailleurs, elle qui est partagée entre l'envie de connaitre le monde et celle de se lover dans le cocon de cette famille où l'accueil est le maitre mot. Difficile de s'émanciper quand on vit dans le bonheur ! Mais le bonheur est-il le même pour tout le monde ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
sevm57
  08 janvier 2020
Au moment de Noël, j'ai relu pour la n-ième fois ce troisième tome de la série L'esprit de famille, dont la fin se déroule à cette période de l'année.
En effet, je pense toujours à l'expression de Paul pour qualifier certains Noëls où des événements tristes se produisent: un Noël sans tréma sur le E.
Je trouve aussi que la scène dans le parc Buffon où Pauline et Paul comptent les lumières qui s'allument à Montbard et imaginent les histoires de ces familles est particulièrement émouvante.
J'aime donc relire ces passages au moment de Noël, et tant qu'à faire relire tout le livre qui est selon moi le meilleur de la série avec Moi, Pauline qui le suit.
Pourtant, je n'aime pas particulièrement le personnage De Claire qui donne son nom à ce volume, mais au final Pauline en est tout autant l'héroïne, et Antoine Delaunay y est également remarquable.
Pour finir, la seule chose que j'ai à reprocher à ce roman, c'est son titre, qui est quand même particulièrement plat et niais malgré une jolie image de couverture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
brigittelascombe
  19 juin 2011
Moreau, un nom familial des plus communs, mais la famille qui le porte est animée d'un esprit qui lui est propre, celui de l'entraide et de la tendresse, indestructible qui permettra à chacune des quatre filles de trouver son propre cheminement.
Après un premier tome de présentation de "La Marette" autour du pilier central du père Charles, généraliste et un deuxième tome axé sur l'avenir de Bernadette la cavalière bourrue qui choisit d'épouser Stéphane, Janine Boissard aborde ici la destinée De Claire, l'insaisissable princesse qui passe ses journées à vivre son mal être, mais que le regard d'Antoine le médecin enrobe de douceur, Claire qui défend une vieille femme dans le métro, Claire qui attend un enfant de son beau californien. Et une étrange rencontre pour Pauline, chez sa grand mère, un soir sous les étoiles de Noël qui scellera son destin!
Toujours beaucoup d'émotion qui suinte entre les lignes comme une source de vie(s) inépuisable!
Commenter  J’apprécie          60
Latyana
  26 novembre 2012
Après L'avenir de Bernadette, où nous étions partis en Amérique, nous voici entre Pontoise et Montbard, en Bourgogne.
C'est toujours un plaisir de se retrouver au coeur de cette famille. Je les aime vraiment les Moreau.
La famille va s'agrandir, et Claire doit prendre des décisions, des responsabilités. Elle qui semblait toujours effacée, en retrait de ses soeurs, va s'affirmer.
Et Bernadette, et Pauline, et Cécile ... Elles sont là aussi pour notre plus grand bonheur, et celui de leurs parents.
Une image m'a vraiment marquée. C'est à Noël lorsque toute la famille est réunie chez la grand-mère en Bourgogne, et qu'on a cette image de la grand-mère dans son fauteuil heureuse d'être au milieu de ses enfants et petits-enfants, qui les contemple ... Pauline nous dit qu'elle devait penser à ce qu'est la vie. Je me suis également posée la question : à quoi pouvait-elle penser ?
A lire et relire pour passer un bon moment et se réchauffer le coeur ... Et en sortir plein d'humanité ....
Commenter  J’apprécie          30
Shaitana
  18 novembre 2010
Ce qu'en dit la 4ème de couverture : Ce livre est une invitation. Parents et adolescents, et aussi tous ceux qui souffrent de la solitude, sont conviés à venir se chauffer au feu de cette famille, à partager ses problèmes, à rire beaucoup avec elle, à pleurer parfois, mais toujours à s'y sentir bien.

Une famille avec un père docteur, une mère au foyer et quatre filles. Quatre soeurs, un peu à l'image des « Quatre filles du Dr March », qui s'aiment, se détestent, se trahissent mais qui sont aussi inséparables.
Janine Boissard nous raconte la banlieue parisienne des années 80. le passage à l'adolescence, à la vie adulte, les bonheurs, les doutes aussi, les difficultés et toujour...
Quand on lit cette série, on devient un membre à part entière de cette famille, que dis-je de cette tribu. On partage leurs joies commeleurs peines. On ressent un amour énorme, le plus important qu'il soit, le ciment d'une vie, l'amour familial...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
litolfflitolff   30 janvier 2011
Un écrivain peut finir par devenir un simple jongleur de mots plus ou moins adroit. Il peut en arriver à oublier l'essentiel: cette source qui coule au fond de nous et qui est le véritable lieu de rencontre des êtres.
Commenter  J’apprécie          170
sevm57sevm57   17 décembre 2019
Parfois, j'ai peur de ne pas rencontrer celui avec qui tout sera bien. Je voudrais qu'il ait un peu souffert pour l'en consoler. Son regard en sera devenu plus profond, son étreinte plus forte. J'aimerais ne rien lui cacher de moi et qu'il m'aime malgré tout. Et qu'il m'aime, pourquoi pas, pour ce qui est difficile à avouer. Qu'il n'attende de la vie que ce qu'elle peut donner et soit optimiste quand même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   11 juin 2018
Il paraît que c’est un bon roman. On lui a décerné un prix. Je ne l’aime pas. C’est l’histoire d’un homme – non, même pas l’histoire, il n’y en a pas – c’est la description d’un homme perdu parmi les autres, sans amour, sans chemin, sans espoir. Le portrait d’un fantôme ; un livre sans lumière, composé de phrases éteintes, de mots vides de sang ; une énumération d’objets, de noms de lieux, de chiffres.
À aucun moment, je n’y ai trouvé la vie. Ce livre ne m’a pas une seule fois parlé de moi, de nous, de ce que chaque jour, je vois, sens, éprouve.
Comment ai-je pu me tromper à ce point ? Je croyais avoir rencontré un homme de chaleur, un homme d’échange. C’était un masque qu’il portait. Ce que j’appelais en moi tendresse et poésie, n’était que jeu et moquerie. Il ne regardait les lumières que pour les éteindre en lui. Je comprends maintenant le tour qu’il m’a joué : cela finissait bien la farce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sevm57sevm57   17 décembre 2019
J'ai eu envie de lui dire que j'écrivais. Que je portais en moi cette hâte, ce rendez-vous confus avec moi-même, les autres et tout ce que l'on sent, partout, sans pouvoir jamais le saisir tout-à-fait.
Commenter  J’apprécie          70
sevm57sevm57   19 décembre 2019
Je me suis souvenue de cette bûche qui, tout à l'heure, s'était brisée, de cet éclatement de la vie. J'aurais décrit la braise, Paul n'aurait vu que la cendre.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Janine Boissard (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Janine Boissard
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Un si petit monde de Jean-Philippe Blondel aux éditions Buchet-Chastel https://www.lagriffenoire.com/1074724-article_recherche-un-si-petit-monde.html • La grande escapade de Jean-Philippe Blondel aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1072353-romans-la-grande-escapade.html • La mère morte de Blandine de Caunes aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1075301-romans-la-mere-morte.html • Journal amoureux de Benoîte Groult et Paul Guimard aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1076462-article_recherche-journal-amoureux.html • La chaîne de Adrian McKinty aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1075296-romans-la-chaine.html • Tant qu'il y aura des cèdres de Pierre Jarawan aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1071150-litterature-anglophone-tant-qu-il-y-aura-des-cedres.html • le jeu de la dame de Tevis Walter aux éditions Gallmeister https://www.lagriffenoire.com/1075620-poche-le-jeu-de-la-dame.html • Des messages portés par les nuages de Jean d' Ormesson aux éditions Bouquins https://www.lagriffenoire.com/1075325-romans-des-messages-portes-par-les-nuages.html • Brejnev de Andreï Kozovoï aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/1070516-essais-brejnev---l-antiheros.html • Rose de sang, rose d'Ouessant de Janine Boissard aux éditions Fayard https://www.lagriffenoire.com/1075330-romans-rose-de-sang--rose-d-ouessant.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsbuchetchastel #editionsfolio #editionslivredepoche #editionsstock #editionsgallmeister #editionsbouquins #editionsperrin #editionsfayard
+ Lire la suite
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4030 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..