AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205070282
Éditeur : Dargaud (24/04/2014)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Londres, 1815. Charlotte et Christian de Saint-Hubert, enfants d'aristocrates français ayant fui la Révolution, survivent dans la capitale. Alors que Charlotte joue les courtisanes, Christian travaille pour les Rothschild. Lorsqu'ils découvrent que le banquier reçoit des informations sur la bataille de Waterloo dont il va se servir pour faire un coup de Bourse, ils tuent un riche client de Charlotte et investissent son argent. Mais cela tourne mal : Christian est ar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  14 juin 2015
Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! Morne plaine !
Si Waterloo fut une mémorable et cuisante défaite pour le petit caporal et un douloureux souvenir pour les Français, elle ne le fut pas pour tout le monde. A l'heure où la France boude les commémorations de la bataille de Waterloo, de nombreux pays européens, eux, s'en réjouissent.
La France serait-elle mauvaise perdante ?
Je laisse cette question à votre appréciation pour en venir au sujet qui nous intéresse ici : « La Banque », bande dessinée de Boiserie, Guillaume et Maffre.
Le scénario débute à Londres, à la veille de cette fameuse bataille de Waterloo. Nathan de Rothshild prépare un fameux coup de Bourse qui lui permettra de multiplier sa fortune par vingt. Dans l'ombre, agissent Charlotte et Christian de Saint-Hubert. Aristocrates français, ruinés par la Révolution, ils sont venus se réfugier à Londres. Ils ont une revanche à prendre...
La préface de Jean Dufaux introduit admirablement cette bande dessinée.
«  L'intime et le spectaculaire se côtoient avec beaucoup d'intelligence et une certaine perversité dans La Banque. Ce balancement narratif entre le boudoir et le salon,la banque et le pigeonnier, les ronflements du possesseur et le chant des libertés, donne ses couleurs, ses forces et ses pistes de réflexion à l'ouvrage que vous allez lire. »
En temps ordinaire, j'aurais plutôt tendance à fuir ce genre de « saga financière » mais je me suis laissée tenter par une première page de couverture intrigante. Et bien m'en a pris ! Sur une toile de fond historique fort réaliste, les personnages mis à l'honneur ne nous laissent pas indifférents. Rapaces, manipulateurs, voraces, pernicieux, du richissime porc Milligan à la jeune et belle Charlotte, aristocrate désargentée qui ne recule devant rien, en passant par les Rothshild, rois de la spéculation, aucun n'échappe à la damnation de l'argent.
Une intéressante réflexion en effet sur les dessous peu glorieux du monde de la Bourse et les affres causés par le pouvoir et l'argent.
Une belle réussite pour ce premier tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
sevm57
  20 avril 2018
Malgré son titre un peu étonnant (la banque, cela paraît un peu plat, mais finalement n'est-ce pas plutôt sobre et fort?), cette série décrite comme une saga financière promet d'être une réussite.
Ce premier tome commence à Londres. Deux jeunes aristocrates français ruinés exilés en Angleterre , Charlotte de Saint-Hubert et son frère Christian, gravitent dans l'entourage de Nathan Rothschild. Lui nettoie son pigeonnier tandis qu'elle est obligée de se prostituer, mais elle a le don de la finance et elle comprend vite qu'elle pourrait profiter des informations recueillies auprès du banquier pour reconstituer la fortune familiale, d'autant plus que ce dernier est en train de monter un coup de bourse autour de la bataille de Waterloo.
Après de nombreux rebondissements, le tome se termine à Paris dans le quartier du Palais Royal et la suite s'annonce passionnante.
Les dessins sont à la hauteur du scénario, mais j'ai surtout aimé le fait que les personnages (notamment celui de Charlotte) soient assez complexes, à la fois cyniques et attachants.
A noter pour conclure l'excellente préface de Jean Dufaux, une référence en matière de BD.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
tchouk-tchouk-nougat
  05 juillet 2014
La banque s'annonce comme étant une nouvelle saga peut être familiale mais surement financière. Pour ce premier tome nous sommes au XIX e siècle avec la montée en puissance de la famille Rothschild, banquiers de renom, qui vont gagner beaucoup d'argent en bourse en spéculant sur la victoire de Waterloo.
A coté nous avons Charlotte et Christian, deux petits aristocrates français expatriés et contraint de vendre leur corps pour Charlotte ou de faire le larbin pour Christian afin de survivre dans Londres. Et ils ne comptent pas faire ça toute leur vie, non... Vivre comme les Rothschild leur irait bien par exemple. Surtout pour Charlotte qui a de l'intuition dans les finances...
Un premier album réussi avec des intrigues très moderne. Après tout les problèmes d'argent ça ne se démode pas. La bourse, les spéculations, la fourberie des banquiers... Il y a beaucoup de potentiel.
Nos héros sont des personnages à fleur de peau, cynique même je dirais. La vie ne les a pas laissé en haut de l'échelle sociale, alors ils ne font aucun cadeau. Sans remords, jusqu'au bout!
Des dessins au trait acéré et vif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
umezzu
  23 novembre 2016
Une BD originale sur le capitalisme au commencement du dix neuvième siècle. Ce premier tome est centré sur une manoeuvre boursière menée par Nathan Rotschild à Londres au moment de la bataille de Waterloo. Il a anticipé la nouvelle de la victoire des coalisés contre « l'ogre » Napoléon grâce à des pigeons voyageurs, lui en apportant la nouvelle depuis la Belgique, ce qui lui a permis de jouer en bourse en bénéficiant d'une information dont ne disposaient pas les autres intervenants. Un délit d'initié avant l'heure en quelque sorte. Les pages historiques finales confirment l'authenticité de cette manoeuvre. le dessin est plutôt simple, sauf dans les décors architecturaux, comme le Palais-Royal par exemple, et les couleurs très contrastées donnent l'impression de personnages de dessins animés.
Commenter  J’apprécie          40
pilou62200
  12 octobre 2014
Une BD très addictive !
On est clairement emmenée dans les dédales du monde financier, au travers de l'histoire de des 2 aristocrates français, soumis au joug de la finance anglaise !
Et on atterrit sur la dernière page, en ayant envie d'explorer le second tome, pour connaitre la suite de cette intrigante histoire.
Le tout est mis en valeur par de très beaux dessins et des sublimes couleurs !
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (3)
Sceneario   15 juillet 2014
Bref, je ne peux que vous recommander sans hésiter la lecture de ce premier tome de la Banque qui constitue une excellente surprise !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   17 juin 2014
La bonne surprise est là, et l’on se prend au suspense insoutenable du délit d’initiés et de la manipulation des cours de Bourse (un rappel historique utile arrive en fin de volume).
Lire la critique sur le site : BoDoi
Auracan   28 avril 2014
Pour encadrer le récit, une belle préface de Jean Dufaux, scénariste émérite, est complétée par une postface de Philippe Guillaume sur les débuts de la banque en France, qui apporte un éclairage particulièrement salutaire à cette saga qui promet. Offrez vous La Banque !
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   05 juillet 2014
-Savoure bien ta victoire ma belle. Ca ne durera pas plus qu'un feu de paille. L'argent appelle l'argent. Il ouvre sous tes pieds un gouffre qui ne se referme jamais!
-Merci du conseil, mais venant d'une femme qui passe sa journée sur le troittoir pour vendre trois pommes, je vais m'en passer.
Commenter  J’apprécie          110
MarquePageMarquePage   06 juillet 2014
Alors, my lord, vous ne vous attendiez certainement pas à cela ? Lorsqu'on traite les gens comme de la merde, il faut s'attendre à finir de même...
Commenter  J’apprécie          100
ColibrilleColibrille   25 août 2014
- Lord Rothschild attend de nouveaux messages. Des pigeons sont arrivés ?
- Oui, là-bas. Deux depuis ce matin.
- Et qu'attendais-tu pour me las apporter ? Dépêche-toi !
- Oui, Monsieur Ellis... Tenez, Monsieur Ellis. Je pense que ça vient de Belg...
- Qui t'a demandé de penser ? Contente-toi de racler la fiente, c'est ce à quoi les français sont bons.

- Toi, l'anglais, c'est ta gueule que je raclerai le jour venu...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mandrake17mandrake17   20 juillet 2017
- Chers amis, je propose que nous portions tous un toast à notre hôte, Nathan Rothschild, qui, grâce à ses conseils avisés, fait de nous des hommes meilleurs...
- Surtout des hommes plus riches!
Commenter  J’apprécie          10
AxelinouAxelinou   21 janvier 2018
- Si on se met à voler les riches, je me demande où va ce pays !
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Videos de Pierre Boisserie (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Boisserie
Pierre Boisserie en interview pour planetebd.com .Pierre Boisserie a commencé sa vie professionnelle comme kinésithérapeute... puis il est devenu scénariste de bande dessinée ! Il faut dire que sa première série, "La croix de Cazenac" a tout de suite été un gros succès, qui s'est étalé sur 3 cycles en 10 tomes. Depuis, il enchaîne les scénarios dans des registres très variés, de l'historique à l'anticipation, en passant par le polar ou le fantastique. Parmi les plus connues, on peut citer "Dantès" (une relecture moderne du "Comte de Monte Cristo"), "Flor de luna" (une saga historique, familiale et industrielle autour du cigare), "la Banque" (une saga historique, familiale et... financière autour des institutions bancaires)... Nous profitons de sa triple actualité printanière (le tome 2 de "Saint-Barthélemy", le tome 2 des "Années rouge et noir", le premier tome de "Gudesonn") pour diffuser cette interview filmée avec un micro directionnel défaillant (pardon...) lors du quai des bulles d'octobre 2016.
+ Lire la suite
autres livres classés : rothschildVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3256 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre