AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782344027004
56 pages
Éditeur : Glénat (26/02/2020)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 30 notes)
Résumé :
On dit que l'argent n'a pas d'odeur. Même si certains ont du flair...
Février 1945, un autobus franchit les grilles du camp d'extermination de Flossenburg, en Haute-Bavière. À son bord, Hjalmar Schacht, 68 ans, ancien grand argentier du chancelier Adolf Hitler qu'il a porté au pouvoir. Comment cet homme, président à vie de la Reichsbank, qui par trois fois a sauvé l'Allemagne de la faillite, s'est-il retrouvé aux portes de la mort ? Était-il seulement un géni... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
bibiouest
  29 février 2020

Hjalmar Schacht est le protagoniste de ce premier tome, ministre des Finances et conseiller du Führer de 1933 jusqu'en 1943, il fut acquitté au procès de Nuremberg.
C'est tout ce parcours que nous propose de traverser les auteurs de cette excellente BD.
Schacht a permis à l'Allemagne de sortir de la crise économique mais à quel prix?
Personnage sulfureux s'il en est cette bd est passionnante car elle permet de découvrir une des facettes du IIIème reich que je connaissais mal.
Les dessins sont d'un grand classicisme et le scénario (en particulier la description économique) est ardu mais compréhensible.
Ce premier tome passionnant m'amènera sans doute à rechercher d'autres informations sur cet homme.
Commenter  J’apprécie          615
saigneurdeguerre
  31 octobre 2020
1951. Tel-Aviv
L'avion de transport de passagers fait escale pour se ravitailler. Parmi les passagers, un couple n'a pas l'air franchement heureux d'apprendre cette nouvelle. Hjalmar Schacht, ancien banquier du Reich descend dans l'aérogare pour prendre un café. Il est aussitôt reconnu. Lorsqu'il remonte dans l'avion, il est surpris de voir un individu venir se présenter à lui en tant qu'agent du Mossad. Il a quelques petites questions à lui poser…
Critique :
Cette BD permet de découvrir un personnage qui a joué un grand rôle dans l'entre-deux-guerres. Un banquier ! Pas n'importe quel banquier ! L'homme qui a permis de juguler l'hyperinflation qui rongeait l'Allemagne. L'individu a une très haute opinion de lui-même. Il faut dire qu'il a rencontré de très beaux succès en sa qualité de banquier du Reich. Lorsque les nazis arrivent au pouvoir, il se joint à eux et s'imagine pouvoir les manipuler en tenant les cordons de la bourse…
Voilà un scénario de Pierre Boisserie et de Philippe Guillaume en or qui arrive à accrocher le lecteur alors que celui-ci sait comment tout cela va se terminer. On m'aurait dit qu'une histoire de banquier serait aussi passionnante, je n'en aurais pas cru un mot ! La couverture, très sobre, attire le regard avec une puissance peu commune. Je n'ai pas manqué de penser à certaines affiches du IIIe Reich. Cyrille Ternon a accompli un travail phénoménal avec un graphisme très ligne claire. La mise en couleur de Céline Labriet, dans des tonalités essentiellement sépias, donne une impression de vieil album photo accroissant ainsi le côté authentique du récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Erik_
  10 janvier 2021
J'ai bien aimé l'histoire de ce banquier hors pair que je ne connaissais pas à savoir Hjalmar Schacht. Il faut dire qu'il n'était pas n'importe quel banquier puisqu'il a été surnommé le banquier du Reich en permettant à Hitler et les siens de mener l'Allemagne dans une guerre meurtrière sans merci et surtout à l'extermination de millions de personnes. Inutile de dire qu'il n'a pas été condamné pour ses actes même s'il a été même Ministre de l'économie nommé par Hitler lui-même. Il faut dire qu'il a retourné sa veste au bon moment comme beaucoup l'ont fait durant cette époque troublée.
On peut penser que cet homme est assez antipathique et désagréable avec ses collaborateurs et les autres qu'ils jugent sévèrement médiocres. Il faut dire qu'il a véritablement la compétence et le génie comme le prouveront par la suite sa spectaculaire remontée de l'économie allemande totalement exsangue après la fin de la Première Guerre Mondiale et la signature de l'armistice qui ne signifiait pas vraiment une défaite (le territoire allemand n'étant pas envahi). Je peux comprendre ce trait de caractère tant il est vrai qu'il existe dans tout milieux professionnels des incompétents qui restent pourtant en place du fait du copinage avec les cercles de pouvoir. A vrai dire, j'admire la capacité de cet homme à les confondre et à montrer qu'il peut faire beaucoup mieux dans son domaine d'activité qu'est l'économie.
On l'oublie assez vite mais c'est le montant disproportionné des indemnisations liés aux dommages de la Première Guerre Mondiale durant le traité de Versailles qui a entraîné indirectement la Seconde Guerre Mondiale via un populisme que ne renierait pas un certain Donald Trump. Hitler a fait incendier le Reichstag en accusant un communiste dépravé. le Capitole américain a failli subir le même sort. On se rend compte à quel point la démocratie est fragile et comment on peut se servir des masses incrédules. Ce banquier a cru qu'il pourrait contrôler les abrutis de nazis mais l'histoire en a décidément autrement. Comme dit, il faut vraiment se méfier des imbéciles. D'autres diront qu'il faut se méfier également des banquiers mais ceci est une autre histoire.
Sinon, pour en revenir à la bd, c'est passionnant à souhait car totalement crédible. Il n'y a point de manichéisme car les choses sont généralement plus compliqués qu'il n'y paraît et les explications données sont convaincantes. A chacun par la suite de se faire son idée. C'est en tous les cas un destin bien intéressant à découvrir. A noter un dessin très réaliste qui a rendu la lecture très agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bdecouverte
  27 février 2020
Tel-Aviv, 1951, un avion de passagers fait une escale pour un ravitaillement. À son bord se trouvent deux personnes relativement inquiètes à l'idée d'effectuer ce petit arrêt. L'homme est vite reconnu par un compatriote au bar de l'aéroport. C'est le président Allemand Hjlamar Schacht. Pas trop d'inquiétude lui et sa femme remontent à bord de l'engin volant peu de temps après. Mais très vite un agent du Mossad s'installe sur le siège libre situé juste à côté. Celui-ci à de nombreuse questions à propos d'un certain Lübke. L'avion ayant décollé, il n'a pas d'autre choix que de parler. 
Historiquement parlant, il s'agit d'un album très intéressant couvrant une période entre les deux guerres mondiales. Très beau travail des auteurs Pierre Boisserie et Philippe Guillaume (Dantès, La Banque) qui se sont bien documentés sur cette période de paix entre deux événements tragiques. 
Après les accords de Versailles l'économie et le peuple allemand a très dur à se relever. Cependant, un homme croit dur comme fer que le pays peut réussir ladite relève. Lübke est nommé en tant que commissaire de la monnaie à la Reichsbank malgré qu'il ne soit pas apprécié des autres fonctionnaires qui lui reprochent entre autre des fautes passées en Belgique. Il va devoir faire front seul ou presque. On suit la carrière du personnage de 1924 à 1939. Il fera tout pour que son pays redevienne stable. Il va tantôt négocier avec les banques anglaises pour se faire prêter de l'argent tantôt défendre son pays devant les instances internationales en France, ect...
Hitler qui au début de l'histoire n'était qu'un petit agitateur peu dangereux est ensuite venu au pouvoir. Bien qu'il ne soit pas d'accord avec l'idéologie nazie, Lübke à d'ailleurs un secrétaire marié à un femme juive. Ce dernier va en profiter pour aller dans son sillage et se faire nommer ministre de l'économie. Une fois de plus, cela ne va pas plaire à tout le monde... 
Bien qu'Adolf soit étonnamment tolérant au sujet de son secrétaire, ses bras droits nazis purs et durs vont lui jeter des bâtons dans les roues et détourner l'argent pour préparer la guerre. Les pays européens vont se faire berner malgré la bonne volonté d'un homme qui voulait trop bien faire. 
Il s'agit d'une histoire très instructive prévue en deux tomes. 

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
gyselinck_dominique
  20 mars 2020
1951
Lors d'une escale à l'aéroport de Tel Aviv, certains passagers présents dans le Hall n'en croient pas leurs yeux quand ils reconnaissent Herr Schacht attablé à une terrasse, buvant un café comme si de rien n'était.
Économiste, financier, Herr Schacht a également été Président de la Banque Centrale allemande dans les années 30, tout comme Ministre de l'économie quelques semaines après l'intronisation d'Adolf Hitler au poste de Chancelier.
Cette présence n'a pas échappé à Jacob Lieber, agent du Mossad qui accompagne Herr Schacht dans l'avion à destination de Rome.
S'en suit alors un récit captivant et très enrichissant sur les réalités économiques de l'Allemagne après le traité de Versailles ainsi que les diverses pistes explorées afin de redonner une certaine autonomie, mais surtout, dignité à l'Allemagne vaincue de 1918.
Au travers de ce témoignage, froid, précis, aucun sujet n'est épargné. Ambition personnelle, mépris des puissance occidentales, la question juive, les aspirations nazies au rétablissement d'un Empire Germanique fort et puissant etc...
Un véritable petit bijou !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   28 octobre 2020
Il ne sert à rien d'avoir des convictions si vous n'avez pas l'ambition de les voir se réaliser.
Commenter  J’apprécie          120
Erik_Erik_   10 janvier 2021
Rien ne résiste au billet de banque. C'est un sésame et c'est aussi une arme.
Commenter  J’apprécie          40
clarinette421clarinette421   15 janvier 2021
C'est bien la politique de diffamation de Versailles qui, en réduisant le peuple allemand au désespoir, a abouti à la remise du pouvoir absolu aux mains d'un Adolf Hitler.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Pierre Boisserie (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Boisserie
le Banquier du Reich T1 de Pierre Boisserie, Philippe Guillaume aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/1034688-achat-bd-le-banquier-du-reich---tome-01.html • le Banquier du Reich T2 - de Pierre Boisserie, Philippe Guillaume aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/1054342-achat-bd-le-banquier-du-reich-t2.html
• Vos libraires de @lagriffenoire vous font livrer vos précieux livres à travers toutes la France ! Rendez-vous dans notre librairie en ligne les ami(e)s www.lagriffenoire.com • Votre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Info : Les livres commandés hors stock librairie, seront livrés dans un délai d'environ 10 jours selon la maison d'édition. • Nous vous remercions pour votre confiance inestimable envers les librairies que vous soutenez, @Jean-Edgar Casel & @Gérard Collard • • • #lagriffenoire #lagriffenoirejeunesse #lagriffenoirebd #librairies #conseillecture #librairiesuniesCovid2020 #lapetitelibrairie #editionsglenat
+ Lire la suite
autres livres classés : troisième reichVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1104 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre