AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782210969223
466 pages
Éditeur : Magnard Jeunesse (22/02/2007)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 16 notes)
Résumé :

Par un soir d'orage, Abel est témoin du crash d'un avion sur les hauteurs de Bellevarde. Son naturel impulsif et curieux lui dicte de rejoindre immédiatement le lieu du désastre, mais il est stoppé dans sa course par deux militaires armés. Niant tout accident, les deux cerbères le somment de faire demi-tour. Que penser alors de l'étrange ballet de véhicules militaires qui a investi les rues du petit village ? Intrig... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Etherckhos
  04 août 2014
Voilà une histoire qui, typiquement, est tombée dans l'escarcelle de la littérature là où les personnages auraient été âgés d'à peine cinq années et où l'oeuvre aurait autant gagné en crédibilité qu'en substance avec le seul vrai manque de l'histoire : une plus grande profondeur des relations entre les deux protagonistes principaux.
En effet, de ce qui était au demeurant un scénario de base banal —un crash d'OVNI, un humain plus curieux que la moyenne, une conspiration gouvernementale, une race alien ennemie— l'auteur arrive à nous transporter dans un voyage initiatique vu de deux regards bien différents : l'humain blasé de l'humanité, et l'extra-terrestre à la fois avide de connaissance et pleine d'une condescendance telle celle du monde dit "développé" pour la culture et les peuples du "tiers-monde".
Tout à la fois, critique de la vision parfois trop étriquée des occidentaux, carte postale de l'Europe, et roman à suspense, l'histoire sait, par ces multiples facettes, tenir en haleine le lecteur et éviter les pièges que peuvent tendre la (désormais) banalité des fondations de la trame, et la cible jeunesse.
Et en fait, si on peut reprocher quelque chose à l'auteur, c'est d'avoir pris des raccourcis dans la fin de son histoire, ou même plutôt, de ne pas avoir décidé d'en faire plusieurs tomes.
Des raccourcis qui amènent une résolution trop rapide de la "séquence action" du roman, et aussi des retournements de situation un peu trop, sinon rocambolesques, au moins, pas assez expliqués ; des raccourcis qui sont probablement imputables à la cible jeunesse et à la nécessité de ne pas faire une histoire trop longue, mais qui auraient mérité que l'auteur s'engage plutôt, dans, au moins, un deuxième volume, plutôt qu'il ne cherche à mettre un point final, absolument, à la dernière page.
Cette même cible jeunesse est clairement responsable du fait que l'auteur a soigneusement évité avec une pudeur, presque puritaine, de creuser le relationnel dans ce couple extra-planétaire formé à l'occasion des événements du roman.
Ô combien, il est regrettable que les héros ne se soient pas vus accordé quelques années de plus au début de l'histoire ! Avec cela, l'auteur aurait pu passer les barrières imposées par l'âge pré-pubère, et donner encore plus de profondeur à la relation de ces jeunes gens !
Toutefois, lorsqu'on lit un roman jeunesse en étant adulte, on sait qu'on doit s'attendre à ce que sujet soient survolés, ou même évités, c'est pourquoi je n'enlève qu'une étoile, une étoile qui sanctionne la fin trop rapide.
Ce livre est parfaitement adapté pour son lectorat cible et peut être mis entre toutes les mains, quant aux adultes, il faudra encore enlever une étoile pour le manque de profondeur des relations, mais ce livre reste quand même, en cette période de farniente sur le sable chaud, une agréable distraction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lirado
  16 juin 2019
C'est avec un réel plaisir que j'ai retrouvé Eric Boisset qui avait su me captiver dans La trilogie d'Arkandias. L'auteur dans Les guetteurs d'Azulis base sa narration autour d'une rencontre du troisième type. Loin des extra-terrestres imaginés dans les livres ou films de Science-Fiction, Ea nous apparait comme humaine à quelques exceptions près...
L'action de ce roman est surtout concentrée dans la seconde partie du livre, comme d'autres critiques le font remarquer. On va ainsi de rebondissement en rebondissement.
Mais la première partie de Les guetteurs d'Azulis n'en est pas pour autant sans intérêt. En effet, Eric Boisset prend son temps et détaille très bien la rencontre et la première partie de la fuite, où les personnages font plus ample connaissance.
Abel est un adolescent comme tout le monde et n'hésite pas à poser des questions, à s'étonner au contraire de beaucoup d'héros de romans SF qui prennent ça comme des évidences...
L'amitié, l'entraide et le courage sont trois thèmes abondement explorés dans ce long récit.
Le livre qui aborde mine de rien l'invasion d'extra-terrestres sur terre ne stagne pas dans un unique registre et comme toujours, Eric Boisset parsème son écriture de touches d'humour.
Le livre par sa taille pourra en effrayé plusieurs mais une fois plongé dans le récit vous ne le lâcherez pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virgule-Magazine
  13 novembre 2017
Tandis qu'un terrible orage s'abat sur son village de montagne, Abel voit dans la nuit un avion s'écraser non loin de chez lui. Alors que personne ne semble avoir remarqué le terrible accident, il aperçoit une cohorte de véhicules militaires dont les occupants s'empressent de nettoyer la zone sinistrée et lui en interdisent l'accès. Intrigué, Abel décide de retourner dès le lendemain, et en cachette, sur les lieux du drame, à la recherche de preuves irréfutables. Il tombe alors par hasard sur Éa, une jeune fille au comportement très étrange. Elle affirme que sa vie est dangereusement menacée et qu'elle est recherchée par l'armée…
L'avis de la rédaction : Ce roman reprend l'idée, souvent exploitée en science-fiction, du secret militaire cachant des phénomènes inexpliqués. Mais l'insertion de l'histoire dans un environnement très familier lui donne un tour réaliste qui rend le récit d'autant plus captivant.
L'avis de Vianney, 16 ans : Ce livre est admirablement bien écrit et particulièrement captivant, car l'histoire est bien menée et cohérente. Dès le début, la situation, qui semble normale, bascule vite dans un irréel merveilleux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
c.brijsc.brijs   13 novembre 2011
Sur Azulis, nous rêvons à vos arts. La technologie représente bien peu de choses, en comparaison de l'émotion que vous savez transmettre par l'agencement de sons ou de couleurs. Dans ce domaine, vous êtes nos maitres...
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Eric Boisset (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Boisset
Éric Boisset - Le mauvais exemple
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La trilogie d'Arkandias

Quel est le nom de famille de Théophile ?

Amorino
Amoretti
Amorelli
Amorini

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : La Trilogie d'Arkandias, tome 1 : Le grimoire d'Arkandias de Eric BoissetCréer un quiz sur ce livre