AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782757891018
192 pages
Points (01/04/2022)
4.26/5   277 notes
Résumé :
Au début du mois d’avril 2011, un homme de 50 ans disparaissait sans laisser de traces, avant qu’on ne retrouve les corps de sa femme, de leurs quatre enfants et de leurs deux chiens enterrés sous la terrasse de leur maison nantaise.
Presque dix ans plus tard, les innombrables mystères qui entourent “l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès” font de celle-ci le fait divers français le plus indéchiffrable et discuté de ce début de millénaire.
Ce récit, paru ... >Voir plus
Que lire après Xavier Dupont de Ligonnès - La grande enquêteVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
4,26

sur 277 notes
5
27 avis
4
13 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Cold Case.

Ce livre reprend l'enquête sur Xavier Dupont de Ligonnès parue en 2020 dans le magazine Society.

Cela faisait un moment que je souhaitais lire cette enquête. Outre les romans policiers dont j'apprécie la lecture, j'aime lire de temps en temps des documents sur des faits divers réels. L'affaire XDDL est mystérieuse, après le meurtre de ses proches en avril 2011, un cinquantenaire à priori sans histoire disparaît. Sa cavale dure depuis 13 ans.

Cette enquête se veut exhaustive, toute la vie de XDDL est passée au peigne fin, sa famille, ses amis proches... Ses ambitions professionnelles, sa pratique du catholicisme... Ce livre n'a pas la prétention de résoudre l'affaire, mais d'en faire une synthèse.

J'ai ainsi appris qu'une partie de sa famille était affiliée à une secte catholique millénariste. de plus, sa mère et sa soeur refusent de croire en sa culpabilité et pensent qu'il serait protégé par le FBI. A cela s'ajoute le fait que ses plus proches amis ont été des victimes collatérales de l'affaire.

En somme, c'est une enquête intéressante sur le plus mystérieux fait divers français.
Commenter  J’apprécie          314

Ce récit, très documenté, se lit comme un polar et je l'ai d'ailleurs lu d'un seul tenant en ce début de soirée.
Pourtant, on sait en démarrant le bouquin qu'on ne trouvera aucune réponse et qu'aucune révélation ne va sortir de la plume des auteurs, journalistes.

Je dois avouer qu'en tant que belge j'ai suivi cette affaire de loin. Bien entendu, au moment de la découverte des corps de la famille de Ligonnes, les médias en ont beaucoup parlé. Par la suite, le sujet n'a plus vraiment fait la une des médias que j'ai pu suivre.
L'ensemble de l'histoire fut donc pour moi, en grande partie, une découverte.

Les auteurs ne respectent pas nécessairement l'ordre chronologique dans leur narration et leur manière d'aborder les choses ménage même un certain suspens qui empêche de lâcher le livre.
Bien que bourré d'informations en tout genre, le récit est très fluide et finalement passionnant. Je me suis même surprise à l'une ou l'autre reprise à devoir me rappeler à moi-même que j'étais occupée à lire une histoire vraie et que même si c'était passionnant, la situation était particulièrement atroce pour les gens qui l'ont vécue.

Les auteurs ne posent aucune hypothèse, se contentant de remettre l'ensemble des faits et des données disponibles en perspective afin d'apporter une certaine clarté sur ce que l'on sait. Bien que très factuel, on sent dans le récit une certaine empathie pour les deux proches amis de XDDL qui sont morts depuis, vraisemblablement sans avoir jamais su ce qu'ils avaient pu rater pour ne s'être aperçu de rien.
A ce titre, le bouquin pose aussi toute la question des "dommages collatéraux", dans ce genre d'affaire, même aussi dans d'autres plus mineures, sur les proches des victimes, certes, mais aussi des coupables, ou présumés tels.
Commenter  J’apprécie          160
Society a rassemblé dans un bouquin la grande enquête qu'ils ont effectuée autour de l'affaire XDDL. Une affaire morbide, où un père de famille, pris à la gorge, décide de décimer sa famille entière avant de partir en cavale. Bon, on présume que c'est lui le meurtrier, puisqu'il ne fait pas parti des corps retrouvés à Nantes, et qu'on peut suivre sa fuite, du moins, en partie. Parce qu'aujourd'hui, nul ne sait si XDDL est vivant, ou mort… Sa trace est perdue. Society revient sur l'avant, en racontant la vie de la famille, surtout celle de l'auteur présumé des faits, orienté, certainement, vers l'horreur qui sera commise. Et puis, le après, sur la fuite, les relevés téléphoniques, les rares images de lui. Les pistes, qui ne mènent nulle part. Et puis, partie très touchante, les répercussions sur les meilleurs amis de XDDL. Bref, une enquête qui se lit comme un bon thriller. Et qui ne fait qu'augmenter le mystère, et l'envie d'enfin une conclusion… qui ne viendra peut-être jamais.
Commenter  J’apprécie          170
Ce livre est absolument passionnant et relate avec beaucoup de précision l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès qui est en fuite depuis neuf ans et que tout accusé de l'assassinat de sa femme et de ses quatre enfants. de sa jeunesse auprès d'un père qui a fui le domicile familial, une mère catholique ultratraditionnaliste qui dirige l'église de Philadelphie, mouvement considéré comme sectaire, ses voyages aux États-Unis, ses fiançailles rompues avec Agnès qu'il épousera quelques années plus tard, sa vie professionnelle qui est un échec, son mariage bancal, ses maîtresses, ses amis très fidèles, rien n'est éludé même ce qui dérange. Un récit glaçant surtout lorsqu'on découvre que cette histoire a détruit et provoqué la mort de deux de ses meilleurs amis.
Commenter  J’apprécie          150
XDDL, pour les intimes.

XDDL, l'ennemi public numéro 1, le père de famille qui en 2011 a massacré la sienne avant de refaire sa terrasse et virer au sud.
XDDL, l'hôtel Formule 1, le livre d'Harlan Coben, le fusil disparu avec lui, les volets qu'il a fermé avant de partir. Erreur.
XDDL, tout le monde a l'impression de le connaître un peu, finalement.

Fondé en 2015, le magazine Society a pour devise « les 3H : des histoires, de l'humain et de l'humour. Nous partons toujours de la petite histoire pour raconter la grande, pratiquons un journalisme à hauteur d'homme sans prendre le lecteur de haut. »

Pendant 4 ans, 4 journalistes vont travailler en parallèle de l'enquête policière pour tenter de démêler cette grosse pelote. Ils explorent des pistes délaissées. Leur statut de journaliste leur permet d'aller là où la police ne le peut pas, y compris en écoutant leurs impressions et intuitions. Avec sérieux, ils défrichent. En ressort en 2020 une passionnante enquête sous la forme d'un récit exhaustif. Un numéro devant être retiré tant son succès est immédiat.

Cette enquête connaît ensuite une impression livre.

Elle passe au peigne fin la vie de XDDL depuis son enfance. Ses proches, personnages secondaires, sont également présentés.
Le récit se lit comme un bon polar, assez rapidement. Parce que cette histoire aurait fait un excellent polar, pour peu qu'elle eut été fictive ! À croire que XDDL l'a voulue ainsi.

Pour qui s'est déjà intéressé à l'affaire, le livre n'apportera pas grand chose de neuf. Mais rendons à César ce qui lui appartient, bon nombre de sites internet aujourd'hui citent et reprennent des faits présentés à l'origine dans cette enquête. Il faut saluer à sa juste mesure le travail colossal de ces journalistes, le temps passé à fouiller, écouter, interviewer, analyser, retranscrire.

La présence de cartes, comme celle représentant les déplacements de XDDL dans le sud, sont judicieuses et tellement parlantes !

Évidemment, ce récit n'apporte aucune résolution à l'enquête mais permet de mieux appréhender le contexte dans lequel le drame s'est noué, de mieux cerner la personnalité du suspect et de découvrir les éventuelles aides dont il aurait pu bénéficier.

Bilan :
Un très bon récit journalistique que je vous conseille de lire si vous ne connaissez pas l'affaire XDDL.
(Et puis poursuivre avec le très bon et déjanté «  Comment j'ai retrouvé XDDL » de Romain Puertolas!)




Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Il en est qui tuent les personnes qui leur sont les plus chères pour les préserver des peines de la vie. - Jean Étienne Esquirol

Nantes, dimanche 10 avril 2011. Après une semaine exceptionnellement chaude et ensoleillée, la ville se réveille sous la grisaille. Un clocher sonne 8 heures, les rues sont quasi désertes. Sur le boulevard Robert-Schuman, un homme sort de la maison familial pour se diriger vers sa voiture garée un peu plus loin. La cinquantaine, grand, brun, mince, habillé sportswear, il présente toutes les apparences d'un honnête père de famille. Et pourtant, quelques jours auparavant, il a « méthodiquement exécuté » sa femme et ses quatre enfants.

Jusqu'à l'âge de trente-cinq ans, Xavier de Ligonnès a cru à l'imminence de l'arrivée du Christ Roi et de son gouvernement, dans lequel une place privilégiée lui était réservée. Puis toutes ses croyances se sont effondrées. Ayant perdu la foi, il ne peut donc plus prier et retrouver ainsi la légèreté de l'existence, se libérer de l'angoisse, s'affranchir de l'ordre du temps. Il n'a plus de bouée de sauvetage, ni Dieu, ni même sa femme qui l'a trahi. Il est seul, vulnérable, livré à la menace et au chaos du monde, nu devant la tempête apocalyptique qui s'annonce dans sa vie. Peut-être est-il sincère quand il affirme qu'il perd la foi, sous-entendu qui lui reste un espoir de la retrouver. Mais sans doute est-il trop tard, les dés sont jetés, le temps exerce sur lui une domination et une souffrance exacerbée.

Quelques minutes plus tard, une vidéo de l'hôtel le film en train de quitter les lieux à pied. Selon les policiers, il tient à la main une housse de vêtements dans laquelle il dissimule une arme, vraisemblablement la carabine .22 Long Rifle avec laquelle il a exécuté les siens. « Dans la dernière vidéo que l'on a le concernant, on voit bien qu'il a un sac qui cache une arme », confirmera le procureur Brigitte Lamy. Depuis cet instant, Xavier Dupont de Ligonnès, assassin présumé de sa femme et de ses quatre enfants, reste introuvable. Et cette disparition, énigmatique, rocambolesque, enflamme les imaginations et suscite encore, dix ans après les faits, des débats passionnés entre les tenants de la cavale et ceux du suicide.
Commenter  J’apprécie          30
Rarement une affaire criminelle a donné lieu à autant d'appels que celle de Ligonnès, car sa traque n'ensorcelle pas seulement les policiers, elle tourmente tout un pays.Plus de 1000 signalements, des milliers de pages de déposition, de lettres, de vérifications. Il faut imaginer les mètres de papier imprimé que cela représente quand elles sont empilées sur un bureau.
Commenter  J’apprécie          51
Les faits divers qui hantent la France ne sont pas les plus scabreux ni les plus ténébreux, ce sont les histoires sans réponses. Le petit Gregory : pas de coupable. Estelle Mouzin : pas de corps. Jean-Claude Romand : pas d’explication. Xavier Dupont de Ligonnès, lui aussi, ne pose que des questions : comment a-t-il bien pu disparaître et échapper aux polices de tout le pays ? Est-il mort ou est-il vivant ?
Commenter  J’apprécie          10
... l'assassin fait toujours d'autres victimes que les morts.
Commenter  J’apprécie          110
Tant qu'il y aura quelqu'un pour dire que la Terre est plate, il y en aura d'autres pour y croire.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Pierre Boisson (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Boisson
Pierre Boisson, co-auteur de l’enquête sur Xavier Dupont de Ligonnès
autres livres classés : true crime storyVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Autres livres de Pierre Boisson (1) Voir plus

Lecteurs (535) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1682 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..