AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266220365
Éditeur : Pocket (09/02/2012)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 32 notes)
Résumé :
La petite ville d'Heptonclough devait être un havre de paix pour la famille Fletcher qui vient d'emménager à la lisière du cimetière. Mais ici, on n'apprécie guère les nouveaux venus.
Et puis, un cimetière, voilà qui attise l'imagination des enfants.
Surtout celle de Tom, le fils des Fletcher, qui assure qu'une
petite fille l'épie entre les tombes... Le malaise augmente face
au comportement curieux de certains habitants vis-à-vis de M... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
ladesiderienne
  27 octobre 2015
CHALLENGE PAVES 2015/2016 (2/10)
J'ai découvert le talent de Sharon Bolton avec "Sacrifice". Pour moi, il se confirme avec "Moisson de sang". En plus d'avoir concocté un thriller psychologique remarquable, l'auteure plonge son lecteur dans une atmosphère si fantasmagorique qu'il en arrive à douter de son intégrité mentale.
En s’installant à Heptonclough, petit village perdu dans la lande anglaise, la famille Fletcher pensent avoir trouver un havre de paix pour leurs 3 enfants (Personnellement, la simple vue du plan en début de roman me donne froid dans le dos). Ils font la connaissance d'Harry, le jeune pasteur plutôt anticonformiste nouvellement nommé dans la paroisse. Les rites obscurs que pratiquent les habitants du village, sous la houlette d'une riche famille de propriétaires terriens, les Renshaw, semblent datés d'un autre âge mais ce qui inquiète surtout Alice et Gareth Fletcher, c'est le comportement récent de leurs enfants. Depuis quelques temps, Tom, 10 ans et Joe, 6 ans, parlent d'une étrange fillette blonde qui semble hanter le cimetière voisin où ils jouent, près des ruines de l'ancienne abbaye. Même Millie, la cadette de 2 ans a été témoin de ses apparitions. Puis c'est le prêtre qui reconnait lui aussi entendre des voix et sentir des présences suspectes dans son église. Lorsque le vin de la communion est transformé en sang, une question se pose : mysticisme poussé à l'extrême ou hallucinations ? Alice Fletcher va découvrir que par le passé, plusieurs fillettes du village sont décédées accidentellement, d'autres ont disparu. Gillian, par exemple a vu son enfant périr dans l'incendie de leur maison. Fragilisée psychologiquement, elle se confie à Evi Oliver, la psychiatre qui va se trouver ainsi mêlée à cette histoire et tenter d'apporter un regard pragmatique à tous ces mystères.
Ce roman a été un vrai coup de cœur. L'ambiance du départ créée par Sharon Bolton est si intense par son côté irréel, presque fantastique, qu'elle m'a donné l'impression que l'histoire se déroulait à une époque révolue, alors que l'action est tout à fait actuelle. Le lecteur est complétement perturbé par ces drames vécus qui touchent des enfants et lorsque les fantômes du passé vont menacer la petite Millie, il se retrouve dans l'impasse car aucune explication rationnelle n'éclaire son esprit. La fin du roman va enfin le ramener dans la réalité mais l'horreur indicible du dénouement va lui faire regretter la présence bienfaisante des spectres du début. Des personnages bien campés, une intrigue des plus tortueuses, un style simple mais efficace, il n'y a rien à redire dans ce roman qui m'a fait hérisser les poils des bras et qui mérite un 20/20.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Ellane92
  17 novembre 2013
La famille Fletcher vient d'emménager dans le petit village anglais d'Heptonclough. Leur arrivée coïncide avec la venue d'Harry, un pasteur assez peu conformiste. Cela faisait bien 10 ans que nul pasteur n'était venu en ce village. D'ailleurs, tout dans ce petit village est bien étrange : on y aime peu les étrangers, on célèbre encore des rites qui cachent mal leur origine païenne sous un vernis religieux, comme ces fameuses moissons de sang pendant lesquelles sont sacrifiés des animaux. La famille Renshaw semble y faire plutôt plus que moins la loi. Il y a cette femme aussi, Gillian, qui a du mal à se remettre de la mort de sa petite fille Haylay dans l'incendie de sa maison et qui consulte Evi, la psy de la ville. Et puis il y a cette autre étrange petite fille blonde qui hante le cimetière qui jouxte la maison des Fletcher et que seuls Tom et Joe, les deux jeunes garçons, aperçoivent et entendent. Si l'on ajoute à tout cela que le vin de messe du pasteur se transforme en sang au cours de l'eucharistie et que Millie, la petite dernière des Fletcher, semble un peu trop faire l'objet de l'attention des habitants de Heptonclough, on se doute bien que tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.
"Toutes ces petites filles, dit-elle. Dites-leur de s'en aller, pasteur. On n'est pas en sécurité, ici. Pas les petites filles".
J'ai découvert Sharon Bolton au cours de ma participation au prix CL 2013. Son thriller Venin était suffisamment réussi pour me donner l'envie de lire d'autres livres de cet auteur. Dans Venin, j'avais été marquée par la capacité de l'auteure à créer par petites touches et sans en avoir l'air une atmosphère oppressante et tendue.
Dans "Les moissons de sang", on oublie les petites touches et l'air de ne pas y toucher : l'atmosphère angoissante nous engloutit dès les premières pages, avec une écriture qui flirte dangereusement mais avec beaucoup de talent avec le fantastique.
J'ai trouvé vraiment très réussie la première moitié de l'ouvrage : on passe tour à tour du point de vue des enfants Fletcher, dont la maison à proximité d'un cimetière enflamme l'imagination et les fantasmes (ou pas), à celui très pragmatique du pasteur qui doute de sa foi (mais qui n'aime pas les "blagues" dont il est la victime), au regard clinique de la psy... Avec ces sources d'informations différentes sur un même évènement, on se retrouve, nous, lecteurs, seuls détenteurs d'une vision d'ensemble de ce qu'il se serait passé, et surtout, de ce qu'il va probablement se passer !
La seconde moitié de l'ouvrage est à mon sens moins originale, et un peu moins réussie : elle se déroule comme un thriller plus classique, l'intrigue devient plus convenue, et, à mon sens, l'auteure tombe parfois un peu dans la facilité en tirant de grosses ficelles.
Au final, Moisson de sang est un thriller efficace, dont la fin est un peu décevante au regard du début.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
syannelle
  18 juin 2013

Un très bon thriller d'ambiance, qui me fait penser à Karen Maitland , bien que Sharon Bolton place ses personnages dans notre monde contemporain. Elle me fait penser à Maitland dans le sens où ce qui prime autant que les personnages et leur psychologie, c'est la lande, la nature, le paysage, le monde dans lequel ils évoluent, plein de mystère, de brume et de dangers potentiels. On oscille toujours entre ce que l'on voit vraiment et ce que l'on croit avoir vu, à la limite de la folie et de la raison. L'auteur joue avec cette limite avec beaucoup d'habileté.
L'histoire est simple. Une menace plane sur la famille Fletcher. Mais quelle est-elle? Tom perd-t-il la tête en affirmant être épié par une mystérieuse petite fille? Quoi qu'il en soit, il y a eu dans le passé des disparitions autour de la ville. Des petites filles blondes et gracieuses, comme Millie, la fille des Fletcher, ont disparu, et une véritable menace s'installe dans la vie de cette famille.
Voilà un très bon thriller, rondement mené, que je n'ai pas lâché. le dénouement n'est pas prévisible, l'auteur nous emmène dans un monde peuplé de craintes réelles ou irrationnelles, de monstres et de sorcières. On flirte toujours avec le surnaturel sans jamais y entrer. A lire;
Une note? Pour moi, un bon 8 /10 ;-)
Bonne lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Livresse_des_livres
  08 avril 2013
Moisson de Sang, de Sharon Bolton faisait parti de mon challenge "Dans sa bibli, je veux..." étant donné que Lectricepassionee m'avait alléché avec l'avis qu'elle avait eu sur ce roman. Nous sommes entrainé à Heptonclough, auprès d'une famille qui vient d'y aménager, et qui n'était pas forcément désirée. Cependant, les enfants vont vite trouver des choses interessantes pour s'amuser dans le cimetière situé à côté de leur maison...
Dans ce roman, nous suivons différents personnages, qui vont tous se lier assez vite d'amitié... voir plus. Il y a la nouvelle famille, le nouveau prêtre, la psychiatre handicapée, la mère inconsolable... tout ce qui nous faut pour nous mettre dans l'ambiance étrange de cette ville...
Et effectivement, nous commençons bien, entrainés dans la découverte de trois cadavres d'enfants, dans un endroit où il y aurait du ne s'en trouver qu'un... Que s'est-il passé? A qui appartiennent ces deux autres cadavres? Millie, petite fille de la nouvelle famille est-elle en danger?
D'après les propos du jeune Tom, on pourrait croire que oui, puisqu'il affirme qu'une jeune fille les observe, leur parle, et qu'elle essaye d'enlever Millie... Certains le prenne pour un schizophrene, dont ses parents qui vont l'amener à consulter une psychiatre... Mais d'autres pensent qu'il n'a pas complètement tort, qu'il n'a pas tout inventé, des choses étranges se passent, des voix se font entendre, et vont pousser des personnes à enquêter, à savoir la vérité... Tout au long du roman, des éléments vont s'éclaircir, de terribles choses vont être révéler... et pourtant c'est pour mieux nous tromper... Nous allons nous attacher à des personnages, en haïr d'autres, vouloir leur crier ce qu'il doit faire, leur dire où ils se trompent, ce qu'ils doivent faire... Mais nous, sommes nous réellement sur la bonne voie?
J'ai été très surprise par la fin, qui pourtant en y réfléchissant n'est peut etre pas si étonnante, mais je ne pensais pas que le lien de toute cette histoire serait cette personne. Une histoire bien ficelée, vraiment très prenante, un univers particulier, très bien travaillé. Je le conseille vivement! Une très très bonne lecture!
Lien : http://livresse.eklablog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cinder6
  13 septembre 2015
C'était vraiment pas mal comme roman. le début est assez lent mais on est déjà dans l'ambiance du petit village qui cache ses secrets. Même si au début, il ne se passe pas grand chose, on sent déjà le malaise et c'est ce qui fait qu'on continue la lecture. Vers la 350è page, cela devient intéressant et on entre dans le vif de l'action: kidnapping, découvertes de corps, meurtres(?), etc. Bref, on a envie de savoir ce qui se déroule dans ce petit village où les gens n'ont pas l'air si méchant mais dans lequel de drôle de choses arrivent depuis des décennies. Ajoutons à cela, un pasteur fort sympathique qui est, aussi, très anxieux, dans sa nouvelle église...On s'attache vite à ce dernier et aussi à la Famille Fletcher ( on espère que rien de grave ne va leur arriver). Pour finir, j'ai bien aimer le personne d'Evi et le fait que l'histoire d'amour ne prenne pas une trop grosse proportion sur l'histoire policière. Et bien entendu, j'ai adoré la fin: on est loin du tout est bien qui finit bien! Comme quoi certains événements mettent vraiment les vie sans dessus dessous et rien ne peut plus être comme avant après tout cela...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   25 octobre 2015
Si l'on avait posé la question à Tom quelques semaines plus tôt, il aurait peut-être répondu que le mois d'octobre était l'un de ses préférés. Parce qu'en octobre, les arbres commençaient à ressembler à des pommes caramélisées et que les champs labourés se teintaient de chocolat noir. Il aimait le goût qu'avait l'air sur la langue, vif et frais comme un bonbon à la menthe, et il adorait ce sentiment d'attente, à mesure qu’approchaient Halloween tout d'abord, puis la Guy Fawkes Night, le 5 novembre, Noël enfin. Cette année, cependant, il avait du mal avec toutes ces expectatives. Cette année, il n'aimait pas se projeter trop loin dans le futur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ladesiderienneladesiderienne   24 octobre 2015
Gareth traversa la pièce et s'agenouilla sur le tapis devant Tom. Puis il leva le bras pour caresser le front de son fils.
- Que s'est-il passé, mon vieux ? demanda son père, en passant sa main sur la tête de Tom.
Il leur raconta, bien sûr. Pourquoi ne l'aurait-il pas fait ? Ils étaient ses parents, les gens en qui il avait le plus confiance au monde. Il ne lui était pas venu à l'idée qu'il y a des choses que les parents ne peuvent se résoudre à croire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ladesiderienneladesiderienne   27 octobre 2015
Quelque chose se serrait dans la poitrine d'Evi, qui allait au-delà de l'inquiétude qu'elle nourrissait pour les enfants Fletcher. Une petite fille avait été gardée prisonnière toute sa vie - prisonnière d'un corps inutilement handicapé, et prisonnière sous son propre toit.
- Pourquoi ? demanda-t-elle. Pourquoi diable une famille violerait-elle la loi de la sorte ?
Jenny cligna par deux fois de ses yeux clairs, noisette.
- C'est vous la psychiatre, Evi. Essayez de deviner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ellane92Ellane92   17 novembre 2013
Ce n’était sans doute qu’un écho bizarre qui lui avait donné à penser que Joe se trouvait tout près. Mais Tom avait une drôle d’impression, ce même sentiment dérangeant qu’il éprouvait quand on le surprenait en train de faire quelque chose d’interdit. Et d’ailleurs, ne venait-il pas de sentir à l’instant le souffle de Joe dans sa nuque ?
Il fit une nouvelle tentative :
- Joe ?
- Joe, lui répondit sa voix en écho.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TatooaTatooa   23 mars 2013
L'enfant endormie avait de doux cheveux blonds, de la couleur du sucre filé. Elle était allongée dans sa poussette, profondément endormie au soleil. Un filet aux mailles serrées était tendu dessus, de haut en bas pour la protéger des insectes et de tout ce qui pourrait bien grouiller dans le jardin. Une boucle humide adhérait à sa joue rebondie. Son poing était pressé contre sa bouche, le pouce levé à angle droit, comme si elle s'était endormie en le suçant avant qu'une penée, dans un rêve, ne le lui ai fait recracher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1755 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre