AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : publie.net (01/01/1900)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :
(édition numérique)

Peut-on s’expliquer par la fiction avec un bouleversement théorique pour vous principal ? Mais cette rencontre, qui me vaut depuis lors une correspondance régulière, a un enracinement réel...
De toute façon, pour chacun de nous, Baudelaire reste incandescent. Un atelier central, qui concerne ce qu’on porte de chant et de rythme, mais aussi le rêve, et la ville.

La tombe de Baudelaire, où eut lieu la rencontre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
FaBmNrD
  10 février 2011
Une rencontre avec celui qui se dit le dernier descendant de Charles Baudelaire, un étrange énègumène qui veut apporter un nouveau regard sur l'oeuvre de son ancêtre.
court petit ouvrage qui amène à reconsidérer ses positions sur Baudelaire et sur la poésie du XIXe en général
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   12 décembre 2009
l’image projetée dans le rêve de ce à quoi contraint l’obstacle devant soi, et oblige à le laisser survivre comme obstacle par cet inachèvement : Baudelaire, qui traduisit avec la rigueur de son vers une prose, celle de Poe dans Metzengerstein ou Usher, ne trouvant la magie fantasmagorique de son fonctionnement, précisément, dans ce rendu hypnotique de la phrase et les creux promenés à mesure de l’avancée des rythmes, butant sur la traduction des poèmes (laissant donc à Mallarmé le soupirail possible où jouer à jeu égal, malgré la donne plus étroite, tout comme les Fleurs faisaient jeu égal avec l’entreprise gigantesque et obstruante de Hugo)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   12 décembre 2009
Spectacle somptueux de l’architecture des rêves, trop précis pour être livré aux mains étrangères et si Baudelaire a refusé de publier ces lignes, c’était seulement pour s’effrayer lui-même d’une audace susceptible de le détruire, lui, qui disait ces mots, et voyait en rêve ces choses ? Écriture tenue au bord de la destruction qui s’y annonce, et bientôt tout emporte. Ah, ah : "il nage autour de moi comme un air impalpable", la destruction même, au bord du gouffre invoquée et nommée, tout se tient. Fameux maîtres, Piranese et de Quincey, parlez-en,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de François Bon (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Bon
François Bon - L'incendie du Hilton .Le 22 novembre 2008, en pleine nuit, alerte incendie au Hilton Montréal. Quinze étages plus bas, sur trois niveaux souterrains, le Salon du livre. Les écrivains logés là, les footballeurs professionnels de la Gray Cup sont parmi les 800 personnes évacuées dans les couloirs du métro, une patinoire vide et le Tim Hortons, le bar de la gare centrale. Soudain la ville et ses buildings vus à l'envers, depuis les coulisses. Et tous ces livres dans le sous-sol vide. Construire les quatre heures d'un récit qui se tiendrait au plus près des quatre heures à errer dans la nuit, de 1h50 à 5h50 exactement, entre rencontres réelles ou rêvées, et l'idée renversée de la ville. Un incendie dans le livre ?Après Daewoo (2004), voici le grand retour de François Bon au roman.
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
586 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre