AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782017125426
542 pages
HLAB (03/04/2020)
3.77/5   31 notes
Résumé :
Depuis sa naissance, Bastet peut se transformer en jaguar, une capacité qu’elle et sa famille ont toujours pris soin de cacher.
Mais depuis son déménagement à Exeter, Bastet ne cesse de croiser le même homme. Un homme qui semble savoir à son sujet des choses qu’elle-même ignore…
Elle croyait être unique, elle se trompait.
Son secret n’en est plus un.
Dorénavant, où qu’elle ira, le danger rôdera.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 31 notes

Carole94p
  18 février 2021
Après avoir relu Twilight récemment je suis tombée sur un article avec une petite sélection de romans à lire. C'est donc vraiment par hasard que je suis tombée sur ce premier tome de Little Shade qui me faisait bien envie.

Dans Little Shade, nous suivons Bastet, qui s'apprête à emménager seule et devenir également propriétaire d'un café librairie. Depuis toujours elle a vécu sa vie de façon solitaire, avec sa mère adoptive, son père et sa soeur, Ariel. Mais elle est bien décidée à vivre sa vie comme une grande. En revanche elle ne s'attendait pas à tomber sur des gens étranges et surtout ayant la faculté de se transformer tout comme elle... elle qui pensait être seule à cohabiter avec un jaguar va se rendre compte que les meutes ne sont pas loin... tout juste de l'autre côté de la rue.

Vous l'aurez donc compris on plonge dans un univers d'Urban fantasy. Et autant vous dire que c'est totalement ma came. Il n'est pas sans rappelé Kate Daniels (que je vénère comme jamais). J'étais donc hyper enthousiaste à l'idée de découvrir Little Shade.
Je ressors de ma lecture assez partagée. En ce moment c'est beaucoup le cas. Little Shade a du bon et du moins bons.
Parlons d'abord des points négatifs.

L'héroïne, Bastet, se veut badass et qui n'a pas sa langue dans sa poche. A 28 ans, la jeune femme n'a aucun filtre. Ce qui généralement me plait bien dans les romans notamment dans le genre. Mais ici, c'est tellement extrême que ça en devient pénible. Elle n'est pas simplement têtue elle est bornée, et ce dans le mauvais sens du terme. Elle voit le mal partout et tout le temps (sauf quand elle le devrait). On veut l'aider, elle rejette tout et provoque. Ça en devient ridicule et plus d'une fois j'ai levé les yeux au ciel. Enfin, même cliché de la fille déjà présenté dans la meute et qui en veut a la nouvelle venue, pour mettre en avant cette dernière... mouais, mouais.

Ajouté à cela, le fait quelle craque littéralement pour tout les mecs qui passent par là. Et quand je dis tous, c'est tous. Alors bon à sa décharge ils pourraient tous avoir des carrières de mannequins (ce qui franchement n'est pas très crédible) mais en prime elle ne manque pas de vouloir embrasser quiconque se rapproche d'elle. A un moment donné il faut choisir... ce qui donne lieu à des tensions bizarres et même si on sent une romance venir entre elle et le grand manitou, elle ne perd pas de temps. Son nouveau meilleur ami (pourtant inaccessible), Hadrian, Rhys et j'en passe. Et on s'abstiendra de parler du syndrome de Stockholm...

Viens ensuite un point non négligeable à mes yeux. Alors certes en Urban fantasy on peut avoir des schémas similaires. C'est fréquent et on s'y attend. D'autant quand il est question de métamorphes. Mais là j'ai tiqué a de nombreuses reprises et ça m'a vraiment dérangée. Pour tout vous dire, on sent que la série Kate Daniels n'est pas loin. Les similarités entre les deux histoires sont telles que je les ai relevé durant ma lecture en me disant que trop c'était trop. L'héroïne badass, face aux Seigneurs des bêtes. le jeune qui lui sert de garde du corps, certaines répliques et même l'un des éléments cruciaux de l'histoire concernant le fait que les métamorphes peuvent mal tourner semble tout droit sortit de Kate Daniels. Alors oui, quelques détails ça peut passer mais là, au fil des pages ça s'accumule... ce qui est franchement dommage car le récit avait de quoi prendre une toute autre voie.

Ce qui m'amène aux points positifs. Little Shade est un premier tome intéressant. L'univers ne manque pas d'intérêt. On plonge assez facilement dans l'histoire et le style de l'autrice est plutôt agréable.

J'ai bien aimé le côté sauvage de sa forme animale et toute l'explication autour. Ce n'est pas un simple détail de l'histoire, il en fait partie intégrante. A tel point qu'on a presque l'impression qu'il s'agit de deux entités distinctes. J'ai d'ailleurs apprécié les passages où son jaguar prenait le contrôle (dans une certaine mesure). En revanche j'ai trouvé que parfois ils étaient un peu long.

Côté personnage secondaire, on est servis. Si l'héroïne m'a agacé bien souvent, sa petite soeur, Ariel, m'a beaucoup plu. J'ai aussi apprécié ce lien fort entre les deux soeurs. Côté masculin, il n'y a que l'embarras du choix. Comme je vous le disais plus haut, nous avons des mecs a gogo. J'ai bien aimé Mirko, Raad et les autres. J'avoue avoir bien apprécié le Primum dont je ne dévoilerais pas le nom ici. Il est mystérieux et assez intriguant. Même si finalement je l'ai trouvé bien gentil et pas super proche de l'image qu'il donne. Je suis curieuse de voir comment la relation (sous tension) va évoluer entre Bastet et notre inaccessible chef de meute.

Niveau intrigue, c'est plutôt pas mal. Malgré bon nombre de points négatifs, je suis allée au bout de ma lecture, ce qui est déjà une réussite. Même si concrètement j'ai vu venir certaines choses, je dois dire que les pages défilent sans problème et on a envie d'en savoir plus.

En conclusion, ce premier tome de Little Shade a du bon et du moins bon. J'ai été assez agacé par l'héroïne qui m'a semblé immature et non respectueuse des autres. Elle rejette tout d'un bloc comme une gamine et ça, ca a du mal à passer. le côté, je craque pour tout les mâles qui passent est aussi à revoir. Enfin les ressemblances avec Kate Daniels sont à mon sens le gros point noir du récit. J'espère que dans la suite, l'autrice s'émancipera pour proposer quelque chose de plus personnel et original. Pourtant, ce premier tome de Little Shade a du potentiel. J'ai beaucoup aimé l'univers, les personnages secondaires et l'intrigue promet encore de nombreux rebondissements. Je suis curieuse de voir ce que cela peut donner. Je lirais sans doute la suite pour découvrir tout ça
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AniaJay
  02 mai 2020
LITTLE SHADE – REVIEW
Nous suivons les aventures de Bastet, nouvellement arrivée à Exeter pour y installer son petit commerce et faire ses premiers pas dans la vraie vie d'adulte... Enfin, ça, c'est ce qui aurait dû se passer si Bastet n'avait pas eu la capacité de se transformer en jaguar et si elle n'était pas tombée sur d'autres spécimens dotés de cette même particularité !

Little Shade, c'est une bouffée de fraîcheur dans le monde déjà bien en vogue de l'urban fantasy. Des garous, on en voit, on connaît, ils sont revenus au goût du jour il y a de cela quelques temps et depuis, on s'en est peut-être lassé... Si c'est le cas, Little Shade est fait pour vous ! Parce que vous y découvrirez des garous comme on en voit peu, sous un jour totalement nouveau.
Mis en avant par la plume de l'auteure, on se trouve propulsé dans un univers duquel on doit encore tout apprendre. Bien entendu, certains codes sont respectés, pour ne pas nous perdre totalement (la meute et sa hiérarchisation, par exemple). Mais attendez-vous à une vision différente, à une communion étrange et prenante, entre l'animal et l'humain. Un point qui m'a littéralement fascinée. L'auteure a cette faculté de rendre une réalisme étonnant dans ses descriptions, à tel point qu'on s'y croit. Mais qu'on s'y croit vraiment !
Les personnages sont attachants, leur psychologie approfondie leur confère une profondeur non négligeable (et on sait tous que des personnages complexes, c'est au moins ce qu'il faut pour rendre un roman intéressant). L'intrigue est livrée gentiment mais sûrement, sans que le rythme du récit n'en pâtisse, à mon humble avis. On a des moments d'action bien marqués, mais aussi quelques temps calmes pour un équilibre que j'ai trouvé très harmonieux. Je ne me suis pas lassée une seconde du récit.
Les interactions et tensions entre les personnages nous tiennent en haleine et, même si Little Shade n'est pas catégorisé comme une romance, on sent qu'il se trame quelque chose de cet ordre, pour notre plus grand plaisir. L'intrigue ne tourne pas autour de ça, mais on s'imagine bien volontiers qui va finir avec qui.
Évidemment, le réalisme appelle à une certaine cohérence dans les actions et la psychologie du personnage, ne vous attendez donc pas à de l'insta love (comme on dirait en anglais) et des scènes de fesses à tout bout de champs. Je précise parce que c'est devenu monnaie courante, je trouve. Non, ici, l'auteur construit les relations entre ses personnages de façon méticuleuse. Ils apprennent à se connaître et nous apprenons à les connaître.
Concernant les points « négatifs », je n'en ai vraiment pas trouvé beaucoup. Il s'agit du premier roman de l'auteure et, malgré une plume travaillée et intéressante, on note quelques répétitions dérangeantes ou une ou deux tournures de phrases qui pourraient être revues. Rien qui n'entrave réellement la lecture, même si, comme moi, vous êtes un peu tatillon sur ce point. C'est très certainement quelque chose qui va tendre à s'améliorer au fil du temps, j'ai tout confiance à ce niveau !
En somme, c'est une lecture que j'ai énormément appréciée, qui m'a transportée et marquée. Je la conseillerai sans aucun souci à tout amateur d'urban fantasy, je pense que c'est réellement un must have et Little Shade apporte cette touche d'originalité qu'on voit peu. Vous ne serez pas déçu ! Pour ma part, j'ai hâte de lire le tome suivant !:D
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
valentbarbero
  12 avril 2021
Bon pour me rattraper, je vous post une des chroniques que j'ai pas pu faire la semaine dernière.
Il est temps de vous parler de ma lecture de la saga Little shade de Maeva Bonachera.
Dans cette saga en trois tome, on suit Bastet une jeune femme qui a la capacité de se transformer en Jaguar. Son secret n'en est plus vraiment un lorsqu'elle déménage à Exeter et tombe sur d'autre personne comme elle. Mais cette nouvelle vie, n'est pas de tout repos et très vite le danger rôde.
Alors, je dois le dire, ce n'est pas un coup de coeur mais j'ai bien aimé cette série. Ca ne plaira pas a tout le monde et il faut laisser de côté certaines imperfections pour apprécier l'histoire.
La plume est jeune et il y a parfois des longueurs et des répétitions. Mais on remarquera une nette évolution entre le tome 1 et le tome 3 ce qui est très positif.
En ce qui concerne les personnages : Bastet m'a plutôt agacé au début : elle se plaint tout le temps, fait des caprices, elle se comporte comme une gamine mais finalement j'ai appris à l'apprécier au fur et à mesure qu'elle évolue dans cet univers, qu'elle mûrit. Néanmoins je trouve qu'elle ne sait pas vraiment ce qu'elle veut...
Les personnages masculin sont un peu plus sympa mais bon, clairement un peu cliché : le meilleur ami gai, le chef intransigeant sauf avec elle...
Ce qui m'a agacé : le triangle (et plus) amoureux qui se met en place des le début. Heureusement dans la suite ça se calme.
J'ai adoré le tome 3 car on retrouve des chapitre du point de vue du personnage masculin, ce qui m'a vraiment manqué au début car j'aurais aimé avoir sa vision de Bastet.
J'ai aimé l'intrigue, je dirais pas que c'est original mais elle est plutôt logique et bien menée. Les questions que l'on se pose sont à peu près résolu, à une exception.
Je trouve que la fin est un peu ouverte et les épilogues laissent entendre que tout n'est pas résolu, ce qui me laisse sur ma fin...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
llyza
  29 avril 2020
Du bon, du très bon, du moins bon, du trop long... cette lecture est difficile à déterminer car elle a de très belles qualités à commencer par la plume de l'autrice et le temps qu'elle a pris pour planter le décor, l'aspect travaillé de son univers mais elle nous a pondu une héroïne assez insupportable. Et trop de mecs autour. *grogne*
C'est quand même un élément important car ce tome est avant tout centrée sur elle, des choix étranges et incongrus, le fameux personnage qui se veut badass et qui l'ouvre quand il faut se taire. C'est assez risible à la fin, et un autre point c'est tous ces mecs autour d'elle, à croire qu'ils veulent tous se la faire ou alors c'est elle ? Ah et forcément, la concurrence vient d'une nana qu'on qualifiera de "barbie"... évidemment ! La fameuse jalousie féminine qui permet d'encenser ton personnage... je radote car c'est quelque chose que je reproche quasiment à chaque livre. Heureusement, qu'il y a d'autres nanas et d'autres amitié, ou alors la relation avec la frangine qui est assez touchante remonte un peu de mon féminisme.
Pourtant, niveau personnages, il y a aussi beaucoup de diversité et de niveaux de pouvoirs masculins ou féminins, jeunes ou vieux. Si au départ ça rappellera beaucoup Kate Daniels (prise d'un jeune sous son aile, surnom, danse de séduction entre Alpha, limite la vieille Alpha...), ça évolue au fur et à mesure vers un truc bien propre à l'auteur. Par contre, faut vraiment faire quelque chose avec les 50 pélos qui lui tournent autour, c'est usant car on ne sait pas ce qu'elle veut. Se la jouer fausse modestie ? Il faut clairement dessiner ses attentes et ses objectifs et arrêter de jouer sur une tension sexuelle un peu au rabais.
Niveau intrigue c'est beaucoup trop léger et c'est assez bizarrement amené, on se retrouve avec de longs passages. le rythme en souffre, il y a trop de longueurs qu'il aurait été préférable de supprimer car elle n'apporte pas grand chose à l'histoire. Par exemple les chapitres en italique quand elle est inconsciente et que son double prend part d'elle, on en a eu combien ? 4 ou 5... Beaucoup, beaucoup trop, c'est d'un pénible ! C'est peut-être juste moi mais j'ai du mal avec cette technique, 3 paragraphes pas plus au delà j'ai l'impression que l'auteur remplit son livre et ne sait pas nous raconter autrement qu'avec des moments hors du temps. Perso, je finis par les zapper.
J'ai accentué sur les points qui m'ont le plus saoulée et c'est regrettable mais j'ai eu du mal à en faire abstraction. Il y a une jolie plume qui ne demande qu'à voir une héroïne se développer, grandir et surtout s'affirmer en tant que femme. Elle a 28 ans, elle a des responsabilités... donc un peu moins de jérémiades et un peu plus de Girl Power. Je l'attends au tournant.
Lien : https://booksnunicorns.com/p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lyohranel
  25 février 2021
J'ai vraiment passé un bon moment de lecture même s'il est vrai que j'ai mis du temps pour arriver au bout de ces 500 pages. Il faut dire que c'est condensé!
L'univers est complet et construit. Il reprend les codes de la bit-lit tout en se l'appropriant. L'auteur à pris soin de poser les bases et de nous faire découvrir ses métamorphes et leur fonctionnement. C'est crédible, on se prend au jeu. On veut en savoir plus sur leur manière de vivre, sur leur moralités et leur univer. L'auteur prend son temps et c'est tout autant une qualité que parfois un défaut.
C'est peut être l'un des seul reproche que je pourrais faire à ce livre, il y a quelque longueur. ça et son personnage principal...
Si j'apprécie le soin que l'auteur à porté à le rendre dense ( Bastet est vraiment complète, on se met à sa place, on rie, pleure et crise avec elle. D'ailleurs on sent que l'auteur à pris un soin particulier à construire tous ses personnages. Ils ont tous un caractère propre, ils sont crédibles et c'est vraiment une plus value pour le roman!) j'ai eu plus de mal avec son côté indécis. Elle est entouré d'une tripoté de "male" et son cerveau saute de l'un à l'autre comme si elle hésitait devant un buffet. Faut-il vraiment qu'une femme lorsqu'elle rencontre un homme, ne l'évalue qu'à sa potentialité en tant que partenaire sexuel? Dans toute cette variétée de personnage hétéroclite, j'ai trouvé vraiment dommage d'en revenir toujours à ce point, d'autant plus que l'auteur nous offres une belle pallette de caractère différent. J'espère que la suite s'éloignera un peu de ce côté "harem" qui as pu biaiser ma lecture.
En dehors de cela, l'écriture est fluide et c'est vraiment un plaisir de se plonger dans ses lignes. J'attend avec impatience la sortie du deuxième tome en relié pour la lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
JujuBqtJujuBqt   07 avril 2020
— Sors de chez moi immédiatement, prince de mes deux !

Il me montra ses dents, et son rictus était loin de ressembler à un sourire. Je l’imitai. Au concours de « les as-tu vues ? », nous pouvions jouer toute la nuit.

— Je ne me prends pas pour un prince. Je suis un roi, au cas où cela t’aurait échappé.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : métaphoreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1282 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre