AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782265144354
336 pages
Éditeur : Fleuve Editions (12/03/2020)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 75 notes)
Résumé :
Après quatre ans de silence, Pierre-Marie se décide à envoyer un mail à Adeline au sujet d’un carnet noir qu’il aurait oublié et dans lequel il cherche à retrouver une petite phrase de trois lignes qui serait, dit-il, un excellent début de roman. Prétexte évidemment pour reprendre contact après une longue période passée prostré après son « grand malheur » comme il l’appelle. Mais Adeline a bien d’autres projets que de chercher ce carnet. Sa vie est à un tournant pui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  03 avril 2020
Voici la suite tant attendue du truculent Et je danse aussi !
Nous retrouvons Adeline et Pierre-Marie quatre ans plus tard. Séparés, chacun a refait sa vie tant bien que mal sans pour autant s'être oublié. Il faut bien avouer que leurs échanges épistolaires avaient un goût champêtre et délicieusement sentimental.
Quand Pierre-Marie recontacte Adeline afin de lui transmettre un manuscrit oublié chez elle, Adeline est sous le choc. Pierre-Marie ! Énervée puis radoucie, ces deux-là retrouvent très vite leur complicité d'antan. Si Pierre-Marie édulcore son quotidien, Adeline se laisse aller à des confidences sur son couple avec Ben et son expatriation très prochaine au Canada.
Je m'attendais à retrouver la fraîcheur pétillante du premier tome ici mais les deux auteurs ont pris le parti de meubler leur roman sur des suites d'aventures rocambolesques avec un mari narcissique pas prêt à lâcher son épouse Adeline, sa proie aussi facilement. du coup, la suite ressemble un peu plus à un polar burlesque, on perd les échanges épistolaires, on découvre d'autres personnages secondaires, on ajoute quelques complications. L'ensemble ne m'a guère convaincue. J'aurai préféré une histoire plus simple, moins tordue avec les mêmes ingrédients que dans Et je danse aussi. de l'humour, de la tendresse, des personnages plus ancrés et plus attachants. Pierre-Marie m'a semblé très creux et moins fanfaron. Adeline, un peu plus éteinte que lumineuse.
Un moment de lecture sympathique mais qui ne restera pas gravé dans ma mémoire.
#OhHappyDay #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          886
Didili
  25 avril 2020
Quand j'ai su que les deux auteurs avaient récidivé avec un livre à 4 mains reprenant les aventures d'Adeline et de Pierre-Marie les personnages de "Et je danse aussi ", j'ai postulé pour le lire sur Net Galley et je l'ai obtenu, yes ! Merci beaucoup ! Cette lecture a été faite encore en numérique... et sans liseuse...
Le premier livre "Et je danse aussi ", je l'ai beaucoup aimé, grâce à sa légèreté, son humour et ses échanges par mails entre une lectrice et un écrivain. Vous pouvez retrouver mon avis en cliquant ICI (lecture en août 2016) !
Les deux auteurs se sont bien amusés et ils récidivent donc avec "Oh happy day", en nous permettant de retrouver Adeline et Pierre-Marie. 4 ans se sont écoulés dans la vie des protagonistes, comme pour l'édition de ce deuxième livre (un chouette clin d'oeil ;-).
Ce saut en avant nous permet de comprendre qu'après la rencontre réelle tant attendue et la vie en commun, Adeline et Pierre-Marie se sont séparés. Je ne me souviens plus si nous en étions là dans le premier livre ... Mince alors je n'ai retenu que le positif... Je ne crois pas pourtant qu'à la fin ils se séparaient.
Bref, toujours est-il que les auteurs se positionnent 4 ans plus tard et que l'on retrouve Adeline et Pierre-Marie mais vivant chacun de leur côté.
Pourtant Pierre-Marie reprend contact par mail avec Adeline sous prétexte de récupérer un carnet qu'il lui avait laissé quand ils étaient ensemble.
Quatre ans se sont écoulés dans le silence de l'un et de l'autre et en quatre ans les vies de ces deux là ont pris des directions différentes.
Pierre-Marie se relève d'un épisode douloureux et Adeline a décider de suivre son jeune mari au Canada à Toronto pour s'occuper entre autre de sa belle-fille, la jeune Eliette et faire éditer son premier livre.
Les échanges de mails vont renouer les liens entre ces deux là. Ils seront l'occasion pour l'un comme pour l'autre de faire leur introspection et de faire une mise au point sur leur situations actuelles.
Tout n'est pas rose pour l'un comme pour l'autre. Adeline s'est emmêlée dans une relation toxique avec son jeune mari qui se révèle un énorme pervers narcissique et Pierre-Marie se sent vide et seul et n'arrive plus à écrire.
Alors la petite étincelle se rallume dans le coeur de Pierre-Marie qui, redevenu confident d'Adeline, va tout faire pour sauver celle-ci. Il embarque alors son vieil et amusant ami, Max pour une expédition punitive qui prendra un drôle de tour...
Mais chut, que je ne peux pas vous en dire plus !
Dans ce livre nous avons des situations plus rocambolesques que dans "Et je dans aussi" , un brin plus caricaturales mais aussi plus tristounes...
J'ai lu néanmoins avec plaisir ce livre, mais je l'ai beaucoup moins aimé que le premier, qui avait beaucoup plus de fraîcheur et d'humour. Émotions des premières rencontres sans doute...
Et puis j'ai été frustrée de ne pas vivre un peu plus leur vie en commun à ces deux là.
Je remercie Net Galley pour cette lecture divertissante
et l'histoire de cette femme et de cet homme, chabadabada ♥
#OhHappyDay #NetGalleyFrance
Je vous conseille de les découvrir dans "Et je danse aussi"
et si vous le souhaitez, tout comme moi,
les retrouver dans "Oh Happy Day " !

Lien : https://imagimots.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
AudreyT
  07 avril 2020
****
Après quatre années de séparation et de silence, Pierre-Marie se décide à renouer le dialogue avec Adeline. Il faut dire que c'est plus que du courage qu'il lui faut pour oser écrire à cette femme dont il était amoureux et qu'il a quitté du jour au lendemain, avec une pseudo explication. Mais elle lui manque, tout comme leur échange de mails, et avec un peu de chance, il arrivera à se faire pardonner... Mais Adeline a refait sa vie, restera-t-il une petite place pour Pierre-Marie ? Rien n'est moins sûre...
C'est avec plaisir, et étonnement, que je retrouve Adeline et Pierre-Marie. C'est vrai qu'on les avait quitté bien tristement il y a 5 ans... Ils nous avaient pourtant appris à rire, à prendre la vie du bon côté, et à croire aux belles rencontres...
Nous revoilà donc en compagnie de ces deux protagonistes. le temps a passé, l'eau a coulé et ils sont prêts pour le pardon... Enfin, ils vont tout du moins essayer de renouer le lien si fort qui les unissait.
Adeline est mariée, elle déménage pour Toronto. Pierre-Marie sort d'une longue dépression dans laquelle un terrible malheur l'a plongé quelques années plus tôt.
Quelques mails plus tard, ils sont de nouveau soudés. Et nous avec !!! On lit avec avidité leur mail, on plonge dans les aventures d'Adeline et les traits d'humour de Pierre-Marie. Et puis on espère si fort qu'ils vont enfin comprendre qu'ils sont faits l'un pour l'autre !!
Une fois de plus, Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat nous enchante... Ils nous entrainent avec eux dans la vie de ces deux personnages qu'on croirait nos "vrais" amis. C'est là toute la magie de l'écriture...
Un grand merci à NetGalley et à Fleuve Editions pour ce tendre et doux moment...
Lien : https://lire-et-vous.fr/2020..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
montmartin
  09 mai 2020
Dans ce nouveau roman toujours écrit à quatre mains, nous retrouvons avec plaisir les personnages de « Et je danse aussi ».
Pierre-Marie écrivain reconnu, ancien prix Goncourt se décide à reprendre contact avec Adeline, après quatre ans de silence. le prétexte ? Un carnet noir qu'il aurait oublié chez elle lors de leur séparation. Voilà donc les deux « ex » qui recommencent leurs échanges épistolaires par mails interposés. Pierre-Marie ne désespère pas de retrouver sa belle. Oui mais Adeline va déménager à Toronto pour suivre Ben, son nouveau mari.
De la Drôme au Canada, nous sommes embarqués dans un récit grand-guignolesque. Même si le lecteur, comme pour leur premier roman, n'a plus la surprise de la construction originale, une suite de mail, la lecture est plaisante. de temps en temps, on frise un peu le grotesque, l'histoire est tordue mais reste cocasse. Voilà le genre de livre à lire pour ne pas se prendre la tête pendant cette période sombre et incertaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
stokely
  16 mai 2020
Dans mes souvenirs j'avais trouvé Et je danse aussi plutôt original par sa forme épistolaire et plutôt léger, ici dans la suite Adeline et Pierre-Marie passe par des sujets moins joyeux (quoique le deuil était au programme du premier opus également).
Tout commence lorsque Pierre-Marie envoie un e-mail à Adeline pour récupérer un petit carnet noir, depuis sa fuite ils n'ont pas repris contact l'un avec l'autre, Pierre-Marie n'a pas publié d'écrit depuis 10 ans et Adeline s'apprête à partir vivre au Canada avec son mari.
Petit à petit ils vont ainsi renouer le contact sous ce prétexte du petit carnet et Pierre-Marie va au fur et à mesure se rendre compte que tout ne va pas si bien dans la nouvelle vie d'Adeline, il va entraîner d'ailleurs un de ces amis pour aider celle-ci. Ces passages avec Max et Josy sont d'ailleurs à mes yeux les plus sympathiques à lire.
Il y a moins de surprise dans ce récit car le premier donne le ton de l'épistolaire et j'ai trouvé l'histoire un peu plus triste que la précédente également, j'ai trouvé certaines situations vraiment improbables pour des gens qui ne sont pas vus depuis des années.
Cependant cela reste agréable à lire la et se termine facilement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   03 avril 2020
Et si, finalement, le monde se divisait en deux catégories de personnes ? Les premières traversent l’existence avec facilité et désinvolture, elles semblent considérer le bonheur comme un dû  : elles veulent une maison, elles l’achètent ; elles ont envie de découvrir le vaste monde, elles y vont ; elles désirent des enfants, elles en font, quoi de plus naturel ? Dans la seconde catégorie, à l’inverse, on trouve tous ceux qui doivent souffrir, soulever des montagnes pour arracher les miettes d’un bonheur qui à leurs yeux ne va pas de soi ; les clandestins du bonheur, les pénitentes comme Adeline.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
LadybirdyLadybirdy   02 avril 2020
Tu as écrit que tu étais «tombée amoureuse» de moi. Ça m’a ému parce qu’il y a quelque chose de naïf et d’adolescent dans cette formulation. Merci de nous laisser croire qu’à nos âges et surtout au mien nous pouvons encore graver des cœurs sur les arbres.
Commenter  J’apprécie          332
DidiliDidili   25 avril 2020
Il se surprit à penser de nouveau à son projet d'écriture. Il aurait donné beaucoup pour se retrouver à archer sur les chemins autour de la Bégude, à y enflammer son imagination, et rentrer presque en trottinant pour se jeter sur son ordi et écrire. Les personnages de fiction ne vous trahissaient jamais, même les pires, puisque c'était vous-mêmes qui inventiez leurs trahisons et qu'ils ne faisaient que jouer leur rôle en bon petits soldats de votre histoire. Vous pouviez organiser le monde à votre convenance, punir et récompenser. Vous pouviez vous permettre toutes les fantaisies : faire des bons dans le temps par exemple, revenir en arrière ou vous propulser en avant. Vous pouviez écrire "Trois mois passèrent". En comparaison, la réalité était lente, pisseuse, vide de sens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
YdamelcYdamelc   15 mars 2020
Longtemps je me suis dit que je mourrais sans avoir pu décider au juste si la vie était une tragédie ou une grosse poilade. Aujourd'hui je sais qu'elle n'est ni l'une ni l'autre. Elle est juste là, sidérante d'inventivité, parfois difficile à tordre, mais parfois si incroyablement, miraculeusement, éperdument (merde pour les adverbes)... belle.
Commenter  J’apprécie          180
LadybirdyLadybirdy   01 avril 2020
Écrire à Adeline et recevoir ses réponses lui manquaient cruellement. Pire : en quittant cette femme, quatre ans plus tôt, il avait sans doute commis l’erreur la plus magistrale de toute sa vie amoureuse.
Commenter  J’apprécie          280
Videos de Anne-Laure Bondoux (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-Laure Bondoux
Et si on échangeait sur la relation mère-fille dans la littérature ado & jeune adulte d'aujourd'hui ? Ou plutôt "LES" relations, tant elles peuvent être variables, conflictuelles, bienveillantes, malsaines, aimantes...
autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le temps des Miracles #DéfiBabélio

Quel est le prénom du héros ?

Vladimir
Koumaïl
Igor
Stambek

9 questions
83 lecteurs ont répondu
Thème : Le temps des miracles de Anne-Laure BondouxCréer un quiz sur ce livre
.. ..