AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747016358
Éditeur : Bayard Jeunesse (01/09/2005)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 146 notes)
Résumé :
Bella Rossa est une jeune femme aux cheveux flamboyants et à la vitalité hors du commun.
Pourtant, depuis sa naissance son existence n'est qu'une suite de calamités. Lorsque la guerre arrive jusqu'à Maussad-Vallée, elle décide que le moment est enfin venu de partir à la recherche de la fortune : elle a son idée ! Et tant mieux si, en chemin, elle trouve le bonheur... Embarquant son père paralysé et sa collection de casseroles, Bella Rossa se met en route vers... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Lakanal3eme7
  15 avril 2013
J'ai aimé ce livre car il permet de s'évader dans les contrées de l'Ouest de l'Amérique. On se laisse facilement imaginer les paysages que rencontrent les personnages principaux. Pépites est un livre simple et rapide à lire malgré ses 350 pages.
J'ai trouvé l'histoire intéressante, elle parle de Bella Rossa, une jeune femme à qui il n'arrive que des calamités, vivant dans une ferme avec son vieux père paralytique. Un jours alors que la guerre arrive dans son village, Bella décide de partir vers l'Ouest en tant que colporteuse avec seulement une vieille charrette, deux vaches maigres et quelques casseroles et autres ustensiles.
Mon personnage préféré a été Bella Rossa car malgré les nombreuses misères qui lui arrive pendant l'histoire, elle arrive à rester forte et trouve toujours une solution.
Durant son voyage, la jeune femme va rencontrer beaucoup de personnes que l'on ne peut que détester. Mais aussi, certaines rencontrent vont lui permettre de voir la vie sous un nouveau jour, ce qui n'est pas plus mal.
Bella Rossa est, au début, une jeune femme qui a la vie dure et n'a que son père auprès d'elle alors qu'à la fin, elle se retrouve avec une petite famille et a un mode de vie totalement différent.
J'ai aimé ce livre et donc je le conseille car j'ai trouvé l'histoire entraînante et sans aucun ennui. Par contre, les amateurs d'action et de sensations fortes s'abstenir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
fauteuil
  21 juillet 2015
Excellent ! J'ai été entièrement dépaysée. Malgré la rareté des descriptions des paysages, je me suis parfaitement imaginée l'ambiance caniculaire, les plaines desséchées, les dames distinguées, bien pouponnées qui se pavanent dans les vieilles villes, les hommes avec leurs cigares à la main en permanence, la vieille carriole remplie de bibelots... Ce fût un réel plaisir pour moi d'avoir lu ce roman.
Les personnages sont vrais et très attachants. Je ne sais absolument pas comment Anne-Laure Bondoux a su me rendre Jaroslaw et Lom'Pa sympathiques, mais c'est chose faite en tout cas, et ce malgré tous leurs actes et trahisons. Quant à Bella Rossa, bien sûr, elle m'a plue du début à la fin, avec son caractère bien trempé, sa volonté d'acier, ses faiblesses, son amour pour Jaroslaw, sa force et son courage (n'oublions pas non plus sa poitrine monumentale :)).
L'histoire est au départ pas particulièrement novatrice mais très vite les rebondissements affluent, nous permettant ainsi d'apprécier pleinement cette lecture.
La fin, bon, c'est une jolie fin, pas très compliquée cette fin, mais Bella Rossa la mérite bien cette fin, avec toutes les difficultés qu'elle a rencontrées lors de son périple, avec toutes ces calamités qui lui sont tombées dessus, maigrement récompensées par quelques secondes de bonheur...
L'écriture, le style... Il ne faut sincèrement pas compter sur ces choses-là. Anne-Laure Bondoux n'a pas un réel style qui lui est propre, son écriture est fluide mais le vocabulaire pas très varié... Heureusement, ces détails sont vites pardonnés par le reste du bouquin !
Voilà ce que j'appellerais une très bonne lecture qui fait du bien, pas du genre qui se lit forcément à la plage (je n'aime pas trop associer un livre à une lecture de plage, ça me paraît trop fleur bleue, comme si c'était un roman facile où tout est beau, bien soigné...), mais qui nous donne le sourire au lèvres accompagné par un regain d'espoir. Je le recommande fortement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
charlitdeslivres
  27 juillet 2016
Je continue à découvrir l'univers de cette auteure. D'ores et déjà, je peux réaliser la richesse de chacun de ses romans. Ce deuxième livre me montre un nouveau monde, complètement différend du précédent et pourtant tout aussi excitant. Je dois bien le reconnaître, plus les livres passent et plus je suis subjuguée par cette auteure qui manie aussi bien les mots que les situations alambiquée. J'aime me perdre dans l'univers d'un auteur qui m'emmène à chaque lecture dans une partie du monde, de son monde !
Avec « pépites », l'auteure nous dresse un western moderne où notre héroïne à des faux airs d'une Calamity Jane. Aussi sauvage et indépendante, elle mène sa vie comme elle l'entend et sera bien dresser tous les hommes sur son passage. Ce livre est très différend du précédent car même si l'histoire est également profondément triste, sur fond de guerre, violence et autre horreur, on nous le conte avec un rythme beaucoup plus soutenu. le roman va vite, à la vitesse de notre héroïne, qui ne perd pas un instant pour mener à bien son projet : faire fortune ! Des tous les personnages que l'on rencontrera lors de cette lecture, c'est indéniablement Bella Rosa qui mène à bien ce livre. On devient nomade, commerçant, parent, orphelin, tout cela pour pouvoir vivre une journée de plus à ses côtés.
Le ton est plus intense ici également. On ressent la tristesse de notre Bella Rosa qui tente coûte que coûte de parvenir à son but malgré toutes les calamités qu'elle a connu. Beaucoup plus rythmé que le précédent, on se perd dans les méandres d'un pays rongés par les hommes et ces travers : la boisson, le jeu, la guerre et les filles de joies. Ce roman reste néanmoins rempli d'espoir malgré son sujet d'une profonde détresse. Tout le livre est porté grâce à la personnalité de notre jeune héroïne, cette femme haute en couleur qui se débrouille pour mener sa vie comme elle le souhaite. Farouchement belle et farouchement sauvage notre héroïne tient à bout de souffle ce roman. J'aime ces personnages entiers qui ne font pas dans la demi-mesure, fière de leur parcours et leurs origines, ils n'hésitent pas à gravir des montagnes, et nous entraîne avec eux par delà les mers !
Livre d'aventure et roman d'apprentissage. Cette lecture a su me charmer autant que son personnage principal. Un véritable délice. Drôle, frais et inventif, Bella Rosa est indéniablement une femme fière et sûre d'elle qui vous donnera l'envie de mener à bien vos rêves les plus fous !
Lien : https://charlitdeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Shan_Ze
  08 avril 2013
Bella Rossa a vingt ans, une chevelure rousse et une poitrine incroyable. Elle habite à Maussad-Vallée avec son père impotent. Lorsque la guerre passe par son village, elle pense que c'est le bon moment pour partir chercher fortune... Elle fera des rencontres heureuses et d'autres moins. Est-ce que la fortune sera au bout du voyage ?
Pépites, ce sont au début ces balles qu'elle reçoit dans le ventre, mais elles signifieront aussi autre chose dans l'histoire. C'est un peu comme un conte, une aventure, une quête. On embarque assez vite dans l'histoire même si les personnages sont assez caricaturaux. J'ai eu un peu de mal avec ce Jaro mais j'ai trouvé Long'Pa amusant. Je me suis moins attachée à l'héroïne Bella Rossa...
En tout cas, une belle découverte, pour l'aventure et l'humour omniprésent. Une auteure que je relirai.
Commenter  J’apprécie          70
dameducdi
  20 février 2011
Bella Rossa vit dans le mythique Ouest Américain, à Maussad Vallée. Elle a 20 ans et son surnom lui vient de sa flamboyante chevelure mais aussi de sa forte poitrine qui attire de nombreux regards et des quolibets charmants ... Mais Bella Rossa n'est pas une fille facile, elle est têtue, ambitieuse et bien décidée à quitter le trou à rat qui lui sert de maison. Elle a une idée pour quitter cet enfer crasseux et étouffant : partir vendre des casseroles dans une cariole. Mais sa détermination se heurte à des obstacles de taille : elle va devoir embarquer son père paralysé et alcoolique et affronter la guerre qui sévit dans sa région... sans compter le pire : sa rencontre avec le séduisant Jaro, un soldat manchot qui a la braguette qui le démange beaucoup trop...

Bon, je ne suis pas objective, je suis fan d'Anne-Laure Bondoux, que ce soit avec Les Larmes de l'Assassin ou avec La vie comme elle vient dont j'ai déjà parlé ici. Là, ça tombe bien, c'est un peu un mélange des deux. On retrouve l'ambiance Western-Sergio Leone du premier, mais avec l'humour et la tendresse du deuxième. Parce que derrière le résumé qui pourrait laisser croire à un roman aux thèmes lourds et pesants se cache une vraie pépite (ça tombe bien, c'est le titre!). le personnage de Belle Rossa est complexe, drôle, tragique, courageuse mais aussi téméraire. Elle couche, elle s'emporte, elle s'énerve et elle est grossière... Et puis elle est amoureuse, désespérement amoureuse d'un goujeat sans nom, Jaro, pour qui le lecteur développe pourtant une véritable affection. Et puis ce père, Lom'pa, insupportable sur bien des aspects, apparaît finalement comme un vieux monsieur plutôt sympathique par sa gouaille, son franc-parler et ses blessures secrètes. Les rebondissements sont inattendus, Belle Rossa et son improbable troupe croise des évangélistes fous, des photographes français perdus dans le désert, des indiens chamanes,... le style est vif, alerte, on ne s'ennuit à aucun moment et on est conquis par le destin de la fille aux trop gros seins!
Lien : http://ladameducdi.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   20 janvier 2019
Bella Rossa est une jeune femme aux cheveux flamboyants et à la vitalité hors du commun. Pourtant, depuis sa naissance son existence n'est qu'une suite de calamités. Lorsque la guerre arrive jusqu'à Maussad-Vallée, elle décide que le moment est enfin venu de partir à la recherche de la fortune : elle a son idée ! Et tant mieux si, en chemin, elle trouve le bonheur... Embarquant son père paralysé et sa collection de casseroles, Bella Rossa se met en route vers l'Ouest. Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'elle manquera de mourir par la faute d'une pépite et que l'Ouest lui réserve des rencontres aussi dangereuses que formidables. Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'il existe des pépites plus précieuses que celles des chercheurs d'or...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fauteuilfauteuil   22 juillet 2015
Elle avait cru que Jaroslaw lui appartenait, que leur amour était une évidence, et qu'il suffisait de dormir collé l'un contre l'autre pour que cela dure toujours. C'était une erreur.
Commenter  J’apprécie          60
opera64opera64   06 décembre 2013
Il connaissait ça, lui aussi. Le désastre qui suit le deuil, le gouffre dans lequel on est précipité, comme si la vie n'était plus rien qu'une longue chute, une dégringolade dans le néant. p 295
Commenter  J’apprécie          40
Maya26Maya26   06 février 2017
Sous la bâche, Jaro et Bella Rossa se jaugeaient, dressés face à face, dans une tension qui ne faiblissait pas. Les pensées bouillonnaient follement dans l'esprit de Bella Rossa. Elle n'avait toujours pas répondu à la question de Jaro : que pouvait-il faire? Renoncer à courir les jupons, bien sûr ! C'était la réponse, mais elle n'allait tout de même pas s'abaisser à la lui souffler. Ca prendrait le temps qu'il faudrait, mais il devrait trouver lui-même la solution.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LaLoLaLo   10 mars 2011
Bella Rossa se détendit, bu d'un trait la moitié de sa pinte, et décida qu'ils allaient rester quelque temps dans ce pathelin. Après tout, si les collines d'ici fabriquaient de l'or, tous les espoirs étaient permis ! Et, si l'existence ressemblait à une flaque de boue, rien n'interdisait de croire qu'il n'en sortirait pas, un jour, une pépite.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anne-Laure Bondoux (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-Laure Bondoux
Avis sur Valentine ou la belle saison à 3:06
autres livres classés : far westVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pépites

Quel était le vrai prénom de Bella Rossa?

Rossalina
Rosie
Belinna

7 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Pépites de Anne-Laure BondouxCréer un quiz sur ce livre
.. ..