AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221193245
Éditeur : Robert Laffont (12/05/2016)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Il lui dit qu'il la trouvait belle. Qu'il avait regardé son corps, qu'il devinait splendide, ses hanches, ses jambes, ses mains, ses pieds, adorables dans ses chaussures ouvertes, la manière qu'elle avait de tenir sa tête, son rire, sa voix, ses poignets, et son visage, et ses yeux, si merveilleux. Il lui dit qu'elle était rare, unique, une femme, une seule. La seule, la plus belle. Superbe.
Elle manqua de se trouver mal.
Elle n'avait pas touché son ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
torpedo
  18 juin 2018
Vous aimer. Un roman très court, percutant, sur une passion réciproque. Au premier abord, un écrit un peu fleur bleue. La situation est racontée du point de vue d'une femme dont on ignore le nom. Il y a beaucoup d'ellipses, notamment sur sa vie famililale car tout est centré sur cet amour platonique qu'elle éprouve pour un homme (dont on ne sait rien). Une femme qui se sent revivre, dont le coeur chavire à la pensée de l'être aimé, qui respire au rythme des messages reçus et envoyés sur son téléphone.
Cette passion nous questionne sur les sentiments d'infidélité, de culpabilité, de remords, de bonheur aussi. Une hypothétique promesse de bohneur mérite-t-elle de sacrifier la routine, le quotidien que l'on subit.
Un livre qui m'a émue par la franchise du propos.
Commenter  J’apprécie          581
fanfanouche24
  26 juillet 2016
Une histoire somme toute très banale: une femme après dix années de mariage, une famille recomposée... se sent inexistante, transparente vis à vis de son compagnon, qui n'a à la bouche que reproches et récriminations... La magie de l'amour, des sentiments semblent avoir été engloutis par le quotidien, la banalité des choses...

Une rencontre... imprévue entre cette femme et un homme lors d'un déjeuner professionnel, et le ciel s'illumine à nouveau... Pour préserver leurs familles respectives, ils se font une promesse: ils ne feront jamais l'amour... seulement ces exigence et retenue ont un effet inverse de celui espéré !!
Un roman qui pourrait sembler à l'eau de rose, faussement léger . Il est question d'idéal amoureux, de magie, de flamboyances , à préserver dans nos élans amoureux:
ne pas laisser le quotidien ternir, disqualifier les attachements intenses, pour lesquels nous devons rester vigilants afin qu'ils restent à la hauteur de nos rêves... et ce n'est pas une mince
tâche !!
"Cette subtile conjugaison de faits et gestes, de regards et de mots, de tout et de rien, de vide et de plein. Tout la nourrissait, la présence comme l'absence, l'inconnu comme le connu, l'amour pour lui, naissant, et l'amour qu'elle recevait de lui, déjà, en demi-teinte, pudique encore mais qu'elle sentait plein. Ce n'était pas même du désir, du stupre, de l'avidité sexuelle, non, c'était l'union de deux enfants devenus grands. "(p. 41)
"Oui, elle lui en voulait de ne pas avoir été à la hauteur du rêve, de ne pas avoir adhéré à l'infini, son infini, oui, elle lui en voulait, et mortellement sans doute, de l'avoir juste
aidée à décoller mais de lui avoir, ensuite lâché la main. Non, elle ne voulait pas d'un grand amour à moitié, elle voulait tout, tout, tout. " (p. 119)
Un roman touchant; une écriture fluide, élégante, pleine de poésie...Une lecture agréable....qui formule fort bien sous des dehors "fleur bleue"..., les souhaits de "presque"... tout à chacun de vivre dans la plus "longue durée" le feu, l'étincelle absolus de son élan premier pour l'être aimé, élu...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
delphlabibliovore
  22 janvier 2019
" Vous aimer" est un roman où la passion d'une femme renaît après un rendez-vous professionnel. Âgée d'une quarantaine d'années, elle oubliait d'être coquette; entre le train train habituel et les routines, normal que l'on  n'a guère le temps de s'occuper de soi. le regard de son mari s'est éteint sur elle. Il est toujours en train de la rabaisser et ses humeurs commencent à la fatiguer. Il lui dit tout le temps qu'elle ne fait plus d'effort pour se sentir jolie. La passion d'autrefois et l'amour sensuel n'existent plus. 

" Il faut une vie pour s'aimer. Se pardonner ce qu'on n'est pas, apprivoiser ses défauts, comprendre enfin qu'ils n'en sont pas, être tendre avec soi. "

C'est lors de ce rendez-vous professionnel que la vie de cette femme va basculer. le regard d'un autre homme change la donne. Il la trouve jolie. Une certaine sensualité et de la compassion se ressentent.

" Qu'un homme la déshabille ainsi de la tête aux pieds- et surtout, de dos- l'avait fait sourire. Elle était  donc  peut-être encore, et contre toute attente, quelque chose comme une belle femme. " 

" Tu comprendras que c'est possible. Qu'on peut être aimée, vraiment aimée, pour ce que l'on est, entièrement. "

La femme reprend goût à la vie. Ils s'échangent tous les deux des mails pour ainsi se rencontrer de nouveau sans pour autant aller plus loin. D'ailleurs ils se sont mis d'accord pour un amour platonique.

Mais une certaine conscience se perd, forcément une nouvelle liberté se crée. Désireuse de plaire, et d'être sensuelle, le corps de la femme change, elle perd du poids et provoque chez elle un bien être qu'elle ne connait pas en ce moment avec son mari.

Caroline Bongrand exprime totalement les émotions et les sensations de ces deux personnages avec beaucoup de subtilité et de sensualité. " Vous aimer" est une histoire romantique très courte où l'on suit progressivement la femme et l'homme. L'auteure ne leur a point donné de nom et je trouve que ça insuffle au récit un côté plus intime. le style de l'auteure nous transporte grâce au partage des sentiments de la femme et de cet homme. C'est une histoire qui peut paraître banale mais au final c'est joliment écrit et touchant! 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
mariecloclo
  30 mai 2017
Cela commence comme une banale histoire d'amour, une histoire ordinaire d'adultère mais le style fait que ce ne sera pas si banal que cela.
On ne connaîtra jamais les prénoms des personnages. Il s'agit d'une femme de 45 ans, mariée après un divorce et vivant avec son mari et 5 enfants. Son mari n'est plus très attentif envers elle, il ne lui parle pas gentiment, ne la valorise pas, ne la regarde plus vraiment. Elle, elle déprime un peu mais se dit que c'est mieux que rien, qu'elle ne trouvera plus le grand amour à son âge. Or, justement, elle le rencontre ; au départ c'est un rendez-vous professionnel puis le courant étant établi, ils échangent des sms et des pensées et très vite ne peuvent plus se passer l'un de l'autre. Mais il est marié également. Ils font alors un pacte : leur relation sera platonique, ils ne veulent pas faire souffrir leurs conjoints respectifs et leurs familles. C'est une histoire très romantique, plus originale qu'il n'y parait au premier abord. C'est beau. Je le conseille vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
janessane
  06 juin 2018
Elle a 45 ans, un premier mariage derrière elle. Elle partage sa vie avec un homme qu'elle semble avoir choisi pour son sérieux et sa fiabilité. Sa vie rime avec habitude et avec un quotidien qui la brise, bien qu'elle tente de le faire passer comme quelque chose de normal . On ne peut plus s'aimer autant après quelques années, c'est évident !
Lui est marié. S'il est heureux ? On peut le supposer sans toutefois l'affirmer. Peut-être lui manque-t-il un petit quelque chose, à moins que ce ne soit plus grand que cela au final.
Ni l'un ni l'autre n'avaient prémédités une "infidélité".Mais il y a des rencontres qui ne se prévoient pas. Il y a des âmes jumelles qui se rencontrent un peu tard sur leur chemin de vie mais elles se reconnaissent. Comment laisser passer cette chance ? Ils ne peuvent s'y résoudre. Alors ils vont conclure cet étrange pacte de s'aimer sans jamais faire l'amour. Les mots remplaceront les actes, ils prendront beaucoup de place, très vite. Hors contexte, le lecteur pourrait trouver cela un peu mièvre. Mais voilà, il y a un contexte. Ce besoin de se livrer coeur et âme est d'autant plus fort que le rapprochement physique ne peut se faire. Mais cet amour très romantique, au sens littéral du terme, pourra-t-il perdurer ainsi?
Ce court roman transporte son lecteur, lui montre que la vie n'est pas une ligne droite et que sur son chemin les obstacles sont nombreux. Il revisite aussi la question: la pensée infidèle est-elle le début de l'infidélité ? Et par extension, la question du sacrifice. Quels choix sommes-nous prêt à faire pour notre bonheur ou celui des autres?
L'auteur y apporte une réponse toute en subtilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

critiques presse (1)
Lexpress   27 juin 2016
Un beau roman contemporain sur une passion adultère qui se voudrait chaste.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   25 juillet 2016
Peut-être y avait-il, dans la vie, des hommes de surface et des hommes de fond. Les hommes de surface, d'envol, de lumière, étaient comme le soleil. Ils vous transportaient, vous emmenaient haut, et loin- une immensité. Mais ils ne pouvaient que cela et vous brûler. Les hommes de fond, marathoniens en vérité, héroïques à leur manière, courageux aussi, étaient ceux du quotidien, ceux de chaque jour, de chaque matin, ceux de l'engagement véritable, là, bien présents, physiquement présents, ceux avec qui on partageait tout, un mal de tête, une inquiétude, une liste de choses à faire, des vacances, la vie de tous les jours.
elle trouvait cela terriblement injuste, mais c'était trop tôt pour penser, réfléchir encore, trop tôt. (p. 162-163)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
PiatkaPiatka   28 juillet 2016
Ce qu'elle ne comprenait pas, c'est que l'exaltation qui nait de soi-même est une erreur, une impasse, une voie dangereuse, sans issue. C'est quelque chose que l'on crée tout seul, et qui en vérité exclut l'autre, une forme de narcissisme violent, de romanesque débordant qui ne respecte pas l'autre, n'attend pas ses réponses, se fait sans lui, et qui n'a, en conséquence, rien à voir avec le véritable amour, celui qui se vit à deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
fanfanouche24fanfanouche24   15 juillet 2016
Oui, elle lui en voulait de ne pas avoir été à la hauteur du rêve, de ne pas avoir adhéré à l'infini, son infini, oui elle lui en voulait, et mortellement sans doute, de l'avoir juste aidée à décoller mais de lui avoir, ensuite, lâché la main. Non, elle ne voulait pas d'un grand amour à moitié, elle voulait tout, tout, tout. (p. 119)
Commenter  J’apprécie          250
PiatkaPiatka   30 juillet 2016
Ils s’embrassèrent, beaucoup, longuement, lentement. On sous-estime le baiser. Lorsqu’il se donne, pleinement, entièrement, c’est une étreinte des âmes. C’est un corps qui entre dans un autre, lui donne tout, lui prend tout, se laisse donner et se laisse prendre. C’est faire l’amour, de manière totale, comme en modèle réduit. [..]
Le baiser se suffit à lui-même. Réveillant tout en soi, entraînant le plus intime que chacun porte dans un vertige profond et magnifique, fait de désir et de plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
fanfanouche24fanfanouche24   23 juillet 2016
Ainsi, rien n'était simple, rien n'était évident, facile, acquis, jamais pour personne. Il y avait des forces, plus puissantes que les êtres. Il fallait l'accepter, et même, accueillir ces forces. Accueillir cette impuissance à connaître, à maîtriser, à comprendre enfin. La vie conservait tout son mystère. La condition humaine était condamnée à l'humilité. (p. 169-170)
Commenter  J’apprécie          170
autres livres classés : Amour platoniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le souligneur Caroline Bongrand

Comment s'appelle la meilleure amie de Constance ?

Sophie
Jeanne
Fanny

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le souligneur de Caroline BongrandCréer un quiz sur ce livre