AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Esteban tome 4 sur 5
EAN : 9782800147376
56 pages
Dupuis (01/06/2012)
4.06/5   34 notes
Résumé :
Emprisonnés à tort, les hommes du Léviathan réussiront-ils à s’évader ? Injustement accusé de piraterie, l'équipage du Léviathan est emprisonné sous bonne garde dans un pénitencier. Ils n'auraient jamais dû s'attaquer au baleinier affrété par le gouverneur d’Ushuaïa ! Leur situation semble sans espoir, jusqu'à ce qu'un jeune Indien se fasse embaucher comme gardien...
Que lire après Esteban, tome 4 : Prisonniers du bout du mondeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
C'est toujours le problème dans les séries, il y a toujours un épisode de transition où l'on sent moins l'enthousiasme des auteurs : ici, point de décors maritimes, un univers de huis clos qui diffère des autres volumes, et le souffle épique y est absent, remplacé par une athmosphère sombre et tendue. Même si dans le genre c'est plutôt une réussite, cet épisode m'a moins emballé, et pourtant, au vu de l'ensemble, est tout aussi important que les autres et participe tout autant à la qualité de la série.
Commenter  J’apprécie          110
Mathieu Bonhomme nous offre un super opus avec une histoire palpitante, des dessins à couper le souffle. le passage dans la prison nous fait bien refléter avec réalisme l'atmosphère avec les salauds de gardiens. Les visages sont dessinés avec des traits dramatiques. On pourrait écrire que c'est un thriller graphique tant il y a de suspense et de qualité en tout.
Commenter  J’apprécie          110
A la fin du troisième tome, nous avions quitté l'équipage du Léviathan en très mauvaise posture car sur le point d'être emprisonné, tandis qu'Esteban était secouru par Tonto. Que sont-ils devenus ?
Avec ce quatrième tome, Matthieu Bonhomme nous plonge dans un univers carcéral froid, cruel, impitoyable. Alors qu'il est désormais libre de vivre sa vie comme il l'entend auprès de sa famille, Esteban choisit de retourner auprès de ses amis afin de les aider à s'évader. Pour cela, il se fait recruter comme soldat au sein de la prison. Parviendra-t-il à libérer ses amis ? Sa mission est délicate et risque bien de ne pas se dérouler comme il l'avait prévu...
Dans ce tome, la mer a laissé place à la prison. le changement de décor est radical, d'autant plus brutal que pendant les trois premiers tomes, nous avions voguer sur le Léviathan en toute liberté. le personnage d'Esteban a bien changé depuis le début de l'aventure. le jeune garçon a grandit et fait preuve d'un grand courage pour son âge. Il est prêt à tout pour libérer l'équipage du Léviathan, sa nouvelle famille. Un tome passionnant qui nous laisse haletant après tant d'action et d'émotion.
Commenter  J’apprécie          60
Je n'avais pas lu les trois premiers tomes lorsque j'ai découvert celui-ci, mais cela ne m'a absolument pas dérangé. En effet, l'histoire est fluide et agréable à lire.

Mathieu Bonhomme maitrise bien son travail avec des cadrages presque cinématographiques et aéré qui permettent de rentrer très facilement dans cette aventure, lisible par tous. Les dessins ne m'ont pas éblouie, mais ils restent simples, efficace et permettent également une lecture confortable. Les couleurs sont un peu sombre, mais correspond assez bien à ce huis clos.

Les personnages sont intéressants. On s'attache vite à Esteban, Malin et courageux. La mise en scène d'une femme très intrigant qui nous donne envie d'en savoir un peu plus quant à son histoire et à son destin. En revanche, les gardiens de prison sont un peu trop idiot à mon goût.

L'auteur avait écrit des histoires un peu plus fantastique et nous livre, avec Esteban, un récit un peu trop simple à mon gout, mais pleine d'adrénaline.
J'attends tout de même la suite avec intérêt.
Commenter  J’apprécie          50
Après deux tomes édités chez Milan sous le label Treize étrange et un voyage rebaptisé “Esteban” suite à l'arraisonnement du baleinier par Dupuis, c'est à présent un changement de cap scénaristique que propose Matthieu Bonhomme (Le Marquis d'Anaon, Omni-visibilis, “Messire Guillaume”). Si le commandant de cette saga a su prouver qu'il avait le pied marin lors des trois premiers volets de ce récit initiatique qui raconte l'histoire d'un jeune orphelin qui rêvait de devenir harponneur, il décide de rejoindre la terre ferme lors de ce quatrième tome.

L'aventure du jeune Esteban se poursuit en effet en Patagonie, là où l'équipage du Léviathan a échoué. Après avoir échappé à l'emprisonnement grâce à son oncle Tonto, le jeune indien décide donc d'aider ses amis à s'évader du bagne d'Ushuaia en se faisant enrôler comme gardien de prison. Si Matthieu Bonhomme passe habilement du récit maritime à un huis-clos carcéral, il livre surtout un récit qui à de quoi faire jalouser la récente série concept sur le thème de l'évasion dirigée par David Chauvel.

Encore prisonniers des glaces lors du tome précédent, les personnages de cette saga se retrouvent maintenant pris au piège dans une prison en Terre de Feu. Si l'auteur propose un univers carcéral assez classique et un scénario qui ne recherche pas forcément l'originalité, il démontre cependant une nouvelle fois cette capacité à exceller dans la simplicité. Il installe tout d'abord un univers crédible, dont la dureté n'a rien à envier au quotidien à bord d'un baleinier, ainsi qu'une tension qui monte crescendo au fil des pages. du capitaine charismatique du Léviathan, victime des maltraitances de ses geôliers, à la femme du général, en passant par la mission périlleuse d'un héros tentant de déjouer la surveillance des gardes, le travail au niveau des personnages est proche de la perfection.

Si la mise en scène est également exemplaire, c'est surtout le talent graphique de Matthieu Bonhomme qui n'en finit pas de me séduire. Passant de grands espaces marins à un environnement carcéral avec une aisance déconcertante, il continue de faire des merveilles avec ce trait simple et efficace qui donne vie à une extraordinaire aventure humaine. Et pour couronner le tout, il y a l'admirable colorisation de Delphine Chedru, qui parachève le tout et contribue à plonger cette histoire dans une ambiance qui s'installe au diapason du scénario.

Un album que vous pouvez retrouver dans mon Top de l'année !
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (5)
Actualitte
21 août 2012
Le résultat de ce quatrième volet est aussi beau que palpitant : de la toute grande BD d'aventure, qui coupe le souffle.
Lire la critique sur le site : Actualitte
BoDoi
09 août 2012
[…] Voici sans conteste une des meilleures séries « intergénérationnelles » du moment.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest
11 juillet 2012
Esteban est de retour, fidèle à lui-même. Une série qui s’impose comme une évidence tant elle est pétrie de qualités !
Lire la critique sur le site : BDGest
Telerama
04 juillet 2012
Grande gueule anarchiste, amoureux du beau geste, le capitaine semble sorti d'une aventure d'Hugo Pratt, et comment ne pas s'attacher à Esteban, brave cœur et fichu caractère, tiraillé entre ses racines indiennes et la nouvelle vie qui s'offre à lui. Epatant !
Lire la critique sur le site : Telerama
Sceneario
03 mai 2012
Ce tome 4 nous donne l'envie de partager l'aventure au côté d'Esteban. Ce récit est des plus réussis.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
- Moi, je t'aurais jeté un sort ? Quelle drôle d'idée ! Qui pourrait vouloir du mal à un gentil gars comme toi ? Le mal est là! Dans ta tête ! Moi, ce que je vois, ce sont des amis... Des gens qui te sont très chers et qui sont loin de toi. Tu t'en veux parce que tu penses que tu les as abandonnés. Est-ce que j'ai raison ?
- Que... Comment vous savez que...
- C'est ça qui te fait souffrir ! Alors file les rejoindre ! Ne reste pas là !

En effet : dès que je pris la décision de partir, mon mal disparut.
Commenter  J’apprécie          90
- Maintenant qu'on est tous réunis y a plus qu'à s'enfuir d'ici et retourner naviguer, partir à l'aventure...
- HAHAHA... C'est ça : "Y a plus qu'à"... Dans tes rêves, oui !
- Mais moi je crois en mes rêves... Bientôt je viendrai vous chercher, je vous jure ! Tenez-vous prêt.
Commenter  J’apprécie          40
Sors ta matraque et frappe tout ce que tu peux. Je veux qu'il hurle... si fort que ses cris résonnent partout... Que du fond de leurs cellules, ces abrutis de prisonniers renoncent à leurs rêves d'évasion !
Commenter  J’apprécie          10
Si vous croyez que vous aller vous en sortir ?!... VOUS ÊTES UN HOMME MORT !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Matthieu Bonhomme (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matthieu Bonhomme
9 auteurs de BD pour des masterclass d'exception - GLÉNAT MASTERS
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (76) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz L'homme qui tua Lucky Luke

Dans quel pays se déroule l'histoire?

France
Belgique
Etats-Unis
Australie

8 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Matthieu BonhommeCréer un quiz sur ce livre

{* *}